Les 5 axiomes de la communication

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cette page a été créée dans le cadre du cours ADID (Apprentissage DIgital et formation à Distance) par le groupe Malttesers.

Sommaire

1 Introduction

La formation digitalisée hybride (à la fois à distance et en présentiel) est en plein essor depuis cette dernière décennie. La recherche de performance et de compétence de la part des employeurs profite grandement à la formation continue. L’intérêt de ce travail est de proposer un dispositif complet de formation hybride sur le thème de la communication. Nous avons voulu relever le défi de construire une formation à distance sur la communication car nos métiers ou futurs métiers requièrent de bonnes compétences dans ce domaine car nous sommes continuellement confrontées à des relations interpersonnelles. Notre dispositif se présente en trois parties. La première est composée d’activités à distance, la seconde partie comporte des travaux de groupe à réaliser en présentiel et la troisième partie consiste en l’application de ce qui a été appris précédemment et en une autoévaluation. Dans un premier temps, nous présenterons le contexte d’apprentissage dans notre dispositif, c’est-à-dire son public cible et son organisation spatio-temporelle. Ensuite, nous verrons les objectifs concrets de notre formation et ses axes pédagogiques pour chaque activité avec le scénario pédagogique. Puis, nous présenterons le scénario médiatique de notre formation. Cette partie montrera les outils numériques que nous emploierons afin de transmettre les connaissances et réaliser les différentes activités. Pour finir, nous verrons comment le scénario de soutien à l’apprentissage. Dans cette rubrique, nous présenterons la façon dont le tutorat se fera à travers les outils numériques et les diverses activités.

2 Description de l’action de formation

2.1 Contexte

La communication est au centre de toute activité humaine en 2020. Nous l’utilisons tous les jours avec toutes types de personnes. Dans le cadre de leur mission, les professionnels du travail social utilisent la communication comme un outil pour exercer leur métier. Ils en ont besoin pour entrer en lien avec des populations souvent fragilisées et les aider à atteindre certains objectifs. Ils ont donc besoin de maîtriser les bases de la communication pour offrir un suivi de qualité. Les cinq axiomes de la communication sont une théorie tirée du paradigme systémique. Ce module de formation s’inscrit dans le programme de formation courte proposé par le centre de formation continue (CEFOC) rattachée à la haute école de travail social (HETS) à Genève. Il fait partie des formations courtes proposées aux institutions sociales dont leur employés sont désireux de former leur personnel en communication systémique.

3 Public et contexte

3.1 Public cible

La population cible pour cette formation sont les travailleurs sociaux qui désirent entreprendre un module de formation continue au sein de leur institution sur les techniques de la communication et plus spécifiquement axé sur les cinq axiomes de la communication développés par Watzlawick (2014). Comme le module de formation est construit pour cibler les professionnels d’une même institution, les participants, au nombre de douze maximum, se connaissent et ont l’habitude de travailler ensemble.

3.2 Prérequis et niveau

Au sein des institutions, le profil des professionnels peut être très hétéroclite. Le panorama des diplômes possibles pour le travail social sont les suivants: un diplôme HES en travail social, un diplôme universitaire en sciences sociales ou d’une autre faculté, un diplôme d’une école supérieure en travail social (ES) et un CFC d’assistant socio-éducatif avec ou sans maturité professionnelle. Les critères d’admission sont une sensibilisation à la systémie et aux cinq axiomes de la communication. Les personnes qui ne bénéficieraient pas de ces bases ont la possibilité de suivre un cours complémentaire en ligne donné par le CEFOC. En outre, les participants devront avoir une certaine aisance avec l’utilisation de base d’internet (vidéo), mails et questionnaires en ligne.

3.3 Motifs

Les participants sont motivés à suivre une formation continue pour deux raisons principales. La première est la volonté d’acquérir de nouveaux outils et de nouvelles connaissances. La seconde tient au fait de prendre de la distance par rapport à sa réalité professionnelle.

3.4 Contraintes

Les participants ont souvent une participation financière de leur employeur et parfois leur institution participe également aux temps pris pour la formation. L’autre partie est assumée par le participant. Comme nous sommes dans le cadre d’une demande de formation continue, les participants ont des contraintes temporelles importantes. En effet, ils suivent cette formation tout en travaillant et ont, pour certains, une charge familiale en plus.

4 Environnement spatio-temporel

4.1 Accès

Les vidéos pédagogiques seront accessibles aux participants via un lien hypertexte envoyé par e-mail. Durant l’inscription à cette formation, les participants auront fourni leur adresse mail professionnelle ou privée. Ces vidéos pourront être visionnées sur la page HTML et téléchargeables pour être regardées hors-ligne. Le lien vers les vidéos sera envoyé 12 jours avant la partie présentielle de la formation. Les participants pourront regarder les vidéo autant de fois qu’ils le souhaitent. Il y aura 5 vidéos (une par axiome). Un questionnaire de compréhension sera disponible à tout moment. Ils peuvent le faire plusieurs fois et reçoivent immédiatement un feedback. Sur leurs réponses fausses, le feedback indique quelle vidéo les aiderait à répondre. Cette page HTML contiendra également trois extraits de films à analyser pour la séance présentielle. Les diverses consignes de ces activités seront listées sur la page. Le mail contiendra également les coordonnées Skype du formateur afin de prendre contact avec celui-ci afin d’avoir une première discussion où l’apprenant peut poser des questions sur les vidéos pédagogiques qu’il aura préalablement visionnées. C’est aussi à ce moment là que l’apprenant choisi l’extrait de film qu’il souhaite analyser et deux axiomes à approfondir en vue de la séance présentielle. Avec ceci, le formateur pourra créer des groupes entre personnes ayant le même extrait. La partie présentielle de la formation sera dispensée hors des horaires de travail de travailleur social afin que les participants ne prennent pas de retard dans leur travail quotidien qu’ils devront rattraper par la suite. Le lieu et l’heure seront communiqués dans le même e-mail que le lien vers la vidéo. Cela leur laissera une semaine pour s’organiser s’ils ont des choses importantes à faire dans la sphère privée ou trouver un moyen de garde pour leurs enfants par exemple. La partie post-présentielle sera une auto-évaluation. Les participants recevront par e-mail un lien vers un questionnaire pour s’auto-évaluer. A partir de la réception du lien, ils pourront le remplir quand il le souhaitent durant un certain délai.

