Points de broderie

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Guide de tutoriels de broderie machine
à améliorer débutant
2021/05/20
Prérequis
Objectifs
  • Distinguer les types d'objets de broderie Distinguer les points principaux
  • S'adapter à des variantes de langage
  • Comprendre l'usage de points
Voir aussi
Catégorie: Broderie machine

Objectifs

  • Distinguer les types d'objets de broderie Distinguer les points principaux
  • S'adapter à des variantes de langage
  • Comprendre l'usage de points

Prérequis

Voir aussi/suites

  • Qualité: à améliorer
  • Difficulté: débutant

1 Introduction

Cet article vise à clarifier la notion de points de broderie machine tels qu'on les rencontre dans le processus de numérisation.

Rappelons d'abord ce qui est au cœur de la numérisation en broderie machine:

  1. Au départ on a souvent de dessins vectoriels aux formats SVG, AI, EMF, etc. Certains sont obtenus par traçage d'images matricielles.
  2. Ces objets de dessins sont transformés en objets de broderie (process appelé "numérisation automatique" ou "digitalisation automatique"). On obtient donc une 2è couche séparée de dessins qui définissent des éléments d'une broderie. Dans InkStitch, cette distinction n'est pas très claire, car - sauf pour les colonnes satins - un objet de broderie est tout simplement un objet de dessin vectoriel annoté avec quelques paramètres de broderie.
  3. La forme des objets de broderie est parfois ajustée et ils sont règle générale reparamétrés (notamment pour la densité, les sous-couches, la longueur des points, les compensations, la couleur, etc.). Ensuite, on peut générer les points de broderie, aussi appelé "plan de broderie". La puissance d'un bon logiciel réside surtout dans les options de paramétrage des objets de broderie.
  4. Une fois la simulation du rendu s'avère intéressante, on peut à la fin générer le code machine, c-a-d. les fichiers de motifs de broderie propriétaires pour les diverses marques (dst, pes, jef, etc).
La numérisation en broderie machine

Le manuel utilisateur de Hatch explique le processus: «Dans le logiciel, vous construisez des dessins de broderie à partir de formes de base ou « objets de broderie ». Ce procédé s'appelle « numérisation ». Les outils de numérisation sont utilisés conjointement avec les types de point et effets de point pour créer des objets de broderie. Ces outils sont similaires aux outils de dessin vectoriel des applications graphiques, sauf que les objets que vous créez ont des propriétés de points de broderie en plus des propriétés générales, comme indiqué.»

Notez que la "numérisation classique" consiste à dessiner directement des objets de broderie, souvent à partir d'une image affichée en arrière plan. Le logiciel PE Design fonctionne encore comme cela. On peut aussi directement transformer une image en objets de broderie, mais le résultat est mauvais en règle générale.

Avant de revenir sur la notion d'objet de broderie, examinons d'abord les types de points.

2 Les points de base

Dans le langage courant, un point dans le contexte de la broderie ou de la couture à la main est défini comme le mouvement de l'aiguille à broder de l'arrière de la fibre vers l'avant et retour à l'arrière. Dans le contexte de la broderie, un point de broderie signifie un ou plusieurs points qui sont toujours exécutés de la même manière, formant une figure. Les points de broderie sont également appelés points en abrégé (Wikipedia).

On peut distinguer entre cinq types principaux de points de broderie :

  • Points manuels, principalement utilisés pour corriger certains points générés à partir d'un objet de broderie (par exemple des petits yeux), pour "coder" manuellement de petits objets, ou pour créer des motifs répétables dans les remplissages.
  • Points droits, principalement utilisés pour coudre des lignes ou des contours (à ne pas confondre avec la notion "objet de ligne")
  • Points satin (appelés aussi point de damasse) , utilisés pour coudre des lignes plus larges, des colonnes ou des bordures. En règle générale, un point zigzag "Z" dense est utilisé.
  • Points de remplissage (appelés également remplissage tatami), utilisés pour remplir des zones plus grandes, à savoir des polygones pouvant comporter des trous.
  • Points programmables ou spéciaux. Ils permettent de définir toute sortes de stratégies de remplissage imaginables, par ex. points de croix, points radiaux, petites étoiles ...

