Final Cut Pro

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

1 Introduction

Logo de l'application
Logo de l'application

Final Cut Pro est un logiciel permettant la création, le montage et la production de vidéos. Conçu initialement par Macromedia Inc., il fut ensuite développé puis lancé sur le marché par Apple en 2011. La version stable la plus récente est la 10.4.8. [1]

Parmi ses diverses fonctionnalités, cette application permet notamment l'importation de médias de différents formats, le montage audio et vidéo, l'ajout de titres, d'effets ainsi que l'étalonnage et enfin le partage sur plusieurs supports.

2 Interface du logiciel

Exemple de l'interface de Final Cut Pro avec zones principales
Exemple de l'interface de Final Cut Pro avec zones principales

2.1 Le navigateur

Le navigateur permet de sélectionner des plans à utiliser dans les projets en les survolant. En affichant et triant les différents plans, événements et projets, l'utilisateur peut réorganiser et gérer ses données importées. Il peut également leur attribuer un classement ou leur associer des mots-clés.

2.2 Le visualiseur

Le visualiseur permet de reproduire la vidéo ainsi que de lire les plans et les projets. Cette partie de l'interface peut être scindée en deux parties, avec un double affichage comprenant d'une part, le visualiseur principal et d'autre part, le visualiseur d'événements. Cela permet notamment d'afficher deux plans simultanément, un dans le navigateur et l'autre dans la timeline.

2.3 La timeline

La timeline permet de réaliser le montage du film de l'utilisateur. Par défaut, elle se situe dans la partie inférieure de l'écran. Dans cette zone, il est possible d'ajouter des plans, les arranger et d'ainsi effectuer les montages vidéo.

Dans la partie gauche de la timeline, grâce à l'outil d'index, il est notamment possible de rechercher et visionner des plans du projet afin de les organiser.

Dans la partie centrale de la timeline, le scénario principal est affiché. En y ajoutant et organisant ses plans, l'utilisateur va alors pouvoir créer ses séquences. Dans cette zone, il est également possible d'ajouter des titres, des plans de coupe et des plans audio (musique et effets sonores).

2.4 Le menus latéraux

Les menus latéraux, situé par défaut en haut à gauche de l'écran et en haut à droite, permettent (à gauche), d'organiser les bibliothèques de contenus : photos, fichiers audio, générateurs et titres. Les médias importés s'affichent par listes d'événements (dossiers comprenant des plans et des projets). À droite, le menu latéral est appelé "l'inspecteur" et permet d'interagir sur les plans sélectionnés par l'utilisateur notamment en ce qui concerne les éléments textuels, la couleur, l'audio, etc.

3 Étapes recommandées lors d'un montage avec Final Cut Pro

3.1 1ère étape - L'importation de données

L'étape de départ consiste bien évidemment à transférer vos données sur votre ordinateur. Final Cut Pro accepte de nombreux formats de fichiers multimédias (cf. Tableau des formats de cette page).

3.2 2e étape - L'organisation des médias (ou Dérushage)

Après l'étape précédente, Final Cut Pro organise de manière automatique vos fichiers sous forme d'événements. Un événement est un fait un dossier contenant les plans importés mais également les projets. Lors de cette phase, le plus important est de qualifier les plans (en favoris ou en plans rejetés par exemple) et d'ainsi s'organiser de la manière la plus pratique pour la suite du montage.

3.3 3e étape - La création du projet et l'ajout de plans

Ensuite, vous allez commencer à créer votre film en ajoutant les plans triés précédemment à la timeline. À cette étape et si vous le souhaitez, vous pouvez également déjà ajouter des titres, des transitions ou des effets sonores disponibles dans les collections du logiciel.

3.4 4e étape - L'arrangement et la modifications des plans

Dès cette étape, votre film prend déjà forme. Cependant, il est conseillé de réorganiser et élaguer (= couper des parties de plans) les plans que vous avez disposés dans la timeline. Il est à noter que les fichiers modifiés dans cette timeline sont conservés d'origine dans votre bibliothèque d'événements.

