STIC:STIC III (2016)/fabrication de phrase

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

PHRABRICATION

Outil pédagogique pour la fabrication de phrases


Kit pièces vf.jpg

1 Introduction

Auteur: Julien Venni
A l'école, l'apprentissage de la grammaire et plus particulièrement des groupes de phrase (dans l’enseignement classique: groupe jaune = sujets, groupe rouge= verbes, groupe vert = compléments de phrase, etc.) peut s'avérer problématique, car il s'agit d'acquérir des connaissances abstraites (langage commun pour parler de la langue, reconnaissance des différents groupes...), mais nécessaires pour la création de phrases.

Ainsi, l'objectif est d'offrir un outil ludique pour animer des ateliers afin d'y parvenir. Il se base sur le Plan d'Etudes Romand qui définit des objectifs précis et pragmatiques pour cet enseignement, sur des éléments théoriques découlant de la littérature des objets constructionnistes et tire parti du potentiel offert par la découpe laser.

2 Objectifs du kit

Caractéristiques pour l'enseignant:

  • Ateliers variés (trier, déplacer, remplacer, dessiner, écrire, inventer la suite de l’histoire, créer ses propres palettes...)
  • Adapter l'enseignement en adaptant les différentes contraintes, c'est-à-dire la difficulté pour créer la phrase (nombre de groupe à utiliser ou la temporalité par exemple).

Caractéristiques pour l'élève:

  • Facteur motivationnel par une mécanique permettant la création de phrases drôles et renouvelables.
  • Imagination (interprétation des pictogrammes)

2.1 Public cible et apprentissages

Selon le Plan d'Etudes Romand, l'outil est destiné aux élèves de 5e à 8e année et permet de construire une représentation de la langue pour comprendre et produire des textes...

…en découvrant et en s'appropriant les principales régularités de construction et de fonctionnement de la phrase

…en identifiant les principales catégories grammaticales et les principales fonctions

…en prenant conscience de l'existence de normes et de variations à partir de productions langagières

…en s'appropriant des procédures d'analyse et leurs conditions d'utilisation

…en développant et en structurant un vocabulaire commun pour parler du langage et de la langue

2.1.1 Apprentissages

  • Repérage et identification des constituants obligatoires et facultatifs de la phrase
  • Identification des fonctions grammaticales

2.1.2 Indications pédagogiques

  • Analyses sur des phrases simples
  • Aider les élèves à regrouper les mots par unités de sens en s'appuyant sur leur intuition syntaxique
  • Recourir à la terminologie n'est pas un but en soi mais un vocabulaire commun pour parler de la langue
  • Utiliser les manipulations telles que l'ajout, l'effacement, le déplacement, les paradigmes qui sont des opérations nécessaires à la construction des connaissances grammaticales

3 Bases théoriques

Conçu pour promouvoir l'apprentissage à travers les interactions sociales, le kit peut être utilisé en milieu scolaire ou à la maison. Ainsi, il s'agit d'un objet d'apprentissage qui a pour ambition de s'inscrire dans la logique des objets d'apprentissage constructionnistes selon la perspective de différents auteurs:

Bases pédagogiques:
Selon Itard (1962), l'éducation est possible à travers les entraînements sensoriels et la stimulation. Le kit s'inspire du travail de se chercheur (sur "l'enfant sauvage de l'Aveyron"), qui a tenté de lui apprendre à parler en utilisant du matériel qu'il conçut et adapta (grâce à un alphabet sous forme d'objet tangible).

Le kit Phrabrication se base également sur la contribution dans ce domaine de John Locke, dans les années 1690, qui détermine que "la connaissance découle de l'expérience", par exemple en tentant d'enseigner des règles du français à des enfants par l'intermédiaire de jeux.

Le kit est très flexible dans son utilisation et permet des objectifs d'apprentissage qui peuvent être adaptés au niveau de l'élève. Il suit les principes de Froebel et de Montessori, qui définissent qu'il est important d'utiliser des objets qui sont cohérents avec le niveau de développement de l'apprenant, qui sont hautement modulables et qui permettent des interactions sensorielles.

De plus, les pictogrammes utilisés pour représenter le contenu de la phrase permettent à l'élève de se lancer dans des activités d'imagination et d'interprétation. Ainsi, selon les catégories de Froebel, l'élève s'engage dans une activité d'expression de ses propres idées.

Le kit suit des principes d'éducation selon la méthode de Montessori qui définit que le design devrait isoler certaines propriétés de l'apprentissage, stimuler l'activité, être attrayant pour l'enfant et faciliter un apprentissage à travers des interactions entre les apprenants.