La terminologie en broderie machine nous semble être assez instable. Divers spécialistes utilisent divers termes différents pour le même type d'objet.

En outre, on peut distinguer quelques points auxiliaires :

  • Points de saut (c'est-à-dire pas de points), pour se rendre d'un point à un autre. Ils peuvent être coupés manuellement une fois que la machine a brodé le motif.
  • Les points d'arrêt doivent être utilisés à la fin de tous les éléments (en particulier les colonnes et les remplissages)

Dans les logiciels de broderie, chaque objet de broderie (lignes, remplissages, etc.) possède un certain nombre de paramètres qui peuvent être manipulés. La disponibilité de certains paramètres et leurs valeurs peuvent dépendre de la valeur d'autres paramètres. Par exemple, après avoir sélectionné un motif comme motif de remplissage, on peut définir la taille x et y du motif répétable, les distances, l'orientation par rapport à la forme, etc. La sélection d'un remplissage dégradé permet de définir jusqu'à trois couleurs. En plus des paramètres, les objets peuvent inclure des lignes pour définir des sous-sections, des lignes de direction, des points d'entrée et de sortie, etc. On reviendra sur ce sujet.

2.1 Points droits

Les points droits peuvent être simples, répétés entre deux points, ou répétés dans la longueur.

Le point triple (Angl ,"bean stitch") utilise comme motif deux points en avant et un point en arrière. Ce type de point courant créé une ligne solide assez jolie que l'on utilise à la place d'un satin pour le petit lettrage ou encore des motifs à lignes ou des bordures..

-------

Paramètres typiques :

  • longueur du pas (écart entre les poins)
  • répétition pas par pas (généralement entre un et trois)
  • répétition de l'ensemble (1 à 3 fois)

2.2 Zigzag et points de satin

Un point zig-zag (out zigzag) est un point large plus ou moins serré qui forme un zigzag, une ligne brisée formant des angles alternativement saillants et rentrants (Wiktionary) Le point de satin est une variante des points zigzag. Connu sous le nom de point de Damas ou point de bourdon, il est utilisé dans la plupart des cultures, aussi bien en broderie à la main qu'à la machine. Le point de satin est utilisé pour les petites "colonnes", par exemple les lettres, des bordures, des pétales de fleurs, des petites feuilles, etc. Certains fabricants ne font pas de distinction entre le point satin et le point zig-zag, puisque le point satin n'est qu'une des manières pour coudre un point zig-zag.

Il existe plusieurs variantes:

type de zig-zag/satin Structure Description
Satin |/|/|/|/| Un point de satin en "Z" utilise des points droits parallèles, donc une sorte zigzag asymétrique entre 2 lignes.
zig-zag classique /\/\/\/\ Les lignes du point de zigzag sont obliques. Très étroit, il ressemblera un point de satin.
Point E E Le point E forme une ligne sur un côté.

Paramètres typiques pour les points zigzag/satin:

  • Distance entre les bords (longueur du point)
  • Angle par rapport aux bords (généralement "orthogonal", mais les petites colonnes nécessitent des points obliques)
  • Type de zig-zag (Zig-zag classique, point Z, point E)
  • Densité (exprimée en distance entre les pics ou lignes / mm)
  • Sous-couche (ligne, zig-zag ou contour)
  • Régularité (bordures droites ou irrégulières)

2.3 Points de remplissage tatami

Les points de remplissage servent à remplir de plus grandes surfaces (ceci dit, pour certains fabricants tous les points sont des points remplissage). Chaque logiciel avancé offre de nombreux motifs intégrés, au-delà du point de tatami classique que nous présentons plus en détail ci-dessous. Le point de remplissage classique est un point dit tatami (du nom de la structure des nattes du japon). Les points sont générés ligne par ligne et systématiquement ordonnés.

Pour paramétrer un remplissage de type tatami, on peut choisir, par exemple

  • Le modèle (ou "motif" ou Angl. pattern)
  • Longueur du point (souvent par défaut environ 3mm)
  • Densité
  • Direction
  • Type de Sous-couche
  • Densité de la sous-couche

Voici un cercle avec point de remplissage Tatami de 5x5cm, plus un 2è objet bordure satin de 2,5mm qui se chevauche, créés avec Ink/Stitch.

