Différences entre les versions de « MusicXML »

De EduTech Wiki
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
MusicXML a été développé par Recordare LLC, dérivé de plusieurs formats académiques déjà existants. (comme Walter Hewlett's MuseData et David Huron's Humdrum). Ce format est utilisé pour représenter la notation musicale commune européenne. C'est un format propriétaire, cependant la documentation est complète et ouverte. les DTD et XSD peuvent être utilisée totalement gratuitement sous licence publique.
 
MusicXML a été développé par Recordare LLC, dérivé de plusieurs formats académiques déjà existants. (comme Walter Hewlett's MuseData et David Huron's Humdrum). Ce format est utilisé pour représenter la notation musicale commune européenne. C'est un format propriétaire, cependant la documentation est complète et ouverte. les DTD et XSD peuvent être utilisée totalement gratuitement sous licence publique.
  
L’avantage de MusicXML, respectant le standard  [[MIDI]], est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.
+
L’avantage de MusicXML, respectant le standard  [http://fr.wikipedia.org/wiki/Musical_Instrument_Digital_Interface MIDI], est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.
  
 
MusicXML a comme vocation de pouvoir représenter la notation de la musique occidentale, telle qu’écrite à partir du XVIIe siècle, à la fois pour la musique classique et la musique populaire. Le langage a été défini afin d’être extensible et couvrir dans le futur les notations moins standard des XXe et XXIe siècles.
 
MusicXML a comme vocation de pouvoir représenter la notation de la musique occidentale, telle qu’écrite à partir du XVIIe siècle, à la fois pour la musique classique et la musique populaire. Le langage a été défini afin d’être extensible et couvrir dans le futur les notations moins standard des XXe et XXIe siècles.
  
En particulier, on peut représenter aujourd’hui dans MusicXML 3.0, la notation classique, les accords en notation anglo-saxonne, les tablatures et les percussions. L’avantage de MusicXML, respectant le standard  [[MIDI]], est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.
+
En particulier, on peut représenter aujourd’hui dans MusicXML 3.0, la notation classique, les accords en notation anglo-saxonne, les tablatures et les percussions. L’avantage de MusicXML, respectant le standard  [http://fr.wikipedia.org/wiki/Musical_Instrument_Digital_Interface MIDI], est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.
  
 
Il n’a cependant pas vocation à représenter des notations musicales non occidentales qui devraient faire l’objet un langage XML séparé.
 
Il n’a cependant pas vocation à représenter des notations musicales non occidentales qui devraient faire l’objet un langage XML séparé.

Version du 3 avril 2016 à 15:54

1 Introduction

MusicXML a été développé par Recordare LLC, dérivé de plusieurs formats académiques déjà existants. (comme Walter Hewlett's MuseData et David Huron's Humdrum). Ce format est utilisé pour représenter la notation musicale commune européenne. C'est un format propriétaire, cependant la documentation est complète et ouverte. les DTD et XSD peuvent être utilisée totalement gratuitement sous licence publique.

L’avantage de MusicXML, respectant le standard MIDI, est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.

MusicXML a comme vocation de pouvoir représenter la notation de la musique occidentale, telle qu’écrite à partir du XVIIe siècle, à la fois pour la musique classique et la musique populaire. Le langage a été défini afin d’être extensible et couvrir dans le futur les notations moins standard des XXe et XXIe siècles.

En particulier, on peut représenter aujourd’hui dans MusicXML 3.0, la notation classique, les accords en notation anglo-saxonne, les tablatures et les percussions. L’avantage de MusicXML, respectant le standard MIDI, est que ce langage est spécifiquement ciblé pour la notation, p.ex. il peut inclure du texte.

Il n’a cependant pas vocation à représenter des notations musicales non occidentales qui devraient faire l’objet un langage XML séparé.

2 Autres utilisations

Depuis décembre 2015, MusicXML est utilisable et supporté par beaucoup de programme de notations. Parmis les plus connus est les plus utilisés :

  • La plupart des éditeurs de partitions, comme Finale, Sibelius et MuseScore.
  • la plupart des logiciels de reconnaissance optique de musique, comme SmartScore et PhotoScore.
  • les séquenceurs musicaux, comme Cubase, Logic Pro, Digital Performer, et SONAR.


3 Histoire et Versions

Toutes les versions de MusicXML sont compatibles avec les versions précédentes.

Voici l'historique des versions et leur date de lancement.

  • MusicXML version 1.0 (Janvier 2004)
  • MusicXML version 1.1 (Mai 2005)
  • MusicXML version 2.0 (Juillet 2007)
  • MusicXML version 3.0 (Août 2011): La taxonomie standard de 886 instruments, plus de partition musique, les traits de la notation musicale commune Western sont plus détaillés


Il existait un langage alternatif a MusicXML, le Notation Interchange File Format (NIFF). Néanmoins ce langage est maintenant obsolète en raison de MusicXML.

4 Liens

Wikipédia


Site officiel


Logiciels compatibles avec MusicXML Aujourd'hui, plus de 180 applications comprennent le support MusicXML. Une liste complète des logiciels comptaibles avec MusicXML est disponible sur MusicXML software list.
Logiciel en ligne

  • Noteflight est un site payant qui permet d'importer les fichiers xml afin de les transformer (via XSLT). Il s'agit d'un logiciel payant mais il est possible d'utiliser la version d'essai.


Ortaer 26 janvier 2012 à 12:32 (CET)