E-learning

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

1 Définition

La formation en ligne ou encore l'apprentissage en ligne (au Canada), communément appelé l' E-formation ou l' E-learning, désignent l'ensemble des solutions et des moyens permettant l'apprentissage à l'aide d'outils électroniques. La formation en ligne inclut ainsi des sites web éducatifs, la téléformation, l'enseignement télématique, ou encore l'e-training.

De notre point de vue, il existe trois définitions du terme E-learning, c'est :

  • une simple forme de contenu entraîné par ordinateur auquel est ajouté des composants dits de "e-tutoring"
  • une éducation à distance ou toute sorte de forme d'apprentissage similaire, utilisant la technologie
  • toute forme de modèle pédagogique utilisant l'information et la communication technologiques.

Mais, on peut dire qu'il n'existe pas une seule et unique forme de définition pour le terme E-learning.

2 Histoire

  • Si on regarde le contenu moderne d'apprentissage en ligne, on ne peut pas éviter de penser que l'apprentissage en ligne a été inventé au début des années soixante, probablement avec PLATON en 1963.
  • L'inventeur du mot "E-learning" a très probablement été Jay Cross dans les années 1998.
  • Au milieu des années 1990, des systèmes de gestion d'apprenant (learning management system) ont vu le jour. WEST a été le premier système connu dans ce domaine.
  • Dans le début des années 2000, SCORM et IMS sont devenus populaires, plus particulièrement : LOM , IMS content packaging.
  • Dans la même période, les LMS ont perdu beaucoup de terrain contre les système LMS tels que Moodle, Groupware, Weblogs et les C3MS qui favorisent nettement plus les activités.
  • En 2010, le E-learning fait de nouveau son retour, en particulier avec les Massive open online course (MOOC), mais également sous d'autres formes plus informelles. Dans Academia, cette mode d'utiliser des réseaux informels se consolide, en particulier dans les communications entre étudiants. Plus que jamais auparavant, l'éducation est "communicative".

3 Typologie

Vous pouvez également prendre connaissance de l'article Educational technology qui introduit de manière plus générale la typologie.

3.1 Théorie de Schulmeister: type A et B

Schulmeister (2005) a fait une distinction entre :

  1. Le E-learning de type A : celui-ci est basé sur des contenus "manipulables" qui peuvent facilement être rendus explicites grâce à des objets d'apprentissage standardisés et grâce à l'autodidaxie.
  2. Le E-learning de type B: ce dernier se focalise sur un haut pourcentage de contenus complexes basés sur les connaissances implicites. L'apprentissage se fait, ici, par l'apprentissage communautaire et l'acquisition des pratiques de cette communauté.

Ci-dessous vous trouverez une illustration de la théorie mentionné tiré de l'article de Schulmeister (2003):

Typologie.png

De façon plus générale, Schulmeister fait une distinction entre six éléments de descriptions didactiques :

  1. Le type E-learning (voir ci-dessus).
  2. Scénario pédagogique
  3. Le modèle d'apprentissage, voir Théorie de l'apprentissage.
  4. L'environnement d'apprentissage et l'apprentissage par unité.
  5. L'objet d'apprentissage.
  6. L'interactivité dans l'objet d'apprentissage.

3.2 La "e-galaxy" de Euler et Seufert

Euler (2004) présente un cadre conceptuel afin de décrire les environnements d'apprentissage. Ce cadre à quatre composants permet de décrire différentes configurations selon quatre dimensions:

  • Les formes sociales des interactions de l'aprennant
  • Les formes de communications sociales de l'enseignement
  • Le type de média
  • Les formes d'actions du e-teaching
HSG-egalaxy.png
Source: Euler, D., Seufert, S. & Wilbers, K. (2004)
Voir aussi e-moderatione-tutorate-instruction et e-coaching, pour avoir des informations sur les différentes variations possibles des formes d'action de l'e-teaching.

4 Débats

4.1 Que peut-on faire avec l'e-learning?

Tandis que le e-learning est relativement bien accepté dans des régions où le CBT a bien survécu, par exemple dans les entraînements de bas niveau dans l'industrie et l'armée, la valeur des modèles orientés vers l'e-instruction sont très fortement débattues. Il est intéressant de remarquer que les critiques les plus fortes viennent de communautés de design instructionnel (ou "Instructional design") et non pas de praticiens du constructivisme ou de théoriciens ayant simplement tendance à ignorer cette forme de technologie éducative.

Par exemple, regardons Merrill (dans la presse) - qui en tant que designer instructionnelle typiquement "main-stream" a toujours clamé haut et fort que l'"information n'est pas l'instruction" - en parle comme étant un programme fait pour... "éviter de l'e3-learning (prononcé "e-sub-three learning") fatiguant, sans fin ou vide et le remplacer avec de l'"e3- learning (prononcé "e to the third power learning")".