Nous présentons ci-dessous quelques modèles typiques disponibles dans Stitch Era. Afin de créer une meilleure visualisation, nous avons supprimé la sous-couche et nous avons réduit la densité typique de 5 lignes/mm à seulement 2 lignes/mm. Les petits rectangles représentent 9,9 mm x 16,6 mm, c'est-à-dire qu'ils sont plutôt petits.

Comme on l'a mentionné plus haut, il existe d'autres types de points, notamment un large choix de points programmés pour les remplissages et les contours. On va les introduire par exemple ci-dessous. Ils ne font pas partie des points de base à notre avis car on pourrait les créer manuellement à partir de dessins composés de lignes.

2.4 Points d'arrêt

Normalement, votre logiciel de broderie va créer des points pour commencer et finir une zone. Lorsqu'on crée des points manuels ou encore lorsqu'il s'agit de réparer une broderie trop dense, on a intérêt à connaître quelques principes.

Lorsque la machine, après un saut ou un changement de fil commence à broder un nouveau bloc, elle doit d'abord ancrer le fil, sinon elle ne peut pas tirer sur le fil et le tout ne va pas "prendre". Par elle-même elle ralentit déjà, mais on a intérêt à poser 3-4 petits points à environ 1mm de distance (avant-arrière) avant de commencer à broder l'objet au sens propre.

Un principe similaire est vrai pour la sortie. La machine doit pouvoir tirer avant de couper le fil ou de sauter. En plus il faut s'assurer que le tout ne s’effiloche pas plus tard.

3 Objets de broderie vs. points

Les logiciels de broderie modernes sont basés sur la notion d'objet de broderie (Anglais "stitch object"). Ce sont des objets vectoriels paramétrables pour générer des points. Il existe trois formes de base:

  1. Les lignes (ou chemins)
  2. Les colonnes
  3. Les zones

Ensuite il existe des objets déjà numérisés, notamment les lettres et les monogrammes plus les objets définis point par point par le concepteur. Il ne faut pas confondre points de broderie et objets de broderie, car on peut "remplir" un objet de broderie avec différents types de points de broderie.

Regardons rapidement les objets les plus importants:

3.1 Les lignes

Une ligne peut-être réalisée avec de simples points droits, un satin, ou des points programmés. Dans un logiciel de broderie semi-professionnel comme Stitch Era ou Hatch, il suffit de changer les paramètres pour l'objet de broderie en question. Dans InkStitch, pour obtenir un satin il faut transformer la ligne en un chemin avec 2 lignes "bordures" et pour obtenir des points programmés il faut créer des points manuels avec diverses techniques InkScape.

3.2 Les colonnes

Une colonne est un objet délimité par deux bords. Typiquement, une colonne mince sera remplie avec un point satin (donc la même forme qu'une ligne avec remplissage satin). Une colonne plus large sera remplie avec des satins répétés, un point tatami ou encore des points programmables. Dans l'exemple ci-dessous: La colonne rouge représente la même chose qu'une ligne remplie avec un satin. La colonne verte est également définie par des pairs de points, mais elle a des bords irréguliers. La colonne bleue est trop large pour être remplie avec un satin et on a pris l'option de la remplir avec des satins multiples. La colonne jaune est remplie avec un point tatami irrégulier.

Dans un bon logiciel de broderie, on peut également ajouter des bordures à une colonne, ce qui est assez pratique si l'objet dessin original n'avait pas de bordure et qu'on désire en avoir une pour mettre l'objet plus en avant.

Elephant twemoji

3.3 Les zones

Une zone de broderie que l'on peut aussi appeler "remplissage", "surface", etc. est un polygone fermé (comme les éléphants ci-dessous) qui peuvent avoir des trous. On peut distinguer entre zones simples remplies de façon uniforme et des zones tournantes avec des sous-zones où la direction des points change. Comme les colonnes, les zones peuvent avoir un remplissage à l'intérieur et un remplissage pour la bordure.

