Psychologie sociale/La théorie de l'engagement

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Pour modifier le contenu de cette page (ajouter des productions, des commentaires, etc.), cliquez sur Modifier avec formulaire dans la barre du wiki.

Producteur :Utilisateur:Diana Jeronimo, Promotion :yoshi


1 Descriptif

Cela fait des années que des chercheurs en psychologie sociale s'évertuent à comment il est possible d'amener un individu à changer d'attitude ou à adopter un comportement précis. Monteil (1997), puis Briñol et Petty (2007) ont par exemple concentré leurs efforts sur le fonctionnement de la persuasion, c'est-à-dire, quand la communication persuasive amène à un changement d’attitude chez le récepteur du message, qui lui, peut engendrer un changement dans les conduites. D'autres chercheurs, tels que Milgram (psychologie-sociale, s.d.) donnent un aperçu des effets de la pression de l’autorité et d’autres facteurs externes sur le comportement. Il existe cependant une autre forme de manipulation du comportement, qui, elle, se distingue des autres dans la mesure où elle est acceptée par le sujet répondant à la requête et qu’elle est réalisée sans pression. Celle-ci est nommée "soumission librement consentie" (Beauvois & Joule, 1989) et c'est dans ce cadre-là que s'insère la théorie de l'engagement, sujet qui sera abordé dans cette carte conceptuelle.

La théorie de l'engagement, proposée par Kiesler (1971, cité par Beauvois et Joule, 2002)prône l'idée que ce ne sont pas les idées ou les sentiments qui engagent les individus, mais les actes. Les cognitions n'expliquent pas les actions effectuées, mais se seraient les actions qui permettraient d'expliquer des cognitions. L'on se situerait ainsi dans une cognition plus matérialiste qui se résume par "C'est parce que je fais quelque chose, que je le pense". Par ailleurs, Beauvois & Joules (2014) précisent que l'engagement d'un individu dans une conduite effective équivaudrait au degré auquel il peut être associé à cette conduite.

Cette théorie permet de comprendre pourquoi certains individus s'accrochent à des décisions et ont des difficultés à revenir en arrière sur leur choix. L'effet de gel, proposé par Lewin (1947, cité par Beauvois et Joule, 2002) sert de complément à l'engagement et explique que c'est l'acte même de s'engager qui motiverait l'individu à réaliser un comportement et rester sur cette décision. Beauvois & Joule (1989, 2002, 2014) donnent également quelques facteurs favorisant cet état de persistance et un grand engagement. En effet, l'individu peut être plus ou moins engagé selon les conditions mises en place.

La théorie de l'engagement est intéressante à découvrir, car elle permet de mieux saisir comment des individus peuvent être manipulés à réaliser certains comportements lorsque des conditions particulières, favorisant l'engagement, sont réunies. Ce sujet est d'ailleurs approfondi dans les ouvrages de Beauvois & Joule (1989, 2002, 2014) qui montrent comment les individus peuvent accepter à réaliser des requêtes, conduites qu'ils n'auraient normalement pas entrepris de leur propre chef, et ce, de manière librement consentie. Ils y exposent d'ailleurs des techniques, tells que le pied-dans-la-porte, la porte-au-nez, l'escalade d'engagement, faisant appel à l'engagement de l'individu et qui sont régulièrement utilisées dans le marketing ou même au quotidien, sans que l'on en soit conscient. Être familiarisé avec cette théorie permet alors une meilleure compréhension de soi, ainsi que du fonctionnement des individus.

Il s'agira ainsi dans cette vidéo de comprendre ce qu'est la théorie de l'engagement, de voir quels sont ses effets et finalement, quels facteurs et conditions permettent de faire varier le degré d'engagement dans un comportement.

2 Sources

Beauvois, J-L., & Joule, R-V. (1989). Une théorie psychosociale : la théorie de l’engagement. Perspectives commerciales. Recherche et applications en marketing, 4, 79–90.

Beauvois, J-L., & Joule, R-V. (2002). Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens. Grenoble: PUG.

Joule R.V. et Beauvois J.L. (2014). Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens. Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.

Briñol, P. & Petty, R.E. (2007). Mécanismes psychologiques de la persuasion. Diogène, 217, 58-78.

