Présentations qui parlent

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Cette page présente la conception d'une formation hybride réalisée dans le cadre du cours : Apprentissage Digital et formation à Distance 1 - ADID 1 (semestre d'automne 2020) par Ariadna Roig Monturiol, Elodie Haefliger et Marta Dados-Ribeiro

1 Introduction

Ce scénario de formation hybride intégrant la vidéo se concentre sur la création de présentations efficaces et engageantes. Il s'adresse à un public cible spécifique, notamment aux entrepreneurs aspirants à la recherche d'investisseurs et donc intéressés à présenter leur idée d'entreprise de manière convaincante et mémorable (ce qui se fait souvent par le biais d'un bref exposé).

2 Public et contexte

2.1 Contexte institutionnel

Le cours fait partie d'un programme de formation proposé par l'Université de Genève dans le cadre de la semaine de l'entrepreneuriat.

Il s'agit d'une formation intensive de deux semaines qui combine plusieurs cours, dont celui expliqué dans cet article, tous axés sur le développement des compétences entrepreneuriales. Le programme se termine par une journée au cours de laquelle les entrepreneurs auront l'occasion de mettre en pratique tout ce qu'ils ont appris en présentant leurs idées devant de vrais investisseurs.

2.2 Bénéficiaires et leurs caractéristiques

La formation s'adresse aux jeunes entrepreneurs créant leur propre entreprise, ayant besoin de présenter leurs idées à des parties prenantes potentielles.

Toutes les personnes souhaitant participer au programme de formation doivent présenter leur business plan en format canvas dans le délai imparti. Une équipe technique de l'UNIGE choisira parmi toutes les propositions, les participants qui répondent le mieux aux critères établis.

Un maximum de 14 participants seront choisis pour réaliser le programme de formation.

2.3 Prérequis et niveau

  • Être inscrit au programme d'entrepreneuriat au sein de l'Université de Genève
  • Avoir une idée de business et un business plan plus ou moins développé
  • Accès à un ordinateur avec PowerPoint et accès internet
  • Connaissance standard de PowerPoint

2.4 Contraintes

  • Être novice en entrepreneuriat
  • Une seule personne par startup

2.5 Lieu / environnement numérique

Université de Genève / Moodle UNIGE

3 Environnement spatio-temporel

3.1 Moment d’accès à la formation

L'inscription pour participer au programme ouvrira deux mois avant le début de la formation. Les personnes intéressées disposeront d'un délai d'un mois pour préparer et envoyer leurs business plans en format canvas.

Les participants choisis seront annoncés deux semaines avant la formation. La première semaine du programme coïncidera avec la semaine de l'entrepreneuriat de l'Université de Genève en novembre.

Le jour où le programme commence, les participants auront accès à la formation Moodle.

3.2 Horaires et durée

Le programme dure deux semaine et est structuré comme suit :

  • Session à distance asynchrone : les trois premiers jours du programme de formation, les participants auront accès au contenu des sessions à distance et devront s'organiser comme ils le souhaitent. Dans le cas de notre cours, cette session de travail aura une durée totale d'environ 2 heures et demie.
  • Séance présentiel synchrone : dans le cas de notre cours, ce sera le jour 4 de la formation de 9h à 12h.
  • Session à distance asynchrone : les deux derniers jours du programme seront également à distance avec un temps de travail total d'environ 2 heures et demie.

4 Scénario d’apprentissage

4.1 Axe des connaissances et compétences

Le cours porte principalement sur la structuration d'une présentation de manière logique et intéressante et sur la conception de diapositives qui renforcent son message. Bien que le programme du cours fasse référence à PowerPoint la plupart du temps, il est entendu que les principes abordés peuvent être employés tout aussi efficacement avec d'autres logiciels de présentation. Il est également à noter que la formation ne se concentre pas sur la prise de parole en public (élocution, langage corporel, contact visuel avec le public, etc.). Le focus est sur la planification et préparation des présentations, et le scénario pédagogique a été conçu afin de développer et d'évaluer les compétences pertinentes.