4.2 Lieu

Les participants pourront regarder la vidéo dans le lieu et les conditions de leur choix. Bien évidemment, l’e-mail reçu leur recommandera de visionner la vidéo dans un lieu calme comme un bureau où ils pourront prendre des notes ou écrire des questions à poser lors de la partie présentielle de la formation. La partie présentielle se déroulera dans une salle de réunion assez grande pour accueillir les participants autour d’une table pour faciliter les échanges et débats. La salle devra disposer d’un paperboard ou d’un tableau pour inscrire les points importants et remarques des participants. Il devra y avoir un espace assez grand pour pouvoir faire des jeux de rôle de type discussions entre deux ou trois personnes et visibles pour les autres participants. Il doit y avoir un projecteur pour afficher le PowerPoint de la séance. La partie d’auto-évaluation se fera sur leur lieu de travail d’une part et dans le lieu de leur choix d’autre part. Sur leur lieu de travail, ils pourront mettre en pratique ce qu’ils auront vu lors de la séance présentielle et éventuellement changer leurs pratiques et attitudes. Pour remplir le questionnaire d’auto-évaluation, les participants pourront s’installer où ils veulent tant qu’ils ont une connexion à internet car le questionnaire est en ligne.

4.3 Temps, durée

Chaque vidéo ne dure pas plus de 5 minutes. Les questions des quiz pointent sur les éléments essentiels et sont peu nombreuses. Cependant, les participants sont libres de regarder les vidéos plusieurs fois, de mettre pause pour prendre des notes ou écrire des questions, de revenir en arrière pour réécouter un passage qu’ils n’auraient pas compris, etc. Ils peuvent ensuite relire leurs notes. Le temps idéal passé avec serait d’une petite heure pour s’assurer d’avoir compris un maximum d’éléments de la vidéo et d’avoir analyser l’extrait de film choisi. Le rendez-vous Skype dure au maximum 20 minutes pour poser des questions, choisir son extrait de film et discuter de ses propres objectifs. La partie présentielle durera environ 2h. Tout d’abord, les participants se réunissent en groupe suivant leur extrait de film choisi. Ils mettront en commun leurs observations pour ensuite les présenter au reste des participants en quelques minutes. L’animateur aura un support visuel avec les points clés de chaque axiome pour pointer quand les groupes présentent leur extrait de film. Cette activité dure environ 45 minutes. Après cela, trois quarts d’heure seront utilisés pour l’invention de petites scénettes sur le quotidien professionnel par groupe de 2 qui seront jouées devant les autres participants. Les observations et commentaires des autres participants seront notés sur le tableau ou le paperboard après chaque scénettes. La dernière petite demi-heure sera consacrée à ce qui aura été écrit sur le tableau. Les participants feront des liens entre la théorie vue en vidéo et les cas pratiques observés durant les scénettes. Les participants auront deux semaines après la partie présentielle pour appliquer ce qu’ils ont auront appris sur leur lieu de travail. A l’issue de ces deux semaines, les participants recevront le lien vers le questionnaire d’auto-évaluation. Pour le remplir correctement, il faudra compter environ 15 minutes. Leurs questionnaires seront analysés dans un délai d’une semaine pour leur proposer de refaire la séquence pédagogique s’ils le souhaitent ou leur proposer d’autres cours qui pourraient les intéresser.

4.4 Rythme

L’entièreté de la séquence pédagogique se déroule sur un mois. Elle commence au moment où le participant reçoit l’e-mail avec le lien vers la vidéo et les précisions sur le lieu de la séance présentielle. La séquence pédagogique se termine au moment où le participant reçoit l’e-mail “feedback” après analyse de son auto-évaluation. La semaine entre la réception de la vidéo et l’activité présentielle permet aux participants de s’organiser pour visionner la vidéo et se préparer à la séance présentielle. Les deux semaines entre le présentiel et la réception du questionnaire d’auto-évaluation a pour but de leur laisser le temps de mettre en application ce qu’ils auront appris et de juger de l’amélioration de leurs pratiques professionnelles en citant un exemple.

5 Scénario d’apprentissage

La section suivante s’intéresse au scénario d’apprentissage aussi bien aux niveaux macro, méso que micro. Le premier niveau est présent dans la description des objectifs généraux et dans la description des contenus. Chaque activité sera ensuite soigneusement décrite afin d’atteindre le niveau micro. Pour finir, le niveau méso sera abordé grâce à un tableau retraçant le déroulement des activités. Celui-ci résume également chaque activité et expose les objectifs spécifiques et ressources qui y sont associés.

5.1 Axe des connaissances et compétences

5.1.1 Les objectifs

La formation vise l’utilisation des cinq axiomes de la communication dans les différents champs du travail social. Les objectifs ci-dessous correspondent au niveau macro, soit à la structure générale de la formation. Les objectifs spécifiques opérationnels, c’est-à-dire exprimés en terme de comportements observables, seront décrits dans le cadre de la description des activités. Le module de formation continue comporte les objectifs généraux suivants:

Carte des connaissances des 5 axiomes de la communication.svg

Cognitifs

  • Expliquer les cinq axiomes de la communication
  • Appliquer de manière adéquate les axiomes de la communication
  • Percevoir et analyser les attitudes et comportements non-verbaux et para-verbaux

Affectifs

  • Conscientiser sa propre communication dans la relation Interroger sa communication dans sa pratique quotidienne

Psychomoteurs

  • Utiliser son corps pour soutenir sa communication

Régulatif

  • Réfléchir et ajuster sa communication dans sa pratique quotidienne

Social

  • Développer la confiance du groupe en acceptant et en exprimant des critiques constructives

