Logo identitaire des ARE Informatique

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Logo-are-broderie.jpeg
Auteur-e-s Utilisateur:Lydie BOUFFLERS
Année de fabrication 2017
Technologie utilisée Broderie machine
Type Activité
Domaine d’enseignement Informatique, Collaboration & Sociabilisation
Niveau d’enseignement Université/ HES/ EPS
Public cible Etudiants
Public cible (Age) 19+ ans
Mots clés
Lien vers le cours STIC https://edutechwiki.unige.ch/fr/STIC:STIC IV (2017)
Fichier source
STIC portaillogo.png


DESCRIPTION (objectif pédagogique)

Ce projet s'inscrit dans le cadre du cours STIC:STIC IV (2017) dont la thématique - "embroidery for change"- a pour objectif d'utiliser la broderie comme vecteur de changement. Dans ce contexte, j'ai choisi de m'intéresser au groupe des Assistant-e-s de Recherche et d'Enseignement-Informatique (ARE-i) de la FPSE[1].

La mission des ARE-i est d'assurer des permanences informatiques afin de proposer un support de premier niveau aux étudiants. A la FPSE, le groupe des ARE-i est constitué de 14 étudiants majoritairement issus de la FPSE mais d'orientations différentes (Psychologie, Sciences de l'éducation, MALTT[2]). En dehors de leurs heures de permanences en bibliothèque ou en salle informatique, ils ne rencontrent pas et il n'y a que peu d'interactions - toujours pour le travail - entre les membres de ce groupe. L'on peut donc dire que le groupe des ARE-i constitue un regroupement d'individus et non un groupe comme "Partie homogène d'un ensemble dans une classification" (Dictionnaire Larousse) a proprement parlé.

Aux vues de ce constat, ce projet vise à étudier si une activité collaborative -le design puis le port d'un badge d'affiliation- peut renforcer le sentiment d'appartenance au groupe des ARE-i. Dans le déroulement du projet, deux activités centrales ont été imaginées:

  • Que chacun collabore à la réalisation du design du badge; c'est ce que nous avons appeler "co-design " ("co" pour collaboratif),
  • Que chacun s'approprie le badge en le portant lors des permanences qu'il assure.

Dans cette page sera détaillé la phase d'étude, de réalisation puis de mise en place et d'évaluation de ce badge-broderie.

Le projet répond à plusieurs types d'objectifs (conceptuel, pratique et pédagogique) pour lesquels il a été donné un degré d'importance différent (objectifs primaires, objectifs secondaires).

Objectifs conceptuels (objectif primaire)

L'objectif est d'utiliser la broderie comme médium de construction identitaire auprès des ARE-i. En termes plus concrets, il s'agit d'étudier comment cette communauté peut développer un sentiment d’appartenance voire même une conscience de groupe au travers deux processus successifs :

  • Le design "collaboratif » du logo. Nous supposons que les inputs individuels et collectifs au service d'une activité collaborative contribuent à modeler le sentiment d'appartenance,
  • Le port de la broderie en situation de travail. Nous supposons que le port d'un signe distinctif commun (le badge brodé) à l'ensemble du groupe renforce le sentiment d'appartenance.

En plus de cet objectif de création identitaire, nous cherchons aussi à mesurer la satisfaction des ARE-i quant à ce travail collaboratif et au résultat obtenu (le badge tel qu'il a été brodé).

Objectif pratique (objectif secondaire)

D'une manière pratique, l'intérêt de ce projet est de contribuer à ce que les étudiants puissent repérer plus facilement les ARE-i à la bibliothèque[3] en s'assurant au préalable que le logo choisi pour la broderie soit bien monosémique. Il y a donc trois volets interconnectés dans cet objectif pratique:

  • que l'image soit représentative du métier d'ARE-i,
  • que l'image soit monosémique,
  • que la broderie soit visible par les étudiants.

Objectifs pédagogiques (objectif secondaire)

En marge de cette construction identitaire, nous nous attendons également à observer deux types d’apprentissages :

  • Apprentissage du travail collaboratif (implication de tous en vue de la réalisation d’un projet commun sur une même tâche).
  • Apprentissage d‘un outil de communication et de collaboration synchrone ou asynchrone open source: Padlet

Concernant ces objectifs, il est possible que tous ne soient pas remplis. Par exemple, les ARE-i peuvent avoir co-designer un logo qui ne fassent pas sens pour les étudiants. Nous ne cherchons pas ici la performance, l'objectif premier de ce projet reste l'utilisation de la broderie comme vecteur de développement du sentiment d'appartenance à un groupe.

Deux publics coexistent dans ce projet :

  • La cible primaire : les ARE-i. Ils sont les acteurs du changement dont la broderie est le vecteur.
  • La cible secondaire : les étudiants de la FPSE. La broderie est destinée à rendre "visible" les ARE-i auprès des étudiants.
FABRICATION (réalisation technique)

Le co-design (design collaboratif du badge-broderie) a été réalisé en deux étapes principales: l'une présentielle et l'autre distancielle. [[

Phase présentielle de brainstorming

A l'appui de la présentation réalisée pour l'occasion - embroidery-for-change - un "brainstorming post-it" a été réalisé selon les étapes suivantes :

Etapes de réalisation du brainstorming

L'idée ici était de créer une dynamique de groupe en utilisant les inputs de chacun (participation individuelle) et les négociations intragroupe (participation collective) pour sélectionner les images et les couleurs devant figurer sur le badge-broderie.

