Wolfquest

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Page réalisée dans le cadre du cours Jeux Vidéo Pédagogiques (VIP)
(volée "Utopia" 2014-2015) de la formation maltt, au TECFA.

Cette page est une ébauche en cours de réalisation. Ne pas citer.


1 Description

WolfQuest logo.gif

1.1 Contenu enseigné

Le Minnesota zoo et Eduweb ont collaboré pour la réalisation de WolfQuest, un serious game en 3D qui a pour but de montrer comment fonctionne la vie des loups sauvages en plongeant le joueur dans la peau d’un loup du parc de Yellowstone.

Le jeu contient deux épisodes: le premier nommé “Amethyst Mountain”, offre au joueur la possibilité d’explorer la vie sauvage, de chasser et de rencontrer des autres loups ainsi qu’un futur compagnon. Dans le deuxième épisode, “Slough Creek”, le jeu consiste à trouver une tanière, établir un territoire ainsi qu’à élever des petits et les protéger des prédateurs.

Ce jeu offre aussi la possibilité de jouer en ligne, à plusieurs joueurs (maximum 5), afin de chasser et explorer le territoire ensemble. Pour ce faire, il est nécessaire de créer un compte d’utilisateur sur le site internet du jeu. Le jeu cible les jeunes entre 9 et 15 ans mais attire aussi les adultes.

1.2 Mécanique de jeu

1.2.1 Les missions

Comme le jeu même le rappel « A wolf’s life is about one thing: passing on its genes to the next generation », le but final est celui de transmettre ses gènes à la génération successive. Le défi étant de survivre dans le territoire sauvage, habité de prédateurs, le joueur passe ainsi à travers deux épisodes, caractérisés par différentes missions à accomplir :

  • Épisode 1: Amethyst Mountain
Cette mission est la recherche d’un partenaire. Afin de réussir, il est nécessaire de chasser et d’interagir avec d’autres loups dans des territoires différents. Il faut donc apprendre la meilleure façon de communiquer avec eux.
  • Épisode 2 : Slough Creek
En explorant un autre environnement, le joueur et son partenaire passent l’hiver et le printemps à travers des preuves plus difficiles : trouver une tanière pour leur propre meute -suffisamment sûre et avec de la nourriture dans les alentours-, marquer le territoire et le défendre, ainsi qu’entraîner, nourrir et défendre les petits, surtout dans le voyage final vers la destination finale du jeu.

1.2.2 Mécanismes de base

Avant le début du jeu, le joueur doit choisir entre une partie individuelle ou à plusieurs joueurs. Dans les deux cas, une fenêtre s’ouvre permettant de créer “notre loup”.

WolfQuest loup.jpeg

Nous pouvons choisir la couleur et d’autres caractéristiques comme la force, l’endurance et la rapidité. Cependant, il n’est pas possible de mettre ces trois caractéristiques au maximum: si l’on veut augmenter la vitesse, alors l’endurance va baisser. Il faut donc bien réfléchir avant de donner une force sur une des caractéristiques car cela créera une faiblesse dans une autre. Finalement, nous pouvons aussi choisir le sexe du loup.

A chaque moment important du jeu, une fenêtre d’aide s’ouvre et nous indique les premières étapes à suivre. Au début, nous sommes un loup de deux ans, et le but est de trouver une maison et une famille. Pour ce faire, il faut commencer par trouver un compagnon et chasser pour survivre.

Ensuite, une autre fenêtre apparaît afin de nous expliquer les différentes fonctions des touches du clavier:

WolfQuest clavier.jpeg

Le jeu peut enfin commencer, le joueur se retrouve dans la peau d’un loup et dans son écosystème.

1.2.3 Le badge du joueur

WolfQuest badge.jpeg

Celui-ci contient le nom du loup et les points d’expérience. Il reste affiché en haut à gauche de l’écran et montre, selon la mission en cours, de nombreuses informations : les ressources du jouer, l’affinité de la meute, l’état du territoire, l’état des petits loups, la nourriture à disposition.

