STIC:STIC III (2020)/SolSTIC

De EduTech Wiki
Aller à la navigation Aller à la recherche
La version imprimable n’est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d’impression par défaut de celui-ci.
Projet réalisé par Elias, Lylia et Tiffany
Le projet SolSTIC

1 Introduction

Le projet SolSTIC consiste à la création d'une technologie portable pour soutenir l'apprentissage du solfège auprès des enfants. Il s'agit plus précisément d'entraîner l'oreille musicale des apprenants à l'aide d'un dispositif d'exercice ludique sur la reconnaissance des notes de la gamme de Do majeur (Do-Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si).

2 Problème

L’inspiration est venue des cours de musique suivis lors de l’école obligatoire, dans lesquels on étudie les bases de la mélodie et du rythme. Des témoignages de personnes ayant étudié plusieurs années de solfège ont souligné le caractère assommant et monotone de cette discipline. Les enfants en particulier passent de longues heures à étudier les notes et leur caractéristiques sur des partitions avant même de pouvoir toucher un instrument de musique.

Ces deux contextes ont permis de relever la problématique de départ qui est l’aspect très académique et chronophage du solfège. L’idée serait donc d’optimiser cette discipline par un dispositif sur l’apprentissage actif qui permet d’avoir une meilleure attention sur les connaissances à apprendre : en particulier sur la reconnaissance sonore et l'emplacement de la note sur la portée. Nous visons un dispositif ludique et visuel qui permettrait d'augmenter la motivation chez les apprenants.

3 Cahier des charges

3.1 Contexte et public

Le public cible est les élèves de 5-6P prenant des cours particuliers de musique ou au conservatoire. Les élèves doivent avoir vu les bases du solfège (savoir ce qu’est une portée, une noire…). Ils doivent ainsi être capables de reconnaître une note de musique et connaître les notes de la gamme majeure (do, ré, mi, fa, sol, la, si). Ils doivent être capables de respecter le matériel mis à disposition. Un contexte d’usage possible pourrait être un exerciseur portable que les élèves peuvent amener chez eux pour s'entraîner.

3.2 Objectifs

Afin d’apprendre à lire et reconnaître les notes, les enseignants font rarement écouter parallèlement le son de celles-ci. L’objectif serait de ludifier cette discipline à travers des activités musicales pour rendre l’apprentissage du solfège actif. Cette façon d’aborder cet apprentissage permet un meilleur engagement et attention de l’élève. Des feedbacks permettent aux élèves d’avoir une autorégulation et une autonomie dans l’activité. Les élèves développeront leur connaissance en solfège et leur oreille musicale en s’amusant et en manipulant les objets à leur disposition.

3.3 Besoins et contraintes (matérielles, humaines, techniques)

  • Besoins en termes de matériel: Un dispositif qui soit facilement et intuitivement manipulable par le public cible (enfant/jeune), qui ne pose pas de danger dans son utilisation, et qui soit portable. (Comprenant également des matériaux recyclés).
  • Besoins en terme humain: Le projet doit pouvoir être utilisé par l'apprenant de manière relativement indépendante une fois introduit (eg. explication du dispositif, conseils d'usage...).
  • Besoins en terme technique: SolSTIC doit pouvoir servir à développer des compétences de solfège et d'écoute musicale chez l'apprenant.

3.4 Apports théoriques, artistiques etc.

  • Blix, H. S. (2014). Learning strategies in ear training.

For music students, strategic behaviour is often directed primarily to performance on their instrument. This often means that other educational subjects such as ear training and music theory might have a lower priority; consequently the knowledge, motivation and learning strategies tend to be less focused in these areas. [...] Examples of cognitive strategies used in different ear training tasks are analysing musical sound in terms of theoretical categories (chord names, musical form, rhythm structures and scale degrees), or analysing notated music in order to improve performance. Wolf (1976) found that scanning for familiar patterns was one of the most prominent differences between good and less proficient sight-readers. This includes anticipating what comes next in order to keep the flow of reading; this also requires an adequate theoretical knowledge. [...] Auditory strategies concern the ways we strategically approach music by listening in different ways. Strategies that involve different ways of listening can be observed in many parts of music education, and in ear training lessons these strategies can be addressed without having an instrument on which to concentrate at the same time. Auditory strategies can involve moving your body to music, listening to different aspects of musical sound, listening to your own performance, discriminating sound in different ways, and listening several times in order to establish an inner “imprint” of the sound.