Dans tous les cas il faut éviter une confusion entre (a) les idées de design restrictives transmises implicitement par les systèmes de management d'enseignement (ou "Learning management systems") et les multiples manuels et livres scolaires e-learning et (b) la grande richesse des stratégies pédagogiques disponibles, des modèles de design instructionnels, des technologies éducatives, etc.

4.2 "Change management"

Les débats autour de l'e-learning (de même que ceux autour de toute sorte de technologie éducative) font souvent référence aux problèmes des innovations pédagogiques ainsi qu'à la gestion du changement (ou "change management"). Ces derniers, afin d'expliquer tout d'abord "pourquoi certaines choses ne se passent pas comme elles le devraient", et deuxièmement, dans le but d'avoir des modèles "afin de faire que des choses se réalisent".

5 Standards, méthodes et outils

  • Voir aussi la catégorie e-learning tools pour des outils et standards liés au e-learning main-stream.

5.1 Standards de données pédagogiques

5.2 Standards de Méta-données et de packaging

5.3 Standards de systèmes

  • SCORM publie une série de "standards" qui sont des recommendations de ce qu'un LMS doit être capable de faire. Les versions actuelles sont habituellement basées sur des données IMS et des standards de packaging.
  • IMS General Web Services pour permettre une interopérabilité entre divers systèmes. Par exemple, dans le futur, il pourraitêtre possible de faire fonctionner du contenu hébergé dans un "learning management system" à l'intérieur de plateformes plus créatives (telles que ce wiki).

Voir aussi: Learning management system

5.4 Méthodologie de design

5.5 Lecteurs principaux

5.6 Outils

  • Le e-learning main-stream utilise habituellement ce qu'on appelle des systèmes de management d'enseignement. (ou "learning management systems")
  • Cependant, les programmes les plus créatifs et efficaces s'appuyent sur une palette d'outils beaucoup plus large. Pour des exemples, voir la page: technologies éducatives.

6 Références

  • Clark Ruth Colvin and Richard E. Mayer (2003). E-Learning and the Science of Instruction: Proven Guidelines for Consumers and Designers of Multimedia Learning, Pfeiffer, ISBN 0787960519
  • Euler, D., Seufert, S. & Wilbers, K. eLearning in der Berufsbildung [PDF, 126 KB]. In Arnold, R. & Lipsmeier, A. (Hrsg.): Handbuch der Berufsbildung. 2004 (in Druck). Une préimpression est trouvable ici.
  • Euler, D. Didaktische Gestaltung von E-learning-unterstützten Lernumgebungen (2004), in Euler, D. & Seufert, S. (Hrsg.) E-Learning in Hochschulen und Bildungszentren. München: Oldenbourg, 223-242.
  • Institute for Interactive Technologies , Bloomsburg University of Pennsylvania, USA, E-Learning Concepts and Techniques, HTML, retrieved 22:18, 9 December 2006 (MET) (This is a collaborative e-book by students and guest authors)
  • Konrad, John, (2003) Review of educational research on virtual learning environments [VLE] - implications for the improvement of teaching and learning and access to formal learning in Europe. Paper presented at the European Conference on Educational Research, University of Hamburg, 17-20 September HTML
  • Merrill, M.D. (in press) E-Learning: Lessons Learned, Challenges Ahead (Voices from Academe and Industry). S. Carliner and P. Shank, Pfeiffer/Jossey-Bass. Preprint: http://cito.byuh.edu/merrill/text/papers/e3%20learning.pdf
  • Naidu, Som, E-learning. A guidebook of Principles, Procedures and Practices, Commonwealth of Learning, Commonwealth Educational Media Centre for Asia, HTML - PDF. A nice 100 page guide including a good pedagogical design chapter. (free).
  • Driscoll, M., Carliner, S. Advanced Web-Based Training : Adapting Real World Strategies in Your Online Learning, Pfeiffer. ISBN 0787969796
  • Schulmeister, Rolf (2003), Modellversuch Lehrqualifikation für Wissenschaft und Weiterbildung, Abschlussbericht, Interdisziplinäres Zentrum für Hochschuldidaktik, Universität Hamburg.
  • Schulmeister, Rolf (2003b), Lernplattformen für das virtuelle Lernen. München:Oldenbourg
  • Schulmeister, R. (2005). Kriterien didaktischer Qualität im E-Learning zur Sicherung der Akzeptanz und Nachhaltigkeit. In D. Euler & S. Seufert (Hrsg.), E-Learning in Hochschulen und Bildungszentren, München: Oldenbourg, p. 487
  • Torstein Rekkedal. ()Internet Based E-learning, Pedagogy and Support Systems pdf
  • Felix Mödritscher. (2006).e-Learning Theories in Practice: A Comparison of three Methods.J. of Universal Science and Technology of Learning, vol. 0, no. 0 (2006), 3-18. pdf
  • Terry Anderson & Fathi Elloumi. Theory and Practice of Online Learning html

7 Liens