La figure suivante montre quelques possibilités pour le rendu d'un seul objet (polygone représentant un éléphant): gris: remplissage tatami par défaut; vert clair: remplissage standard, direction haut vers le bas, avec bordure triple point; bleu: remplissage radial; jaune: zone tournante avec multiples sous-zones et ses lignes de direction; violet: remplissage avec point de croix et bordure satin, turquoise: remplissage avec un motif relief, brun: remplissage au satin, vert foncé: remplissage en pointillé avec bord, noir: motif tatami ondulé, bord jaune. Ces remplissages ont été réalisés avec Stitch Era 20, mais auraient pu être faits avec n'importe quel bon logiciel, par exemple Hatch ou Digitizer.

4 Taxonomies de types de points chez des fabricants

Implicitement ou explicitement, les fabricants de logiciels de broderie définissent un langage pour leurs types de points. La terminologie de base est la même, mais peut varier considérablement dans les détails. Par exemple, le "E-Stitch" de Stitch Era devient une "couverture" dans le logiciel Wilcom, et un "remplissage radial" devient une "ondulation".

Dans les interface, le paramétrage en points semble être organisés autour des types d'objets de broderie, qui ne sont pas exactement les mêmes ou qui n'ont pas le même nom. Ceci dit, les objets de base sont les mêmes: lignes, "zones" (ou remplissages) plus des objets pré-numérisés comme les lettres. Les termes utilisés dans les interfaces et les manuels peuvent apporter à la confusion, car on utilise par exemple "ligne" pour parler de "bordure" (ou trait dans le dessin vectoriel). On parle aussi de "remplissage" d'une ligne, un non-sens dans le dessin vectoriel où une ligne est un trait....

4.1 Inkstitch

Inkstitch est, en 2021, le seul logiciel de broderie gratuit et utile pour PC/Mac/Linux. Il permet de créer des objets de broderie en s'appuyant sur la puissant du logiciel de dessin Inkscape. Il convient particulièrement bien aux personnes intéressées par des broderies fines basées sur des lignes et petits satins. A part les colonnes satin, les objets de broderie sont simplement des annotations de chemins SVG avec des attributs SVG. Autrement dit InkStitch ne distingue pratiquement pas entre objet de dessin et objet de broderie.

Inkstitch connaît trois types d'objets de broderie de base: les lignes, les colonnes satins et les remplissages. Ensuite il existe un module pour le lettrage avec des lettres numérisées. Voici les points de broderie:

  1. Lignes (définies comme des traits SVG)
    • points droits simples ou répétés (traits SVG en pointillé)
    • points zig-zag (traits SVG remplis)
  2. les colonnes satins (définies comme un unique chemin SVG composé de deux lignes)
    • chemin avec deux rails SVG ayant un nombre de points identiques
    • chemin SVG avec deux rails et lignes de direction (c.g. le contour de l'éléphant dans la figure suivante)
  3. les remplissages
    • tatami simple (pour le moment, un seul motif)

Voici un éléphant composé de trois objets: (a) Un corps en tatami, (b) un contour avec une ligne satin défini par un chemin composé de deux rails et des traverses de direction, (c) un oeil en point triple.

4.2 Stitch Era V20

Le logiciel Stitch Era (largement documenté ici et également en anglais) fait dans l'éditeur de broderie la distinction entre chemins, colonnes, zones uniformes, zone courbée et point manuel. À cela, on peut ajouter l'édition de points de bas niveau, le lettrage, les monogrammes et d'autres fonctionnalités pour décorer des vêtements comme le strass.

Dans le gestionnaire (administrateur) d'objets, Stitch Era distingue trois types d'objets de broderie:

  1. chemins, définis par une ligne vectorielle (série de points x/y)
  2. colonnes, définies par des pairs de points vectoriels
  3. zones, polygone arbitraire (chemin fermé qui peut contenir des trous).

Chacun de ces types d'objets peut être rempli avec certains points de remplissage. Les deux images suivantes illustrent ce principe. Prenez les deux chemins (à gauche en haut en rouge, et à gauche en bas en rouge clair): le premier est rempli avec un point droit et le 2e est rempli avec un point satin. La première colonne est remplie avec un satin et la deuxième avec un remplissage. La première zone bleue contient des lignes de direction (elle est donc ajustable) et la deuxième en bleu clair est remplie avec un motif (modèle) simple.

