InkStitch - broder des images

De EduTech Wiki
Aller à la navigation Aller à la recherche
Guide de tutoriels de broderie machine
Module: InkStitch
à améliorer débutant
2022/03/08
Prérequis
Catégorie: InkStitch

Cet article est une ébauche à compléter. Une ébauche est une entrée ayant un contenu (très) maigre et qui a donc besoin d'un auteur.



1 Introduction

Pour numériser une image matricielle (*.JPG, *.PNG, *.GIF, etc.) il faut d'abord la vectoriser, autrement dit, transformer une image composée d'une matrice de petits points en un dessin composé de formes géométriques.

Numériser des logos et similaire est relativement simple, numériser une photo est presque impossible.

1.1 Survol du processus de vectorisation

Le processus de vectorisation comprend les étapes suivantes:

  1. Réduction de couleurs avec un logiciel de traitement d'image, si nécessaire. Obligatoire pour la plupart des photos et de dessins faits à la main.
  2. Choix de la stratégie de vectorisation: Détection de couleurs, détection de niveaux de luminosité, détection de coins ou encore détection de tracé central
  3. Vectorisation (traçage) selon une stratégie ci-dessus, nécessite souvent des itérations pour trouver la bonne solution.
  4. Chirurgie de vecteurs (séparation, simplification, recomposition, etc.)

1.2 Vectoriser avec InkScape

Pour vectoriser une image, il faut d'abord l'importer (Fichier -> importer) et ensuite il faut vérifier qu'elle soit sélectionnée.

L'outil de vectorisation est disponible à l'endroit suivant:

Menu Chemin -> Vectoriser un objet matriciel

Selon l'aide de InkScape (traduit par nos soins, la boîte de dialogue vous permet de convertir automatiquement un graphique matriciel en chemins vectoriels. Plusieurs options sont disponibles pour différents cas d'utilisation :

  • Seuil de luminosité (Angl. "Brightness cutoff") détecte les zones plus sombres que la valeur seuil et crée un chemin les entourant (en utilisant l'algorithme potrace).
  • Détection de contour (Angl. "Edge detection") détecte les changements supérieurs à la valeur seuil donnée dans la luminosité des taches de couleur et crée des chemins pour les séparer (en utilisant potrace).
  • La quantification des couleurs (Angl. "Color quantization") sépare l'image en un nombre donné de couleurs, et les sépare avec un chemin (en utilisant Potrace).
  • Autotrace utilise l'algorithme d'autotrace avec l'option donnée. [On ne comprend pas ce que cela veut dire]
  • L'option Tracage Centerline essaie de vectoriser un dessin composé de lignes (avec autotrace) et de produire des lignes. Marche bien avec des images qui contient des lignes noires sur un fond blanc ou en couleurs.

En plus:

  • Les options Scans multiples séparent l'image en un certain nombre de scans, en fonction de la luminosité, de la séparation des couleurs, ou des niveaux de gris (en utilisant potrace), ou en utilisant l'algorithme autotrace, et créent plusieurs chemins pour ceux-ci. Autrement dit, il falloir trier et choisir des chemins parmi le résultat.
  • L'onglet "Pixel art" permet d'utiliser un algorithme de reconnaissance de pixels ou un algorithme de dépixellisation pour vectoriser les images pixel art.

Inkscape donne aussi les conseils suivants:

  1. Sauvegardez votre travail avant de tracer
  2. Faites attention à votre nombre de pixels : "Tracer le pixel art" crée jusqu'à un chemin par pixel. Il n'est pas recommandé pour les images qui ne sont pas du pixel art.
  3. Autotrace est plus lent que potrace, il n'est pas recommandé pour les grandes images. Il est recommandé de prétraiter vos images pour augmenter le contraste.
  4. Si votre objectif est d'obtenir peu de noeuds et une bonne précision, le traçage manuel est toujours le meilleur.

Conseil: Après avoir tracé, cachez affichage de l'image. Utilisez CTRL-Z pour annuler la vectorisation et pour recommencer.

2 Cas principaux

(1) Vectoriser un logo

Avant de vectoriser, vérifiez que l'image n'est pas déjà disponible en SVG ou un autre format vectoriel !

La vectorisation d'un logo est en règle générale simple, sauf si l'image est mauvaise qualité (par exemple des copies d'écran mal faits). Pour une image couleur de bonne qualité on utilisera la méthode "détection de couleurs". Pour une image noire et blanche, la méthode "détection de niveaux de luminosité".

(2) Vectoriser du "line art"

Le dessin au trait (Angl. "line art") est vectorisé avec une méthode "tracage du centre de ligne". Si le dessin n'est pas trop compliqué, le résultat est bon en règle générale. Enfin il faut quand-même séparer le chemin produit.

(3) Vectoriser un dessin technique

Un dessin technique devrait aussi être disponible dans un format vectoriel, enfin il existe des situations où on n'y a pas accès comme par exemple une illustration scannée d'un manuel. Dans ces cas on peut tenter une stratégie de détection de contours.

(4) Vectoriser un dessin fait à la main

Pour vectoriser un dessin fait à la main, il faut d'abord réduire les couleurs (on conseille de le faire avec GIMP et ensuite utiliser la stratégie "quantification de couleurs".

Lire: InkStitch - broderies à partir de dessins faits à la main

(5) Vectoriser une photo

Vous pouvez d'abord tenter d'appliquer la méthode définie dans vectoriser un dessin, mais en règle générale, redessiner la photo va plus vite et donne un meilleur résultat.