Guéguen, N., Pascual, A. & Poirier, C. (2014). Efficacité du pied-dans-la-porte en fonction de l’âge des enfants. Revue canadienne des sciences du comportement, 47 (1), 80-82.

Lewin, K. (1947). Group decision and social change. Dans T. Newcomb, E. Hartley (Eds.), Readings in Social Psychology. New York : Holt.

Monteil, J-M. (1997). Éduquer et former. Perspectives psycho-sociales (3ème éd.). Grenoble : Presses universitaires de Grenoble.

Psychologie-sociale.com (s.d.) La soumission à l’autorité. Repéré à https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/experiences/influence-engagement-et-dissonance/204-la-soumission- a-l-autorite


Sperber, D. (2009). L’effet gourou. L’autre côté, 1, 17-23.

3 Carte conceptuelle : Première version


Carte-engagement.jpeg



3.1 Commentaire(s)


3.1.1 Commentaire de Kim Hélène Le


Lisibilité :

La carte est lisible et l'utilisation des couleurs facilite la lecture.


Compréhension :

La carte contient énormément de concepts, peut-être faudrait-il tenter de sélectionner les plus importants et/ou hiérarchiser les concepts.

Je ne comprends pas le "traduit notion" qui mène vers" Effet de Gel [...]", ni l'expression "gèle".

Cela étant, l'ensemble me semble cohérent et compréhensible.


Qualité académique :

Les sources sont présentes et pertinentes.

Commentaire global:

La carte est de bonne qualité. Elle pourrait cependant peut-être être un peu plus synthétique.

Réponse du producteur de la carte:

Merci pour ton commentaire! Je vais spécifier les éléments que tu as mentionné!





3.1.2 Commentaire de Pastora GGarcía


Lisibilité :

La carte est bien structurée, claire, précise. Les couleurs aident à bien repérer les éléments selon leur hiérarchie et guident dans la “lecture”.


Compréhension :

Tout contribue à une bonne compréhension. Certains éléments (e.g. ceux signalés par Kim) peuvent être expliqués dans la vidéographie. À mon avis, ce n'est pas un manque important.


Qualité académique :

La description sur la page EdutechWiki est encore minimale.

Les sources sont de qualité, cependant aucune n'est actuelle. Critère que nous avons inclut dans la grille d'évaluation élaborée en équipe (Yoshis)[1].

Commentaire global:

La carte est très bien.

Un sujet présenté de manière originale? Il me faudrait l'étudier un peu plus pour pouvoir donner un avis consistant. Pour l'instant, l'originalité est apportée par le choix et la combinaison des sources utilisées. Avoir recours à des sources plus récents pourrait aider à augmenter le niveau d'originalité, en apportant des visions en relation aux contextes éducatifs actuels.

Réponse du producteur de la carte:

Merci pour tes remarques! Je vais en effet essayer de trouver des ressources plus récentes pour la crédibilité! J'irai plus loin dans le descriptif également





4 Carte conceptuelle : Deuxième version


Engagementv2.jpeg



4.1 Commentaire(s)



4.1.1 Commentaire de Kim Hélène Le

Lisibilité :

L'utilisation des couleurs facilite la lisibilité, comme c'était déjà le cas pour la v1.

Tu pourrais éventuellement utiliser une autre couleur que le rose : on peut lire, mais ça pique un peu les yeux ;)


Compréhension :

La carte est compréhensible, bien qu'il y ait beaucoup de concepts et d'éléments à saisir.



Qualité académique :

La qualité académique est bonne, les source sont citées.

Commentaire global:

La carte est de bonne qualité. Ton choix d'enlever les références de la carte est judicieux.

Réponse du producteur de la carte:

Merci pour le retour! Justement le nombre d'éléments à saisir est dû au choix de mon sujet. Je me demande à quel point je dois dire les choses sur la carte ou les dire à l'oral ces éléments dans la vidéo.




5 Carte conceptuelle : Troisième version


Engagementv3.jpeg



5.1 Commentaire(s)


5.1.1 Commentaire de Emilie Lettry

Lisibilité :

La carte est parfaitement lisible. Elle est aérée et les différentes idées sont délimitées par des branches distinctes et des couleurs. Juste une petite réflexion : Pourquoi avoir mis un point d'interrogation dans ta bulle "théorie de l'engagement?" ?

