FEASP

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Bases psychopédagogiques des technologies éducatives
Module: Introduction aux théories, modèles et méthodes pédagogiques
◀▬▬▶
brouillon
2020/06/30 ⚒⚒ 2014/03/04
Sous-pages et productions:


  • Qualité: brouillon


Amélioré par Didier Dorsaz



1 Introduction

1.1 Définition

L'approche Fear-Envy-Anger-Sympathy-Pleasure (ou FEASP) est une approche qui propose des moyens de construire des formations qui tiennent compte des émotions des participants pour générer la meilleure expérience d'apprentissage possible. Selon Astleitner (2000,175), le créateur de cette approche:

There are five basic categories of emotional conditions that the instructional designer must understand and use in order to produce instruction which is emotionally sound, " Fear" refers to a negative feeling arising from subjectively judging a situation as threatening or dangerous. "Envy" is a negative feeling resulting from the desire to get something that is possessed by others or not to lose something that one is possessing. "Anger" refers to a negative feeling coming from being hindered to reach a desired goal and being forced to an additional action. "Sympathy" is a positive feeling referring to an experience of feelings and orientations of other people who are in the need of help. "Pleasure" is a positive feeling based on mastering a situation with a deep devotion to an action.

1.2 Un modèle à 5 facteurs

Cette approche est donc articulée autour de cinq émotions:

  • La peur (Fear), qui est un sentiment négatif qui découle du fait de juger subjectivement une situation comme menaçante ou dangereuse
  • L'envie (Envy), un sentiment négatif résultant du désir d'obtenir quelque chose qui est possédé par d'autres ou de ne pas perdre quelque chose que l'on possède
  • La colère (Anger), un sentiment négatif provenant du fait d'être gêné pour atteindre un objectif souhaité et d'être forcé à faire une action supplémentaire.
  • La sympathie (Sympathy), qui est un sentiment positif se référant à l'expérience de sentiments et d'orientations vers d'autres personnes qui sont dans le besoin.
  • Le plaisir (Pleasure), un sentiment positif basé sur la maîtrise d'une situation avec un profond dévouement à une action.

1.3 La création du modèle à 5 facteurs

Ces 5 émotions ont été choisies en se basant sur la roue émotionnelle de Plutchik qui distinguait 8 émotions de base : La joie, l’acceptation, la peur, la surprise, la tristesse, le dégoût, la colère et l’anticipation.

Roue de Plutchik

Les émotions « tristesse » et « dégoût » ont été retirées puisqu’elles ne pouvaient pas être gérées par l’enseignant en salle de classe. Les émotions « surprise » et « anticipation » ont été écartés puisqu’ils étaient déjà utilisé dans d’autres approches. L’émotion « Joie » est devenue « Plaisir ». L’émotion « acceptation » a été décomposée en deux opposés : la « sympathie », sa face positive, et l’« envie » son pendant négatif.

2 Les stratégies de régulation des émotions

2.1 Introduction

Les cinq émotions présentées ci-dessus ont chacune une valence émotionnelle dites "positives" ou "négatives". Les émotions "Fear", "Envy" et "Anger" sont à valence négative et nuisent à l'apprentissage, alors que les émotions "Pleasure" et "Sympathy" sont positives favorisent l'apprentissage.

Carte conceptuelle portant sur les stratégies de régulation des émotions. Cliquez ici pour voir la vidéographie associée

Les émotions à valence négatives nuisent aux apprentissages, tandis que les émotions à valence positive leur sont favorables.

Carte conceptuelle portant sur l'approche FEASP dans l'éducation. Cliquez ici pour voir la vidéographie associée

L'idée d'Astleiner est est d’atténuer les émotions négatives et maximiser les émotions positives et propose quatre stratégies par émotions.