  • Earmaster : Logiciel de solfège et de ear training. Cet exemple de logiciel de solfège entraîne l’identification d’accords, la lecture rythmique et l’identification d’intervalles. En effet, Earmaster semble cibler un public plus expérimenté et âgé. Le logiciel s’utilise sur un piano.

3.5 Présentation du projet

L’idée serait d’avoir une planche, un tapis ou une boîte qui servirait de support. Ce dernier se composerait des lignes d’une portée. On imagine une pièce imprimée en forme de note, qu’on pourrait poser ou insérer sur le support. Le dispositif jouerait une note de la gamme et l’apprenant poserait alors la pièce 3D sur la ligne correspondante à la note qu’il a entendu. Des capteurs affixés de couleur verte ou rouge permettraient de vérifier si le challenge a été réussi ou non.

4 Conception

4.1 Analyse de l'activité

En raison de la situation sanitaire, il a été difficile de rencontrer des utilisateurs du public cible. Cependant, nous avons pu interroger des utilisateurs plus âgés (ayant précédemment fait partie du public cible) sur leur expérience des cours de solfège (notamment dans le cadre d'apprentissage d'un instrument de musique). A partir de leurs retours sur leur expériences passées, nous avons réalisé une carte d'expérience (journey map) pour un persona (utilisateur fictif) représentatif de notre public cible.

Utilisateurs interrogés Retours reçus
Utilisateur 1 Utilisateur 1 n’aimait pas trop le solfège car il trouvait cela inutile. Il trouvait qu’apprendre à lire des partitions était trop de travail et trop d’heures, et ce n’était pas amusant comparé à jouer d'un instrument.
Utilisateur 2 Utilisateur 2 faisait du solfège quand il était tout petit, en faisant de l'imitation (ex. taper un rythme...) avec l'enseignante. Il trouvait que la difficulté du solfège était au niveau de la théorie.

Pour un enfant, c'était très difficile de visualiser la signification de notes ou de partitions, car faire le lien avec la mélodie n'était pas évident. (Le solfège ne représentait pas la musique aux yeux d'un enfant)

Carte d'expérience basée sur les échanges avec des utilisateurs

4.2 Prototype 1: Premiers jets

Prototype 1 du projet SolSTIC dessiné par Yong Xin/Lylia Lam

Pour commencer, nos avons effectué un brainstorming d'idées en relation avec la thématique que nous avons choisie. Parmi les idées ressorties, il nous est venu en tête d'utiliser la portée et les notes. En effet, en travaillant la reconnaissance musicale, nous avons tendance à associer la valeur d'une note (= le son) avec son nom, ex. "Do". Cependant, un musicien travaille avant tout avec des partitions sur lesquelles les noms de notes ne sont pas notées! C'est pourquoi associer directement un son avec sa position sur la portée est une idée que nous avons pensé développer.

A la suite de cette réflexion, nous avons imaginé une portée physique (ex. en bois) sur laquelle l'utilisateur du dispositif pourrait déposer une note (ex. une noire, une note très commune). L'exercice porterait sur la reconnaissance d'un son joué au hasard parmi la gamme, et l'objectif serait pour l'apprenant de poser la note sur le bon emplacement de la portée correspondant au son joué. Nous avions d'abord un dispositif "large" afin de simuler une véritable portée. Cependant, afin d'avoir quelque chose de portable et techniquement plus réalisable, nous avons réduit l'exercice et la largeur du dispositif. L'image ci-dessus (Prototype 1) montre le support (au centre) qui est une partie d'une portée, une pièce détachée qui servirait d'input (la note à gauche), ainsi que l'Adafruit à droite.

