STIC:STIC III (2016)/Puzzle de correspondance sur l'alphabet

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

1 Introduction

Auteur: Jessica Ceresa

Le jeu qui est présenté ici fait parti d'un projet réalisé pour le cours STIC

2 Principe

Le but de ce projet était de créer un jeu éducatif ayant pour but d'exercer la connaissance de l'alphabet pour des élèves de 1ère et 2ème Harmos. J'ai choisi pour cela de produire un puzzle sous forme d'oeufs (un pour chacune des lettres de l'alphabet), qui seraient divisés en deux, l'une des faces comportant une icône représentant un objet ou animal, tandis que la seconde comporterait une lettre de l'alphabet.

3 Public cible

Ce jeu s'adresse principalement à des élèves se trouvant en 1ère ou 2ème Harmos, mais pourrait également être utilisé en dehors d'un cadre scolaire, à domicile par exemple, pour des enfants qui auraient besoin d'exercer leur connaissance de l'alphabet, mais dans ce cas l'aide d'un parent serait nécessaire pour expliquer au moins une première fois comment fonctionne ce jeu.

4 Description

Ce jeu est constitué de pièces allant ensemble par pairs: une pièce avec une lettre de l'alphabet et une pièce avec une représentation (animal, objet, autre) commençant par cette même lettre, qui forment ensemble un "oeuf". Le but du jeu sera alors de remettre ensemble les différentes pièces allant par pairs afin de reconstituer tous les "oeufs". Comme les classes des 1ère et 2ème Harmos travaillent souvent dans un système d'ateliers tournants dans lesquels les élèves passent d'une activité à une autre, soit seul, soit en petit groupe, ce jeu pourrait être utilisé à cet effet en tant qu'atelier pour les élèves ayant le plus de peine avec l'alphabet. Après que l'enseignant(e) ait présenté une première fois cette activité à toute la classe, les élèves pourraient alors la faire de manière autonome, voir par pairs. Le jeu donnera directement un feedback positif aux élèves concernant leur réussite de l'activité. En effet, les pièces sont conçues de sorte à ce qu'un "œuf" ne puisse être formé avec une icône et une lettre ne correspondant pas entre-elles. Les élèves pourront donc déduire leur réussite s'ils parviennent à former un "œuf", et sauront qu'ils se seront trompés s'ils voient au contraire que les pièces ne peuvent pas être assemblées.

5 Réalisation

5.1 Démarche

Le design des pièces a tout d'abord été élaboré sur papier afin de voir comment se feraient les différentes séparations afin qu'il n'y ait pas deux lettres allant avec une même icône, et inversement. Au départ, la séparation entre chaque pièce devait se trouver sous forme de zigzags, cependant, après discussion en cours, il a été mentionné que cela pourrait s'avérer dangereux pour un jeu destiné à des enfants. En effet, ceux-ci pourraient involontairement se blesser avec les bouts pointus de ces séparations. Il a donc été décidé de changer la forme de ces séparations, les rendant du coup sous forme de "vagues" arrondies pour éviter ce genre de risques.

Une fois le design final décidé, les images des icônes ont été trouvées et téléchargées au format SVG sur : the noun project, les images y étant libres de droit. Les pièces ont ensuite été élaborées sur Inkscape, en utilisant ces icônes ainsi que le mode écriture du logiciel pour les différentes lettres de l'alphabet. La taille de chacune des pièces y a également été établie, et est de 6cm sur 8cm. Aussi, toujours sur Inkscape, le contour de chaque "œuf" ainsi que leurs séparations ont été colorés en rouge, puis mis à la taille de 0,01mm, afin de pouvoir les découper à la découpeuse laser par la suite.

5.2 Découpage

Les pièces ont été découpées grâce à une découpeuse laser Trotec Speedy 100R. Le matériel choisi fut du contreplaqué de peuplier de 6mm. Une plaque de 30cm sur 60cm a suffit pour l'ensemble des 26 pièces.

6 Illustrations

Photo puzzle.jpg

7 Test utilisateurs

Le dispositif a été proposé aux parents de deux jeunes enfants, pour qu'ils le testent avec eux. Après leur avoir expliqué en quoi consistait ce projet ainsi que les consignes a donner à leur enfants lorsqu'ils leur présenteraient le jeu, ce dernier leur a été laissé à disposition. Une fois le jeu essayé, nous avons alors eu un cours entretien afin de me permettre de voir comment s'était déroulée l'activité (si elle avait bien fonctionné, si quelque-chose avait posé problème, etc.).

7.1 Benjamin (prénom fictif), 4 ans et demi

L'activité s'est bien déroulée dans l'ensemble, et il a su être à même de construire chacun des différents "oeufs" du puzzle. Toutefois, il a semblé avoir de la peine à identifier certaines icônes au départ, bien qu'il ait tout de même réussi à les assembler avec les pièces correspondantes par la suite.

7.2 Anna (prénom fictif), 5 ans et demi

Dans le cas d'Anna, l'activité s'est déroulée sans problème, et elle n'a pas semblé avoir de grande difficulté, excepté quelques hésitations par moments, mais ne durant jamais très longtemps. Suite à ma discussion avec ses parents, je pense que cela pourrait venir du fait qu'elle avait déjà une assez bonne connaissance de l'alphabet, et que ce jeu pouvait du coup se trouver relativement simple pour elle.

8 Conclusion

Le but de ce dispositif a selon moi été atteint, dans le sens qu'il permet en effet de remplir son objectif premier, étant de faire travailler les enfants de 4-6 ans sur leur connaissance de l'alphabet. Cela a pu être testé par ailleurs avec deux enfants de cette tranche d'âge avec qui l'activité s'est relativement bien déroulée. Suivant l'âge, ainsi que le niveau de développement des enfants, il est possible que certaines icônes puissent être plus ou moins difficilement reconnues, comme cela a été le cas pour certaines d'entre-elles avec Benjamin lors de mon premier test utilisateurs. Il serait donc envisageable de modifier éventuellement quelques pièces afin de les rendre plus aisément identifiables. Aussi, ce jeu a été testé ici avec des enfants y jouant seul (après avoir reçu des consignes de leurs parents), cependant, il serait possible d'y jouer par groupes de deux en classes, afin que les enfants puissent s'entraider et apprendre ensemble. Enfin, bien que les séparations des pièces aient été modifiées de sorte à être plus arrondies, sous forme de "vagues", les bors de certaines pièces restent quelques peu pointues, car il était difficile de proposer des séparations différentes pour chacune d'entre-elles sans cela. Il serait donc possible de chercher une solution différente afin de régler ce problème.