Compréhension :

Les idées présentées sont parfaitement compréhensible. On comprend tout à fait le concept d'engagement. Quelques petits détails, toutefois : Qu'est-ce que l'effet de Gel ? J'imagine que tu l'expliquera dans la vidéographie, mais cela vaut peut le coup de mettre une mini définition sur la carte. Peut être que tu pourrais dire que l'engagement est "élevé" plutôt que "fort", cela me paraitrait plus rapidement compréhensible.

Qualité académique :

Le descriptif est détaillé et tu as des sources académiques récentes et multiples, rien à dire sur la qualité académique.

Commentaire global:

Ta carte est tout à fait compréhensible et très lisible. A part ces quelques petites remarques, ta carte m'a l'air prête pour la vidéographie !

Réponse du producteur de la carte:



6 Carte conceptuelle : Quatrième version


Theorie-engagement.jpeg



6.1 Commentaire(s)


7 Première vidéographie


http://tecfaetu.unige.ch/etu-maltt/yoshi/jeronid0/bases/videographie/theorie-engagement.webm


7.1 Commentaire(s)


7.1.1 Commentaire de Pastora GGarcía

Qualité technique :


  • Léger “écho” qui ne gène pas pour la compréhension.
  • La qualité audio est bonne et il n'y pas de sons perturbateurs. Elle aurait pu toutefois être encore meilleure en choisissant un matériel et un lieu plus adapté.
  • La vidéo est synchronisée avec la carte, elle aide à la compréhension.


Qualité de la structure/présentation de la vidéo :


  • Il y a souvent trop de contenu affiché sur l'écran, ce qui oblige à faire un petit effort de concentration pour ne pas se laisser distraire par ce qui entoure la partie traitée. Tu le compenses assez bien par le guidage visuel. (cf. Inclusion d'éléments intéressants )


  • Vers 6’52’’ il y a une coupure. 
Il semble que tu as enregistré en, au moins, deux parties, provoquant un changement de vitesse, dynamisme et puissance de la voix.


  • Tu as opté par zoomer (un peu) et surtout faire glisser l’image/carte, ce qui cause un effet saccadé. Ce n’est pas un problème, mais un mouvement plus fluide aurait apporté une qualité supérieure à la présentation.
  • 
La durée de la vidéo (11’26’’m) est un peu longue. Serait-ce l’une des causes pour lesquelles à partir ta voix est plus basse (plus lente?) et que tu sembles fatiguée? … ;)… (e.g. À 8’25’’, tu finis une phrase avec une intonation qui fait attendre sa continuation…)


Qualité du contenu:


  • Ton discours uni au contenu très complet de la carte sont très utiles et de bonne qualité.
  • Les exemples que tu apportes (bienvenus!) contribuent aussi à la compréhension.
  • La carte est bien ordonnée, les idées sont hiérarchisées et/ou les liens sont représentés.
  • Les affirmations de la vidéographie font toutes référence à des sources académiques, mais certaines sont anciennes.


Inclusion d'éléments intéressants (introduction, insertion de clip(s),...):


  • Bien guidé par les animations (flèches) et, notamment, par le curseur.


Commentaire global:


  • La durée de la vidéo est un peu longue. (cf. Consignes-suggestions: «...entre 5 et 10 minutes...»)
  • L'exposé est clair et structuré. Il suscite l'intérêt de l'audience. La carte est bien intégrée.
  • Les objectifs présentés dans la partie introduction, développement et conclusion concordent et sont présentés clairement. Les exemples sont pertinents et variés.
  • Qualité de narration très bonne: le vocabulaire est adapté, le langage est clair et fluide, la narration et l'image sont synchrones.


Réponse du producteur de la carte:


7.1.2 Commentaire de Emilie Lettry

Qualité technique :

La vidéographie est de bonne qualité, les images sont tout à fait lisible. La qualité audio n'est pas optimale, le micro sature par moment dans la première moitié de la vidéo, mais cela n'est pas particulièrement gênant pour la compréhension de l'audio.