2.2 Stratégies pour atténuer les émotions négatives

Fear (Peur):

  • assurer le succès dans l’apprentissage
  • accepter les erreurs comme des opportunités d’apprentissage. Ceci permet notamment d'instaurer un climat de confiance favorable à l'apprentissage.
  • inciter à la relaxation (pour maîtriser sa peur)
  • rester critique avec une perspective positive (permet de réduire la charge cognitive en pointant les informations importantes)

Envy (Envie):

  • montrer aux étudiants leur historique d’apprentissage (permet d'éviter de la comparaison sociale)
  • mettre en place un système d’évaluation et de feedback transparent et basé sur les faits
  • inspirer un sens d’authenticité et d’ouverture
  • éviter les inégalités de traitement

Anger (Colère):

  • stimuler le contrôle de la colère
  • montrer plusieurs facettes d’une situation
  • laisser sa colère s’exprimer de manière constructive
  • ne pas accepter la moindre forme de violence

2.3 Stratégies pour maximiser les émotions positives

Sympathy (Sympathie)

  • intensifier les interactions
  • instaurer des interactions positives
  • établir des structures d’apprentissages mettant en avant la collaboration (permet de créer des liens)
  • utiliser des programmes d’échanges et d'entraide

Pleasure (Plaisir)

  • améliorer le bien-être
  • établir des opportunités d’apprentissages libres; encourager l'autonomie
  • utiliser l’humour
  • prévoir des activités ludiques

3 Une application: utiliser le modèle FEASP dans une formation à distance

Voici quelques recommandations basées sur l'approche FEASP pour minimiser les émotions négatives et maximiser les émotions positives dans le cadre d'une formation à distance

Carte conceptuelle portant sur l'utilisation de l'approche FEASP dans une formation à distance. Cliquez ici pour voir la vidéo associée

3.1 Emotions négatives

Peur: on va chercher à la minimiser en clarifiant les attentes de la formation dès le début. Il est possible de montrer le déroulement précis de la formation au moyen d'une carte. Il est aussi possible de créer un soutien en ligne (sous forme de forum par exemple)

Colère: Il est possible de la réduire en donnant plus de temps aux apprenants pour décompresser afin de diminuer le stress et donc la colère. Il peut être important de proposer des activités réflexives. Les apprenants peuvent aussi être incités à ne donner que des commentaires constructifs.

Envie: il est possible de créer des activités en groupe, afin que l'individu connaisse mieux ses collègues (ce qui réduira les risques de convoitise). Il est aussi possible d'échanger ses forces et ses faiblesses.

3.2 Emotions positives

Sympathie: Proposer des activités interpersonnelles (comme des activités de mentorat) peut favoriser ces émotions.

Plaisir: Proposer des anecdotes vécues permet d'ajouter une touche d'humour dans la formation, ce qui favorise cette émotions. Il est aussi possible de gamifier la formation. Finalement, l'utilisation de média sociaux permettra de générer des interactions sociales entre apprenants, source de plaisir.

4 Voir aussi

  • FEASP (EduTechwiki anglais)

5 Bibliographie


  • Astleitner, Hermann, Designing Emotionally Sound Instruction (2000): The FEASP-Approach, Instructional Science 28 (3): 169-198, May 2000 Abstract/PDF
  • Astleitner, Hermann, Designing Emotionally Sound Instruction: The FEASP-Approach, (open online version, published in: Instructional Science, 2000, Vol. 28, No. 3, pp. 169-198 [1]
  • Astleitner, Hermann and Detlev Leutner (2000), Designing Instructional Technology from an Emotional Perspective, RTE, Volume 32, Number 4, Summer 2000.
  • Astleitner, H. (2001). Designing emotionally sound instruction-An empirical validation of the FEASP-approach. Journal of instructional Psychology, 28(4), 209. PDF (copy)
  • J. Keller, Motivational Design of Instruction, in C. Reigeluth (ed.), Instructional Design Theories and Models, Erlbaum, Hillsdale, New Jersey, pp. 383-434, 1983.

6 Créer une nouvelle sous-page production vidéographie

Ajouter une nouvelle production (MAX par promotion = 2)

 

Sous-pages qui existent déjà et (y compris des productions):