3.5 5e étape - L'ajout d'effets et de transitions

Comme annoncé à l'étape n°3 et si vous le désirez, cette partie peut déjà être effectuée en amont car il s'agit ici d'ajouter des effets vidéo et audio à votre timeline et à vos différents plans. Vous allez ainsi pouvoir, par exemple, modifier la vitesse de vos plans, ajouter des titres, des effets visuels, des transitions, etc. En apportant à votre film ces différents effets, vous serez alors dans une phase de "peaufinage" afin de rendre votre projet plus abouti.

3.6 6e étape - Les réglages audio et l'étalonnage des images

L'étape suivante recommandée est celle du réglage sonore ainsi que de l'étalonnage des images. En effet, il est nécessaire d'ajuster tous vos éléments au même volume sonore (étape de mixage) afin qu'il n'y ait pas de déséquilibre lors du visionnage du film. De plus, il est conseillé d'ajuster l'aspect et les couleurs des images (étape d'étalonnage) car ce procédé de traitement colorimétrique permet d’améliorer la qualité esthétique de votre film.

3.7 7e étape - La publication du film

Enfin, la dernière étape consiste à exporter votre film afin de le partager. Vous avez la possibilité de le publier directement sur Internet depuis l'application ou de l'envoyer sur un autre dispositif. Vous pouvez aussi le graver sur un disque. Pour les projets plus avancés, il est également possible d'exporter séparément les fichiers vidéo et audio en vue de les utiliser pour une autre activité (mixage audio ou postproduction par exemple).

4 Importation de médias

L'importation de données médias est la première étape dans la création d'un film. Le logiciel permet notamment d'importer des données depuis :

  • votre ordinateur
  • un périphérique de stockage
  • une caméra connectée
  • un smartphone ou une tablette
  • les autres logiciels déjà présents sur Mac, tels qu'iMovie, Photos ou Musique.

Lors de l'importation des données, il vous faut les assigner à un événement. De plus, il vous est possible dans la fenêtre d'importation des médias, de transcoder les données ou encore les analyser afin d'y afficher les éventuels problèmes (balance des couleurs, types de plans, problèmes audio).

Final Cut Pro prend en charge les formats de fichiers multimédias suivants (attention, liste non exhaustive) :

Tableau regroupant les principaux formats pris en charge par FCPX
Formats vidéo Formats audio Formats d'images fixes Formats de conteneur
Codecs Apple AAC BMP 3GP
Apple ProRes AIFF GIF AVI
DV BWF JPEG MOV
H.264 MP3 PNG MP4
MPEG MP4 PSD MTS / M2TS
Formats QuickTime WAV RAW MXF
... ... ... ...

5 Montage dans la timeline

Cette partie va s'intéresser principalement à l'organisation des plans dans la timeline. En effet, comme vu précédemment, un montage à proprement parlé dans Final Cut Pro comprend plusieurs étapes (cf. Étapes recommandées).

5.1 Organisation des plans

Dans un premier temps, en se focalisant sur les zones de l'écran de la timeline et du navigateur, l'utilisateur va pouvoir ajouter et déplacer les plans. La manière la plus efficace de procéder est de "glisser-déposer" les séquences, premièrement du navigateur à la timeline, puis directement dans la timeline. Si vous procéder de la sorte, le logiciel va déplacer automatiquement les autres plans déjà présents afin de "faire de la place" à ceux que vous glissez. On dit que la timeline est "magnétique" car elle déplace les plans sans problèmes de chevauchement ou de synchronisation. Il est également possible de déplacer numériquement les plans en saisissant des valeurs de timecode ou bien à l'aide de raccourcis clavier.

Lorsque vous déplacer vos plans dans la timeline, vous remarquerez que le logiciel vous propose également de les superposer verticalement plutôt que de les placer les uns derrière les autres. Cette fonction permet notamment de connecter plusieurs plans ou de créer ensuite des effets de superposition d'images ou de division d'images.