Qualité de la structure/présentation de la vidéo :

La vidéo est effectivement un peu longue, elle dépasse les 10 minutes. Mais ce temps semble nécessaire pour expliquer l'ensemble de la carte qui est très complète. A part cela, la présentation est de très bonne qualité. On comprend tout ce que tu dis. Les enchainements semblent logiques.
Tu passes beaucoup de temps à expliquer les effets comportementaux de l'engagement non problématique et tu passes très rapidement sur les effets cognitifs de l'engagement problématique et non problématique. Je pense que si tu veux gagner quelques secondes voir minutes sur le temps total de ta vidéo, tu dois pouvoir raccourcir cette partie sur les effets comportementaux.

Qualité du contenu:

Le contenu est de qualité et est très intéressant. Je n'ai pas grand chose à dire là dessus.
J'ai juste une petite réflexion. Tu utilises l'expérience de Milgram pour illustrer la déresponsabilisation sous la menace. Il me semble que ce qui est mis en avant dans cette expérience est la déresponsabilisation à cause de l'autorité imposée par la blouse blanche, pas vraiment la menace.

Inclusion d'éléments intéressants (introduction, insertion de clip(s),...):

Tu as intégré une introduction et une conclusion. Le fil de la carte conceptuelle est indiqué visuellement.

Commentaire global:

La vidéographie est de très bonne qualité. Les explications sont complètes et tout à fait compréhensibles. On peut suivre sans difficultés le déroulement des explications en lien avec la carte conceptuelle. A part le fait que la vidéo est un peu longue et que la qualité audio varie tout au long de la vidéo, il n'y a pas grand chose à changer.

Réponse du producteur de la carte:


7.1.3 Commentaire de Kim Hélène Le

Qualité technique :

La qualité audio est bonne, quelques petits moments où l'on entend moins bien mais rien qui ne gêne l'audibilité. On voit bien les éléments présentés dans la carte.

Qualité de la structure/présentation de la vidéo :

La vidéo est un peu longue (comme la mienne), mais je ne vois pas où tu pourrais la raccourcir, tous les éléments étant importants à mon sens pour comprendre la théorie de l'engagement.

Qualité du contenu:

Le contenu est intéressant et des exemples originaux sont apportés.

Inclusion d'éléments intéressants (introduction, insertion de clip(s),...):

Ton curseur suit ta présentation, ce qui facilite la compréhension du contenu de la vidéo. Il y a une introduction et une conclusion, je n'ai donc pas grand chose à dire à ce sujet.

Commentaire global:

Hormis la longueur (nécessaire) de la vidéo et quelques couacs audios, la vidéographie me semble être de bonne qualité !

Réponse du producteur de la carte:








… davantage au sujet de « Psychologie sociale/La théorie de l'engagement »
La carte est lisible et l'utilisation des couleurs facilite la lecture. +, La carte contient énormément de concepts, La carte contient énormément de concepts, peut-être faudrait-il tenter de sélectionner les plus importants et/ou hiérarchiser les concepts. </br></br>Je ne comprends pas le "traduit notion" qui mène vers" Effet de Gel [...]", ni l'expression "gèle". </br></br>Cela étant, l'ensemble me semble cohérent et compréhensible.mble me semble cohérent et compréhensible. +, Les sources sont présentes et pertinentes. +, La carte est de bonne qualité. Elle pourrait cependant peut-être être un peu plus synthétique. +, Merci pour ton commentaire! Je vais spécifier les éléments que tu as mentionné! +, La carte est bien structurée, claire, précise. Les couleurs aident à bien repérer les éléments selon leur hiérarchie et guident dans la “lecture”. +, Tout contribue à une bonne compréhension. Certains éléments (e.g. ceux signalés par Kim) peuvent être expliqués dans la vidéographie. À mon avis, ce n'est pas un manque important. +, La description sur la page EdutechWiki estLa description sur la page EdutechWiki est encore minimale. </br></br>Les sources sont de qualité, cependant aucune n'est actuelle. Critère que nous avons inclut dans la grille d'évaluation élaborée en équipe (Yoshis)[1].grille_d%27analyse_de_vid%C3%A9ographies]. +, La carte est très bien.