4.3 Prototype 2: Détails

Prototype 2 du projet SolSTIC dessiné par Yong Xin/Lylia Lam

Après avoir reçu des feedbacks et rediscuté de nos idées, nous nous sommes penchés sur la faisabilité de notre projet au niveau matériel et technique. Il nous a semblé plus avantageux de revenir sur un dispositif "en largeur". En effet, nous avons songé à percer des trous dans la portée pour pouvoir faciliter l'input à travers une pièce séparée (la note, sur laquelle nous mettrions un élément conductible). Une fois que la note, et par extension le bout conductible, serait en contact avec les différentes parties au fond de la boîte (chacune correspondant à un emplacement et une note sur la gamme); la note correspondante serait jouée par Adafruit.

Le développement de l'idée a ensuite été de former une boîte dans laquelle nous pourrions placer le dispositif électronique (câbles et adafruit). Il nous a été suggéré d'utiliser le ruban adhésif ou du fil à broder conductible.

Prototype 2 (détaillé) dessiné par Yong Xin/Lylia Lam

Une fois l'idée revisitée et plus ou moins approuvée, nous avons effectué un état du matériel nécessaire, ainsi que des différents composants et caractéristiques de notre projet. Quelle taille devrait-il faire? Quel technique de fabrication allons-nous utiliser? Quels designs avons-nous besoin? sont tant de questions auxquelles nous avons essayé d'y répondre. Une partie des réponses se trouvent sur l'image ci-dessous. On y voit notamment le matériel nécessaire (bois), ou les endroits à couper et graver.

4.4 Protoype 2.5: Pseudo code et MakeCode

Scénario d'utilisation du dispositif SolSTIC
Code temporaire SolSTIC écrit par Elias El Hamdaoui

En parallèle à la réflexion matérielle et visuelle, nous avons rédigé le code pour la technologie électronique Adafruit sur MakeCode. Afin de faciliter le travail, nous avons commencé par écrire le scénario d'usage du dispositif étape par étape, et de tous les événements souhaités qui se passeraient au niveau technologique (ex. note aléatoire, feedback). Ensuite, nous sommes passés sur MakeCode. A travers l'utilisation de blocs et de code JavaScript, nous sommes parvenus au résultat ci-dessus. De manière générale, le code est terminé, sauf pour les input utilisateurs (ex. pinces A2, A3...), qui seront implémentées une fois que nous auront fait un test de prototype papier. Pour le moment, l'input utilisateur est un nombre aléatoire.

4.5 Prototype 3: Prototype papier et test matériel

Travail en présentiel le 27/05/2021. Lors d’une séance de travail de groupe en présentiel, nous nous sommes focalisés sur la création d’un prototype papier (cartonné) qui rassemblerait les différents aspects sur lesquels nous avons travaillé jusqu’à maintenant : le design, l’électronique, le code…Avec des matériaux trouvés sur place (carton de papier, carton à vin, crayon…) nous avons bricolé une boîte aux dimensions similaires à notre produit final. Nous avons notamment esquissé le design à graver, puis fait des trous (qui seraient réalisables à la découpeuse laser). Ensuite, nous avons testé différents types de matériaux conductibles : le scotch adhésif conductible, le fil de cuivre adhésif, et le fil conductible.

Sur une feuille de papier séparée, nous avons essayé de faire le système électronique. Tout d’abord avec des pinces crocodiles et un code temporaire, puis avec du fil conductible pour rendre notre design plus efficace. En effet, les pinces et câbles prenaient énormément de place et s’emmêlaient facilement. Nous avons pu tester le code écrit et adapté par Elias, et observer qu’il fonctionnait. Il faudra maintenant relier les différents « pins » à la bonne note (A1, A2, A3, A4,… à Do-ré-mi...). Enfin, nous avons songé à l’emplacement de l’Adafruit dans notre produit final (eg. le placer en haut avec une petite fenêtre afin d’apercevoir les lumières) ainsi que l’alimentation (usage d’une batterie à pile afin d’avoir un produit autonome ? Position sur le côté afin d'avoir un accès?)