5.2 Axe pédagogique

La formation propose un total de neuf activités: trois à distance avant le présentiel, trois en présence et trois à distance après le présentiel. Le public étant des apprenants déjà en activité professionnelle, la formation a été réfléchie pour répondre aussi bien au besoin d’acquérir de nouveaux outils pour la pratique qu’à celui de prendre de la distance par rapport à la réalité. Ainsi, deux axes d’activités sont proposés. Un premier, proche de la pratique, présente les axiomes par des vidéos explicatives et mène à l'exécution de scénettes durant le présentiel (activités 1 et 5). Le deuxième permet de changer de point de vue en proposant d’analyser des extraits de films et permet ainsi de prendre de la distance avec sa pratique quotidienne (activités 2 et 4). Dans les sous-chapitres suivants, les activités sont décrites individuellement. Les objectifs opérationnels spécifiques sont à consulter dans les tableaux récapitulatifs. Ces mêmes tableaux permettent également de visualiser l’enchaînement des activités faisant ainsi référence au niveau méso. Les abréviations suivantes sont utilisées:

  • T= temps
  • FS= forme sociale
  • IND = activité individuelle
  • GR + nombre = activité de groupe
  • PL = plénière
  • Fo = formateur

5.2.1 Avant le présentiel

Les activités prévues avant le présentiel sont axées sur les objectifs cognitifs, régulatifs et motivationnels. Au nombre de trois, elles ont pour objectifs d’établir un premier contact aussi bien avec le contenu qu’avec l’enseignant. Dans ce premier contact, l’apprenant va devoir gérer notamment l’aspect émotionnel face aux tâches et exigences demandées. En outre, il devra planifier et organiser son engagement dans la formation lors de l’échange avec le formateur.

5.2.1.1 Activité 1

La première activité consiste à visionner cinq vidéos explicatives à propos des cinq axiomes de la communication selon Watzlawick. Il s’agit ici d’un moment d’acquisition. Les objectifs sont cognitifs et de bas niveau taxonomique. En parallèle, un questionnaire est à disposition de l’apprenant. Les questions ont pour but d’aider le participant à vérifier sa compréhension. Le questionnaire peut être rempli à plusieurs reprises et à n’importe quel moment de l’activité de manière à ce que des apprenants avec de bonnes connaissances préalables puissent axer leurs nouveaux apprentissages sur les vidéos qui leurs semblent les plus pertinentes. Chaque réponse est suivie d’un feed-back expliquant brièvement la réponse correcte et indiquant la vidéo correspondante.

Voici quelques exemples:

Quels sont les deux aspects de toute communication?

  1. Le digital et l’analogique
  2. L’affectif et le cognitif
  3. Le positif et le négatif

Le mode digital définit:

  1. Le contenu d’une communication verbale
  2. Le contenu de la relation

Le contenu d’une communication non-verbale Formuler avec vos mots les 5 axiomes de Watzlawick en donnant cinq exemples tirés de votre pratique.

5.2.1.2 Activité 2

Cette activité se divise en deux temps. Tout d’abord, les participants visionnent divers extraits de films (3 à 4 minutes) contenant les axiomes de la communication comme un épisode de la série télévisée Kaamelott par exemple. Ils choisissent ensuite un extrait qu’ils souhaitent travailler. Lors du Skype avec le formateur (activité 3), chaque participant choisit une vidéo à analyser. La deuxième étape peut alors commencer. Chaque apprenant prépare une analyse de la vidéo en nommant les axiomes présents et en notant les observations et citations de l’extrait. Cette activité fait appel à des niveaux taxonomiques plus élevés vu qu’il s’agit d’analyser du contenu. Étant donné qu’il est question d’explorer un document vidéo, de la comparer à la théorie et de l’analyser de manière critique, il s’agit d’un moment d’enquête.

5.2.1.3 Activité 3

L’activité trois est à cheval entre le scénario d’apprentissage et le scénario d’accompagnement. Il s’agit d’un skype individuel organisé par le formateur. D’un point de vue pédagogique, il s’agit de pouvoir discuter des apports théoriques et de poser des questions. Ceci a pour but de consolider les apprentissages réalisés dans l’activité 1 par la discussion et le questionnement. D’un point de vue de la motivation, cette activité a également pour but d’engager l’apprenant dans son processus d’apprentissage. En effet, il peut à cette étape choisir un extrait de film à analyser ainsi deux axiomes qu’il pourra approfondir lors du présentiel. De plus, cet échange permet de briser la glace et de débuter une relation pédagogique entre enseignant et apprenant avant le présentiel.

T FS Activités Méthodes Objectifs Ressources
1h IND Activité 1

Visionner les vidéos explicatives Répondre au quiz

Acquisition Formuler les cinq axiomes avec ses propres mots

Identifier les composants des axiomes et leurs définitions

Cinq vidéos explicatives (Une pour chaque axiome)
1h IND Activité 2

Visionner les extraits à analyser

Choisir un extraits

Analyser un extrait

Enquête Décomposer une situation de communication

Reconnaître les axiomes dans une situation de communication

Classifier des citations/événements dans les axiomes

Extraits de films Vidéos explicatives
20min IND + Fo Activité 3

Rendez-vous Skype

Faire connaissance

Poser des questions

Discuter des axiomes à approfondir et de l’extrait à analyser

Discussion Exprimer et justifier sa compréhension

Planifier son apprentissage en personnalisant son parcours

Selon les besoins de l’apprenant

5.2.2 Pendant le présentiel

Les activités en présentiel ont une visée aussi bien cognitive qu’affective, psychomoteur et sociale. Lors du présentiel, les quinze premières et dernières minutes sont destinées à accueillir et à prendre congé des participants. L’ensemble du présentiel travaille l’objectif général social « Développer la confiance du groupe en acceptant et en exprimant des critiques constructives ». Les apprenants provenant d’une même institution, certaines tensions ou relation de pouvoirs peuvent déjà exister à l’intérieur des équipes. Il est donc important de communiquer cet objectif à l’ensemble des participants afin que la formation puisse se dérouler dans une ambiance de confiance et de bienveillance. Plus précisément, il s’agit pour les apprenants de:

  • Exprimer son avis en prenant en compte de la sensibilité de chacun
  • Accueillir un avis différent avec respect
  • Différencier les interventions objectives et subjectives
  • Oser poser des questions

Dans cette même idée, en lieu et place d’une activité brise-glace peu pertinente dans le cadre d’une institution dans laquelle les participants se connaissent déjà, le formateur peut proposer une activité sur la confiance mutuelle comme par exemple, se laisser tomber en arrière dans les bras d’un collègue. Ainsi, cette activité peut lancer la discussion sur les objectifs affectifs de la formation.