Dans le mode un seul joueur, les points d’expérience peuvent être gagnés à travers toutes les activités: chasse, rencontres, entraînement des petits, marquage du territoire autour du repaire. Les points permettent au joueur des personnalisations, comme nommer les louveteaux (dès 1500 points) ou avoir un petit albinos (dès 50000 points), ou des avantages dans l’étape de marquage du territoire (diverses prouesses de l’urine selon les points).

1.2.4 Navigation

Une boussole, intégrée dans le badge, nous indique dans quelle direction aller pour trouver les territoires des autres loups et les territoires de chasse des élans pour se nourrir. Dès que nous nous approchons d’un prédateur, un message s’affiche sur l’écran pour nous prévenir du danger.

WolfQuest boussole.jpeg

La première mission peut commencer et celle-ci consiste à trouver un compagnon. Pour ce faire, il faut explorer les différents territoires du parc national.

Pour trouver notre compagnon, il est nécessaire d’explorer les trois territoires où vivent des loups. Nous pouvons localiser les emplacements des territoires en regardant la carte (touche M). Ceux-ci sont colorés en violet. La flèche bleue indique notre emplacement actuel et les ronds rouges symbolisent les territoires de chasse.

WolfQuest carte.jpeg

1.2.5 Survie

Lors de cette exploration, il faut se nourrir et se reposer. En effet, une jauge rouge du badge nous indique où en est notre niveau d’énergie, lorsqu’elle est vide, le loup meurt. Il faut donc la recharger régulièrement en mangeant. Il est possible de chasser des lièvres, des cerfs, des élans et des coyotes (ces derniers ne sont par contre pas comestibles). Pour tuer la proie, il faut lui courir après et lorsqu’une tête rouge apparaît, il faut appuyer sur la barre espace (parfois plusieurs fois selon la taille de la proie). Il est aussi possible de trouver des animaux déjà morts, on ne perd donc pas d’énergie à chasser et il suffit de s’approcher de celle-ci et appuyer sur la barre espace lorsque la tête verte apparaît.

WolfQuest survie.jpeg

Des fenêtres d’aide s’ouvrent régulièrement afin de nous guider dans cette première aventure. La première nous indique sur quelle touche appuyer pour nous reposer (R). Cela permet de recharger la jauge verte. On remarque que plus elle se vide, moins le loup court vite, il est donc nécessaire de recharger notre énergie avant de prendre un animal en chasse, pour être certain de courir vite et l’attraper. Il faut aussi faire attention aux prédateurs, comme les ours, qui peuvent nous tuer s’ils ont plus d'énergie que nous.

1.2.5.1 Suivre une piste

La touche “V” permet au joueur de passer à la vision pour traquer ou trouver des carcasses. Tout devient noir et blanc, mise à part pour les odeurs représentées par des points de couleurs différentes selon les animaux présents. Elle peut être utilisée pour suivre la piste d’une proie ou pour faire prendre la fuite à un prédateur concurrent, comme un coyote ou un ours. Dans le premier épisode, cette habilité est nécessaire pour trouver la trace d’un potentiel loup partenaire.

WolfQuest piste.jpeg

1.2.5.2 Socialiser

Lors d’une rencontre avec un loup d’un autre territoire, les positions et les sons de socialisation sont traduits dans des phrases parmi lesquelles l’utilisateur doit choisir. Plusieurs interactions sont possibles : on peut dominer l’autre loup et le faire fuir où alors se soumettre.

WolfQuest social.jpeg

Lorsqu’on a interagi avec au moins un loup de chaque territoire il faut retourner dans notre territoire Amethyst Mountain, dans lequel se trouvera notre compagnon ou compagne. Il faut ici interagir avec lui, jouer avec et lui montrer qu’elle nous plaît. Quand cinq coeurs apparaissent, cela signifie que nous l’avons conquis et qu’il ou elle devient notre compagnon.

WolfQuest compagnon.jpeg

1.3 Environnement informatique

Pour jouer à ce jeu, réalisé dans l’environnement Unix, il faut le télécharger sur le site officiel. Le système requis est windows mais peut aussi fonctionner sous mac. Il est recommandé d’avoir une résolution d’au moins 1024x768 et d’avoir une carte graphique de type NVIDIA GeForce 6, ATI Radeon 9500 ou plus.

