Hellink

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Page réalisée dans le cadre du cours Jeux Vidéo Pédagogiques (VIP)
(volée "Zelda" 2019-2020) de la formation maltt, au TECFA.

Cette page est une ébauche en cours de réalisation. Ne pas citer.


Fiche réalisée dans le cadre du cours Jeux Vidéo Pédagogiques (VIP)
Menu principal du jeu Hellink, avec l'héroïne Elixène

1 Description

Un piratage est survenu en 2044 à l’université Néo-Sorbonne. Le but du jeu est d’aider Elixène Seyrig, une experte en cybercriminalité vivant à Paris, à découvrir ce qui s’est passé. Pour ce faire, elle dispose d’un outil: le “e-Lux”, un dispositif de réalité augmentée qui permet d'effectuer des recherches d’informations instantanées. À l’aide de mots clés, le joueur doit confronter les sources d’informations qui lui sont présentées par les différents personnages afin de découvrir d’éventuelles incohérences dans leurs récits et ainsi pouvoir résoudre cette affaire de piratage. Hellink, dont le thème rappelle le monde de la science fiction, est un jeu d’aventure textuel, conçu pour un public entre 15 et 25 ans et inspiré de la série “Ace Attorney”.

1.1 Contenu enseigné

Grâce au jeu, le joueur est mis en situation d'entrainement et doit aiguiser ses compétences critiques. Le but étant de développer un esprit critique et un réflexe systématique de vérification de l’information reçue.

1.2 Mécanique de jeu

Le joueur incarne Elixène Seyrig, une experte en cybercriminalité, aidée de son appareil « e-Lux » permettant la recherche et la confrontation d’informations. Le but du jeu est de trouver des informations et les relier, permettant ainsi de mettre en lien des incohérences ou de trouver des coupables et les confronter à leurs mensonges.

Après avoir choisi de créer une nouvelle partie dans le menu principal du jeu, un dialogue se lance entre Elixène et son acolyte Lucas. Pour avancer dans le dialogue, le joueur peut cliquer sur celui-ci ou utiliser la touche espace. Le jeu est divisé en une introduction, 13 chapitres, et un épilogue.

La phase de "jeu" se divise en deux parties:

1.2.1 La recherche de mots-clés pertinents

Capture d'écran de Hellink, lorsque le joueur complète un dossier

Dans cette partie du jeu, le joueur lit un premier document, avec un texte en noir et des mots-clés en bleu. La consigne est la suivante: "Parmi les mots-clés surlignés, sélectionnez les plus pertinents par rapport à la problématique de recherche pour atteindre le concept clé au bout du graphe!". Le joueur dispose en effet, en haut du document à lire, d'une "question de recherche" à laquelle les informations apportées par les mots-clés doivent répondre.

Lorsque le joueur clique sur un mauvais mot-clé, le message "Mot non-pertinent" est affiché à l'écran, mais le jeu continue. Quand le joueur clique sur un mot-clé pertinent, Elixène et son acolyte apparaissent et un dialogue explique en quoi ce mot-clé était pertinent et quelles informations il amène. Puis un nouveau texte apparaît, et le joueur doit à nouveau chercher les bons mots-clés.

Les mots-clés pertinents forment un graphique sur l'écran, à côté du document que le joueur est en train de lire. Le but est de créer un dossier complet répondant à la problématique de recherche, et ainsi avancer dans l'histoire.

Un système de combo est présent, et fait augmenter le score lorsque le joueur choisi plusieurs fois de suite des mots-clés pertinents. Les deux informations sont visibles en haut de l'écran.

Quand il y a suffisamment de mots-clés trouvés, l'icône "dossier complet" apparaît et le joueur peut cliquer dessus pour avoir une conclusion d'Elixène et avancer dans l'histoire. Mais le jeu permet aussi au joueur de revenir sur les documents présentés et de chercher tout les mots-clés pertinents.

À la fin cette première partie, un compte-rendu du score, du temps effectué, des articles trouvés et du nombre d'erreur apparaît.

Elixène présentera alors les résultats de cette recherche à son "ennemi", qui ripostera avec divers documents dont les sources sont questionnables. Ceci mène à la deuxième partie du jeu.