5.2.2.1 Activité 4

Cette première activité du présentiel est en lien avec l’activité 2, soit l’analyse individuelle des extraits de film. Dans un premier temps, les apprenants se regroupent selon l’extrait choisi et confrontent leurs analyses. L'objectif est de consolider les apprentissages cognitifs en discutant, partageant et en développant ses points de vue. Ensuite, chaque groupe présente son analyse. Il s’agit tout d’abord de visionner la vidéo en plénière puis de partager de manière concise les points retenus par le groupe. A ce stade, l’enseignant diffuse un powerpoint récapitulatif des axiomes et peut en tout temps revenir sur les points à éclaircir ou étayer une argumentation. Selon le temps à disposition, l’enseignant peut conclure cette activité en revenant sur chaque axiome à l’aide du Powerpoint et en nommant les extraits et exemples correspondants. Dans cette activité, la première partie continue l’investigation de l’activité 2 tout étant un moment de collaboration. La deuxième partie fait davantage référence à un moment de discussion.

5.2.2.2 Activité 5

L’activité cinq est directement liée à la pratique professionnelle des participants. Les premières vingt minutes sont consacrées à la mise en scène de situations réelles utilisant les axiomes de la communication. Il s’agit donc d’un moment de production. Pour ce faire, les étudiants sont répartis en binôme selon les envies d’approfondissement exprimées durant le Skype avec l’enseignant. Chaque groupe prépare au minimum une scénette. C’est ici que se travaille l’objectif psychomoteur, soit utiliser son corps pour soutenir la communication. L’enseignant passe de groupe en groupe pour répondre aux questions et soutenir les groupes qui en ont besoin. Après la création, les participants jouent les scénettes devant l’ensemble du groupe. Il s’agit alors de deviner quel axiome est représenté. Cette partie peut être accompagnée de discussion, de questions ou de retour sur le Powerpoint afin de consolider les apprentissages.

5.2.2.3 Activité 6

Cette dernière activité du présentiel a pour objectif de clore la séquence en proposant aux apprenant de créer un document “take-away” ayant pour titre “Ce que je retiens pour ma pratique”. Il peut être réaliser seul ou en groupe, sur papier ou ordinateur. L’important est que chacun puisse revenir sur son parcours et synthétiser ses acquis. Il peut s’agir d’un résumé, d’une mind-map, d’un texte illustré ou encore d’une vidéo.

T FS Activités Méthodes Objectifs Ressources
15min PL Accueil

Activité de confiance mutuelle

Communication du plan et des objectifs

cf. scénario d'accompagnement
30m

45m

GR4

PL

Activité 4

Analyse des vidéos

Partage des points de vue

Présentation des analyses

Liens avec la théorie

Collaboration

Discussion

IDEM activité 2

Discuter et comparer les production personnelles et communes

Extraits de films

Powerpoint

PAUSE
20min

40min

GR2

PL

Activité 5

Production des scénettes

Présentation des scénettes sous forme de quiz

Production

Investigation

Discussion

Inventer des situations en lien avec sa pratique professionnelle et faisant référence aux 5 axiomes.

Utiliser son corps pour soutenir la communication.

Reconnaître les axiomes dans une situation de communication

Vidéos explicatives & Powerpoint au besoin
15min IND

ou GR

Activité 6

Production « ce que je retiens pour ma pratique »

Texte de la cellule Rédiger/illustrer ses apprentissages de manière synthétique Selon besoin de l’étudiant
15min Fermeture

Description des activités

7 8 et 9

Questions

Aurevoir

c.f. Scénario d'accompagn.

5.2.3 Après le présentiel

Les activités après le présentiel sont au nombre de trois dont une facultative. Elles font principalement référence à l’objectif de régulation. A la fin du présentiel (fermeture), les apprenants sont encouragés à utiliser les axiomes dans leur quotidien afin de pouvoir relater et ainsi conscientiser leur utilisation. Ceci leur permettra de réaliser les dernières activités.

5.2.3.1 Activité 7

L’activité 7 a pour objectif d’encourager les participants à entrer dans un processus de pratique réflexive. Il s’agit d’un journal de bord à tenir durant deux semaines. Le formateur propose un canevas aidant à l’observation (date, description de la situation, axiome(s) observé(s), positif, négatif, solution). Toutefois, chaque apprenant est libre de structurer son rapport selon ses envies et besoins. Ce document est personnel et ne doit pas être transmis au formateur. Cette activité travaille donc des objectifs régulatifs tout en laissant libre choix de faire des liens ses connaissances et donc, avec le cognitif.

5.2.3.2 Activité 8

L’activité 8 est une autoévaluation. Par différentes questions, les apprenants sont amenés à réfléchir à leur évolution et à l’adéquation entre les axiomes, leur identité professionnelle et leurs valeurs. Il s’agit donc d’une activité de haut niveau taxonomique que ce soit dans le domaine cognitif ou affectif.

Voici quelques exemples de questions:

  • Suite à la formation en présentiel, avez-vous consciemment essayé d’appliquer un axiome? Si oui, lequel et comment?
  • Quel axiome vous parle le plus? L’utilisez-vous fréquemment? Dans quelle situation?
  • Avez-vous pu observer un axiome utilisé de manière adéquate ou inadéquate chez un collègue? Avez-vous pensez à en discuter avec cette personne?
  • Quel axiome vous a été le plus utile lors des deux dernières semaines?
  • La fin du questionnaire contient également des questions concernant la qualité de la formation proposées et l’adéquation entre les besoins et le contenu afin de pouvoir améliorer la formation. Cette partie est évidemment anonymisée.