1.4 Accès

Le logiciel est disponible gratuitement, a été développé par The Minnesota Zoo et Eduweb et financé par la National Science Foundation. Cependant, entre Septembre et Décembre 2014 une version améliorée du jeu (payante) sera prête pour les tablettes iPad and Android/Kindle. Parmi les nouveautés, il y aura le défi de chasser en fonction de la direction du vent.

WolfQuest est présent aussi sur les social networks, sur sa page facebook officielle

2 Principes pédagogiques

Suivant la Conservation Education (courant qui vise à influencer les connaissances, les émotions, les comportements envers la nature sauvage), WolfQuest a été créé afin de faire apprendre les dynamiques d’un écosystème comme celui des loups dans le parc nationale de Yellowstone, comment les ressources naturelles sont utilisées par les différents êtres vivants qui habitent le parc et le relations entre ceux qui les exploitent.

Le joueur est complètement impliqué puisque la vie ou la mort de son loup dépend de lui. L’immersion motive donc le joueur d’autant plus que le jeu est en 3D, ce qui le rend plus réaliste. Selon la théorie du flow, l’immersion permet l’engagement du joueur puisque celui-ci se retrouve absorbé par les missions à accomplir. Selon Chan & Ahern (1999), cet état d’absorption et de concentration motiverait le joueur à agir de manière intrinsèque, c’est-à-dire qu’il est motivé par l’action elle-même grâce au plaisir que celle-ci lui procure et non par des facteurs externes (motivation intrinsèque).

Les joueurs de WolfQuest ont la possibilité d’apprendre activement, selon les principes du constructivisme: ils explorent la mappe et les possibilités d’actions, ils expérimentent les différentes façons de communiquer et les différents effets de celles-ci. Le fait que chaque action a inévitablement une conséquence permet donc aux enfants d’apprendre à partir de celle-ci. De plus, les possibilités du joueur sont calibrées selon les ressources à disposition. L’évolution du personnage et du joueur est graduelle, par étapes, toute en restant un défi. Les compétences qu’ils apprennent dans le premier épisode (se nourrir, suivre les traces, utiliser la boussole) vont constituer la base pour les missions suivantes plus complexes (survivre et faire survivre les petits).

Le fait d’apprendre en se basant sur l’expérience, permet aussi de développer des stratégies afin de survivre. Par exemple, de nombreux choix stratégiques sont à faire : les caractéristiques du loup, l’endroit à choisir comme repaire, quelle proie on choisit de chasser. Par exemple, si la jauge de vie est presque vide, le joueur sait qu’il doit se nourrir et il est important de bien choisir sa proie. En effet, le coyote est facile à chasser mais celui-ci n’est pas comestible, il faudra donc se tourner vers un autre animal. Le lièvre est aussi très rapide à tuer mais est difficile à trouver, il vaudra donc mieux chercher une carcasse d’élan plutôt que de perdre son temps (qui est compté) à trouver un lièvre.

Les interactions sociales, favorisant le développement cognitif, sont observables à plusieurs niveaux:

  • mode un joueur : socialisation avec d’autre loups
  • mode multi-joueurs (online) : possibilité de constituer une meute plus grande et chasser ensemble.
  • site internet: possibilité de télécharger des activités de classe, parler avec des experts, discuter d’histoire et d’autre créations lié aux loups, participer à des award contest (ex. dessins de loup), de voir les endroits présent dans le jeu sur Google maps, de partager expériences et suggestions dans le forum. Une véritable communauté a pris vie au-delà du jeu.

Il est donc évident que non seulement la dimension sociale est présente mais aussi que celle-ci permet un apprentissage collaboratif: coopération et collaboration peuvent être expérimentées selon comment les joueur amènent leurs contribution. Ainsi la communication devient outil indispensable afin de partager des suggestions et des expériences qui ne sont pas disponibles à tout le monde (par exemple la visite d'une exploitation bovine -Cattle Ranch- et le risque de mourir à cause des hommes). Il ne faut pas non plus oublier le fait que la motivation est plus importante lorsqu'on apprend en groupe.