1.2.2 La recherche d'incohérences des sources

Capture d'écran de Hellink, lorsque le joueur doit choisir de quel type d'incohérence il s'agit
Capture d'écran de Hellink, lorsque le joueur détecte le bon type d'incohérence

Dans cette seconde partie du jeu, de nouveaux documents sont présentés au joueur, qui doit cliquer sur des éléments du texte fourni comme preuve par les « ennemis », et doit décider de quel type d’incohérence il s’agit. La consigne est la suivante: "Trouvez les incohérences de chaque source de votre adversaire en les mettant en lien avec les règles qu'elles contredisent".

Des explications sont fournies à chaque fois que le joueur clique sur un paragraphe, afin de guider le joueur sur la cohérence de l'information présentée. Lorsqu'une incohérence est possible, le jeu l'indique au joueur, qui devra décider de quel type d'incohérence il s'agit. Le choix doit être fait entre ces différentes catégories, présentées à droite du document:

  • une incohérence de l'auteur du document: est-il identifié? y a-t-il un conflit d'intérêt? est-il habilité à parler de ce sujet?
  • une incohérence dans le contenu du document: le document est-il trop vieux et donc obsolète? le contenu du paragraphe est-il contredit par une information d'un autre paragraphe du même texte? le contenu du paragraphe est-il contredit par des informations externes?
  • une incohérence dans la bibliographie: la source est absente? la source n'est pas fiable? l'interprétation de la source déforme ses propos?
  • la présence de plagiat: manque de guillemets? source non-citée? propos déformés?
  • la confrontation avec des informations déjà vues dans les chapitres précédents du jeu

Le joueur clique sur le paragraphe, la date, ou le nom de l'auteur, une description s'affiche, et il doit ensuite cliquer sur la catégorie de l'incohérence. Il doit ensuite choisir plus précisément de quel incohérence il s'agit: par exemple, pour une incohérence du contenu à cause de sa date, le joueur doit cliquer sur "contenu" puis sur "date".

"Incohérence détectée" s'affiche à l'écran lorsque le joueur a choisi le bon type d'incohérence, et un dialogue apparaît entre Elixène et son acolyte ou un autre personnage. Lorsque toutes les incohérences du document ont été justement détectées, "l'ennemi" propose un nouveau document et le joueur procède de la même manière pour trouver les nouvelles incohérences. Quand toutes les incohérences de tous les documents ont été trouvées (il peut y avoir 3 à 4 documents), un nouveau dialogue se lance, où Elixène confronte "l'ennemi" à ses incohérences.

Un bouton d'aide est présent en haut à droite, permettant au joueur de demander plus de précisions lorsqu'il est coincé.

En haut de l'écran, le nombre d'incohérences mineures et majeures qu'il reste à trouver est indiqué, ainsi que le nombre d'incohérences mineures et majeures déjà trouvées, le temps écoulé, et les erreurs effectuées.

À la fin cette deuxième partie, un compte-rendu du score, du temps effectué, des articles trouvés et du nombre d'erreur apparaît.

1.2.3 Mécanique annexe

Dans le menu principal du jeu, le joueur peut décider de créer une nouvelle partie, de continuer une partie déjà existante, ou de rejouer un chapitre en particulier (même si ce chapitre n'a pas été complété auparavant). De plus, Hellink dispose d'une sauvegarde automatique.

1.3 Environnement informatique

Hellink est un jeu exécutable, à télécharger, fonctionnant sur Mac, Windows et Linux.

1.4 Accès

Hellink a été développé et diffusé par Sorbonne Université, et est entièrement gratuit. Le jeu est téléchargable sur le site officiel de Hellink.

2 Principes pédagogiques

L’objectif pédagogique est la récolte et l'analyse d’informations en vue de valider ou d’infirmer ce qui a été dit. Cela implique donc de développer un esprit critique et un réflexe systématique de vérification de l’information reçue. Cela s’applique tout particulièrement à notre quotidien car nous avons accès à de nombreuses ressources informatives (presse, web, etc.) dont les sources doivent être vérifiées afin de s’assurer de la véracité de leur contenu.

Il s’agit d’un apprentissage implicite dans le sens où, à aucun moment dans le jeu, l’objectif pédagogique n’est décrit de manière précise. Aussi, cela fait appel à un processus d’imitation car au début de l'aventure, les personnages montrent comment faire pour déceler les mauvaises informations; ce qui invite le joueur à faire de même tout au long du jeu.