Enfin, chaque participant reçoit un feedback personnalisé en lien avec le questionnaire d’auto-évaluation. Celui-ci contient les points forts observés ainsi que des pistes pour la pratique. Au besoin, l’enseignant peut proposer des formations complémentaires s’il en ressent la nécessité.

5.2.3.3 Activité 9

Cette dernière activité est facultative. Sur demande de l’apprenant, le formateur organise un rendez-vous Skype proposant de revenir sur le feedback personnalisé. Ceci permet non seulement à l’apprenant de poser ses dernières questions mais également au formateur de saisir les éléments qui ont été relevants pour les apprenants dans le but, au besoin, d’adapter certains points de la formation.

T Mode Activités Méthodes Objectifs Matériel
Variable IND Activité 7

Tenir un journal de bord

Pratique, production
  • Observer ses propres comportements
  • Recourir à des savoirs théoriques et analyser sa pratique pour réinvestir les résultats de sa réflexion dans l’action
Canevas ou document personnel
20min IND Activité 8

Auto-évaluation

Évaluation
  • Relater une situation vécue en lien avec les axiomes de Watzlawick
  • S’interroger sur son évolution
Questionnaire en ligne
20min IND + Fo Activité 9

Skype pour revenir sur le feedback personnalisé

Discussion Selon apprenant Skype

6 Scénario médiatique

6.1 Supports d'apprentissage

6.1.1 Page HTML avec vidéos avec quiz, consignes et extraits de film

Le premier support auquel les participants seront confrontés est une page HTML qui contiendra les consignes des diverses activités à accomplir avant la séance présentielle. Ces consignes expliqueront qu’ils doivent, en premier lieu, visionner les vidéos explicatives et répondre aux petits quiz pour s’assurer d’avoir bien compris leur contenu. S’ils répondent faux, il leur sera suggéré de revoir la vidéo. Ils pourront bien sûr prendre des notes ou préparer des questions sur le support de leur choix (papier ou logiciel de traitement de texte). Les consignes expliqueront aussi qu’ils devront choisir un extrait de film et les deux axiomes à analyser. Pour analyser cet extrait, ils devront noter quel axiome de la communication est visible à quelle moment. Le formateur propose un canevas aidant à l’observation (date, description de la situation, axiome(s) observé(s), positif, négatif, solution) pour guider l’apprenant dans sa réflexion sur l’extrait de film choisi.

6.1.2 Powerpoint du présentiel

Il sera projeté et avancera au fur et à mesure que la séance présentielle suit son cours. Il contiendra la liste des groupes de chaque extrait de film choisi. Les consignes de l’activité de mise en commun des observations sur les axiomes des extraits seront affichés tout au long de cette procédure. Lorsque le groupe d’un certain film passera devant le reste de la classe pour présenter ses observations, le PowerPoint affichera la lecture de l’extrait qu’il pourra manipuler comme il le souhaite. Ces consignes seront données à l’oral juste avant la première présentation.

Pour la phase de résumé des axiomes et des questions éventuelles, il y aura une slide par axiome contenant les éléments principaux de l’axiome. En ce qui concerne la partie d’élaboration de scénette, le Powerpoint affichera les consignes suivantes pour cette activité : les participants devront se mettre par groupe de deux, inventer une petite scène d’une situation qui pourrait se produire sur leur lieu de travail. La scénette doit durer au maximum 2 minutes. Les spectateurs devront noter les axiomes qu’ils aperçoivent et s’ils sont bien utilisés dans la communication des deux acteurs. Ces observations seront écrites au tableau, puis discutées une fois que tous les groupes sont passés. La discussion finale se fera en fonction de ce que les participants auront noté au tableau et donc ne nécessitera pas l’appui du PowerPoint.

A la fin de la séance, le Powerpoint affichera la consigne de tenir un journal de bord au travail durant les deux semaines avant l’autoévaluation afin qu’ils y notent leurs changements dans leurs pratiques professionnelles.

6.1.3 Questionnaire d’auto-évaluation style LimeSurvey et questions sur la formation

Il sera composé d’une dizaine de questions sur leur changement de pratiques au travail, s’ils ont vu des améliorations dans leurs relation avec leurs collègues ou clients, s’ils prêtent plus attention à leur façon de communiquer et à celle de leurs interlocuteurs, s’ils ont atteint les objectifs qu’ils s’étaient fixés. Le questionnaire comportera aussi deux questions sur la formation en elle-même. Il s’agira de mesurer le sentiment d’utilité des participants envers cette formation et d’accueillir des suggestions d’amélioration.

6.1.4 Skype

Le rendez-vous Skype avec le formateur aura pour but de nouer un premier contact avec ce dernier, mais aussi de pouvoir poser des questions au formateur. De son côté, le formateur pourra aussi entendre les objectifs que se fixent les divers participants et ainsi, mieux planifier ce qu’il dira lors de la séance présentielle et lors de l’autoévaluation. Dans le cas où le participant souhaite un rendez-vous Skype post-présentiel, le formateur pourra avoir un retour sur l’atteinte des objectifs déterminés lors du premier rendez-vous Skype.

6.2 Production

6.2.1 Prise de note sur le support à choix (Papier ou traitement de texte)

En ce qui concerne la prise de notes, les participants n’auront pas à rendre de compte-rendu ou de résumé. Leurs annotations seront donc pour leur usage personnel. Ce sera les traces écrites qu’ils emporteront de la formation. Ils sont libres de choisir le support d’écriture avec lequel ils se sentent le plus à l’aise, autant pour la phase à distance que la phase en présentiel.

