Brode-moi un mouton

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Participant 3.jpg
Auteur-e-s Utilisateur:Azmira Bajra, Utilisateur:Andréa, Utilisateur:Tristan Jaquier
Année de fabrication 2017
Technologie utilisée Broderie machine
Type Atelier
Domaine d’enseignement Collaboration & Sociabilisation
Niveau d’enseignement Université/ HES/ EPS
Public cible Etudiants, Adultes
Public cible (Age) 19+ ans
Mots clés
Lien vers le cours STIC https://edutechwiki.unige.ch/fr/STIC:STIC IV (2017)
Fichier source
STIC portaillogo.png


DESCRIPTION (objectif pédagogique)

Nous sommes trois étudiants qui fréquentons le Master MALTT (Master of Science in Learning and Teaching Technologies) du TECFA (Technologies de Formation et Apprentissage), un département de la FPSE (Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education).

Dans le cadre du cours à option Sciences et technologies de l’information et de la communication IV (STIC IV) de ce Master, nous devions concevoir et réaliser un projet pédagogique en rapport avec une activité de broderie assistée par ordinateur (BAO). Le thème d’étude de ce cours était “Embroidery for change !”. Les étudiants fréquentant ce cours devaient mener un projet de broderie de façon individuelle ou en groupe.

Pour développer notre projet sur le thème de la broderie, notre groupe s’est inspiré de la célèbre phrase de Saint-Exupéry tirée de son livre Le Petit Prince : "Dessine-moi un mouton."

"Comme le Petit Prince n’était jamais satisfait de la broderie du mouton que lui faisait Saint-Exupéry, ce dernier, en désespoir de cause, finit par lui broder une caisse à l’intérieur de laquelle se trouvait le mouton du Petit Prince. À sa grande surprise, cela correspondait le mieux à la représentation que se faisait le Petit Prince de son mouton. Cet exemple illustre bien qu’une représentation dans la tête de celui qui l’a construite est souvent très différente de celle de la personne qui essaie de la comprendre."

Effectivement, les diverses illustrations d’un mouton réalisées par le protagoniste du livre à la demande du Petit Prince divergent totalement. Elles se complémentent peut-être, mais surtout ne lui donnent pas satisfaction.

Objectifs de notre projet

Les différences de représentations sont souvent source d'incompréhension entre individus et/ou communautés. Beaucoup trop souvent, des influences liées à l'âge, au sexe, à l'origine ou encore au milieu social de chacun nous poussent à “vivre entre semblables”, restreignant ainsi le contact entre les communautés différentes. Faire collaborer autour d'un projet de broderie des personnes issues de communautés rarement en contact, voici le fil conducteur de notre projet, qui se situe bien dans la thématique “Embroidery for change !” expliqué en introduction.

Les buts de notre projet sont :

  1. Faire collaborer des personnes issues de différents milieux sociaux à travers une démarche de création d’une illustration, avec l'aide du dessin vectoriel et de la broderie digitale.
  2. Observer et analyser les effets de l'utilisation d’un outil numérique destiné à la broderie assistée par l’ordinateur (BAO) en tant que médium pour :
    • la rencontre de personnes issues de communautés différentes,
    • la coopération autour d’un projet commun et
    • l’apprentissage de nouveaux programmes informatiques.
  3. Mettre en œuvre des scénarios pédagogiques ou d'intervention coopératifs qui permettent à des participants de réaliser des broderies les faisant réfléchir, échanger et apprendre des nouveaux thèmes.
  4. Mesurer la motivation, l'utilité du cours, la satisfaction et la coopération des participants durant l’atelier.

Pour cela nous avons décidé de réunir un groupe de participants hétérogènes autour d’un atelier de fabrication digitale. Cet atelier a été précédé par une introduction sur la broderie, et de manière plus spécifique la BAO. A travers les observations et les enquêtes effectuées, nous avons tenté d’évaluer l'impact de la fabrication digitale sur la motivation à apprendre, la coopération et la satisfaction générale des participants.

N. B. 1 : Pour alléger la lecture du texte, la forme masculine a été employée. A notre sens elle englobe la forme féminine et masculine avec le même niveau de considération pour les deux genres.

N. B. 2 : Dans le contexte de ce rapport, nous nous référerons à nous-mêmes comme “étudiants”, “animateurs” ou "organisateurs".

FABRICATION (réalisation technique)

Pour la réalisation du projet il était nécessaire d’organiser un atelier. De ce fait, notre procédure s’est scindée en plusieurs étapes. [[

Définition du périmètre et du cadre de travail

Tout d’abord un design pédagogique a été créé afin de planifier le déroulement des activités et le périmètre d’apprentissage. Ainsi, l'atelier a été planifié pour, d’une part, fournir aux participants un nouveau savoir et, de l’autre, observer leur investissement dans un cadre d’apprentissage. Finalement, des entretiens ont été prévus à la fin pour mesurer leur perception sur ce processus d’apprentissage.