A l'issue de ce brainstorming, voici la sélection d'images et de couleurs obtenues:


Phase distancielle d'évaluations et de contre-propositions

Lors de la présentielle, plusieurs choses ont été annoncées concernant l'organisation de cette phase distancielle et notamment :

  • L'auteure s'engage à la réalisation d'une première itération du design du logo dans les 24 à 48 heures après la phase présentielle (afin de ne pas laisser retomber l'émulation) puis le même délai une fois les commentaires réalisés pour les itérations suivantes,
  • Le groupe s'engage à commenter les diverses propositions de logo dans un délai de 48 heures maximum après publication,
  • Le nombre d'itérations maximum est fixé à 3; charge au groupe de se mettre d'accord sur les points litigieux. Ceci a été décidé pour 1) des raisons de délais (le projet devant être réalisé dans un laps de temps déterminé), 2) cela incite les membres du groupe à interagir et 3) nous émettons l'hypothèse qu'après 3 itérations, les désaccords qui subsisteraient seraient minimes.

Afin que les membres du groupe puissent échanger, il a fallu sélectionné un outil parmi les Outils pour la dynamique de groupe permettant une communication à distance en synchrone /asynchrone. En effet, il n'était pas possible de réunir tous les deux jours l'ensemble des ARE-i compte tenu des agendas très différents de chacun. L'outil sélectionné est padlet car il permet ce type de communication et parce qu'il est personnalisable en fonction du projet mené. Aussi, il est possible -entre autres choses- de modifier l'arrière-plan, d'évaluer des publications ("liker", notation à base d'étoiles etc.), de choisir le positionnement de chaque nouvelle publication (à la suite des autres ou avant les autres).

Pour ce projet, la personnalisation choisie est :

  • la possibilité de laisser un commentaire "libre".
  • le système de votation "j'aime" / "je n'aime pas" symbolisée par cette image :
    "like" / "dislike"


En complément du padlet, un mail avec quelques directives permettant d'aiguiller les commentaires a été envoyé à chaque nouvelle itération du logo.

Les questions posées étaient :

  • Quelle variante préférez-vous (votez avec les boutons "j'aime[4]" et "je n'aime pas") ?
  • Quelle police choisir ? La police UNIGE est « TheSans » mais non disponible dans Inkscape
  • Au niveau de la disposition / équilibre de l’image, est-ce que cela vous convient ?
  • Au niveau des images choisies, y en a t-il qui ne vous plaisent pas ?
  • Où mettre la dénomination ARE-i ? plutôt en haut des « têtes », plutôt au bout des flèches, plutôt dans les personnages ?
  • Proposez vos idées de couleurs : quelle couleur pour quelle image ?

Les designs de logo ont été réalisés volontairement en Noir & Blanc de façon que le groupe puissent d'abord se mettre d'accord sur le design avant de discuter des couleurs. Réaliser un co-design en distanciel est déjà très compliqué du fait de la multiplicité des avis personnels, il semblait préférable de réaliser le logo en deux étapes pour éviter trop de dispersions.

Bilan des co-designs

Le résultat des publications est consultable sous Monobroidery-padlet (en cas de problème, voici l'export PDF de Monobroidery Padlet), chaque "co-design" représentant une version retravaillée du logo.

Voici un extrait des commentaires pour le co-design 1:

Extrait de commentaires sur padlet


A noter que, finalement, 3 co-design ont été réalisés, un consensus se dégageant à la 3e itération comme nous en avions émis l'hypothèse.

L'idée de départ était de broder un vêtement (type tee-shirt ou polo) ou un accessoire (foulard ou brassard) que les ARE-i puissent porter en situation de travail. Cependant, il était nécessaire de discuter de ce point en présentielle avec l'ensemble du groupe afin de lever toute réserve au port de la broderie. A l'issue de cette discussion, le groupe a opté à l'unanimité pour un écusson-badge (c'est-à-dire une écusson brodé sur un badge), solution la plus acceptable psychologiquement ; le fait de porter un "vêtement de travail" semblait poser problème.

Il a donc fallu ensuite trouver 1) un tissu adapté et 2) un système d'attache.

Plusieurs options ont été trouvées :

Finalement, le tissu choisi est le tissu renforcé pour écussons car c'est celui qui semblait le mieux convenir aux vues de la description produit.

Système d'attache

Finalement, après avoir étudié plusieurs options, deux supports ont été choisis :

Au total trois co-designs ont été réalisés en collaboration avec l'équipe des ARE-i. Chacun de ces co-design comportaient plusieurs variantes (cf. le Monobroidery-padlet[5] ou l'export PDF de Monobroidery Padlet).

