Facteurs de réussite d'un forum

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher





Resumé - Abstract
  • Résumé: Cet article traite plus particulièrement des facteurs de réussite d'implantation d'un forum. Nous cherchons au travers de celui-ci à mettre en évidence les facteurs qui ont été signalés par les recherches actuelles et qui permettent le déploiement et l'activation d'un forum, dans les meilleures conditions.
  • Abstract : This article search about specifically factors for successful implementation of a forum. We look through it to highlight the factors that have been reported by current research and allow the deployment and activation of a forum, under the best conditions.

mots clé : Forum, Education, Usenet, Interaction

1 Historique et contexte

Cet article traite des facteurs de réussite d'implantation d'un forum. Nous cherchons au travers de celui-ci à mettre en évidence les facteurs qui ont été signalés par les recherches actuelles. les facteurs qui permettent le déploiement et l'activation d'un forum dans une entreprise plus particulièrement. La notion de "réussite" relève de l'évaluation portée par les concepteurs. Il est donc important de souligner que la réussite d'un forum peut-être définie de différentes manières suivant les contextes, les besoins, et les demandes auxquels son implantation répond. Les critères d'évaluation pourraient être: le nombre de messages publiés ou la qualité de ceux-ci, la réactivité du forum, la qualité des intervenants. Cela pourrait dépendre au fond de l'objectif poursuivi par son créateur. Cet article fait partie d'une trilogie sur la questions des outils en ligne dans les dispositifs de formation dans les organisations (Facteurs de réussite d'un forum, Analyse économique des dispositifs en ligne, Écriture collaborative).

D'une manière générale les buts des forums sont la communication, les échanges de trucs et d'astuces, l'expression de sentiment ou de nouvelles idées en lien avec une thématique. Les fonctions d'un forum d'entreprise s'organise autour du potentiel estimé des connaissances d'une entreprise sur sa rentabilité future. La gestion des ressources humaines et surtout des capitaux intellectuels d'une entreprise deviennent un enjeu fondamental pour les directions d'une entreprise. C'est dans ce contexte que le forum d'entreprise est devenu dans certains contextes un outil de capitalisation et de mobilisation des savoirs. En Technologie éducative on sera bien sur plus centré sur la question de l'apprentissage et du processus de formation généré par le forum, c'est principalement des travaux nourrit des théories socio-constructivistes et interactionnistes qui traitent de ces questions.

1.1 Etymologie du terme Forum

Le terme forum en français trouve sa source en latin. Pour le dictionnaire Latin - Français le grand Gaffiot: le terme Forum désigne: la place du marché, la place publique, le marché. Exemple: Cicéron utilise le terme forum pour désigner le centre de la vie publique de la Rome républicaine. Le terme forum désigne aussi à l'époque de la Rome Antique un lieu d'échange, de discussion, de controverse qui nourrit la vie sociale et politique d'une cité. Chaque ville de l'empire avait son forum. Ce terme apparaît en français au 18 ème sciècle, il se dit de tout lieu où l'on dispute les affaires publiques. Quelques expressions utilisant le terme forum: Un homme politique rompu aux luttes du forum. l'éloquence du forum. par extension un usage familier selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : Réunion, colloque. Un forum consacré aux énergies nouvelles.

1.2 Lexicographie

En français le terme forum apparaît dés 1762, il couvre deux significations distinctes:

A.- Place publique des villes romaines où siégeaient les magistrats rendant justice et où avaient lieu les marchés publics.

B.- Réunion et débats publics:

Exemple du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales: Assisté hier soir à une réunion d'un petit groupe qui se réunit ici chaque mois pour parler d'un problème actuel. Dix membres seulement (...) tous de qualité. J'y retrouve ces aspects constants de la vie publique américaine : bonne volonté de citoyens anxieux de bien agir; goût du forum; croyance à l'efficacité de la discussion bien ordonnée.

C'est bien sur à ce deuxième sens que la communauté informatique se réfère quand elle parle de forum.

Pierre Levy est un auteur de référence pour ce qui est de l'élaboration d'une définition des phénomènes liés aux nouvelles technologie et au développement d'une cyberdémocratie


Vous trouverez aussi des informations sur la version anglaise d'edutechwiki Forum

1.3 Historique des forums

Pour mieux comprendre les enjeux liés à l'intégration des forums tant dans les classes que dans les entreprises. Il est intéressant de balayer rapidement l'arrivée de ces technologies dans notre environnement. Pour une vision plus approfondie de l'historique je vous invite à visiter Networking history sur Edutechwiki en anglais