WolfQuest cattle.jpg

3 Intégration du contenu enseigné dans le jeu

L’apprentissage est complètement intégré dans le jeu puisque son objectif est de faire découvrir l’écosystème du loup. Le joueur fait cette découverte en apprenant lui-même à être un loup et à survivre dans son environnement. Plus il avance dans le jeu et plus il en apprend sur cette espèce. Ainsi les joueurs peuvent développer une pensée critique envers les problèmes écologiques d’ aujourd’hui. Le partage d’informations ainsi que la vivacité du site internet confirment la réussite de ce but. D’ailleurs, le site est intégré dans le jeu non seulement en étant la page de référence pour le télécharger, mais aussi au moment où on quitte le jeu, puisqu'un avis propose de continuer à discuter des loups dans le monde réel.

De plus, l’apprentissage ne se limite pas seulement à l’espèce du loup puisque ce jeu met en scène des événements qui se produisent dans toute biocénose :

  • se nourrir pour survivre
  • la confrontation avec d’autres animaux de son espèce
  • la domination vs la soumission
  • s’unir pour fonder une famille et être plus fort
  • la confrontation avec les prédateurs : fuir ou se battre
  • protéger et éduquer ses petits
  • trouver son territoire et le garder
  • s’orienter

4 Points forts et point faibles

4.1 Points faibles

  • Bien que le facteur « homme » soit présent (grâce à la présence d'objets dispersés dans le parc), on ne se rend pas bien compte de quelle manière il influence la vie sauvage des loups.
  • Certains bugs du jeu permettent d’obtenir des caractéristiques « physiques » de la meute du loup du joueur pas possibles autrement, cela via des actions contraires au réalisme du jeu. Un exemple est le fait de tuer tous les louveteaux afin d’obtenir trois petits albinos. En général, il y a la possibilité de tricher et, comme d’autres expériences, celle-là aussi est partagée sur le site officiel du jeu. En dépit du fait qu’ils restent des bugs encore à améliorer, une liste des bugs est présente sur le forum [1] et tout le monde peut y contribuer et une solution est proposée.
  • La possibilité d’interagir avec d’autres jouer dans le mode multi-joueurs dans une chat active en bas à gauche de l’écran, expose les enfants au risque des phénomènes d’intimidation. Toutefois les chats et le forum sont relativement sécurisés par un filtre de liste de vilains mots.
  • Du point de vue ergonomique, on peut observer la présence de touches redondantes pour le mouvement dans les trois directions. De plus, la statistique de la meute pourrait être directement visible dans l’écran, du moins la partie utile pour l’achèvement de la mission ou importante pour la survie des petits. D’ailleurs, l’avis « your pup will die soon » est presque toujours inutilisable, car il est montré que quelques seconds avant l’évent tragique.
  • Les dangers d’une identification excessive est à prendre en considération( par exemple il est peut-être possible une agression vers les pairs en tant que “loup d’une autre meute »)

4.2 Points forts

  • L’image 3D, sa bonne résolution ainsi que la variabilité des mappes et du temps (pluie, neige, foudre, différents moments de la journée) rendent l’environnement réaliste et captivant.
  • A différence d’autres jeux vidéo de role-playing avec des animaux, WolfQuest est réaliste à tous les niveaux : dans les possibilités des couleurs de la fourrure et de la fourrure résultante des louveteaux, dans le temps relative dédié à la chasse des différentes proies, dans le fait de marquer le territoire seulement après avoir créé une meute. Au-delà d'avoir un environnement réaliste, il est authentique.
  • La focalisation interne : le joueur peut se mettre réellement dans la peau d’un loup.
  • Les diverses touches sont aisément apprises à travers des suggestions continues qui nous accompagnent étape par étape, mais tout en laissant de la liberté au joueur. De plus, les joueurs experts peuvent les désactiver.
  • Le système des points ne constitue pas la partie la plus motivante du jeu, le risque de jouer pour être « le plus fort » est minimal. Cela favorise donc la motivation intrinsèque.


5 Logiciels similaires

Ce jeu ressemble à Real lives dans le sens où tous deux consistent à faire évoluer un personnage dans son environnement.

6 Références

Créé par Jessica Rochat (discussion) et Laleli