Au final, deux designs ont été retenus par le groupe des ARE-i :


Des tests de simulation de broderie ont ensuite été réalisés sur ces deux designs. Il s'est avéré que des éléments sur le logo version 4 ne seraient pas visibles ou brodables. En effet, compte tenu de la taille relativement réduite d'un badge-broderie (autour de 8 à 10 cm), les éléments à l'intérieur du badge (wifi, imprimante, engrenage) sont de trop petites tailles pour avoir un rendu satisfaisant.

Le logo version 2 a donc été finalement retenu et les tests de couleurs ont été réalisés sur celui-ci. A l'origine, les ARE-i s'étaient décidés sur 4 couleurs : noir, blanc, ocre jaune (couleur FPSE) et bleu-gris. Après avoir réalisé quelques tests de colorisations, il s'est avéré que 4 couleurs pour un badge de cette taille et comportant des graphismes aussi épurés étaient trop. Les tests de couleur ont donc été réalisés avec un maximum de 3 couleurs.

Voici les trois variantes qui ont été réalisées :

Toutes les variantes de couleurs n'ont pas pu être réalisées faute de temps. La version qui a finalement été brodée est celle qui avait recueilli les seuls votes positifs dans Monobroidery padlet suite à la publication des 3 colorisations. La durée totale de l'opération avec la broderie machine (préparation du tissu, mise en place du stabilisateur ...) a été de 1 heure et 15 minutes pour un badge ayant des dimensions de 11,5 cm X 9 cm.

Réalisation broderie du badge pour les ARE-i FPSE

Le support est constitué de deux élements : une base et un système d'attache.

La base

Elle a été a été réalisée avec Trotec Speedy 100R. Ceci a permis, d'une part, d'obtenir un support à l'exacte taille souhaitée et, d'autre part, de créer une synergies entre les deux technologies apprises lors du module STIC:STIC IV (2017)/Module 1.

Pour réaliser ce support, la matière choisi a été le plexiglas 5 mm car :

  • Le plexiglas est plus résistant au temps par rapport au bois (il "vieilli" mieux),
  • En 5 mm car il s'agissait d'une chute de plexiglas (au lieu de consommer une plaque entière).
Réalisation du support en plexi 5 mm

Le système d'attache

Le système d'attache a été commandé à la boutique de l'Unige. Il s'agit de la laniarde estampillée Université de Genève.

Laniarde estampillée Unige

Eléments d'assemblage

Broderie, support plexiglas et laniarde

Pour assembler la broderie et le support, des bandes de scotch double-face ont été utilisées.

Badge-broderie assemblé

Broderie assemblée

Toutes les variantes de couleurs n'ont pas pu être réalisées faute de temps. La version qui a finalement été brodée est celle qui avait recueilli les seuls votes positifs dans Monobroidery padlet suite à la publication des 3 colorisations. La durée totale de l'opération avec la broderie machine (préparation du tissu, mise en place du stabilisateur ...) a été de 1 heure et 15 minutes pour un badge ayant des dimensions de 11,5 cm X 9 cm.

Réalisation broderie du badge pour les ARE-i FPSE


Le support est constitué de deux élements : une base et un système d'attache.

La base

Elle a été a été réalisée avec Trotec Speedy 100R. Ceci a permis, d'une part, d'obtenir un support à l'exacte taille souhaitée et, d'autre part, de créer une synergies entre les deux technologies apprises lors du module STIC:STIC IV (2017)/Module 1.

Pour réaliser ce support, la matière choisi a été le plexiglas 5 mm car :

  • Le plexiglas est plus résistant au temps par rapport au bois (il "vieilli" mieux),
  • En 5 mm car il s'agissait d'une chute de plexiglas (au lieu de consommer une plaque entière).
Réalisation du support en plexi 5 mm

Le système d'attache

Le système d'attache a été commandé à la boutique de l'Unige. Il s'agit de la laniarde estampillée Université de Genève.

Laniarde estampillée Unige

]]

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

brodeuse Brother PR1050X

logiciel Stitch Era

UTILISATIONS (scénario pédagogique, règles du jeu)

Voici deux photos du port de la broderie en situation de travail:[[

Clip-badge.JPG Laniarde-badge.JPG
Port du badge-broderie avec clip-épingle pour badges Port du badge-broderie avec laniarde estampillée Unige

]]

Merci a Enzo Poggio, l'un des ARE-i de la FPSE de s'être prêté au jeu des photos et d'avoir accepté leurs publications.

  1. Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation (Université de Genève)
  2. Master of Science in Learning and Teaching Technologies
  3. l'expérience n'a pas été réalisée en salle informatique car l'ARE-i est plus facilement repérable et pour ne pas avoir un biais concernant le "lieu". En effet, en salle informatique, on s'attend à voir un ARE-i
  4. équivalent au "like" anglo-saxon
  5. Il semblerait qu'il y ait un problème avec certaines images dans Padlet mais lors du travail collaboratif, les images étaient correctement visibles.