5.2 Élagage

Après avoir grossièrement assemblé vos plans dans l’ordre chronologique dans la timeline, vous pouvez commencer à ajuster le point de montage entre chaque paire de plans contigus. Toute opération de rallongement ou de raccourcissement d’un plan dans un projet représente une opération de trim sur le plan en question. Ceci étant dit, le trim constitue généralement un ajustement précis (qui s’applique aussi bien à une image qu’à plusieurs secondes du plan). Si vous modifiez la durée d’un plan en manipulant des durées plus longues, il s’agit toujours d’opérations de trim.

Indépendamment de la façon dont vous réalisez l’élagage ou d’autres montages dans Final Cut Pro, les données sous-jacentes ne sont jamais modifiées. Les parties de plan effacées ou élaguées sont uniquement supprimées de votre projet, mais ni des plans source présents dans votre bibliothèque, ni des fichiers de données source stockés sur votre Mac ou périphérique de stockage.

Après avoir ajouté des plans à la timeline, vous pouvez facilement les couper pour ajuster leur durée ou supprimer les parties dont vous ne voulez pas.

Le montage le plus élémentaire est la coupe droite. À l’origine, il s’agit d’une opération de montage de film consistant à couper une pellicule à l’aide d’un rasoir et à coller un nouveau « plan ».

Lorsque vous coupez un plan dans votre projet, il est divisé en deux. Vous pouvez couper un ou plusieurs plans à la fois.

6 Fonctionnalités principales

6.1 Traitement et montage audio

Le logiciel possède diverses fonctionnalités conçues pour faciliter le traitement et le montage audio. Par exemple, vous pouvez procéder à l'analyse et l'amélioration automatique de l’audio afin de résoudre différents problèmes comme le bruit de fond ou les bourdonnements. Il est aussi possible d’ajouter des effets aux plans sonores, de synchroniser de façon automatique les plans vidéo et les séquences audio ou bien encore, de faire correspondre l’audio entre deux plans.

Comme modifications possibles, au sein d'une séquence audio, vous pouvez notamment :

- Monter plusieurs canaux audio. Cela signifie que vous pouvez développer, dans la timeline, l'audio des plans et ainsi afficher plusieurs pistes en même temps. Cela vous permet notamment de disposer de plusieurs pistes sonores dans votre projet, de les superposer, les ajuster ou d'y appliquer divers réglages rapides.

- Régler le volume sonore. Cela vous permet d'ajuster rapidement le volume d’un plan directement dans la timeline au moyen d'un glissement vertical de la ligne du volume (= la ligne horizontale affichée sur la forme d'onde audio de la piste sonore).

- Effectuer la balance audio. Cela vous permet d'utiliser les préréglages intégrés de balance pour le son stéréo et Surround. La balance audio vous permet de distribuer le son à travers le spectre stéréo pour l’équilibrer ou générer un effet particulier. Par exemple, vous pouvez placer plus de son dans le canal droit d’un plan stéréo.

- Ajouter des effets audio. Cela vous permet d'ajouter aux plans sonores des effets audio déjà inclus dans Final Cut Pro, tels que de la réverbération, la correction de tonalité ou la réduction de bruit par exemple.

6.2 Ajout de titres

Les titres peuvent jouer un rôle primordial dans une production vidéo car ils constituent un encadrement important (comme avec les titres des génériques de début et de fin par exemple). Les titres, notamment ceux placés dans le tiers inférieur de l’écran, sont souvent utilisés dans les documentaires ou les vidéos d’information, afin d’apporter des détails nécessaires quant aux sujets ou éléments présentés à l'image.

Dans le logiciel, il est possible de créer des titres et des génériques avec divers effets. Lorsque vous ajoutez un titre sous forme de plan connecté directement au-dessus d’un autre plan, celui-ci apparaît comme un arrière-plan du titre, vous évitant ainsi d’avoir à créer un autre plan de composition pour créer l’effet.