Difficulté rencontrée : Alors qu’au toucher (humain), notre système fonctionnait, lorsqu’il s’agissait du crayon (remplacement pour la note) avec un morceau de scotch conductible au bout, nous n’avions pas de résultat fonctionnel. La raison est que le crayon doit être également relié au « ground » afin de former un circuit fermé. Notre solution, approuvée par Kalli, a été de recouvrir le crayon entier de matériaux conductible (toute la zone qui pourrait être éventuellement touchée par l'utilisateur). Tant que ce matériau est en contact avec la peau humaine (=chaleur), le système fonctionne. Il n’y a pas de risque pour l’être humain car c’est tellement faible que nous n’en sentons pas les effets. Nous avons essayé avec un stylet à pile pour tablette, et il fonctionnait également.

Etapes suivantes de travail : Créer le design à graver sur Inkscape (boîte et portée/note), modifier le code afin d’y relier les bons « pins » de l’Adafruit, concevoir une manière d'intégrer des matériaux recyclables (ex. sangle de transport), découper et graver le dispositif en présentiel (rendez-vous suivant).

Mesures pour l'objet SolSTIC

4.6 Design et préparation à la découpe

Après avoir créé un prototype papier fonctionnel, nous nous sommes attelés à la réalisation de l'objet final. Nous avons utilisé l'outil Box Designer pour créer une boîte en fichier .svg aux dimensions que nous avions choisies pour notre projet. Les joints de cette technique de fabrication ne nécessitent pas de colle ou de clous/vis car les pièces, qui forment les différentes faces de la boîte, s'emboîtent les unes sur les autres.

Par ailleurs, nous nous sommes concertés notamment pour la profondeur de la boîte; si on utilise le fil conducteur, le système prend peu de place, c'est pourquoi on n'a pas besoin d'une grande profondeur. Cependant, il faut tout de même prendre en compte l'inclusion de la batterie et de ses dimensions, donc nous avons gardé une certaine largeur (~5cm). Les différentes faces de la boîte ont été délimitées avec le contenu qu'elles devaient avoir (portée musicale, gravure...).

Face 1 Face 2 Face 3 Face 4 Note de musique
  • Mettre la portée à la bonne taille
  • Calculer la distance pour chaque note (do, ré, mi, …) à découper
  • Espace pour la lumière de l’Adafruit
  • Réfléchir à un moyen d’intégrer la batterie (faire une ouverture)
  • Réfléchir à la nouvelle profondeur de la boîte
  • Graver le nom SolSTIC
  • Reproduire la gravure des places découpées (face intérieure)
  • Faire 2 trous qui permet l’ouverture de la boîte (facilitent)
  • Trous pour la lanière (lacets recyclés/portable)
  • Pièce séparée composée de 2 pièces (une note plate + une tige)
  • Graver la noire
  • Tige = un crayon recyclé
  • Éventuellement recouvrir de matériaux conductible
Matériaux SolSTIC

Ensuite, nous avons discuté des matériaux finaux à utiliser, tel un matériau transparent pour former une "fenêtre" pour apercevoir l'Adafruit (afin de voir les lumières rouges et vertes de feedback). Si notre 1ère idée était de découper une plaque d'acrylique, il nous a été suggéré entre temps d'utiliser un matériau recyclé. A ce but, nous avons trouvé une vieille boîte à stylos et une boîte à coque de téléphone vides que nous pourrons découper puis inclure sur notre objet. Les deux n'ont pas la même "texture" ou matériau, donc nous pourrons essayer les deux pour avoir différents effets visuels.

4.7 Fabrication de l'objet

Le 11 juin 2021, nous avons effectué une séance à Tecfa pour la fabrication de notre objet final. Nous avons malencontreusement oublié de faire valider nos fichiers avant le jour-même, donc il est important de se souvenir de le faire!