6.2.2 Liste d’observations faites en analysant l’extrait de film à amener pour la séance + questions éventuelles

Au même titre que la prise de notes, leurs questions en suspens et leurs observations d’axiomes écrites durant les extraits de film ne feront pas l’objet d’une évaluation. Ils seront donc libres de les noter de la manière qu’il leur convient, mais ils devront les avoir avec eux lors de la séance présentielle afin de faciliter la mise en commun en groupe.

6.2.3 Produire les scénettes à analyser

Les participants ne seront pas non plus évalués ici. Ainsi, leur scénario et dialogues peuvent être produits de la manière qu’ils le souhaitent. Cependant, il semble plus pratique d’écrire sur une feuille qu’un ordinateur si l’on veut garder ses lignes de dialogue avec soi sur “scène”.

6.2.4 Message “Take away”

Les participants peuvent créer ce message “Take Away” sur le support de leur choix. Cela peut être un document texte, une vidéo, une carte conceptuelle ou encore un texte écrit sur papier. Le formateur peut mentionner des logiciels permettant de faire ce message, comme par exemple, MindMap pour faire les cartes conceptuelles, etc.

6.3 Communication et collaboration

6.3.1 Communication par mail et skype avec le formateur

La communication entre les participants et le formateur se passera par mail pour la réception du lien vers la page HTML et les indication de lieu et de date pour la séance présentielle. Le questionnaire d’autoévaluation sera également envoyé par ce biais. Le feedback final personnalisé, après l’analyse du questionnaire individuel, sera aussi envoyé au moyen d’un mail.

Skype ne sera utilisé qu’une seule fois lors du rendez-vous qui sert à poser des questions de compréhension, donner son choix d’extrait de film à analyser et discuter de ses objectifs personnels.

6.4 Autogestion

6.4.1 Questionnaire d'autoévaluation

Notre formation n’étant pas certificative, nous avons jugé plus opportun de laisser les participants s’autoévaluer. En effet, cela leur permet de mieux travailler sur eux-mêmes et leurs pratiques sans se sentir mesurer par une tierce personne. L’autoévaluation permet aussi de se rendre compte soi-même de ses progrès et donc la personne sentira que cette amélioration est réellement le fruit de son travail.

6.4.2 Deadline avant séance présentielle pour faire les activités à distance

Rappeler des deadlines est important si l’on souhaite que tout le monde soit à jour dans son travail ou sa formation. De plus, si un travail a une utilité plus tard pour une autre activité, il est impératif qu’il soit fait à temps pour ne pas péjorer le déroulement de l’activité nécessitant sa réutilisation. Dans le cas où cette future activité se fait en groupe, cela peut ralentir l’ensemble du groupe et pénaliser ceux qui ont fait le travail quand même dans les délais. Dans le cadre de notre formation, les participants seront encouragés à avoir visionner les vidéos explicatives et avoir choisi son extraits de film et axiomes à analyser avant le premier rendez-vous Skype. La seule vraie deadline obligatoire est la reddition du questionnaire d’auto-évaluation qui atteste que la personne a bien suivi la formation et peut recevoir une attestation.

6.4.3 Libres de contacter le formateur par mail pour demander de l’aide

Les participants sont libres de contacter le formateur à tout moment dans la formation pour solliciter son aide que cela soit dans la compréhension d’un point, un doute sur les consignes ou même un problème technique avec le dispositif de formation à distance.

6.4.4 Tenir un journal de bord

Pour mieux se rendre compte des changements dans leurs pratiques professionnelles, les participants devront tenir un journal de bord durant les deux semaines entre la séance présentielle et le questionnaire d’autoévaluation. Cela leur permettra de se rendre compte de leur progrès et aussi de se rappeler d’une situation de travail où ce qu’ils ont appris lors de la formation leur a servi.

7 Scénario d'accompagnement

7.1 Le tutorat

Nous comprenons ce concept comme toute activité, toute ressource humaine ou numérique qui va permettre au participant d’apprendre, d’acquérir une méthode et de réguler son apprentissage notamment en stimulant sa motivation. C’est la fonction du tuteur qui peut être un humain ou numérique dont l’objectif est d’aider l’apprenant.

Il s’agit donc de définir plusieurs dimensions du tutorat, à savoir:

  • Le type de tutorat (humain ou TIC)
  • Le contenu apporté auprès des apprenants afin de vérifier s’il est en adéquation avec l’activité proposée
  • Les modalités d’intervention qui comprennent la notion de tutorat après une demande, tutorat prévu dans la scénarisation pédagogique et tutorat non prévu dans le scénario pédagogique qui fait sens au vu du contexte d’apprentissage à un moment donné.

7.2 Les tutorés

Ce sont les bénéficiaires d’une activité d’apprentissage. Dans notre module de formation, ils regroupent les participants à la formation. Pour certaines activités en groupe notamment, ils peuvent être moins nombreux comme un sous-groupe.

7.2.1 Le tutorat humain en période à distance

Selon Quintin & Depover (2014), les formations à distance (FOAD) utilisant les TIC comme moyens pour accompagner l’apprenant impliquent un changement de rôle du formateur. D’une position d’expert qui se contente de transmettre son savoir, il devient un tuteur, un guide, une personne qui accompagne les apprenants dans leur processus d’apprentissage. Pour remplir ce rôle, il doit prendre en compte toutes les dimensions de l’apprentissage (taxonomie de Bloom). Dans une formation hybride, il doit assumer des rôles différents en fonction de la période (présentiel et à distance). En ce sens, comme le mentionne Depover, Decamps & Quintin (2004), “les tuteurs constituent généralement une ressource rare étant donné qu’ils doivent disposer d’une compétence reconnue dans le domaine concerné par le cours mais aussi de la capacité à gérer à distance un processus d’apprentissage par rapport auquel il constitue un maillon essentiel”. Sa palette de compétences est donc plus développée qu’un formateur exerçant uniquement en formation classique. Comme son rôle varie, il doit en tenir compte dans la relation pédagogique qu’il construit.