Un sujet présentéLa carte est très bien.</br></br>Un sujet présenté de manière originale? Il me faudrait l'étudier un peu plus pour pouvoir donner un avis consistant. Pour l'instant, l'originalité est apportée par le choix et la combinaison des sources utilisées. </br>Avoir recours à des sources plus récents pourrait aider à augmenter le niveau d'originalité, en apportant des visions en relation aux contextes éducatifs actuels. relation aux contextes éducatifs actuels. +, Merci pour tes remarques! Je vais en effet essayer de trouver des ressources plus récentes pour la crédibilité! J'irai plus loin dans le descriptif également +, L'utilisation des couleurs facilite la lisibilité, comme c'était déjà le cas pour la v1.

Tu pourrais éventuellement utiliser une autre couleur que le rose : on peut lire, mais ça pique un peu les yeux ;) +, La carte est compréhensible, bien qu'il y ait beaucoup de concepts et d'éléments à saisir. +, La qualité académique est bonne, les source sont citées. +, La carte est de bonne qualité. Ton choix d'enlever les références de la carte est judicieux. +, Merci pour le retour! Justement le nombre d'éléments à saisir est dû au choix de mon sujet. Je me demande à quel point je dois dire les choses sur la carte ou les dire à l'oral ces éléments dans la vidéo. +, La carte est parfaitement lisible. Elle est aérée et les différentes idées sont délimitées par des branches distinctes et des couleurs. Juste une petite réflexion : Pourquoi avoir mis un point d'interrogation dans ta bulle "théorie de l'engagement?" ? +, Les idées présentées sont parfaitement comLes idées présentées sont parfaitement compréhensible. On comprend tout à fait le concept d'engagement.</br>Quelques petits détails, toutefois : </br>Qu'est-ce que l'effet de Gel ? J'imagine que tu l'expliquera dans la vidéographie, mais cela vaut peut le coup de mettre une mini définition sur la carte.</br>Peut être que tu pourrais dire que l'engagement est "élevé" plutôt que "fort", cela me paraitrait plus rapidement compréhensible.paraitrait plus rapidement compréhensible. +, Le descriptif est détaillé et tu as des sources académiques récentes et multiples, rien à dire sur la qualité académique. +, Ta carte est tout à fait compréhensible et très lisible. A part ces quelques petites remarques, ta carte m'a l'air prête pour la vidéographie ! +,