4.1.1 Objectifs d’apprentissage

  • Savoir structurer une présentation de manière consciente et logique
  • Savoir dessiner les diaporama/contenu graphique qui renforce le message de la présentation
  • Être capable d'appliquer le concept de « pitch desk » à une présentation visant à promouvoir une idée d'entreprise
  • Savoir employer des techniques permettant de rendre une présentation plus attrayante et mémorable
  • Évaluer ses propres compétences en matière de préparation de présentations

4.1.2 Contenus d’apprentissage

  • Introduction du conception du pitch desk
  • Techniques et outils de conception graphique des présentations
  • Comment structurer un pitch qui marche
  • Technique de storytelling pour les exposés
  • Comment rendre une présentation mémorable

4.2 Méthode pédagogique

Le contenu du cours se divise en trois étapes distinctes, chacune d'une durée d'environ 2,5 à 3 heures. La première étape (à distance) se concentre sur l'introduction des concepts clés (pitch, importance des présentations, erreurs à éviter et conseils pour bien structurer une présentation). La deuxième étape (en présence) offre une possibilité de travail collaboratif et introduit de nouveaux contenus concernant la conception graphique des présentations. Enfin, la troisième étape (à distance) consiste en une tâche pratique suivie d'un feedback par les pairs et le feedback de l'équipe enseignante.

Chaque étape implique une augmentation du niveau de difficulté et de l'autonomie exercée par les apprenants. Les activités de la première phase sont partiellement basées sur un modèle d'apprentissage transmissif, où les participants sont invités à regarder plusieurs vidéos présentant de nouveaux concepts; c'est à la fin de cette phase qu'ils commencent à intégrer le contenu des vidéos dans leur propre travail. Ensuite, la deuxième phase invite les apprenants à présenter leurs idées, à donner des feedbacks constructifs à leurs pairs et à réfléchir à de nouvelles solutions, tout en intégrant les connaissances acquises lors de la première phase. Cette étape se concentre sur l'apprentissage collaboratif et profite des interactions en face à face (généralement plus animées que les discussions en ligne) pour susciter l'enthousiasme pour le sujet et renforcer les liens entre les apprenants. Enfin, la troisième étape prévoit une production individuelle et une mise en pratique plus poussée des idées développées pendant le cours, et pour finir, elle met les apprenants dans le rôle d'enseignants en leur demandant de fournir du feedback écrit à leurs pairs. Tout au long du processus d'apprentissage, les enseignants jouent le rôle de guides plutôt que de diffuseurs de connaissances ; ils fournissent du feedback, animent et surveillent les activités de groupe, mais la partie « transmissive » du cours est principalement fournie sous forme de vidéos.

La formation s'inspire également de l'approche constructiviste et socio-constructiviste, notamment en invitant les participants à faire un bilan de leurs connaissances existantes, de développer progressivement ces connaissances à travers des activités individuelles et de groupe, et de les intégrer dans leur travail, en construisant ainsi une compréhension plus approfondie du domaine cible. Enfin, la formation contient des éléments d'apprentissage authentique, où les participants ont la possibilité de développer un projet (notamment un exposé bien structuré) qu'ils pourront ensuite utiliser pour promouvoir leur projet d'entreprise auprès d'investisseurs potentiels. La formation est fortement axée sur ce résultat final concret qui vise à apporter aux apprenants un avantage tangible dans leur vie professionnelle.

4.3 Activités, productions et évaluation

Phase 1 – à distance avant le cours en présentiel

La première partie de la phase à distance consiste en 4 activités auxquelles les étudiants auront accès via leur espace personnel du Moodle de l'Université de Genève.

Comme il s'agit d'une phase de formation à distance et asynchrone, les étudiants pourront s'organiser librement pour réaliser ces activités. Il a été calculé que le temps de travail que les participants vont investir dans la formation dans cette première partie sera d'environ 2 heures et demie.

La première activité consiste à réaliser un questionnaire disponible en ligne pour évaluer les connaissances antérieures des participants sur la réalisation de présentations PowerPoint et leur application dans le domaine de l'entrepreneuriat.

Ce formulaire sera préparé par l'équipe formateur et se compose de 5 questions (3 auxquelles il faut répondre par une échelle de Likert et 2 questions ouvertes). Cette activité ne sera pas notée, mais elle sera utile pour les formateurs au moment de présenter la session en présentiel et pour faire une comparaison avec les résultats du questionnaire qui sera présenté à la fin de la formation.

Extrait de la vidéo - 5 conseils pour structurer une présentation.