Le kit s'inscrit dans des thèmes d'éducation communs à ces différents penseurs tels que:

  • Apprendre de l'expérience
  • Faire preuve d'un apprentissage actif par interaction avec du matériel d'apprentissage et avec les personnes.
  • Contrôler l'environnement d'apprentissage.
  • Offrir des occasions d'apprentissages plutôt que de simplement délivrer du savoir.


Catégorie de l'objet:
Le kit correspond à la catégorie des objets pour les concepts abstraits, selon la perspective de Montessori, car ils concernent des règles de grammaire qui ne sont pas tangibles dans l'environnement. Ainsi, les différentes pièces du kit permettent d'isoler les caractéristiques d'un concept abstrait, telles que la grammaire et les groupes de phrase. Le processus de manipulation de ce matériel permet à l'enfant "d'absorber" le concept abstrait à travers un jouet de classification.

Le kit peut être classé parmi les autres objets à manipulation conceptuelle tels que les puzzles géométriques ou de nombres par exemple. La principale activité dans cette catégorie correspondant à l'organisation et le tri. Habituellement, il n'y a pas de création de structures qui ressemblent à des choses semblables dans le monde réel, mais plutôt une exploration interactive à travers l'action et/ou la résolution de problèmes. L'activité avec ces objets d'apprentissage relève d'une exploration interactive des concepts abstraits.

4 Cahier des charges

  • création de la maquette papier (15 décembre)
  • rédaction de la première partie de cette page projet (24 décembre)
  • contribution wiki (24 décembre)
  • création des fichiers informatiques pour la découpe (15 janvier)
  • découpe du kit (1 février)
  • fin de la rédaction de cette page projet (1 février)

5 Solution

5.1 Maquettage

Création d'une maquette fonctionnelle. Les différentes pièces ont été imprimées sur papier puis découpées aux ciseaux. La maquette a ensuite été présentée lors du cours stic3 et a fait l'objet d'un petit test d'utilisation.

5.2 Production

pièces terminées

Le matériel a été réalisé avec illustrator. Chaque pièce est délimitée par un contour rouge (r=255, v=0, b=0) d'une épaisseur de 0.01 mm, qui sera découpé. Le contenu (textes vectorisés et pictogrammes) est constitué d'un remplissage noir (r=0, v=0, b=0), qui sera gravé. Les petites pièces s'inscrivent dans un carré mesurant 42x42mm. Les grandes pièces rectangles mesurent 210X21mm. La typographie utilisée est le Gotham bold 17pt. Un fichier pdf de 300mm par 600mm, regroupant toutes les pièces (50), a été exporté en pdf pour la découpe laser. Ce fichier fait exactement la taille de la planche de bois utilisée.







5.2.1 Fichiers finaux

modèle













5.2.2 Découpe laser

  • Bois utilisé: 1x contreplaqué bouleau
  • Format: 30*60cm
  • Epaisseur: 4mm
  • Découpeuse laser: Trotec Speedy 100R
  • Puissance de découpe: 85
  • Vitesse de découpe: 100.00
  • Longueur d'onde de découpe: 500
  • Puissance de gravure: 100.00
  • Vitesse de gravure: 1.5
  • Résolution de gravure: 1000
  • Temps de gravure: 16 minutes
  • Temps de découpe: 8 minutes

5.3 Matériel

5.3.1 Description

L’ensemble du kit se présente sous forme de famille de plaquettes, certaines sont différenciées par une découpe différente des contours. Sur chacune d'elles est gravé soit un pictogramme, soit une information relative au groupe de phrase (groupe verbal, complément de phrase, etc.) au temps (présent, passé et futur) ou au nombre (singulier ou pluriel). Il existe également des plaquettes "libres" où ne figure aucun contenu. Le but est de définir, à l'aide de ces pièces, les règles qu'il faudra suivre pour fabriquer une phrase. C'est la personne chargée de définir les règles (par exemple l'enseignant) qui décidera quels règles utiliser. Ainsi, il peut adapter le niveau de difficulté de l'exercice et les objectifs d'enseignements.

Règles temporalité

règles pour la temporalité

Ces trois plaquettes servent à définir la temporalité pour la phrase qui devra être construite, c'est-à-dire soit au présent, au passé ou au futur. La personne qui définit les règles peut préciser, s'il choisit le passer par exemple, d'utiliser l'imparfait par exemple.

Règles du nombre

règles pour le nombre

Ces deux plaquettes servent à définir "le nombre" dans la phrase qui devra être construite, c'est-à-dire soit au singulier, soit au pluriel.