  • Léger “écho” qui ne gène pas pour la co</br>* Léger “écho” qui ne gène pas pour la compréhension.</br></br>* La qualité audio est bonne et il n'y pas de sons perturbateurs. Elle aurait pu toutefois être encore meilleure en choisissant un matériel et un lieu plus adapté. </br></br>* La vidéo est synchronisée avec la carte, elle aide à la compréhension.</br>vec la carte, elle aide à la compréhension.
 +, 
  • Il y a souvent trop de contenu affiché </br>* Il y a souvent trop de contenu affiché sur l'écran, ce qui oblige à faire un petit effort de concentration pour ne pas se laisser distraire par ce qui entoure la partie traitée. Tu le compenses assez bien par le guidage visuel. (cf. Inclusion d'éléments intéressants )</br></br></br>* Vers 6’52’’ il y a une coupure. 
Il semble que tu as enregistré en, au moins, deux parties, provoquant un changement de vitesse, dynamisme et puissance de la voix.</br></br></br>* Tu as opté par zoomer (un peu) et surtout faire glisser l’image/carte, ce qui cause un effet saccadé. Ce n’est pas un problème, mais un mouvement plus fluide aurait apporté une qualité supérieure à la présentation.</br></br>* 
La durée de la vidéo (11’26’’m) est un peu longue. Serait-ce l’une des causes pour lesquelles à partir ta voix est plus basse (plus lente?) et que tu sembles fatiguée? … ;)… (e.g. À 8’25’’, tu finis une phrase avec une intonation qui fait attendre sa continuation…)</br>onation qui fait attendre sa continuation…)
 +, 
  • Ton discours uni au contenu très complet</br>*Ton discours uni au contenu très complet de la carte sont très utiles et de bonne qualité. </br></br>*Les exemples que tu apportes (bienvenus!) contribuent aussi à la compréhension.</br></br>* La carte est bien ordonnée, les idées sont hiérarchisées et/ou les liens sont représentés.</br></br>* Les affirmations de la vidéographie font toutes référence à des sources académiques, mais certaines sont anciennes.</br>académiques, mais certaines sont anciennes.
 +, 
  • Bien guidé par les animations (flèches) et, notamment, par le curseur.
 +, 
  • La durée de la vidéo est un peu longue.</br>* La durée de la vidéo est un peu longue. (cf. Consignes-suggestions: «...entre 5 et 10 minutes...»)</br></br>* L'exposé est clair et structuré. Il suscite l'intérêt de l'audience. La carte est bien intégrée.</br></br>*Les objectifs présentés dans la partie introduction, développement et conclusion concordent et sont présentés clairement. Les exemples sont pertinents et variés.</br></br>* Qualité de narration très bonne: le vocabulaire est adapté, le langage est clair et fluide, la narration et l'image sont synchrones.</br>e, la narration et l'image sont synchrones.
+, La vidéographie est de bonne qualité, les images sont tout à fait lisible. La qualité audio n'est pas optimale, le micro sature par moment dans la première moitié de la vidéo, mais cela n'est pas particulièrement gênant pour la compréhension de l'audio. +, La vidéo est effectivement un peu longue, La vidéo est effectivement un peu longue, elle dépasse les 10 minutes. Mais ce temps semble nécessaire pour expliquer l'ensemble de la carte qui est très complète. A part cela, la présentation est de très bonne qualité. On comprend tout ce que tu dis. Les enchainements semblent logiques. <br>Tu passes beaucoup de temps à expliquer les effets comportementaux de l'engagement non problématique et tu passes très rapidement sur les effets cognitifs de l'engagement problématique et non problématique. Je pense que si tu veux gagner quelques secondes voir minutes sur le temps total de ta vidéo, tu dois pouvoir raccourcir cette partie sur les effets comportementaux.tte partie sur les effets comportementaux. +, Le contenu est de qualité et est très intéLe contenu est de qualité et est très intéressant. Je n'ai pas grand chose à dire là dessus. <br>J'ai juste une petite réflexion. Tu utilises l'expérience de Milgram pour illustrer la déresponsabilisation sous la menace. Il me semble que ce qui est mis en avant dans cette expérience est la déresponsabilisation à cause de l'autorité imposée par la blouse blanche, pas vraiment la menace.la blouse blanche, pas vraiment la menace. +, Tu as intégré une introduction et une conclusion. Le fil de la carte conceptuelle est indiqué visuellement. +, La vidéographie est de très bonne qualité.La vidéographie est de très bonne qualité. Les explications sont complètes et tout à fait compréhensibles. On peut suivre sans difficultés le déroulement des explications en lien avec la carte conceptuelle. A part le fait que la vidéo est un peu longue et que la qualité audio varie tout au long de la vidéo, il n'y a pas grand chose à changer.vidéo, il n'y a pas grand chose à changer. +, La qualité audio est bonne, quelques petits moments où l'on entend moins bien mais rien qui ne gêne l'audibilité. On voit bien les éléments présentés dans la carte. +, La vidéo est un peu longue (comme la mienne), mais je ne vois pas où tu pourrais la raccourcir, tous les éléments étant importants à mon sens pour comprendre la théorie de l'engagement. +, Le contenu est intéressant et des exemples originaux sont apportés. +, Ton curseur suit ta présentation, ce qui facilite la compréhension du contenu de la vidéo. Il y a une introduction et une conclusion, je n'ai donc pas grand chose à dire à ce sujet. +  et Hormis la longueur (nécessaire) de la vidéo et quelques couacs audios, la vidéographie me semble être de bonne qualité ! +