L'activité 2 consiste à visionner une vidéo qui contient un exemple de mauvaise présentation. Les participants trouveront dans Moodle les instructions pour l'exercice, qui consistent à demander à regarder la vidéo, à prendre des notes sur les aspects qui, selon eux, font de la présentation une « mauvaise présentation ». Les notes sont destinées à un usage personnel et ne devront donc pas être livrées. La vidéo aura une durée maximale d'environ 5 minutes, laissant aux élèves cinq minutes pour prendre des notes et revoir le contenu s'ils le jugent nécessaire. Les participants ne sont pas tenus de soumettre un travail directement après avoir visionné cette vidéo, mais leurs observations sur ce qui constitue une mauvaise présentation seront abordées lors de la première session de feedback en présentiel en phase 2.

L'activité 3 consiste à visionner une vidéo préparée par l'équipe enseignante et expliquant comment structurer une présentation pour promouvoir son idée d'entreprise de manière engageante et mémorable. Les liens ci-dessous permettent de visioner cette vidéo et le story-board qui l'accompagne.

Vidéo pédagogique de 8 minutes proposée dans le cadre de la formation : Comment structurer une presentation ?

Le storyboard accompagnant la vidéo : Comment structurer une presentation qui engagera le public ?

À la fin de la vidéo, les participants les participants sont invités à réaliser un QCM de 10 questions en ligne pour vérifier leur compréhension des concepts abordés.

La quatrième et dernière activité de cette phase à distance consiste à préparer un récit (suite à l'introduction de la technique du storytelling dans la vidéo). Ainsi, chaque étudiant doit écrire le récit qu'il souhaite utiliser lors de la présentation de son idée d'entreprise devant les investisseurs. Une fois la première ébauche du texte terminée, elle doit être envoyée aux formateurs, qui donneront un feedback individuel à chaque participant. Ce retour sera de nature go / no-go: les participants qui n'ont pas assez bien fait l'exercice devraient continuer à y travailler jusqu'à ce que les formateurs considèrent que le travail est de qualité suffisante pour être utilisé pendant la phase face à face du cours. Il ne s'agit pas d'une présentation complète, mais d'un tout premier ébauche de texte qui présente une structure claire et logique ; les participants devront notamment proposer des idées pour une introduction et une conclusion, ainsi qu'un schéma qu'ils comptent utiliser pour expliquer leur idée d'entreprise.

À la fin de cette phase, l'équipe enseignante préparera et enverra un feedback collectif en utilisant comme inputs les réponses du questionnaire d'auto-évaluation, les réponses du QCM et la première version des récits des participants.

Phase 2 – en présentiel

La phase en présentiel du cours débute par une présentation des formateurs sur le contenu de la session et un retour général sur le développement et les travaux réalisés pendant la phase à distance.

La première activité de cette phase consiste à demander aux participants de présenter leur récits par groupes de deux. L'objectif est d'échanger et d’obtenir les commentaires des pairs. Par conséquent, avant de commencer, les critères importants à observer et sur lesquels le feedback doit se concentrer seront expliqués. Cette activité durera environ 30 minutes, laissant un espace de 15 minutes pour chaque membre du groupe.

La deuxième activité consiste à appliquer les commentaires reçus pour améliorer les productions individuelles. Il y aura un espace de 30 minutes pour le travail individuel après lequel il y aura une pause de 20 minutes.

Au retour de la pause, la troisième activité débutera, qui consistera en une présentation sur les critères à respecter pour concevoir une bonne présentation Powerpoint. Cette partie théorique centrée sur le design d’une présentation durera environ 30 minutes.

Pour terminer, la dernière activité du cours en présentiel consistera à commencer à développer le design de la présentation. L'équipe formateur donnera des feedbacks individuels aux participants tout au long de l'heure que durera l'exercice. Comme matériel de soutien, les participants disposeront de ressources disponibles dans l’espace Moodle du cours, comme une check-list, un modèle de présentation modifiable et une liste d'idées pour une introduction et une conclusion (un concept abordé plus tôt dans la vidéo).

Phase 3 – à distance après le cours en présentiel

Cette dernière phase du cours consiste à nouveau en un période de travail individuel à distance asynchrone. Le contenu de celui-ci sera introduit à travers une courte vidéo de présentation.

Tout au long de cette partie, l'équipe enseignante reste disponible pour donner des feedbacks sur les productions des participants à travers de sessions de vidéoconférence, d'échanges dans le forum disponible dans Moodle ou par courrier électronique.

