Haiku lms

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

<pageby comments="false"/>

1 Définition

Haïku Lms est un service de page Web commercial qui permet aux enseignants de créer des modules d’informations, de fournir des exercices et des tests simples, de mettre à disposition des supports de cours et de tenir informer les élèves et leurs parents.
Haiku se veut être une réponse spécifique au problème des LMS jugés trop complexes et inadaptés aux élèves de l'école obligatoire.

2 Objectifs

Les créateurs de Haïku LMS (pour Learning Management Système) ont pour objectif premier de fournir aux enseignants les outils dont ils ont besoin pour communiquer avec les élèves et les parents avec simplicité et sobriété. Un enseignant sans expérience technique doit pouvoir créer une classe virtuelle sur le Web à l'aide d'une interface intuitive utilisant le glisser-déposer pour construire sa page.
Comme le dit un de ses fondateurs : Allen P . Angel : "we are just going to be the most elegant, simplest- might I say...’beautiful’ way for teachers, parents and students to communicate.”. Dans leur esprit, l'entretien d'une classe virtuelle ne devrait pas nécessiter plus de 15 à 20 minutes par semaine ("*"Haiku LMS takes about 15 to 20 minutes per week to mantain " )

3 Caractéristique

3.1 Philosophie et modèle économique

Haiku LMS se situe dans le droit fil des applicationsWEB 2.0 et partage avec elles quelques points communs :

  • prêt et facile à l'emploi
  • indépendant des plateformes,
  • en développement constant (haiku est présenté comme une "bêta")
  • mise à jour automatique
  • désire de mettre sur pied une communauté d'utilisateurs (par très actif ici, à en voir l'activité des forums)

Cependant, le modèle est très centré sur l'enseignant qui dirige et contrôle. Dans ce sens là, il y a pratiquement pas d'outils d'échanges et d'interactions communautaires implémentés dans l'application.

Ce produit est exempt de publicité. Il mise sa survie sur un système d'abonnement visant aussi bien l'enseignant que des écoles pour qui les alternatives "open source" nécessitent d'avoir un admministrateur-technicien sous la main.
Diverses formules d'abonnement sont proposées, allant de l'essai gratuit limité à une classe avec un 1 Mb de mémoire (ce qui est ridiculement peu) jusqu'à la formule s'adressant à des écoles, avec la possibilité de personnaliser le site à la demande.

Les formules d'abonnement proposés pour ce service

3.2 Fonctionnalités

Haïku permet à l'enseignant d'inclure dans une page Web personnalisée des éléments tels que :

  • des fichiers à télécharger
  • des images
  • des fichiers audio et vidéo
  • des liens
  • un calendrier pour inscrire les devoirs et le programme des leçons
  • un mini-forum

L'enseignant peut déposer des devoirs qui sont automatiquement notifiés aux étudiants par une messagerie interne. Ces devoirs, par exemple un fichier à déposer, apparaissent automatiquement au calendrier.

L'enseignant dispose également d'une zone pour créer des tests comprenant des questions de diverses formes: appariement, vrai-faux, à choix multiple, à réponse courte, texte à trou. Classiquement, ces questions sont assorties d'un feedback et configurable (avec/sans note, possibilité de repasser le test, fixation d'un barème, intégration du résultat dans un cahier de bord....)

Comme dans un CMS, l'utilisateur rend publiques ou non les ressources qu'il dépose. Il gère également les trois niveaux d'accès : le sien, qui correspond en réalité à l'administrateur du site, l'élève et le parent. Cependant, les réglages des droits des élèves sont limités à l'accès en consultation des pages et de ressources et la participation active ou non. Un élève ne peut pour l'instant rien ajouter de sa propre initiative.

Pour personnaliser son site, l'utilisateur dispose d'une trentaine de modèles ("skin") pour l'apparence de sa page qui comprend deux ou trois colonnes. Il crée des pages web en déplacent des éléments (bloc texte, image, vidéo...)à son gré. Le site n'existe pour l'instant qu'en anglais, mais une localisation pour d'autres pays est prévue par les développeurs courant 2008.

Il n'y a pas de zone de gestion des ressources qui permette à un enseignant de gérer les ressources de plusieurs classes. Ce lieu de dépôt de ressources n'apparaît qu'à partir d'une inscription d'école ou d'entreprise. Il n'existe pas non plus de module de rédaction intégré, comme un Wiki, par exemple. Il faut faire appel à des applications extérieurs (google doc, etc...) pour compenser l'absence d'une zone de travail collaboratif. On constatera en général sur les pages hébergées sur haiku LMs (www.myhaikuclass/...) qu'elles renvoient vers de nombreux liens externes (quizz,simulation, ressources pédagogiques) et sont utilisés comme un "meeting point" et non comme un espace virtuel d'apprentissage.