Voici la taxonomie implicite de Stitch Era:

  1. Chemin, défini géométriquement comme une ligne
    1. avec point droit
    2. avec point zag-zag/satin
    3. avec point boutonnière "E" (Angl. E-stitch)
    4. avec point programmable (par exemple, différents modèles/motifs)
    5. avec point manuel
  2. Colonne
    1. avec zig-zag
    2. avec remplissage
    3. avec point boutonnière "E" (Angl. E-stitch)
    4. avec point programmable (différents modèles/motifs)
  3. Zone (Angl. "Area")
    1. avec modèle (Angl. "pattern"): divers remplissages en tatami, simples ou avec des motifs en relief
    2. avec point programmable, remplissages décoratifs (généralement réalisés avec des lignes)
    3. avec applique
    4. avec point de croix
    5. avec remplissage radial
    6. avec texture : similaire aux points programmables, mais motifs irréguliers, par exemple des poissons plus petits et plus gros
    7. avec zig-zag
    8. avec E-stitch
    9. avec motif élastique
    10. avec point élastique programmable.

Ci-dessous vous retrouvez des copies d'écran du logiciel qui montrent des fenêtres "popup" du gestionnaire d'objets.

Comme vous pouvez le voir, différents types de points peuvent être utilisés avec différents objets de broderie, par exemple, le zig-zag (satin) peut être utilisé pour les lignes, les colonnes et les zones. Les "zones tournantes" sont simplement des zones avec des lignes de direction ajoutées.

La capture d'écran suivante montre deux rangées de zones (Angl. "Areas") avec ou sans bordures et une rangée de chemins (lignes). Examinez les courts résumés dans le panneau du gestionnaire d'objets. Par exemple, le deuxième cœur a un point de tatami standard avec une sous-couche en double zig-zag et une bordure en satin. Le cœur (laid) numéro 9 a un motif mixte tatami/embossé et un point de bordure programmable

(Some) Stitch Era 17 fill styles, les objets sont numérotés de gauche à droite, ligne par ligne

4.3 Taxonomie de Digitizer V5.5 (2016)

Digitizer V5.5 (2016) était un logiciel de broderie familiale haut de gamme à 1500$ fabriqué par Wilcom et a été vendu par Janome. Ce produit était similaire à Wilcom Hatch Digitizer vendu à 1100$ Les différents types de points sont organisés selon une logique un peu différente de Stitch Era. En 2021, Janome vend le probablement similaire "Artistic Digitizer" (1300 €) et également ProStitcher ($600) pour le quilting.

La table des matières du manuel du Digitzer 5.5 distingue les points de ligne, les lignes décoratives, les points satins, le remplissage de tatami, le remplissage en relief, le point de motifs, le point de croix et les remplissages pointillés. Hatch1.0 organise ses chapitres en points de ligne, point satin, remplissages de tatami, remplissages gaufrés, point motif, point de croix, remplissages de points, remplissages courbes, bord de plume, remplissages dégradés.

La section d'introduction des types de points du Digitizer 5.5 distingue les types suivants :

  • Point de ligne : Contour, Satin, Motif
  • Point de remplissage : Satin, Tatami, en relief, courbé, Motif, Point de croix et Pointillé

En regardant l'organisation du logiciel, l'image est à nouveau légèrement différente, un utilisateur peut définir le remplissage et le contour avec des types de points qui sont présentés à plat. Cette logique correspond à celle de Stitch Era.

Digitizer V5 Stitch types (Source : Documentation du produit)

Vous trouverez ci-dessous une combinaison des éléments trouvés, que nous avons organisés de manière plus hiérarchique.