L'ajout de titres aux différents plans présents dans votre timeline se fait à l'aide de la barre latérale Titres et générateurs.

Pour se faire, le plus simple est de faire glisser la tête de lecture dans la timeline à l'endroit où vous voulez ajouter votre titre. Ensuite, en cliquant sur le bouton Titres et générateurs présent dans la barre latérale (en haut à gauche de la fenêtre), vous parcourez les différentes options intégrées et proposées par le logiciel. Une fois qu'un titre vous plaît, vous double-cliquez sur le titre et celui-ci s'ajoute automatiquement à l'emplacement de la tête de lecture dans la timeline. L'autre solution, tout aussi pratique, est de glisser-déposer le titre voulu dans la timeline, à l'emplacement souhaité.

Après avoir ajouté votre titre dans votre timeline, vous pouvez alors saisir le texte du titre dans le visualiseur, en sélectionnant le titre dans la timeline puis en double-cliquant sur le texte affiché par défaut.

Vous pouvez modifier le texte d’un titre dans le visualiseur ou dans l’inspecteur de texte, mais aussi adapter son apparence à l’aide de l’inspecteur de titre et de l’inspecteur vidéo. Parmi les réglages possibles ensuite, vous pouvez par exemple régler l’opacité d’un titre ou modifier la police, l’alignement, la couleur, l’éclat et l’ombre portée du texte.

6.3 Ajout d'effets et animations

Dans le logiciel, il vous est possible d'ajouter (assez aisément) des effets spéciaux à vos séquences vidéo ou audio voire même à vos photos dans votre projet.

En effet, Final Cut vous propose différents types d'effets comme :

- des transitions. Cela ajoute un effet entre les plans vidéo afin de diriger les changements d'un plan à un autre.

- des effets. Cela permet de choisir parmi une multitude d'effets, allant d'effets subtils comme l'ajout d'un effet de grain à l'image ou l'utilisation d'un égaliseur graphique appliqué à une piste audio, à des effets plus avancés comme des effets d'eau sur l'image ou des changements de tonalité dans l'audio.

Dans le logiciel, on peut distinguer deux types principaux d'effets : les *effets intégrés* et les *effets de plan*. Les effets intégrés sont des effets standards permettant de redimensionner ou déplacer ou faire pivoter un/des plan(s) vidéo(s). Ces effets sont déjà intégrés à chaque plan affiché sur la timeline ; vous n’avez alors qu’à les ajuster. Les effets de plan sont des effets conçus pour corriger des problèmes dans vos divers plans ou pour créer des atmosphères particulières ou des sons inédits (comme la modification de l'apparence de la vidéo avec l'ajouts de flous ou l'incrustation de graphismes de caméscope par exemple).

- des générateurs. Cela permet d'ajouter un élément particulier comme un générateur de timecode ou un compte à rebours ou bien ajouter des couleurs, des motifs ou des arrière-plans animés au projet.

- des animations. Cela permet de varier les réglages des effets au fur et à mesure de la lecture d'un plan. Vous pouvez par exemple créer des variations simples de la vidéo au fil du temps telles qu'un fondu entrant progressif au début du film ou bien encore l'ajout automatique d'images-clés afin d'animer des textes à des moments précis de la vidéo par exemple.

6.4 Étalonnage

Dans tout travail de postproduction, l’étalonnage constitue généralement l’une des dernières étapes de finalisation d’un programme monté. Vous pouvez réaliser l’étalonnage de votre projet vidéo pour de nombreuses raisons :

  • pour harmoniser les couleurs dans tous les plans d’une scène.
  • pour corriger les erreurs de balance des couleurs, d’exposition et de balance des blancs.
  • pour donner une tonalité particulière, comme pour rendre les scènes plus chaudes ou au contraire plus froides.
  • pour créer un contraste ou des effets spéciaux en manipulant les couleurs et l’exposition.

Les outils d’étalonnage proposés dans Final Cut Pro permettent de contrôler avec précision l’apparence de chaque plan du projet grâce au réglage de la balance des couleurs, ainsi que des niveaux de tons sombres, de tons intermédiaires, de tons clairs, ... pour chaque plan.

