Méthode pédagogique

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

1 Définition et présentation des méthodes existantes

L'usage de l'expression "méthode pédagogique" est extrêmement extensif dans la littérature pédagogique. De manière très générale, on peut cependant distinguer trois acceptions dominantes...

D'une part, l'expression désigne un courant pédagogique cherchant à promouvoir certaines finalités éducatives et suggérant, pour cela, un ensemble plus ou moins cohérent de pratiques [...]
D'autre part, l'expression "méthode pédagogique" est utilisée pour désigner précisément un certain type d'activités visant à permettre certains apprentissages ou à développer certaines capacités [...]
Enfin, l'expression "méthode pédagogique" peut désigner un outil ou un instrument spécialisés dont les usages sont précisément codifiés et qui sont liés à des objectifs très exactement déterminés [...]

(Philippe Meirieu, Méthode Pédagogique, consulté le 24 sept. 2009).


Ainsi, une méthode pédagogique décrit le moyen pédagogique adopté par l’enseignant pour favoriser l’apprentissage et atteindre son objectif pédagogique. Bien souvent, les enseignants utilisent plusieurs méthodes valorisant à un instant donné telle ou telle méthode (une méthode unique serait une erreur car le choix de la méthode pédagogique est souvent affaire de circonstances).

Historiquement, il y a eu des "effets de mode" d'une méthode ou d'une autre ou encore la "croyance" à certains moments en une méthode-miracle qui permettrait l’apprentissage de tous. La solution la plus saine est que l'enseignant fassent le point régulièrement sur ses méthodes pédagogiques en se posant la question : "pour telle séance, est-ce la méthode pédagogique permettant la meilleure facilitation d'apprentissage et la médiation du savoir ?"

Lorsqu'on parle de méthodes pédagogiques, il est d'usage de distinguer 5 méthodes :

  • la méthode expositive (également appelée transmissive, passive ou magistrale)
  • la méthode démonstrative
  • la méthode interrogative (ou maïeutique)
  • la méthode active (ou de découverte)
  • la méthode expérientielle.

2 La méthode expositive

2.1 Les postulats

  • la connaissance est bonne en soi (savoir)
  • le travail est bon en soi (savoir-faire)
  • l’enseignant est un expert du contenu (il "possède" le savoir ou le savoir-faire)
  • L'élève est une "boîte vide" qui a tout à apprendre

2.2 Les moyens

  • Le formateur transmet ses connaissances sous forme d'exposé : c'est le cours magistral (la transmission de l'information se fait de façon univoque).
  • L'élève doit assimiler ces connaissances
  • Le contrôle du savoir et savoir-faire se fait par feedback (l'enseignant s'adresse aux apprenants qui donnent un feedback).
  • Le renforcement (récompense ou punition) est attendu du contrôle. Il est souvent plus négatif que positif si l’enseignant ne montre pas d’attitude d’aide.

2.3 Fonctionnement typique

  • L’enseignant explique, démontre intellectuellement les mécanismes de la pensée en se basant sur un support écrit ou une présentation orale.
  • L’élève apprend 'par cœur' et le formateur en vérifie la mémorisation
  • L'élève prend (parfois) des notes pendant l’exposé
  • L'enseignant procède ensuite à des interrogations de sondage (vers la classe) après un exposé.

3 La méthode affirmative

3.1 Les postulats

Les postulats sont les mêmes que pour la méthode expositive :

  • la connaissance est bonne en soi (savoir)
  • le travail est bon en soi (savoir-faire)
  • l’enseignant est un expert du contenu (il "possède" le savoir ou le savoir-faire)
  • L'élève est une "boîte vide" qui a tout à apprendre

3.2 Les moyens

  • L'enseignant présente une opération, une procédure
  • L'enseignant montre chaque étape en expliquant aux élèves comment faire, avec quoi .....
  • L'enseignant explique en même temps pourquoi on fait ainsi
  • Les élèves repliquent l'opération ensuite.
  • L'enseignant fait formuler le pourquoi aux élèves