La première activité consiste à terminer la conception de la présentation en intégrant à la fois la partie narrative et le design. Pour la livraison de cette production, les participants sont invités à finaliser leurs diapositives, y compris les effets et les éléments interactifs et à joindre sous forme de commentaire le récit qui accompagnera chaque diapositive au moment de la présentation devant les investisseurs. Nous proposons des commentaires écrits accompagnant les diapositives plutôt qu'une narration orale dans un diaporama enregistré, puisque le discours public n'entre pas dans le cadre de ce cours. L'objectif de cette partie est donc de se concentrer exclusivement sur la qualité des slides.

La deuxième activité de cette phase consiste en un feedback par les pairs en ligne sur les productions ci-dessus. Chaque apprenant doit évaluer, selon des critères établis, les productions de ses camarades de classe.

La troisième activité consiste à utiliser les commentaires reçus pour améliorer et préparer la version finale de la présentation. Une fois terminé, elle doit être livrée via Moodle et sera évaluée par l'équipe de formateurs, qui préparera un feedback personnalisé pour chaque participant.

À la fin de la formation, les étudiants doivent répondre à un questionnaire d'auto-évaluation sur les apprentissages acquis. Les formateurs, après avoir passé en revue les réponses au questionnaire et les avoir comparées aux réponses au premier questionnaire, prépareront un retour collectif final du cours qu'ils enverront à tous les participants.

4.3.1 Visualisation du scénario pédagogique

Voici un diagram du scénario pédagogique des apprenants :

Présentations qui parlent - scénario de l'apprenant

5 Scénario de soutien à l’apprentissage

Pour le scénario de soutien à l'équipe de formation, ce n'est qu'en regardant le diagramme ci-dessus que l'on peut voir que les périodes à distance représentent une charge de travail beaucoup plus importante que la séance en présentiel en ce qui concerne la préparation du matériel.

Tout le matériel de la phase à distance doit être préparé et disponible sur Moodle dès le début du programme de formation et les participants y auront accès au début de chaque cours. Tout au long du cours, les étudiants auront à leur disposition un Forum pour échanger des informations et poser des questions aux enseignants.

Au début de la phase à distance, l'équipe de formation doit avoir préparé le questionnaire d'auto-évaluation des connaissances antérieures, la vidéo de la présentation de la formation et de l'équipe de formation, la vidéo d'introduction des premiers concepts clés, les consignes de la deuxième activité, la vidéo montrant un exemple de mauvaise présentation, la vidéo théorique avec les critères pour bien structurer une présentation (disponible ci-dessous), le QCM en ligne sur cette dernière vidéo et les instructions pour réaliser l'activité 4 qui consiste à préparer le récit de la présentation.

Une fois cette première phase terminée et avant la phase en face-à-face, l'équipe formateur doit analyser les réponses au questionnaire et les réponses du QCM pour préparer un retour collectif qui sera envoyé aux étudiants par email.

Avant le cours en présentiel, les formateurs doivent également revoir les productions des étudiants réalisées dans le cadre de l'activité 4 et préparer un bref feedback confirmant aux étudiants que leur travail est valable pour continuer à être développé dans la phase suivante de la formation. Les participants qui n'ont pas l'approbation de l'équipe formateur devront travailler sur leurs productions en fonction des commentaires reçus. Ce feedback sera donné dans la section correspondant à l'activité 4 du Moodle.

Pour la phase en présentiel, les enseignants doivent avoir préparé le PowerPoint avec la présentation du programme de la session, le guide pour animer l'activité 1 et les critères sur lesquels les étudiants doivent se concentrer pour donner un retour à leurs pairs. L'équipe de formation suivra l'activité des différents couples tout au long de l'exercice.

Au cours de l'exercice de travail individuel pour améliorer le récit sur la base des commentaires reçus par les pairs, les formateurs seront disponibles pour donner des conseils aux participants individuellement.

Pour l'activité 3, les formateurs doivent préparer la présentation PowerPoint avec les critères pour concevoir une bonne présentation.

Au cours de l'activité de travail individuelle pour créer l'ébauche du design graphique de la présentation, les formateurs passeront par les tables en échangeant avec les participants sur le développement de leurs productions.

Tout au long de la dernière phase à distance, les formateurs sont à la disposition des participants pour organiser des sessions de vidéoconférence pour parler des productions ou répondre à leurs questions. Les étudiants peuvent contacter l'équipe enseignante via le forum disponible dans Moodle ou par e-mail.