Règles des groupes

règles pour les groupes

Ces cinq plaquettes servent à définir les groupes qui devront être présent dans la phrase à construire, c'est-à-dire avec au minimum un sujet et un verbe, mais également, avec un complément de verbe, un complément de phrase ou un groupe adjectival.

Règles d'attribution du contenu au type de groupe

règles pour le contenu

Ces cinq plaquettes servent à attribuer pour chaque forme de plaquette de contenu, le type de groupe au quel il fait référence dans la phrase à construire. Ainsi, il est donc possible de changer l'appartenance d'un contenu à différents groupes (par exemple, les plaquettes rondes et lisses peuvent être soit des sujets, soit des verbes, suivant les règles définies).

Le contenu

contenu de la phrase

Ces 35 plaquettes constituent le contenu de la phrase. Elles doivent être interprétées par l'élève pour leur donner le sens qu'il souhaite. Ces plaquettes ont un contour différent servant à les attribuer à un groupe selon les règles définies.

5.3.2 Utilisation

Un exemple d'atelier: Cet atelier est destiné à des élèves de 8e. Il est à réaliser par petits groupes d'élèves (3). L'enseignant et les apprenants s'assoient autour d'une table offrant suffisamment d'espace pour manipuler confortablement les plaquettes. L'atelier dure une vingtaine de minute.

0. L'enseignant explique le kit:
Lors de la première utilisation, l'enseignant dispose toutes les pièces sur la table et explique leur utilité. Il peut donner des exemples d'interprétation pour les pièces de contenu et montrer de quelle manière le kit fonctionne, en établissant des règles et en donnant un exemple de phrase. Ensuite, le jeu peut débuter...


1. L'enseignant débute par l'établissement des règles:

  • Il définit la temporalité de la phrase:
plaquette pour le présent

  • Puis il ajoute l'information de nombre:
plaquettes présent plus singulier

  • Puis il ajoute l'information des groupes à utiliser:
plaquettes présent plus singulier plus les groupes

  • Puis il attribue chaque forme de contenu à un groupe:
plaquettes présent plus singulier plus les groupes plus le contenu


2. Les élèves tirent au hasard une plaquette de chaque forme
(elles sont disposées à l'envers sur la table, regroupées selon leur forme).

  • Puis ils les retournent et découvrent leurs pictogrammes.
  • ils les regroupent selon les règles qui ont été définies. Par exemple, pour un élève disposant de ces plaquettes:
un exemple de contenu



3. Puis l'enseignant invite les élèves à dire leur phrase.

  • par exemple:
Un chien mange une étoile magnifique, avant de partir travailler.



4. L'enseignant demande aux élèves de donner un feedback oral sur les phrases créées par leurs camarades.
Il doit réguler la conversation, en supervisant les tours de parole et doit apporter son expertise si les élèves ont du mal à trouver les erreurs et les expliquer.


5. Puis l'enseignant change l'attribution des contenus pour chaque groupe de phrase.
Par exemple:

changement des groupes



6. Les élèves regroupent leurs plaquettes selon les nouvelles règles.
Par exemple:

nouveau_contenu.png



7. Puis l'enseignant invite les élèves à dire leur phrase.

  • par exemple:
Une star nourrit son chien argenté, à la Saint-Valentin.



8. L'enseignant demande à nouveau aux élèves de donner un feedback oral.
Il régule la discussion.


9. Ainsi de suite
L'enseignent changera les règles suivant ce qu'il veut faire exercer.

utilisation du kit

6 Discussion

  • Certaines pièces ont été un peu brûlées et noircies sur la surface, lors de la découpe. C'est le cas pour les pièces avec un contour compliqué (angles trop serrés) telles que pour la cocarde ou pour l'étoile.
  • Il pourrait être intéressant, pour faciliter l'expérience utilisateur, de peindre les pièces utilisées pour établir les règles afin de les différencier de celles utilisées pour le contenu. En effet, notamment lorsque les pièces de contenu sont retournées (dans un cas de pioche au hasard) on peut les confondre avec les pièces qui servent à attribuer la forme du contenu aux différents groupes.
  • Pour une esthétique plus élevée des pièces, il serait intéressant d'uniformiser les pictogrammes, car il existe un mélange d'image réaliste (arbre par exemple) et de représentations plus schématiques.
  • Lors de la procédure pour mettre le fichier .pdf dans le logiciel de découpe, il y a eu un problème de taille du fichier qui est paramétré par défault en taille réduite. Il faut cocher "taille réelle" dans les paramètres pdf.


Test utilisateur:
en cours

7 Références

8 Auteur

Venni6 (discussion) 7 décembre 2016 à 11:35 (CET)

9 License

Phrabrication de Julien Venni (Venni6 (discussion)) est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. (CC BY-NC-SA 4.0)