  1. Lignes / contours
    1. Points de ligne
      1. Point simple
      2. Point triple
      3. Point sculpture
    2. Lignes décoratives
      1. Motif
      2. Couture arrière
      3. Satin en biais
      4. Zigzag
      5. Couverture (E-stitch)
    3. Satin
      1. simple Satin
      2. satin 3D
  2. Remplissages
    1. Tatami. Le point de remplissage typique pour le remplissage de formes larges et irrégulières. Constitué de rangées de points de couture
    2. Satin. Pour remplir des formes étroites. Peut être utilisé avec l'auto-split pour remplir des plus grandes surfaces
    3. 3D Satin
    4. En relief. Un point de remplissage avec des effets artistiques
    5. Motif. Une sorte de dessin répétitif avec des points programmés. Les motifs sont répétés en rangées pour créer des remplissages décoratifs.
    6. Remplissages en courbes : Suit le contour d'une forme et peut créer une sorte d'effet de dessin 3D en jouant sur la lumière/ombre courbée
      1. Contour : semblable à un motif de remplissage ou de relief, mais suit la courbe de l'objet.
      2. Ondulation  : Reproduit le contour de l'objet en spirale à partir du centre
    7. Point de croix
    8. Stipple : Exécution de points qui serpentent plus ou moins au hasard dans un remplissage
      1. Stipple Single Run
      2. Point de croix
      3. Point de croix
    9. Couverture avec un point "E"
  3. Effets supplémentaires
    1. Remplissages en courbes (voir ci-dessus)
    2. Bord plumé : Créer des bords rugueux et imiter des textures pelucheuses.
    3. Remplissage dégradé : Varie l'espacement entre points, par exemple pour les remplissages de tatamis.

Comme vous pouvez le voir, plusieurs types de points peuvent être utilisés à la fois pour les contours (lignes) et les remplissages. Il existe également une troisième catégorie, "Effets de points", qui permet de modifier les remplissages. Là encore, certaines fonctionnalités sont dupliquées.

4.4 Taxonomie de Hatch 1.0

La taxonomie de Hatch est très similaire de celle de Digitizer, sans surprise, car les deux ont été produits par Wilcom pour le même type d'audience de numériseurs avancés ou semi-professionnels. Le manuel (HTML/PDF) partage beaucoup de dessins avec celui de Digitizer 5.5.

Le chapitre Numériser des objets, section Types de points ( Stitch types & effects en Angl.) distingue entre point de ligne et point de remplissage.

  1. Points de ligne
    1. Points de contour
      • Contours simples
      • Contour Satin
      • Motif contour
      • Contours en Point arrière
      • Contours en Point de tige
      • Contours sculptés
      • Contours zigzag
      • Contours couverture
    2. Point satin
      • Lignes satin
      • Remplissages Satin
      • Satin tournant
      • Satin tournant calligraphique Point de motif
    3. Point de motif avec modèles (patrons) très variés
  2. Points de remplissage
    1. Point satin (c.f. ci-dessus)
    2. Remplissage tatami
    3. Remplissages en relief
    4. Remplissages courbés (contour, ondulés, florentins, radiaux, en 3D)
    5. Point de motif (en ligne pour les contours ou en remplissage)
    6. Point de croix
    7. Remplissages pointillés

4.5 Wilcom EmbroideryStudio e4

EmbroideryStudio e4 est un logiciel vendu aux professionnels, par opposition aux produits "hatch/digitizer" qui s'adressent aux novices ou aux semi-professionnels. Bien entendu, une grande partie des fonctionnalités se retrouvent dans les deux gammes de logiciels. Les types de points semblent être pour la plupart les mêmes (modulo l'ajout de paramètres supplémentaires) et sont présentés d'une manière légèrement différente et plus logique dans le manuel: moins de sous-types et plus de paramètres en échange. La plupart de la numérisation semble se faire par paramétrage d'objet (c'est-à-dire de la manière dont j'utilise personnellement Stitch Era), par opposition à un flux de travail piloté par menu.

  1. Broderie de contours simples (chaque variante a de nombreux paramètres)
    1. Points droits
    2. Points triples
    3. Contours décoratifs
  2. Points satin
  3. Points Tatami
    1. Remplissages simples
    2. Remplissage avec motifs divers
    3. Remplissage avec des patrons utilisateurs
  4. Remplissages courbes
    1. Remplissages qui suivent des contours
    2. Remplissages "offset"
    3. Remplissages en spirale
  5. Points spéciaux
    1. Remplissages pointillés
    2. Remplissage de cordes et frontières
    3. Modèle de type chenille
    4. Remplissage au point de croix

5 Tableau comparatif de points de remplissage et auxiliaires

Comme les constructeurs et les manuels utilisent un langage différent pour certains objets, on a tenté de créer un tableau comparatif. On a également ajouté une colonne pour l'Allemand et l'Anglais.