3.3 Fonctionnement typique

La méthode affirmative est utilisée pour un exposé gestuel et donc nécessitant une démonstration (elle est donc souvent utilisé dans les travaux dirigés). Tout d'abord, l'enseignant montre, faire ensuite et fait formuler l’étudiant pour évaluer leur degré de compréhension. Schématiquement, les étapes sont les suivantes :

  • montrer (démonstration),
  • faire faire (expérimentation)
  • faire dire (reformulation).

4 La méthode interrogative

4.1 Les postulats

  • la connaissance ou le procédé n’est apprise que si il est compris
  • l'enseignant est un maître qui possède le savoir et le savoir-faire
  • l'élève possède des éléments de connaissance de départ qui lui permettent de découvrir certaines connaissances via les questions ciblées posées par l'enseignant

4.2 Les moyens

  • questionnement : questions de l'enseignant en fonction des réponses de l’élève
  • contrôle par un feed-back constant et rapide facilitant l’expression
  • renforcement plus positif que négatif par l’orientation vers la bonne réponse

4.3 Fonctionnement

L’élève est reconnu comme ayant des éléments de connaissance ou des représentations du contenu à acquérir. A l’aide d’un questionnement approprié, l’enseignant permet à l’élève de construire ses connaissances par lui-même ou de faire des liens (inférences) et de donner du sens à des éléments épars afin de se construire un schéma mental. L’élève est invité à formuler ce qu’il sait, ce qu’il pense, ce qu’il se représente…

5 La méthode active

5.1 Les postulats

  • La connaissance et les compétences ne sont acquises que si l'élève apprend :
  • L'enseignant n’est plus le détenteur du savoir, il ne possède pas forcément le savoir ; c’est un guide, un médiateur intervenant le moins possible sur le fond et surtout pour aider pour la mise en forme?

Les méthodes dites actives font les postulats suivants:

  • la connaissance ne s'apprend pas, elle se construit;
  • partir de l'action pour aller vers la réflexion, du global à l'analyse.

Lire plus dans l'article pédagogie active

5.2 Les moyens

5.3 Le fonctionnement

L’enseignant crée un scénario pédagogique avec du matériel qui permet des essais-erreurs. L'apprentissage se fait par tâtonnement par l’étudiant ou le groupe d’étudiants. Le travail intracognitif et le travail collaboratif entre pairs sont favorisés.

Cette méthode suit le schéma suivant :

  • Faire faire à l’étudiant,
  • Faire dire à l’étudiant
  • puis l’enseignant reformule.

6 La méthode expérientielle ou expérimentale

6.1 Les postulats

Les postulats sont les suivants :

  • La connaissance n’est apprise que lorsque l'élève agit de lui-même
  • Il a droit à l’essai-erreur
  • L’intervenant n’est pas le maître de la situation mais il possède le «savoir» ou le «savoir-faire»
  • L'élève est capable d’appréhender la globalité d'une situation grâce à cette méthode et d’en extraire les différentes lois.

6.2 Les moyens

  • une grande préparation de l'enseignant de la situation de départ (sous forme d'expérience à réaliser)
  • pendant le travail de l'élève, il peut demande de l'air pendant ou après le travail personnel
  • découpage possible entre plusieurs séquence de difficultés croissantes (mais pas d'obligation de programme linéaire)
  • il n’existe pas forcément une seule solution.

6.3 Fonctionnement

Cette méthode est souvent destinée aux disciplines ne pouvant être enseigner théoriquement mais s'apprennent avec des personnes qui savent faire comme la médecine ou l'art. Egalement, dans certains métiers, les savoirs ne sont pas recensés dans des écrits (risk manager, webmaster par exemple). L'apprentissage de l'élève se fait alors en condition autour d'un projet réel.

7 Liens