Pour la phase 3 du cours, les formateurs doivent avoir préparé et mis à disposition dans le Moodle la vidéo avec la présentation du programme pour cette période à distance, les consignes pour réaliser les activités 1, 2 et 3 et le questionnaire final d’auto-'évaluation des connaissances acquises. Après la dernière date limite pour la livraison de la présentation finale, les formateurs prépareront un retour individuel final pour chaque participante sur leur présentation. Cela sera disponible dans le Moodle du cours.

Après avoir analysé les réponses du questionnaire final et les avoir comparées avec celles du questionnaire début de la formation, les formateurs prépareront un retour collectif final qui sera envoyé par courrier électronique à tous les participants.

5.1 Espaces numériques

En ce qui concerne l'environnement numérique, la formation vise la simplicité. La principale plate-forme utilisée pour héberger les vidéos, le QCM et les questionnaires d'auto-évaluation, ainsi que pour donner et recevoir des commentaires est le Moodle de l'UNIGE. Les e-mails sont l'outil principal de communication individuelle entre l'équipe enseignante et les apprenants, tandis que les annonces pour toute la classe sont communiquées par le biais du forum de discussion Moodle. Alors que la phase en présence implique un travail de groupe intense, les deux phases à distance ont recours à la communication écrite asynchrone, afin de donner aux apprenants le temps de réfléchir et d'intégrer le contenu du cours dans leurs projets personnels.

5.2 Visualisation de l’activité formateur

Voici un diagram de l’activité de l’équipe enseignante :

Présentations qui parlent - scénario de l'apprenant

6 Justification de choix pédagogiques

6.1 Programme d'apprentissage

Comme la formation s'inscrit dans un cursus plus long, elle vise à favoriser le développement d'une communauté d'enquête durable. Elle a donc pour but de promouvoir trois éléments qui ont été associés à des expériences d'apprentissage hybride transformatives et satisfaisantes dans ce modèle théorique : à savoir les présences pédagogique, sociale et cognitive (Akyol, Garrison & Ozden, 2009). Les vidéos narrées qui introduisent de nouveaux contenus et le feedback de l'enseignant sur le travail des participants visent à promouvoir la présence pédagogique. La présence cognitive est créée et consolidée par de nombreux éléments, tels que : les auto-évaluations au début et à la fin du cours, la critique d'une « mauvaise » présentation, le QCM qui passe en revue les connaissances tirées de la vidéo, et l'application des concepts présentés dans la formation à un projet personnel. Enfin, la présence sociale est renforcée par des activités de collaboration telles que le brainstorming en présentiel et le feedback par les pairs pendant la dernière phase à distance (selon les recommendations de Garrison et Vaughan, 2008). Les activités proposées sont variées - allant des QCM, des critiques et des vidéos aux discussions et au feedback par les pairs - afin de s'assurer que chacune des trois présences est bien ancrée dans la structure du cours.

En suivant le principe de segmentation proposé par Clark et Mayer (2008), le contenu de la formation a été divisé en morceaux (par exemple, la narration et la conception graphique des diapositives sont abordées séparément). De même, chacune des vidéos proposées traite d'un aspect spécifique de la compétence cible. Par exemple, la vidéo présentée ci-dessus se concentre spécifiquement sur la façon de structurer une présentation PowerPoint, et évite délibérément de parler de design graphique ou de compétences en matière de discours en public. Même si le sujet traité par la formation peut être assez vaste, celle-ci se concentre sur certains éléments clés (notamment la structuration d'une présentation, la conception de diapositives, et le pitch comme outil de promotion d'une idée d’entreprise). Finalement, en plus des nouvelles compétences, la participation au cours donne aux participants un résultat concret, à savoir une présentation bien structurée accompagnée du feedback personnalisé, laquelle ils pourront utiliser pour promouvoir leurs idées auprès d'investisseurs potentiels.

6.2 Vidéo

La vidéo d'exemple suit un schéma cohérent répété plusieurs fois : un conseil, explication de son intérêt et des exemples de sa mise en pratique. Le message clé (cinq conseils pour la création de présentations) est également répété plusieurs fois avec l'imagerie graphique correspondante. Cela fournit un cadrage qui aide les apprenants à mieux s'orienter dans la vidéo et à renforcer les connaissances cibles. La vidéo a été créée en respectant le principe multimédia de Clark et Mayer (2008) - elle mélange la narration orale avec des images qui représentent des concepts clés, et qui servent à aider les apprenants à mieux organiser l'information reçue. Elle évite au contraire les images purement décoratives.