Le premier contact en direct et synchrone avec le formateur est prévu lors du premier appel skype. Il devra donc accueillir les apprenants et créer un espace relationnelle favorable à l’apprentissage. Pour cela, il devra faire preuve d’empathie, de compréhension et de tact dans sa communication pour favoriser un cadre sécurisant. Ces constats sur l’importance des compétences socio-affectifs du tuteur sont mis en exergue par  Rakotomalala & Zakariasy (2015) qui attestent dans une de leur conclusion: “Ainsi, si le sens de la communication est souvent évoqué comme étant une qualité nécessaire au tuteur, quelques étudiants utilisent plutôt des qualificatifs comme « attentionné », « doux », voire « lent à la colère ». C’est dire que les interactions avec les tuteurs les touchent et peuvent les affecter émotionnellement. Ceci rejoint les résultats obtenus par Quintin (2007) sur l’importance de la dimension socio-affective du tutorat qui pourrait améliorer le cadre relationnel des acteurs de la formation et pourrait ainsi effectivement contribuer à la performance des étudiants.

Dans ce rôle de guide et plus essentiellement de transmetteur de savoir, le tuteur se tient à la disposition des apprenants pendant toutes les différentes périodes à distance, à savoir la période entre le réception du mail et le contact skype, le contact skype et la phase présentielle et le présentiel au retour de l’auto-évaluation. En ce sens, il sera rappelé à plusieurs reprises aux apprenants la possibilité de faire appel à ce soutien. Généralement, il sera dans un tutorat réactif, à savoir qu’il interviendra uniquement sur demande des apprenants. Lors de la période post-présentielle, il peut intervenir de manière proactive en proposant un échange par mail ou skype ou même une rencontre auprès d’apprenants qui ont rencontré des difficultés lors de la session en présence. L’objectif étant de s’assurer que la personne puisse faire le transfert de compétences dans son champ professionnel. Ces éventuelles interventions ne sont pas inscrites dans le scénario d’accompagnement car elles dépendent principalement du déroulement de la séquence présentielle et de la personnalité du tuteur. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le rôle du tuteur en formation hybride impliquent de posséder des compétences relationnelles notamment très développées, ce qui n’est pas donné à n’importe quel tuteur.

7.2.2 Le tutorat humain en période présentielle

Lors de la phase présentielle, le tuteur joue un rôle d’accompagnateur sur plusieurs niveaux. Lors de l’accueil, il a comme objectif de présenter les contenus et la méthodologie de la suite du processus. Il s’appuiera sur des outils pédagogiques tels que la projection d’un powerpoint et le flipchart pour varier les supports pédagogiques. Il doit soutenir la motivation des apprenants en notamment favorisant une ambiance propice à l’échange. Pour cela, il proposera une activité favorisant la confiance dans le groupe et également il aura lui-même une attitude et des comportements renforçant une ambiance sereine pour les participants.

Lors de la phase de séparation, le tuteur a un rôle très important pour visibiliser les apprentissages réalisés au moyen d’un outil pédagogique (take away message) et faire des propositions de consolidation avec les participants en leur proposant des exercices supplémentaires.

7.2.3 Tutorat informatisé

La fonction du tuteur est de soutenir l’apprentissage. En ce sens, le tuteur a comme objectif de permettre aux apprenants de réguler leur apprentissage afin de maintenir leur motivation à un niveau satisfaisant. La gestion du temps et la planification sont des éléments nécessaires pour arriver à atteindre les objectifs visés. Le tuteur informatisé sous la forme d’un tableau (cf. tableau ci-dessous) en ligne indiquera le temps nécessaire pour chaque activité à réaliser. L’apprenant peut ainsi organiser son emploi du temps en fonction des durées indiquées.

Activité Objectif Durée
1. Visionner les vidéos explicatives

2. Répondre au quiz

  • Formuler les cinq axiomes avec ses propres mots
  • Identifier les composants des axiomes et leurs définitions
1 heure
3. Visionner les extraits à analyser

4. Choisir un extrait

5. Analyser un extrait

  • Décomposer une situation de communication
  • Reconnaître les axiomes dans une situation de communication
  • Classifier des citations/évènements dans les axiomes
1 heure
6. Auto-évaluation
  • Relater une situation vécue en lien avec les axiomes de
20 minutes

Pour les activités à distance, le tutorat informatisé est constitué de vidéos pédagogiques, de questionnaires, de programmes pour le take away message et d’extraits de film. Pour pouvoir guider les apprenants adéquatement dans ce processus, des consignes sur le site des vidéos sont prévues. Les vidéos sur les axiomes amènent un contenu pédagogique réalisable à plusieurs reprises. Accompagnées de feedbacks immédiats, l’apprenant peut organiser son activité en tenant compte de ses forces et de ses zones de développement. Les tutorats informatisés sous la forme du questionnaire d’auto-évaluation ainsi que du programme utilisé pour le take away message permettent à l’apprenant de soutenir une pratique de méta-cognition en posant un regard critique sur leur évolution. Ces tutorats amènent également l’apprenant à construire et organiser ses réflexions sur la suite du processus d’apprentissage, à savoir la définition de nouveaux objectifs par exemple. Cela contribue à maintenir un certain degré de motivation une fois la séquence de formation terminée.