La grande partie de notre objet étant fait de bois, nous avons utilisé la machine de gravure et découpe laser pour le réaliser. Il était composé d'une boîté décomposée, et ouvrir les fichiers dans Inkscape puis le pilote de la machine a posé quelques problèmes.

  • Dans Inkscape, Group and Ungroup: Le pilote de la Trotec n'a pas apprécié les objets tout groupés. C'est pourquoi nous avons dégroupé les différentes parties.
  • Dimensions de l'objet par rapport aux dimensions de la planche de bois: Nos dimensions étaient très "justes" par rapport à la planche de bois (ex. largeur identique), ce qui signifie que nous avons utilisé plus de bois que nécessaire (comparé à si nous avions réduit notre objet de peu, il aurait tenu sur une planche, par exemple).
  • L'épaisseur du matériau (bois 6mm): La machine de découpe laser ne possédait pas de réglages préalables pour le bois en 6mm (notre matériau choisi pour notre objet), c'est pourquoi il a fallu recourir à différentes solutions. Un 1er essai a été de "faire découper 2x (3mm)", mais le bois a été brûlé en raison de la trop grande puissance. La puissance du laser a été baissée lors d'un 2ème essai (toujours avec 2x le passage découpe), mais les brûlures étaient encore présentes, donc sur un 3ème essai, la puissance était idem au 2ème essai, mais avec un seul passage et une vitesse plus basse. Le laser restait donc plus longtemps sur le bois et découpait ainsi la planche avec un résultat désiré.

L'étape suivante a été de faire correspondre les notes à la position de l'Adafruit sur notre dispositif. Ensuite, nous avons assemblé les parties en bois de notre objet en collant certaines faces pour que l'objet soit solide. Nous avons ensuite utilisé du fil conducteur à relier à l'Adafruit. L'Adafruit que nous avons utilisé en 1er était défectueux, donc il a fallu recommencer les fils. Une fois les fils attachés à l'Adafruit, nous avons testé notre code. Ensuite, nous avons fixé l'Adafruit sur le dispositif, et attaché une poignée (lacets = recyclés) ainsi que du plastique pour faire une "fenêtre" (pour les lumières). Pour la pièce "Note musicale" nous avons pris un crayon que nous avons scié à la main, puis recouvert de ruban adhésif conductible.

5 Solution finale

5.1 Objet réalisé (boîte)

Objet réalisé (autres)

5.2 Fichiers

Pour obtenir les fichiers et la liste de matériel nécessaires pour réaliser SolSTIC, voir la section Licence, fichiers et documentation plus bas dans la page.

5.3 Description

L'objet terminé du projet SolSTIC prend la forme d'une boîte en bois, gravée d'une portée musicale et découpée à différents endroits, contenant à l'intérieur un dispositif électronique utilisant l'Adafruit Playground Express et un haut-parleur afin d'amplifier le son. Sur l'avant de la boîte, une ouverture (recouverte d'un matériau transparent) permet d'apercevoir en toute sécurité les lumières de l'Adafruit. Sur le côté, une ouverture permet d'allumer et d'éteindre le dispositif. Il y a également une partie séparée qui est une note musicale montée au bout d'une courte tige en bois. Une poignée affixée à la boîte permet de transporter le tout.

5.4 Schéma du circuit

Schéma du circuit du dispositif de solfège SolSTIC

6 Test(s) de la solution

6.1 Protocole

Le pdf du protocole de test utilisateur pour SolSTIC (Version participant, puis version animateur) Fichier:Protocole du test utilisateur - SolSTIC.pdf

6.1.1 Participants (3)

Participants Âge Occupation Niveau de solfège
1 26 Etudiant Débutant
2 24 Etudiante Débutant
3 24 Etudiant Débutant

6.1.2 Scénario et tâches à réaliser

Notre dispositif a été conçu pour des élèves de classe de primaire. Dû au contexte particulier, nous avons élargi notre public cible en incluant des adultes novices. Plusieurs situations vont vous être données. Vous devez tenter de réussir les tâches mentionnées ci-dessous en testant librement le dispositif.