Organisation des activités

Les différentes activités ont été pensées par rapport à trois axes. Le premier axe était social, dans la mesure où il fallait créer une atmosphère de travail suscitant la coopération entre les participants. C’est pour cela qu’une série de rencontres courtes entre tous les participants, une sorte de « Speed Dating », a été organisée afin que chacun puisse apprendre à connaître les autres en quelques minutes. Pour le second axe, touchant à la théorie et visant à sensibiliser les participants aux concepts basiques de la broderie, une courte présentation a été effectuée oralement. Le fil rouge de cette introduction a été préparé dans le diaporama en annexe. Finalement, le troisième axe se basait sur l’apprentissage pratique, à savoir la prise en main du logiciel et la création de dessins vectoriels.

Choix du sujet

Le thème devant guider la création de l'illustration et sa transformation en élément de broderie serait : “Rendre la Suisse meilleure avec une broderie”.

Recrutement des participants

Durant le recrutement des participants, le paramètre le plus important était que ces derniers n’aient pas d’expérience préalable dans le domaine de la BAO. De plus, il fallait que le groupe soit hétérogène, afin d’observer l’apprentissage et la coopération entre différents profils. Nous avons ciblé trois groupes : des migrants, des jeunes et des seniors.

Six migrants, contactés personnellement par un des membres de notre groupe, avaient annoncé leur présence, mais seulement deux ont finalement pu venir.

La communauté des jeunes a été la mieux représentée. Une fois de plus, certaines personnes n’étaient pas disponibles à la dernière minute et nous avons dû solliciter nos réseaux personnels pour combler cette lacune. Résultat, sept jeunes gens ont pu participer à l’atelier. Parmi eux il y avait une seule femme.

Quant au public des seniors, leur mode de recrutement a été différent. Le flyer d’information sur l’atelier a été divulgué par messagerie électronique à six associations regroupant des seniors afin de leur demander de l’aide pour recruter des volontaires. Malheureusement, aucune de ces démarches n’a abouti, raison pour laquelle nous n’avons finalement pas pu compter sur ce public dans notre atelier.

Préparation du matériel

Premièrement, il était nécessaire de trouver un lieu pour mener l’atelier. Une salle nous a été prêtée par la maison de quartier des Eaux-vives pour cette occasion.

Pour la réalisation du projet, nous avons préparé un équipement spécifique :

  • Ordinateurs avec le logiciel Stitch Era, chargeurs et souris (empruntés au TECFA)
  • Vidéo-projecteur
  • Des rallonges électriques
  • Un haut parleur
  • Des exemplaires de broderies réalisées au préalable par nous-mêmes

Par conséquent, chacun des participants avait à sa disposition un ordinateur avec les logiciels nécessaires, ainsi que l'accès à une connexion wifi disponible dans le local.

Finalement une petite collation était prévue. A cette fin, nous avons acheté quelques boissons et de la nourriture.

Observations durant l’atelier

Pendant l’atelier, en plus d’aider les participants à avancer dans leurs projets respectifs, une partie des organisateurs s'est s'occupée à observer les processus d’apprentissages, les réactions et les interactions, ainsi que les difficultés rencontrées par les participants. Pour cela, nous avions créé une grille d'observation.

Entretiens compréhensifs semi-dirigés

Basé sur une liste de questions que nous avions élaborée, un interview a été effectué avec chaque participant à la fin de l’exercice.

Produits finaux

Voici les illustrations et les produits brodés résultant de cet atelier.

]]

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

brodeuse Brother PR1050X

logiciel Stitch Era

UTILISATIONS (scénario pédagogique, règles du jeu)

Organisation et déroulement de l'atelier

Une fois la date de l’atelier fixée au samedi 13 janvier 2018, nous avons effectué plusieurs démarches pour la recherche d’une salle et pour le recrutement des participants. À cette fin, nous avons créé un flyer expliquant le but de notre atelier.
La salle et la table.
Voici la salle où l'atelier s'est déroulé. La disposition de la table et des chaises favoriseraient les échanges entre participants.
Nous avons ainsi obtenu gratuitement le prêt d’une salle (cf. la photo ci-après) pouvant accueillir douze personnes, avec une grande table unique et des chaises disposées les unes à côté des autres, très rapprochées. Nous disposions encore d'un flip chart et d'un accès au wifi de l’établissement. La configuration de ce lieu et du mobilier présent répondait parfaitement à notre besoin d’un espace favorisant la convivialité et les échanges. [[

Dans notre planification du déroulement de l’après-midi, nous avions envisagé de partager temporellement l’atelier en deux parties et d’offrir une collation pendant cet intervalle. Celui-ci avait pour but de permettre aux participants et aux animateurs de se retrouver autour d’une table de façon conviviale, en dehors des écrans des ordinateurs.