C'est Usenet connu aussi sous le nom de Netnews, qui est l'ancêtre des forums sur internet. Dès les années soixante le projet de relier des groupes de scientifiques autour de la résolution de problèmes complexes par l'intermédiaire de réseaux télématiques apparaît. Licklider, en 1962, écrit " Man-Computer Symbiosis". Man-computer symbiosis est une métaphore pour présenter l'interaction entre des hommes et des artefacts électroniques sous forme de partenariat. Aujourd'hui on parlerait de réseau d'actants (sociologie de la traduction Latour). L'idée est: la coopération homme - machine pour résoudre et maîtriser des situations complexes de manière flexible et organique. Les forums de News Usenet basé sur le protocole NNTP feront leur apparition en 1979 en Caroline du Nord, après le courriel (1972) et le TCP/IP, mais avant le DNS (1983) et bien avant le World Wide Web (1989). Donc les premiers "Forums" sont vraiment apparus avant Internet. Usenet répond au fond à un projet et à une attente centrale dans la dynamique de développement des réseaux. Ce besoin fondamental est celui de permettre à des individus distants d'échanger textuellement de manière synchrone ou asynchrone et de conserver une trace des échanges. De pouvoir à tout moment réactiver un fil de discussion et de permettre ainsi progressivement l'élaboration de solution originale à des problèmes complexes.

2 Définition actuelle et ses enjeux

2.1 Définition actuelle

Pour définir la notion de Forum Web, nous avons choisi de nous baser sur la définition de la version anglophone de Wikipedia, car elle nous paraît la plus explicite.

Sur Wikipedia Francophone, nous trouvons des précisions intéressantes sur le fonctionnement des Forums Web. « Ce lieu de rencontre et d'échange qu'est le Forum Internet peut être un site Internet à part entière, ou simplement un de ses composants. Il offre les mêmes possibilités de discussion que les Forums Usenet proposés initialement sur les messageries électroniques, mais sous la forme et à l'échelle d'un site Web. Ils sont accessibles via un navigateur internet, et offre une interactivité intéressante. Un Forum est avant tout un site d'échange, par le biais de messages, que ceux-là soient disponibles sur Internet ou bien sur un réseau interne comme un intranet. Les discussions y prennent place sous la forme de fils de messages, à publication instantanée ou différée ; cette publication est souvent durable, car les messages ne sont pas effacés. Elle est par nature le fait de plusieurs auteurs. Dans certains Forums à inscription, les messages sont modifiables à posteriori par leurs auteurs » (Guittard,2006,p.40)

Ancienne formule ... outil entier ... cela ne me dit rien en terme de communication fil instantané et différé... Quel type de communication cela peut- être entre le public et le prive à plusieurs structuré ... Flux --- structuré ... Entre interne et externe entreprise ou pas est-ce une autre dimension ?

Le forum est un lieu de rencontre et d'échange, accessible par un des nombreux moyens des technologies d'information et de communication. Il permet d'échanger des messages sur divers thèmes de discussion. Il en existe aujourd'hui deux grands types: les forums de News ou News group, et les forums Web. Les forums de news se trouve exclusivement sur internet, alors les forums web se trouve le plus souvent sur les serveurs intranet des entreprises.

Malgré une apparence de chaos, un forum n'est pas un lieu d'anarchie. Au contraire, un forum nécessite des règles, des codes et même parfois des sanctions pour ceux qui ne les appliquent pas. La présence et la forme de ses règles ou charte de fonctionnement sont aussi une des clés essentielles à sa réussite. Les forums sont soumis aux règles du pays où séjourne le serveur et le respect de la Netiquette. Certaines règles de fonctionnement d'un forum peuvent être tacite et non exprimée, elle constitue le genre du forum et oblige un nouveau participant a se comporter prudemment si il ne désire pas être repris publiquement par le modérateur. On peut aussi aborder la définition d'un forum, comme le fait Daniel Peraya dans son article Axes de recherches sur les analyses de communication dans les forums Notes pour un texte. Dans ce document Daniel Peraya rappelle que la littérature québécoise fait du terme "forum", un terme générique qui désigne tant les modes de communication synchrones, que celles qui sont asynchrones. On pourrait alors voir sous notre définition française du forum, un dispositif de communication écrite, asynchrone, publique et structurée. Le multi-adressage qui est la norme du forum rend très complexes l'analyse de la communication de celui-ci.

Les français appellent forum: "Service" permettant l'échange et la discussion sur un thème donné: chaque utilisateur peut lire à tout moment les interventions de tous les autres et apporter sa propre contribution sous forme d'articles Journal officiel de la république française du 16 mars 1999... Les Québécois, pour leur part, font du terme "forum" un emploi générique englobant aussi bien les échanges synchrones que divers modes de communication asynchrone...Mangenot, F.