Scénario Vous êtes dans le rôle d’un apprenant de solfège. Vous commencez et avez un niveau débutant dans le domaine musical.

Vous connaissez la portée et les notes qui y composent (do, ré, mi, fa, sol, la, si). Un nouveau dispositif a été conçu afin de vous aider à développer votre oreille musicale.

Tâche 1 Allumer la machine
Tâche 2 Faire quelques exercices

6.1.3 Questionnaire (usability & user experience)

Il s'agit d'un questionnaire USE traduit et réalisé sur Qualtrics https://fpse.qualtrics.com/jfe/form/SV_3kG2XZ4AOfI9mvk

6.1.4 Passation et analyse des résultats

La passation s'est effectuée en personne de manière synchrone. En effet, il était essentiel que les participants puissent prendre notre dispositif en main. Nous n'avons pas pu rencontrer des utilisateurs du public cible, mais nous avons effectué nos tests auprès de participants novices dans la pratique du solfège, ce qui reste relativement représentatif de notre public visé. Chaque participant a d'abord été accueilli et remercié pour sa participation au test, puis nous avons introduit notre dispositif en nous assurant des connaissances requises pour son utilisation. Si le participant ne connaissait pas les notes et la portée, une explication lui a été donnée. Ensuite, ils sont été invités à tester le dispositif en effectuant les tâches demandées. Enfin, ils ont offert leurs retours sur leur expérience après avoir complété le questionnaire d'expérience utilisateur.

Les moyennes des résultats de chaque catégorie (Usefulness, Ease of use, Ease of learning, Satisfaction) de la figure 2 montrent une concentration des résultats vers le centre. Les participants n'ont pas eu une expérience totalement négative ou positive. Il est observé que la facilité d'utilisation est légèrement inférieur et la facilité d'apprentissage supérieur. Néanmoins, dans la figure 1, nous pouvons observer des résultats plus détaillés. En prenant les résultats les plus extrêmes, les participants disent être en accord avec les indicateurs "Je me souviens facilement comment l'utiliser" et "Son utilisation est sans effort", tandis que "C'est facile à utiliser" et "Je peux l'utiliser avec succès à chaque fois" sont en désaccord. Les résultats montrent donc un problème entre ce que l'utilisateur cherche à faire avec l'objet et le retour qu'il reçoit. L'objet effectue des tâches simples et rapides à comprendre, mais ses retours ne permettent pas une réelle facilité dans son utilisation.

7 Discussion

7.1 Design

Amélioration, Haut-parleurs/Volume: Ajouter des haut-parleurs car Adafruit Circuit Playground Express peut jouer des sons, mais à un volume très faible. Pour notre dispositif qui se base sur l'ouïe, cela peut devenir un problème si l'apprenant n'entend pas bien le son provenant du dispositif. Lors que nous avons conçu la boîte et refermé le dispositif, le son n'était plus audible. Grâce à l'aide de l'équipe enseignante, nous avons pu trouver sur place un haut-parleur que nous avons relié à notre projet. Cependant, si le son est désormais audible, ce n'est pas le volume optimal pour un tel dispositif. L'amélioration proposée serait donc de trouver un haut-parleur de meilleure qualité/d'une plus grande puissance (volume).

Amélioration, Ouverture facilitée: Créer un meilleur mécanisme d'ouverture de la boîte pour y changer des éléments ou faire de la maintenance. Une possibilité envisagée serait l'utilisation d'une charnière (par exemple fixée à la face arrière).

Si c'était à refaire, Rapport dimensions de découpe/planche: Réduire la taille du dispositif pour prendre en compte la taille du matériau disponible, et ainsi économiser le nombre de planches de bois à utiliser (dans notre cas).

7.2 Résultats des tests utilisateurs

Suite aux commentaires reçus durant nos tests utilisateur, nous avons repéré des points à améliorer dans notre dispositif.

