Modèle d'acceptation de la technologie

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Partant du modèle de l’action raisonnée, Davis (1986) développa le modèle d’acceptation de la technologie (en anglais, Technology Acceptance Model) qui concerne plus spécifiquement la prédiction de l’acceptabilité d’un système d’information. Le but de ce modèle est de prédire l’acceptabilité d’un outil et d’identifier les modifications qui doivent être apportées au système afin de le rendre acceptable aux utilisateurs. Ce modèle postule que l’acceptabilité d’un système d’information est déterminée par deux facteurs : la perception de l’utilité et la perception de la facilité d’utilisation.

La perception de l’utilité est définie comme étant le degré auquel une personne croit que l’utilisation d’un système améliorera ses performances. La perception de la facilité d’utilisation se réfère quant à elle au degré auquel une personne croit que l’utilisation d’un système sera dénuée d’efforts. Plusieurs analyses factorielles ont démontré que la perception de l’utilité et la perception de la facilité d’utilisation pouvaient être considérés comme deux dimensions distinctes (Hauser et Shugan, 1980 ; Larcker et Lessig, 1980 ; Swanson, 1987).

Comme dans la théorie de l’action raisonnée, le modèle d’acceptation de la technologie postule que l’utilisation d’un système d’information est déterminée par l’intention comportementale mais stipule par contre que cette intention est déterminée conjointement par l’attitude de la personne envers l’utilisation du système et la perception de l’utilité. Ainsi, selon Davis, l’attitude générale de l’individu face au système ne serait pas la seule chose qui déterminerait l’utilisation, mais peut être basé sur l’impact qu’il aura sur ses performances. De ce fait, même si un employé n’apprécie pas un système, il a de grandes chances de l’utiliser s’il le perçoit comme améliorant ses performances au travail. Par ailleurs, le modèle d’acceptation de la technologie stipule un lien direct entre la perception de l’utilité et la perception de la facilité d’utilisation. Ainsi, face à deux systèmes offrant les mêmes fonctionnalités, l’utilisateur trouvera plus utile celui qu’il trouve plus facile à utiliser (Dillon et Morris, 1996).


TAM.gif

Modèle d'acceptation de la technologie traduit du schéma de Davis, Bagozzi et Warshaw (1989)


Selon Davis (1986) la perception de la facilité d’utilisation influencerait également de manière significative l’attitude d’un individu et cela à travers deux mécanismes principaux : l’auto-efficacité et l’instrumentalité. En effet, selon la théorie de Bandura (1982) plus un système est facile à utiliser, plus l’utilisateur aura un sentiment d’auto-efficacité. De même, la facilité d’utilisation d’un outil donnerait également à l’utilisateur la sensation d’avoir un contrôle sur ce qu’il fait (Lepper 1985). L’efficacité est l’un des facteurs principaux sous-tendant la motivation intrinsèque (Bandura 1982 ; Lepper 1985) et c’est ce qui illustre ici le lien direct entre la perception de la facilité d’utilisation et l’attitude. La perception de la facilité d’utilisation d’un outil peut aussi contribuer de manière instrumentale à améliorer les performances. En effet, l’effort économisé grâce à la facilité d’utilisation, peut être redistribué pour accomplir plus de travail avec le même effort (Davis, 1986).

Il est toutefois intéressant de noter que les travaux de Davis (1989) servant à valider son modèle, démontrent que le lien entre l’intention d’utiliser un système d’information et la perception de l’utilité est plus fort qu’avec la perception de la facilité d’utilisation. Ainsi, selon ce modèle, on peut s’attendre à ce que l’élément qui influence le plus un utilisateur soit la perception de l’utilité d’un outil.

1 Voir Également

Théorie de l’action raisonnée , Théorie de l’action planifiée , Théorie de la diffusion de l'innovation

2 Références

BANDURA A. (1982), Self-efficacy mechanism in human agency, American Psychologist 37 (2) 122-147.

DAVIS, F.; BAGOZZI, R.; and WARSHAW, R. (1989). User Acceptance of Computer Technology: A Comparison of Two Theoretical Models. Management Science, Volume 35, 1989, pp. 982-1003.

DILLON, A., & MORRIS, M. G. (1996). User acceptance of information technology: Theories and models. Annual Review of Information Science and Technology, 31, 3-32.

HAUSER, J. R. and SHUGAN S.M. (1980), "Intensity Measures of Consumer Preference," Operation Research, Vol. 28, No. 2, (March-April), 278-320.

LARCKER, D.F., and LESSIG, V.P. (1980) Perceived Usefulness of Information: A Psychometric Examination, Decision Sciences, 11 (1).

LEPPER, M. R. (1982, August). Microcomputers in education: Motivational and social issues. Paper presented at the annual meetings of the American Psychological Association, Washington, D.C.

SWANSON, E. B. (1982). Measuring User Attitudes in MIS Research: a Review. OMEGA International Journal of Management Science, 10, 157-165.