3.3 Technologies utilisées

Haiku LMS ne demande aucune compétence technique à l'utilisateur, au-delà de l'utilisation d'un navigateur et la maîtrise du "glisser-déposer". Java et Ajax sont massivement utilisés dans cet environnement. Pour être accessible à 98 % du public, ses services sont compatibles avec la grande majorité des navigateurs :

  • Internet Explorer versions 6 and 7
  • Mozilla Firefox versions 1.5 and 2.0
  • Safari versions 3.1
  • Camino 1.5
  • iCab 4.0
  • Omniweb 5.7

Les cookies sont utilisés pour l'enregistrement des sessions de travail, mais pas de manière permanente.

3.4 Installation

Guidage pour la personnalisation du site

Haiku propose du "clef en main" aux enseignants.
Créer une page nécessite d'ouvrir un compte qui permet ensuite la publication publique ou privée.
Dès qu'il a rempli le questionnaire d'inscription, l'utilisateur a le choix de se plonger dans des tutoriels vidéo ou de procéder à la configuration de son site. Là aussi,il est pris en main par une succession de pop-up avec champ de saisie ou choix :

Guidage par pop-up pour créer une classe.
Guidage par pop-up pour configurer le carnet de bord ("gradebook"), ici la définition de la périodicité de l'année scolaire

L'utilisation massive de JAVA et le guidage important pour l'exécution de chaque tache administrative ou d'évaluation, ne réduis en rien la complexité inhérente à la gestion d'une plateforme d'apprentissage.
Les quelques exemples ( 1 2 visibles sur le web révèle une utilisation assez proches d'un CMS, celle d'une vitrine de présentation et d'annonce et d'une mise à disposition de ressources, ce qui suppose un repositoire ( et non l'inverse :).

4 Commentaires

4.1 Avantage

  • interface agréable au maniement facile;
  • excellent guidage pour le néophyte;
  • à utiliser comme un mini CMS;
  • ...en ce sens, il peut constituer un "premier pas" vers l'usage du Web pour des enseignants profanes et une bonne opportunité de s'initier dans la pratique à une LMS.

4.2 Défaut

  • Haïku manque des ressources qui en ferait une véritable plate-forme d'apprentissage. L'apprenant ne peut que prendre connaissance des instructions de l'enseignant et télécharger, revoir des documents abordés en classe et éventuellement déposer un qu'il a réalisé, mais rien qui ne mérite vraiment le nom de "classe" virtuelle.
  • Haïku se veut se présente comme une solution "clef en main", mais devient lourde à gérer si on utilise l'ensemble des fonctionnalités proposées.
  • La complexité apparait dans les fenêtres de gestion. Celle-ci comporte parfois jusqu'à cinq niveaux de navigation par des onglets ou menu déroulant. Rajouter un bouton ou un menu déroulant pour chaque nouvelle fonction n'est pas une solution très ergonomique à la longue.
exemple de navigation complexe
.
  • L'utilisateur ne peut pas développer de module. Tout au plus peut-il disposer d'un "designer kit" pour proposer un "skin" personnel.
  • La communauté d'utilisateurs souhaitée n'est pas très active. Haiku est bien un produit commercial.

5 Opinion

alessandro conti 8 juin 2008 à 17:49 (CEST)

L'esprit "bêta" crée ici un hiatus entre l'accumulation progressive de nouvelles fonctionnalités et la volonté de rester simple. De fait, l'enseignant se retrouve administrateur d'un site alors qu'on lui suggère habilement qu'il n'en serait que l'utilisateur.
Il est évident que nous sommes loin des 15 à 20 minutes par semaine à consacrer à une classe !
Haiku n'offre de loin pas encore la finesse de gestion de LMS comme moodle, ni ses fonctionnalités au service de l'apprentissage. Le système offre essentiellement un service de contrôle et de gestion par l'enseignant. L'absence de possibilité de travail en commun pour élèves, de personnalisation de l'interface et d'interaction entre élèves est flagrante. Ils ont peu d'opportunité pour s'investir et apporter leur touche personnelle, un élément pourtant très important pour motiver les élèves de cette classe d'âge (école primaire et secondaire).


PS: cette page EduTechWiki contient une contrepètrie.

6 Liens

Site de Haïku LMS

tutoriel vidéo Forum

tutoriel vidéo Déposer un devoir

tutoriel vidéo Créer une page

tutoriel vidéo Créer un test

Article dans EdutechWiki en anglais

Interview des créateurs de HaikuLMS