Le jeu Hellink semble également se baser sur un apprentissage actif. Dans l’apprentissage actif, l’apprenant reçoit des informations et décide lui-même de les classifier ou non, en fonction des connaissances apportées par celles-ci. Ici, le joueur doit décider des informations pertinentes, et doit classer les incohérences selon leur type, tout en étant aidé par les personnages, qui interviennent très souvent pour expliquer au joueur ce qu’il doit savoir et ainsi labelliser les informations. Dans la méthode dite « hors ligne » de l’apprentissage actif, l’apprenant dispose de l’ensemble des informations dès le départ, permettant ainsi de sélectionner le moins d’informations à étiqueter tout en gardant une compréhension d’ensemble. Dans Hellink, le joueur peut finir un dossier et comprendre l’intrigue sans avoir trouvé tous les mots clés pertinents.

Hellink peut également être relié à l’apprentissage constructiviste, selon lequel « toute personne apprend mieux lorsqu’elle s’approprie la connaissance par l’exploration et l’apprentissage actif, les mises en pratique remplaçant les manuels. La démarche d’apprentissage consiste alors à partir de l’action à penser pour aboutir à la résolution du problème rencontré[...] » [1] Le joueur est mis en situation et doit réfléchir pour trouver lui-même les incohérences et les mots-clés pertinents, afin de compléter un dossier ou de confronter les « ennemis » à leurs erreurs. C’est par cette réflexion que le regard critique du joueur sera développé.

3 Intégration du contenu enseigné dans le jeu

Capture d'écran de Hellink, dialogue entre Elixène et Lucas

Le contenu est en effet intégré dans la mécanique principale du jeu car aucune voix ne lit automatiquement le texte. Par conséquent, de nombreux récits sont affichées à l’écran, ce qui oblige ainsi le joueur à lire l’ensemble des informations pour pouvoir continuer l’aventure. En effet, le joueur (même s’il est guidé) doit décider lui-même de quelle incohérence il s’agit, et quelle information est pertinente dans les textes, éveillant ainsi son regard critique de manière ludique.

L’impossibilité de perdre et l’aide apportée à tout moment permettent de bien comprendre pourquoi telle information est incohérente, laissant au joueur le temps de réfléchir (car il n’y a pas de chronomètre).

De plus, le système de combo motive le joueur à choisir les bonnes réponses, et donc à bien réfléchir et lire avant de cliquer.

Enfin, les dialogues entre Elixène, son acolyte Lucas, et leurs adversaires, expliquent au joueur pourquoi avoir un regard critique sur les informations est important.

4 Points forts et point faibles

Capture d'écran de Hellink, dialogue entre Elixène et le Professeur Castor

4.1 Points forts

  • Une ambiance cyberpunk et futuriste agréable qui peut attirer les étudiants
  • Un graphisme simple et bien fait
  • Une mécanique de jeu intéressante et qui intègre le contenu enseigné de manière ludique
  • Pas de chronomètre, ce qui permet de vraiment réfléchir (si on le souhaite) et de bien lire les documents présentés

4.2 Points faibles

  • Les dialogues parfois longs, et beaucoup trop de choses à lire
  • On peut parfois oublier qu’il s’agit d’un « serious game », l’objectif pédagogique est difficilement perceptible à première vue car il est noyé dans un flot de futilités narratives
  • L’histoire, et plus particulièrement les dialogues entre les personnages, n’a ni queue ni tête
  • Le joueur est peut-être un peu trop aidé
  • Il n’y a pas de feedback détaillé lorsque le joueur se trompe
  • Le score n’a pas vraiment d’importance autre que l’auto-satisfaction du joueur, il n’apporte pas de récompense

5 Logiciels similaires

  • Master F.I.N.D : Dans ce jeu destiné aux adolescents, le joueur incarne de jeunes web-détectives, possédant un outil nommé « F.I.N.D » leur permettant d’enquêter sur un réseau-social nommé « e-Talk », tout comme Elixène utilise son « e-Lux » afin de trouver les incohérences dans les discours des personnages face à elle.
  • Halte aux catastrophes : La réflexion sur l’acquisition de “réflexes” se retrouve dans le logiciel “Halte aux catastrophes” qui invite les joueurs à faire face à un danger et à comment réagir. On retrouve ce point dans Hellink concernant la nécessité systématique de vérification des sources d’informations
  • Papers, Please : Le joueur incarne un agent de l’immigration et doit examiner des documents afin de décider si les personnes voulant entrer dans le territoire sont en règle.

6 Références

  1. Kerzil, J. (2009). Constructivisme. Dans : Jean-Pierre Boutinet éd., L'ABC de la VAE (pp. 112-113). Toulouse, France: ERES. doi:10.3917/eres.bouti.2009.01.0112.


Aurélie A. & Martina Salemma