Théorie de l’action raisonnée

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

La théorie de l’action raisonnée (en anglais, Theory of Reasoned Action) est un modèle qui provient de la psychologie sociale. Ce modèle développé par Fishbein et Ajzen (1975) définit les liens entre les croyances, les attitudes, les normes, les intentions et les comportements des individus. Selon ce modèle, le comportement d’une personne serait déterminé par son intention comportementale à l’adopter. Cette intention serait quant à elle déterminée par l’attitude de la personne et par ses normes subjectives relatives au comportement en question. Fishbein et Ajzen (1975, p.302) définissent les normes subjectives comme étant la perception de l’individu sur le fait que la plupart des personnes qui sont importantes à ses yeux, sont d’avis qu’il devrait ou ne devrait pas effectuer le comportement en question. En résumé, on se retrouve avec une équation du type :

Intention comportementale = Attitude + Normes Subjectives

Selon la théorie de l’action raisonnée, l’attitude d’une personne envers un comportement serait déterminée par ses croyances envers les conséquences de ce comportement multiplié par son évaluation de ces conséquences. Les croyances sont définies par la probabilité subjective de l’individu sur le fait qu’effectuer un comportement particulier va produire des résultats spécifiques. Ce modèle se base donc sur le postulat que les stimuli externes influencent les attitudes et cela en modifiant la structure des croyances de l’individu. Par ailleurs, l’intention d’effectuer un comportement est également déterminée par les normes subjectives qui sont elles-mêmes déterminées par les croyances normatives d’un individu et par sa motivation à se plier aux normes.


TRA.gif

Théorie de l'action raisonnée traduit du schéma de Davis, Bagozzi et Warshaw (1989)


La théorie de l’action raisonnée postule également que tous les autres facteurs qui influencent le comportement le font uniquement de manière indirecte, et cela, en influençant l’attitude ou les normes subjectives. Fishbein et Ajzen (1975) se réfèrent à ces facteurs comme étant des variables externes. On y retrouve par exemple, les caractéristiques des tâches, de l’interface ou de l’utilisateur, la nature du développement ou de l’implémentation, les influences politiques, la structure organisationnelle, etc. (Davis, Bagozzi et Warshaw, 1989). Une méta-analyse portant sur l’application de la théorie de l’action raisonnée a démontré que le modèle permettait d’effectuer de bonnes prédictions sur les choix que faisaient un individu lorsqu’il se trouve face à plusieurs alternatives (Sheppard, Hartwick, et Warshaw, 1988).


1 Voir Également

Théorie de l’action planifiée, Modèle d'acceptation de la technologie , Théorie de la diffusion de l'innovation


2 Références

FISHBEIN, M.A. et AJZEN, I. (1975). Belief, attitude, intention and behavior: an introduction to theory and research, Reading, MA, Addison Wesley.
DAVIS, F.; BAGOZZI, R.; and WARSHAW, R. (1989). User Acceptance of Computer Technology: A Comparison of Two Theoretical Models. Management Science, Volume 35, 1989, pp. 982-1003.
SHEPPARD, B.H., HARTWICK J., & WARSHAW. P.R. (1988). The theory of reasoned action: A meta-analysis of past research with recommendations for modifications and future research. Journal of Consumer Research, Vol. 15, 1988, pp. 325-343.