Déroulement

14h00 - 14h15 → Bienvenue et introduction à notre projet

Durant cette 1re partie, nous avons présenté notre projet de création de travaux de broderie avec le logiciel Stich Era. Pour ce faire, nous avons projeté avec le beamer un diaporama contenant toutes les informations nécessaires. Nous leur avons demandé de signer individuellement une lettre de consentement de participation à une recherche. En outre, nous avons présenté une vidéo (3’25”) sur le fonctionnement de la machine à broder réalisée à partir d’un travail élaboré par une des organisatrices avec la brodeuse disponible au TECFA. En l’absence de la machine réelle, ce film avait pour but de leur montrer son fonctionnement, les bobines de fil des couleurs disponibles, le mouvement des bras et des aiguilles et le résultat final obtenu. Nous avons aussi fait circuler deux de nos exemplaires de broderie, pour qu’ils puissent voir à quoi ressemble un produit fini.

14h15 - 14h30 → Présentation du groupe

Pour créer des conditions favorisant l’échange entre les participants, nous avons conçu une activité de présentation entre pairs, ce que nous avons appelé notre "Speed Dating". Chaque personne présente a reçu une grille de présentation contenant les prénoms de toutes les autres personnes, participants et organisateurs confondus. Deux à deux, nous devions discuter brièvement et trouver un point en commun entre nous, et ce en moins de 1 minute.

14h30 - 15h30 → Introduction au logiciel

L’un des étudiants a effectué une introduction au programme Stich Era. En utilisant son propre ordinateur et le projecteur, il a fait des démonstrations nécessaires à l’apprentissage des trois étapes ci-dessous :

  1. Recherche web d’une image SVG
  2. Importation de l’image dans Stich Era
  3. Travail de dessin vectoriel sur cette image en tant que broderie

A cette fin, nous avons créé un tutoriel de l'atelier décrivant toutes les étape. Ce document a été imprimé en trois exemplaires et distribué uniquement aux étudiants animateurs. Lors de cette introduction, un étudiant faisait la démonstration tandis que les deux autres tournaient autour des participants pour aider ceux qui étaient en difficulté.

15h30 – 16h00 → Pause

Nous avions prévu un moment de pause dans l’atelier pour deux raisons principales : créer un espace de convivialité entre les participants autour de la table où se trouvait une collation et couper l’activité informatique en deux parties. Dans la 1re moitié, nous avons donc effectué l’introduction à l’atelier, les présentations entre les pairs et le tutoriel de présentation du logiciel.

L'espace collation
Pendant la pause, l'espace collation s'est rempli avec les participants.

16h00 - 18h00 → Reprise des activités

En 2e partie, faisant suite à l’initiation préalable sur l’utilisation du logiciel, nous avons laissé les participants créer eux-mêmes leurs illustrations et les transformer en élément de broderie sur un thème imposé.

Cette partie a commencé avec une vidéo (2’55’’) d’un reportage de la RTS montrant le nouvel essor de la broderie assistée par ordinateur (BAO) au Sénégal.

Après cela, les participants ont reçu la consigne de l’activité attendue : dans le logiciel Stich Era, réaliser une illustration configurée pour la machine à broder avec le thème “Rendre la Suisse meilleure avec une broderie”.

Les neuf participants ont donc commencé à travailler sur ce thème. Certains se sont mis spontanément en duo sur un seul ordinateur pour faire ce travail. D’autres ont opté pour travailler individuellement. Les trois étudiants tournaient autour des participants pour les aider et répondre à leurs questions si nécessaire.

Cette partie n’était pas limitée dans le temps. Les participants seraient libérés une fois leurs travaux terminés. En l'occurrence, tous les participants ont fini leurs travaux dans un laps de temps allant de 1h00 à 1h40 de travail.

Fin du travail (participantes)

Lorsque les participants terminaient leur tâche, ils étaient conviés à répondre à un questionnaire qui clôturait l’activité. Il s’agit d’un questionnaire compréhensif semi-directif contenant neuf questions leur permettant d’évaluer l’activité et leur participation à l'atelier. Parmi les neuf participants, huit ont été interviewés. Le 9e a souhaité être exempté de cette tâche car il avait mal à la gorge.

Ces interviews ont une durée entre 3’30” et 6’30”. Selon l’étudiant qui menait les entretiens, ceux-ci ont été enregistrés avec un dictaphone numérique ou une application spécifique sur smartphone. Ces interviews ont été transcrits ultérieurement.

Fin du travail (étudiants)

Une fois les participants partis, les étudiants se sont occupés du rangement et du nettoyage de la salle et du rangement de l'équipement devant être repris par les étudiants. Cette étape s’est clôturée à 18h00.]]