Dans le logiciel, vous pouvez notamment :

- équilibrer automatiquement les couleurs. Cela permet, en un clic, de neutraliser toute dominante de couleur et augmenter le contraste de l’image.

- harmoniser automatiquement la couleur et l’apparence d’un plan. Cela permet, en quelques clics, d'harmoniser les couleurs d’un ou de plusieurs plans avec celles d’un autre plan de votre choix.

- effectuer automatiquement la balance des blancs. Cela permet d'utiliser une pipette pour définir un ton clair et neutre d’un plan et de supprimer instantanément une dominante de couleur indésirable.

- ajuster manuellement les couleurs, la saturation et l’exposition. Cela permet d'étalonner manuellement la couleur d’ensemble d’un plan.

- cibler des couleurs ou des zones précises. Cela permet d'utiliser des masques de couleur ou de forme pour limiter l’étalonnage à une gamme de couleurs ou à une seule zone de l’image.

- enregistrer les réglages d’étalonnage et les appliquer à d’autres plans. Cela permet d'enregistrer les réglages d’étalonnage d’un plan et de les appliquer à d’autres plans dans le projet.

Bien que ces méthodes soient indépendantes les unes des autres, il est possible de désactiver puis activer l’un ou l’autre des étalonnages pour voir quel effet il a (car l’ordre dans lequel vous les utilisez est important). En règle générale, il est recommandé de faire appel à ces outils dans l’ordre suivant : la balance des couleurs (y compris les étalonnages de balance des blancs), la correspondance des couleurs et, si besoin, l'étalonnage manuel.

7 Partage du projet

Le logiciel Final Cut Pro propose un nombre varié de réglages d'exportation (nommés "destinations") afin que vous puissiez générer la sortie de votre projet. Comme possibilités, citons notamment l'exportation du projet sous forme de fichier Master, de séquence QuickTime ou encore de publications directement sur des plateformes de diffusion de contenus comme YouTube ou Vimeo. Il est possible aussi d'enregistrer une image du projet ou d'exporter seulement une séquence d'images. De plus, vous avez la possibilité d'ajouter des "destinations" par vos propres destinations personnalisées. Par exemple, si vous voulez enregistrer une image de votre film en tant que fichier utilisable dans Adobe Photoshop, vous pouvez ajouter la destination "Enregistrer l'image active" et spécifier que cette destination exporte un fichier au format .psd.

- L'exportation proposant un fichier de très haute qualité (et donc également une taille de fichier conséquente...) est l'export en fichier Master. Ce fichier va, par exemple, servir de données source lors d'étapes de postproduction professionnelle ou lors de diffusion et distribution.

- L'exportation proposant un fichier standard pour la vidéo et l'audio est l'export en format MXF. Les fichiers MXF incluent notamment des informations sur les médias qu'ils contiennent. Ces informations, ou métadonnées, peuvent comprendre la fréquence d'images, la date de création mais aussi des données personnalisées comme les attributs du projet (balises, description, créateur, ...) et ainsi favoriser une diffusion ultérieure.

- L'exportation proposant une intégration simplifiée sur les plateformes d'hébergement de vidéos est le partage sur le Web. En configurant d'abord l'accès au service désiré, vous pourrez ensuite, aisément, transférer votre projet directement sur votre compte YouTube, Vimeo ou encore Facebook.

- L'exportation proposant un bon rapport résolution/taille de fichier est l'export pour publication sur ordinateur. Le format de sortie proposé est, par défaut, en .mp4 et les résolutions proposées en 1080p ou 720p par exemple sont plus que convenables pour une publication web ou sur un autre média. Il est, par contre, nécessaire de bien choisir son type d'encodage au moment de l'export et de se poser la question si l'on souhaite un encodage plus rapide (mais de moins bonne qualité) ou un encodage de plus haute qualité (mais au traitement plus long).

8 Références