Périodes Description de l’activité Tutorant Tutoré Contenus Modalité Temporalité Outils
Activité1 Envoi d’un mail de présentation de l’activité à distance (avec le lien) Le formateur Tous les participants Méthodologie tutorat proactif, planifié Asynchrone Messagerie
Visionnement des vidéos Page web avec vidéo Tous les participants Compréhension, questions Tutorat proactif Asynchrone TIC, web
Activité2 Visionner et analyser les extraits de film Page web avec extraits de film Tous les participants Compréhension, analyse Tutorat planifié Asynchrone Web
Activité3 Entretien skype Le formateur Tous les participants Méthodologie,

compréhension, motivations, présentation et discussion de l’évaluation

Tutorat proactif, planifié Synchrone Skype
Accueil Présentation des activités et des objectifs Le formateur Tous les participants Méthodologie, compréhension Tutorat proactif, planifié Synchrone Powerpoint
Activité4 Echanges sur les extraits de film Le formateur et les participants Tous les participants Compréhension Tutorat planifié et réactif Synchrone Paperboard, powerpoint
Présentation des vidéos en groupes Les participants en groupe Tous les participants Compréhension et analyse des axiomes Tutorat réactif Synchrone Ordinateur et beamer, paperboard
Questions des participants Le formateur Les participants en demande Compréhension, analyse Tutorat réactif Synchrone Paperboard
Activité5 Travail en sous-groupes sur les scénettes Le formateur et les participants Tous les participants Analyse et création Tutorat réactif Synchrone Matériel de bureau
Présentation de la scène Le formateur et les participants Tous les participants Analyse des scènes, quizz et débats éventuels Tutorat réactif Synchrone Matériel nécessaire pour la présentation des scènes, paperboard
Activité6 Discussion sur les éléments retenus pour la pratique Le formateur Tous les participants Analyse des éléments vus en présentiel et lien avec la pratique Tutorat planifié et réactif Synchrone Paperboard, powerpoint
Activité7 Mise en pratique Le site web avec les vidéo, le matériel construit en cours ainsi que l’échange avec le formateur Tous les participants Expérimentation des 5 axiomes dans la pratique, échanges entre eux sur leurs difficultés. Possibilité de demander des conseils au formateur par mail. Tutorat réactif Asynchrone Messagerie
Auto-évaluation de la formation Le questionnaire en ligne Tous les participants Echelles de Lickert et possibilité d’introduire un exemple de mise en pratique pour avoir un retour du formateur Tutorat planifié Asynchrone Messagerie

8 Justification des choix

Nos choix de scénario pour cette formation continue nous sont venus par notre expérience professionnelle. Nous voulions une formation peu contraignante en matière d’activité à distance afin de ne pas trop empiéter sur le temps libre des apprenants. De plus, nous voulions que les trois étapes de notre formation se suivent selon la logique “Apprentissage, Institutionnalisation, Evaluation”

Pour que le formateur ne perde pas de temps lors de la séquence présentielle, nous avons voulu que les apprenants ne viennent pas les mains vides. Le but est de réactiver des connaissances et de construire sur celles-ci. Cela permet également que tout le monde ait le sujet de la formation en tête et de lancer les différentes activités rapidement. Cela permet aussi d’entamer une réflexion sur ses pratiques au préalable de la séance présentielle. En ce sens, la formation vise à construire et transformer les connaissances en créant un déséquilibre et en partageant temps ses points de vue avec les pairs, s'approchant ainsi des mouvement constructiviste et socio-constructiviste décrit Bourgeois (2001).

Les outils numériques choisis ont été pensés de la manière suivante:

  • Simplification de communication (Skype et email) entre formateur et apprenants durant la période à distance
  • Facilitation d’accès aux informations pour les activités à distance et en présence et pour l’autoévaluation (Page Html regroupant tous les éléments et Powerpoint) et l’auto-évaluation (questionnaire en ligne).  

La formation proposée se repose sur deux éléments: une partie théorique avec des analyses d’extraits extérieurs à l’apprenant et une partie pratique avec la mise en scène de situations et l’analyse de vécus professionnelles. L’autoévaluation proposée en fin de formation fait appel à ces deux éléments car il est nécessaire de connaître les axiomes, de les avoir observés et analysés d’un point de vue extérieur afin de pouvoir finalement entrer dans une démarche de pratique réflexive. Ainsi, la formation poursuit des objectifs de plus en plus complexe selon la taxonomie de Bloom révisée par Krathwohl (2002). L’autoévaluation est donc également complexe et fait appel à des niveaux taxonomiques élevés tels que l’analyse et de l’évaluation.

9 Ressource vidéo

Ci-dessous, vous pouvez télécharger la vidéo explicative de l'axiome 4 de la communication selon Watzlawich (2014).

Axiome 4

10 Bibliographie

  • Bourgeois, E. (2011). Chapitre 1. Les théories de l'apprentissage : un peu d'histoire... in Étienne Bourgeois et al. (Dir.), Apprendre et faire apprendre (pp. 23-39). Presses Universitaires de France DOI 10.3917/puf.brgeo.2011.01.0023
  • Cosnefroy, L. (2010). L'apprentissage autorégulé : perspectives en formation d'adultes. Savoirs 23, p. 9-50. DOI 10.3917/savo.023.0009
  • Gounon, P., Leroux, P. & Dubourg, X. Proposition d’un modèle de tutorat pour la conception de dispositifs d’accompagnement en formation en ligne. Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire, Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec [CREPUQ], 2004, L’ingénierie pédagogique à l’heure des TIC: pratiques et recherches, 1 (3), pp.14-33. edutice-00001372
  • Krathwohl, D.R. (2002). A Revision of Bloom’s Taxonomy, An Overview. Theory into Practice,41(4), pp. 212-218.
  • Mayer, R. (2010). Apprentissage et technologie. Comment apprend-on ? La recherche au service de la pratique, 191-211
  • Rakotomalala, Mirisoa et Zakariasy, Lova. (2016). Pratiques tutorales et attentes des apprenants dans une FOAD : Tutoring practices and learners’ expectations in an ODL. frantice.net, Numéro 11 - Décembre 2015. Récupéré du site de la revue : http://frantice.net/index.php?id=1210. ISSN 2110-5324
  • Tchounikine, P. & Tricot, A. (2010). Environnements informatiques et apprentissages humains. Informatique et sciences cognitives : influences ou confluence ? 167-200
  • UNIGE. (2015). Taxonomies d’objectifs d’apprentissage et exemples de verbes d’action. Accès https://www.unige.ch/dife/files/3514/5372/9196/Taxonomies-verbes-action_SEA-2015.pdf
  • Viennau, R. (2005). Apprentissage et enseignement: théories et pratiques. Montréal: G. Morin
  • Watzlawick, P. (2014). Une logique de la communication. Paris: Points