Les points de remplissage en broderie machine
Terme Termes alternatifs Description Anglais Allemand
Types d'objets de broderie Embroidery objects Stickobjekte
Ligne Trait,

contour

Une ligne ou un contour (mince, brodé avec un point droit, épaisse avec un point satin, ou fantaisie avec un motif programmé) Line, stroke Linie
Zone Remplissage L'intérieur d'un polygone (souvent rempli avec un tatami, un point de crois ou un point programmé) Area, Fill Füllung, Fläche
Zone tournante Une zone qui contient des lignes de direction qui permettent d'orienter le remplissage Turning area
Colonne Un polygone défini par des pairs de points (souvent remplie en points satins) Column Kolonne
Points "ligne" Running stitches Linienstich
Point droit Point de ligne, contour simple, point avant, point de marche Point simple, mais multipliable. Normalement, entre 1.5mm et 3mm de long. 1mm est plus délicat (sauf petite aiguille) simple line, single run,

single stitch, straight stitch,

running stitch,

walking stitch

Einfache Linie,

Einlaufstich

Point triple Point arrière avec 3 répétitions (avant, arrière, avant). Une variante (contour sculpté) alterne points simples et triples triple run,

bean stitch

Dreilaufstich
Point arrière Petits points répétés, typiques pour le red work et le black work ("petits haricots") backstitch,

bean stitch

Rückstichlinie
Point répété Au lieu de répéter 2 points par 2 points, on répète toute la ligne. L'effet visuel n'est pas le même. multiple run stitch,

repeated running stitch

Point de tige Une sorte de zig-zag àplati Stemstitch Stielstichlinie
Points de ligne motif Divers points décoratifs Motif line Motivlinie
Point satin point zig-zag, point Z, point bourdon Un point zig-zag serré avec une ligne droite, suivie d'une diagonale ("Z") Satin stitch, zigzag stitch,

Z stitch,

Column stitch

Satinstich,

Plattstich

Des points plus courts utilisés dans les virages séreés des points satin Short stitch
Point zig-zag Point décoratif avec un point satin espacé en lignes diagonales. ("V") Zig-zag line Zickzacklinie
Point E point boutonnière, contours couverture E-stitch Pariserstich-Linien, Deckenstich, Umkantelstich
Points de remplissage pour les surfaces (mais aussi les "lignes" !) Fill stitches Füllstiche

Flachstiche

Point satin C.f. ci-dessus. En remplissage, il peut être multiplié. Satinstitch (optionally multiple) Plattstich (wiederholbar)
Remplissage tatami Des rangs de points qui vont d'un côté vers l'autre, définis en pleines de variantes. Pattern fill,

Fill,

Ceeding

Steppstich,

Steppstichfüllung

Remplissage en relief Une variante du remplissage tatami qui fait ressortir des reliefs divers Embossed fill,

Speciality fill

Geprägte Füllungen
Remplissage texture Remplissage avec des patrons, motifs ou modèles,

point programmable

Un motif programmé qui se répète, soit dans un contour, soit dans un remplissage. Contrairement au remplissage en relief, il y a de l'espace "blanc" motive stitch

pattern stitch,

Motivstich
Remplissage pointillé Variante du remplissage texture, avec des points qui serpentent. Stipple fill Mäanderfüllstiche
Remplissage courbé Remplissage en spirale, remplissage ondule Un remplissage en ligne qui suit la forme de l'objet, soit radialement soit d'un bout à l'autre Curved fill

Spiral fill

Kurvenfüllung

Kurvenfüllstiche

Remplissage en croix Point de croix Simulation d'une technique traditionnelle en croix qui permet de remplir des surfaces larges Cross-stitch Kreuzstich
Effets spéciaux
balançoire osciller Un effet balançoire que l'on peut ajouter aux points droits. Swing Schwingung
Bord plumeux Bord irrégulier Bordure irrégulière pour les points satins et tatami notamment Feather edge

jaged edge

Gezackte Kante
Remplissage gradient Gradient fill Füllstichverlauf
Points "auxiliaires"
Point d'arrêt Une serie de petits points au début et à la fin d'un élément de broderie pour bien fixer le fil durant la broderie et après. (souvent: 3-4 x 1mm) Lock stitch,