Introduction du dispositif/Soutien formateur: Les participants n'ont pas immédiatement compris le principe de l'exercice sans intervention de notre part. Nous préconisons donc à l'enseignant éventuel de notre dispositif d'introduire l'objectif et le fonctionnement de SolSTIC auprès des élèves avant de les laisser s'entraîner dessus.

Qualité et type de son: Les types de sons jouables par l'Adafruit sont malheureusement prédéfinis par le logiciel web Makecode que nous avons utilisé pour coder notre dispositif. Les différentes notes jouées sonnaient en conséquent très "robotique" et "de mauvaise qualité", et étaient ainsi difficiles à comprendre pour l'oreille humaine. Il aurait fallu possiblement un son de meilleure qualité, ou l'usage de sons d'un instrument si la note digitale n'est pas compréhensible.

Rejouabilité de la note: Les participants de notre test ont souhaité rejouer la note à deviner soit car ils ne l'avaient pas entendue, soit afin de se faire une meilleure idée. Il serait ainsi pertinent d'avoir une fonctionnalité qui permette la rejouabilité d'une note avant de faire une tentative pour deviner la note.

Correction du son pour la note si: Il nous a été rapporté que la note si semblait plus basse que les autres notes. Il s'agirait alors de vérifier et de corriger cet incident.

8 Licence, fichiers et documentation

By-nc.png Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

8.1 Fichiers

Les fichiers pour la boîte en bois (plywood 6mm) sont les suivants:

Le fichier pour la pièce "Note musicale" est le suivant:

Fichier:SolSTIC note.svg

Le code utilisé dans le dispositif est le suivant:

Fichier:SolSTIC Circuitplayground-code-stic3.zip

Matériel utilisé pour créer l'objet:

  • Adafruit Circuit Playground Express (1x)
  • Batterie à piles pour Adafruit (1x) (+ 3 piles AAA)
  • Bois (plywood 6mm)
  • Ruban adhésif conductible
  • Fil à coudre conductible
  • Crayon à papier (scié, recyclé)
  • Lacets à chaussure (recyclé)
  • Morceau de plastique (recyclé)
  • (Possible:) charnière (pour améliorer l'ouverture de la boîte)

8.2 Documentation

Utilisation:

Pré-requis: Il est nécessaire que l'utilisateur de SolSTIC soit familiarisé avec les bases du solfège. Il doit ainsi connaître la notion de note, portée, et la gamme de do (ainsi que leur position sur une portée).

Sur le côté de la boîte (gravé "SolSTIC"), une fenêtre permet d'accéder à la batterie. Un switch sur cette face permet d'allumer et d'éteindre le dispositif.

Une fois allumé, le dispositif SolSTIC joue au hasard une note de la gamme de do majeur. L'utilisation pédagogique consiste à deviner la note jouée et à l'indiquer à l'aide de la "Note musicale" (pièce séparée) en l'insérant sur l'un des trous de la portée gravée sur la boîte. Chaque trou représente une note de la gamme (do-ré-mi-fa-sol-la-si).

  • Si la note est juste/Bien devinée, c.-à-d. la pièce a été insérée dans le bon trou = Une mélodie joyeuse de feedback est jouée + les lumières de l'Adafruit deviennent vertes + une nouvelle note est jouée. L'apprenant peut alors refaire l'exercice.
  • Si la note est fausse/Mal devinée, c.-à-d. la pièce a été insérée dans le mauvais trou = Une mélodie triste de feedback est jouée + les lumières de l'Adafruit deviennent rouges + la note à deviner est rejouée. L'apprenant peut alors réessayer.

Maintenance:

  • Le dispositif fonctionne avec des piles. Il est possible de les remplacer en ouvrant la boîte du dispositif et en ouvrant le compartiment de la batterie.
  • Des notes de rechange se trouvent également fixées à la face supérieure de la boîte.
  • En cas de disfonctionnement du dispositif, l'Adafruit est également accessible de cette manière.

Vidéo:

9 Bibliographie

  • Blix, H. S. (2014). Learning strategies in ear training.

10 Liens