La vidéo comprend de nombreux exemples, particulièrement utiles pour comprendre et mémoriser les procédures (Zhu et Simon, 1987). Conformément au principe de personnalisation de Clark et Mayer (2008), le ton utilisé est conversationnel, la vidéo s'adresse directement aux spectateurs, et elle rend l'auteur « visible », notamment par l'expression d'opinions et même par quelques éléments humoristiques. Conformément au principe de redondance de Clark et Mayer (2011), on évite d'utiliser du texte lorsque des explications orales et picturales sont fournies, sauf lorsque des mots clés sont utilisés pour illustrer des images, ou lorsque les concepts présentés ne peuvent être facilement illustrés sous forme graphique (par exemple la liste des cinq conseils pour une présentation engageante).

La durée de la vidéo n'excède pas 10 minutes, conformément aux recommandations de Awad, Brouillette, Cormier et Turcotte (2017). Enfin, elle est conçue de manière à être introspective et à promouvoir la conscience métacognitive, qui a été associée à un apprentissage profond et significatif (Garrison & Akyol, 2012 ; Garrison &Vaughan, 2008). La narratrice fait de nombreux commentaires sur le contenu de la vidéo elle-même, et prend des éléments de la vidéo pour illustrer les points clés du discours. Par exemple, en parlant des introductions, la vidéo revient à sa propre introduction et discute de la technique utilisée.

L'utilisation de vidéos pédagogiques dans ce type de formation est particulièrement bénéfique, car elle permet de combiner des stimuli visuels et verbaux, ce qui reflète bien la nature même de la compétence cible. Les vidéos permettent également de fournir de nombreux exemples pour inspirer les apprenants, afin qu'ils puissent quitter le cours avec de nouvelles idées pour leur propre projet professionnel. Enfin, au début du cours, les apprenants sont invités à regarder et à analyser de manière critique un exemple de mauvaise présentation. Non seulement le format vidéo est particulièrement adapté à ce type de contenu. L'invitation à regarder une présentation de manière réfléchie vise à favoriser un esprit critique chez les apprenants dès le début du cours. En regardant les vidéos qui suivent, ils seront plus susceptibles de les aborder de la même manière analytique - à savoir, comme des exemples de présentations dont ils peuvent apprendre les bonnes pratiques et aussi identifier les erreurs potentielles à éviter. En effet, la vidéo d'exemple présentée ci-dessus encourage ce processus critique de manière directe.

7 Bibliographie

Akyol, Z., Garrison, D. R. & Ozden, M. Y. (2009). Development of a community of inquiry in online and blended learning contexts. Procedia Social and Behavioral Sciences, 1, 1834-1838. doi: https://doi.org/10.1016/j.sbspro.2009.01.324

Awad, E., Brouillette, Y., Cormier, C. & Turcotte, V. (2017). Planifier, réaliser et diffuser des vidéos éducatives : lignes directrices et suggestions à l'intention des enseignants. Accès https://www.profweb.ca/publications/dossiers/planifier-realiser-et-diffuser-des-videos-educatives-lignes-directrices-et-astuces-pour-les-enseignants

Clark, R. C., & Mayer, R. E. (2008). E-Learning and the Science of Instruction: Proven Guidelines for Consumers and Designers of Multimedia Learning (2e éd.). San Francisco : Pfeiffer.

Clark, R. C., & Mayer, R. E. (2011). E-Learning and the Science of Instruction: Proven Guidelines for Consumers and Designers of Multimedia Learning ( 3e éd.). San Francisco : Pfeiffer.

Garrison, D. R. & Akyol, Z. (2012) The Community of Inquiry Theoretical Framework: In the Context of Online and Blended Learning. In Moore, M. G. & Diehl, W. C. (Dir.) Handbook of Distance Education (pp. 104-120). New York: Routledge.

Garrison, D. R. & Vaughan, N. D. (2008). Blended learning in higher education: Framework, principles, and guidelines. San Francisco: Jossey–Bass.

Zhu, X., & Simon, H. A. (1987). Learning Mathematics From Examples and by Doing. Cognition and Instruction, 4(3), 137-166.