Cela fait des années que des chercheurs enCela fait des années que des chercheurs en psychologie sociale s'évertuent à comment il est possible d'amener un individu à changer d'attitude ou à adopter un comportement précis. Monteil (1997), puis Briñol et Petty (2007) ont par exemple concentré leurs efforts sur le fonctionnement de la persuasion, c'est-à-dire, quand la communication persuasive amène à un changement d’attitude chez le récepteur du message, qui lui, peut engendrer un changement dans les conduites. D'autres chercheurs, tels que Milgram (psychologie-sociale, s.d.) donnent un aperçu des effets de la pression de l’autorité et d’autres facteurs externes sur le comportement. Il existe cependant une autre forme de manipulation du comportement, qui, elle, se distingue des autres dans la mesure où elle est acceptée par le sujet répondant à la requête et qu’elle est réalisée sans pression. Celle-ci est nommée "soumission librement consentie" (Beauvois & Joule, 1989) et c'est dans ce cadre-là que s'insère la théorie de l'engagement, sujet qui sera abordé dans cette carte conceptuelle.</br></br>La théorie de l'engagement, proposée par Kiesler (1971, cité par Beauvois et Joule, 2002)prône l'idée que ce ne sont pas les idées ou les sentiments qui engagent les individus, mais les actes. Les cognitions n'expliquent pas les actions effectuées, mais se seraient les actions qui permettraient d'expliquer des cognitions. L'on se situerait ainsi dans une cognition plus matérialiste qui se résume par "C'est parce que je fais quelque chose, que je le pense". Par ailleurs, Beauvois & Joules (2014) précisent que l'engagement d'un individu dans une conduite effective équivaudrait au degré auquel il peut être associé à cette conduite.</br></br>Cette théorie permet de comprendre pourquoi certains individus s'accrochent à des décisions et ont des difficultés à revenir en arrière sur leur choix. L'effet de gel, proposé par Lewin (1947, cité par Beauvois et Joule, 2002) sert de complément à l'engagement et explique que c'est l'acte même de s'engager qui motiverait l'individu à réaliser un comportement et rester sur cette décision. Beauvois & Joule (1989, 2002, 2014) donnent également quelques facteurs favorisant cet état de persistance et un grand engagement. En effet, l'individu peut être plus ou moins engagé selon les conditions mises en place. </br></br>La théorie de l'engagement est intéressante à découvrir, car elle permet de mieux saisir comment des individus peuvent être manipulés à réaliser certains comportements lorsque des conditions particulières, favorisant l'engagement, sont réunies. Ce sujet est d'ailleurs approfondi dans les ouvrages de Beauvois & Joule (1989, 2002, 2014) qui montrent comment les individus peuvent accepter à réaliser des requêtes, conduites qu'ils n'auraient normalement pas entrepris de leur propre chef, et ce, de manière librement consentie. Ils y exposent d'ailleurs des techniques, tells que le pied-dans-la-porte, la porte-au-nez, l'escalade d'engagement, faisant appel à l'engagement de l'individu et qui sont régulièrement utilisées dans le marketing ou même au quotidien, sans que l'on en soit conscient. Être familiarisé avec cette théorie permet alors une meilleure compréhension de soi, ainsi que du fonctionnement des individus.</br></br>Il s'agira ainsi dans cette vidéo de comprendre ce qu'est la théorie de l'engagement, de voir quels sont ses effets et finalement, quels facteurs et conditions permettent de faire varier le degré d'engagement dans un comportement.e degré d'engagement dans un comportement.
TexteCette propriété est une propriété spéciale dans ce wiki.
Beauvois, J-L., & Joule, R-V. (1989). Une Beauvois, J-L., & Joule, R-V. (1989). Une théorie psychosociale : la théorie de l’engagement. Perspectives </br>commerciales. Recherche et applications en marketing, 4, 79–90.</br></br>Beauvois, J-L., & Joule, R-V. (2002). Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens. Grenoble: </br>PUG.</br></br>Joule R.V. et Beauvois J.L. (2014). Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens. Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.</br></br>Briñol, P. & Petty, R.E. (2007). Mécanismes psychologiques de la persuasion. Diogène, 217, 58-78. </br></br>Guéguen, N., Pascual, A. & Poirier, C. (2014). Efficacité du pied-dans-la-porte en fonction de l’âge des </br>enfants. Revue canadienne des sciences du comportement, 47 (1), 80-82.</br></br>Lewin, K. (1947). Group decision and social change. Dans T. Newcomb, E. Hartley (Eds.), Readings in </br>Social Psychology. New York : Holt.</br></br>Monteil, J-M. (1997). Éduquer et former. Perspectives psycho-sociales (3ème éd.). Grenoble : Presses </br>universitaires de Grenoble. </br></br>Psychologie-sociale.com (s.d.) La soumission à l’autorité. </br>Repéré à https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/experiences/influence-engagement-et-dissonance/204-la-soumission-</br>a-l-autorite</br></br> </br>Sperber, D. (2009). L’effet gourou. L’autre côté, 1, 17-23.). L’effet gourou. L’autre côté, 1, 17-23. +