Lockdown stitch,

tie stitch,

tie in / tie out

Saut Saut d'un élément à l'autre (le fil est tiré par le cadre qui bouge). Il doit être soit couvert par une broderie, soit coupé. Jump Stitch
Sous-couche Pas un point au sens propre. On utilise des points droits en règle générale, mais également du zigzag ou une sorte de tatami. Underlay
point de placement Ligne qui permet de placer un appliqué ou un patch Guide Stitch
Point de fixation Ligne qui va fixer un appliqué ou patch au tissue (peut-être remplacé par la ligne sous-couche du satin qui fera le bord) Tackdown stitch

5.1 Dimensions entre points

Pour chacun des types de points il existe de recommandations à adopter. Ils sont influencés par plusieurs facteurs:

  • Les limites de la machine à broder concernant la longueur des pas
  • Le dangers de création de nœuds que l'on crée on brodant des points très proches.
  • La taille de l'aiguille. Il faut savoir que la taille des aiguilles varient entre 0.6 et 1.1mm, la plus typique étant 0.75mm.
  • La taille du fil. Le fil de poids 12 a tendance à faire rapidement des noeuds.
  • Le type de tissu. Il plus facile de broder des points cours sur un tissu d'écusson que sur du jersey.
  • L'effet "tirer" de la broderie
  • la fragilité de la broderie.

Globalement, pour du fil 40 on distance les points entre 1.5 et 3.5mm et les satins entre 1.5 et 5. Les valeurs typiques sont 2 à 3 pour la largeur du satin. Pour les tatamis les distances varient, un modèle serré peut être basé sur 1.5mm. La distance entre les lignes est globalement autour de 5mm/ligne. Pour plus d'informations sur ce point, lire aussi l'article fil à broder.

5.2 Travailler avec des motifs au format machine

Pour plus de détails, lire l'article Adapter un motif de broderie machine

La plupart des motifs partagés sont concus pour du fil de taille 40, enfin il convient de bien lire le desriptif qui expliquera d'éventuels changements. Donc on peut les broder avec du fil rayon 40 ou polyester 40 avec une aiguille "normale" par exemple une 75/11 E-H (broderie) ou 75/11 H (universelle).

Dans la plupart des cas il est possible d’agrandir et de réduire le design d'environ 10% sans danger. Parfois il même conseillé de le faire si par exemple une impression test montre que le design n'est pas assez dense ou au contraire trop dense.

Sinon, il est possible de changer les dimensions d'un motif, à condition de veiller aux point suivants:

  • Il faut utiliser un logiciel qui sait recalculer les points, par exemple MyEditor (outil gratuit)
  • Il faut penser aux restrictions physiques. Un satin ne devrait pas être plus mince que 1.5mm avec un fil de 40 et une aiguille 75
  • Il faut faire attention aux nœuds (aiguille qui pique plusieurs fois au même endroit. Cela reste valable pour les diminutions et les agrandissements
Réduire la taille d'un fichier machine avant de recalculer les points ici

6 Liens

6.1 Fabricants

Tous les logiciels indexés ci-dessous ont différents niveaux et des extensions peuvent être achetées. Les niveaux de base peuvent juste inclure quelques fonctionnalités d'édition, mais pas de véritable support pour la numérisation. Les niveaux avancés comprennent la prise en charge des dessins de bas et de haut niveau, incluent des motifs et des lettres sophistiqués et prennent en charge d'autres types de vêtements (par exemple, paillettes et strass)

http://www.sierra-software.com/ Sierra Software fournit la suite logicielle de broderie professionnelle la moins chère sous les noms de Stitch Era et Embroidery office.

https://www.wilcom.com/ Wilcom semble être le plus important producteur de logiciels de broderie au monde.

Embroidery Studio E4 (ligne professionnelle)

Hatch

Le Digitizer V5 discuté ci-dessus de Janome a été fabriqué par Wilcom (et n'est plus vendu)

6.2 Tutoriels

6.3 Terminologie

6.4 Bibliographie