2.2 Caractéristiques générales des Forums

La revue de la littérature qui définit les forums .... quand je lis la littérature ... qui décrit on est dans un liste ....majuscule uniformiser ... ou ;

  • Les forums nécessitent une thématique spécifique.
  • Ils sont majoritairement utilisés en asynchrone ( bien que l'option d'échange synchrone soit possible).

* Les forums sont des outils d'écriture, une écriture collaborative, non car elle n'est pas collaborative attention au couches qui peut prendre des caractéristiques proches des messages SMS ou peut faire penser parfois à un discours oral . Comment construire ou non en groupe un forum non ....

  • Ouvert vers l'extérieur de la communauté
  • Relative égalité des participants.
  • Malgré cette ouverture, le forum n'est pas un espace chaotique, au contraire il est organisé selon une structure précise. Catégorie / Sujet/ Réponses etc...
  • Les forums disposent en général d'un moteur de recherche interne qui facilite la recherche d'une information dans la masse de données qui s'accumulent sur la base de données.
  • La présence en général d'une charte de forum qui régit l'usage qui peut être fait de chaque Forum. Cette charte édicte des comportements et en sanctionne certain comportement par l'exclusion.
  • Les forums nécessitent un nombre suffisant de participants.
  • La nécessité de créer un cercle vertueux qui par l'animation permet de créer progressivement une dynamique qui attire de nouveaux participants, qui à leur tour favorisent l'animation, etc.
  • Sur un sujet donné, il est rare de voir deux Forums prospérer au nom du principe courrant dans l'économie de l'Internet: Winner takes all.
  • De nombreux forums sont inactifs ou uniquement animés par leur créateur.
  • les Forums ont des fonctionnalités extrêmement poussées et sans commune mesure avec les autres outils du Web communautaire.
  • La réussite des forums vient aussi du fait qu'ils permettent des échanges synchrone et asynchrone
  • Les forums permettent une excellente interaction et le développement d'un contenu riche
  • Ils existent sur un forum des membres actifs, mais la grande partie des utilisateurs sont des passifs, ils ne font que lire le forum.
  • Les forums nécessitent bien sur des animateurs ou modérateurs qui régulent le flux et la qualité des messages.
  • En général, le forum a un ou quelques administrateurs qui détiennent un pouvoir plus général sur le forum.
  • Les forums sont soumis aux lois du pays hébergeant le serveur, à la netiquette.
  • Ils offrent tant de l'information, que des échanges sociaux, une manière pour certains participants de se détendre.
  • Ils permettent le partage d'expériences de terrain
  • Ils permettent aussi de suivre le climat social
  • L'incohérence interactionnelle se manifeste quand un utilisateur a de la difficulté à placer son message dans le bon fil de discussion, en répondant de manière cohérente aux messages précédents..
  • L'incohérence séquentielle se manifeste par des coupures temporelles et des sauts dans l'ordre des fils de discussion.
  • La dimension de l'adressage est délicate dans un forum, car on ne sait jamais qui va lire les messages.

Structuré et organisé la liste

Pour Mangenot, F. la plus importante spécificité des forum est leur accès public, le fait de ne pas choisir le destinataire modifie radicalement le cadre communicationnel. Ainsi le multi-adressage est la norme des forums. Mangenot résume finalement les spécificités des forums a 4 dimensions: l'écriture, l'asynchronie, le multi-adressage et la structuration de la communication.


Les limites d'un forum: les incohérences et les désordre

Reyes (Reyes & Tchounikine, 2003) classe les incohérences qui peuvent forum selon deux types : interactionnelle et séquentielle. L'incohérence interactionnelle est due à la difficulté pour un utilisateur de placer son message dans le bon fil de discussion, en répondant de façon cohérente aux messages antérieurs dans le fil. Le désordre engendré rend alors difficile le suivi des discussions et initie un phénomène de dispersion de la conversation en petites unités ou fragmentation (Hewitt, 2001). L'incohérence séquentielle se produit avec la dissociation entre l'ordre temporel et l'ordre par fil de discussion des messages (Herring, 1999). Ces incohérences, alliées sûrement à la perte de repères due à une communication à distance, peuvent rendre difficile la perception de la discussion globale et alors peut-être expliquer certains problèmes observés quant à la participation ou aux interactions sur les forums (Henri, 1992).

2.3 Enjeux actuels de la recherche sur les facteurs de réussite des forums

2.3.1 L'analyse des forums de discussion pour sortir de l'impasse

Henri, F. & Charlier, B. (2005)L'analyse des forums de discussion pour sortir de l'impasse Site http://www.dep.u-picardie.fr/sidir/articles/henri_charlier.htm consultation 26.11.2009

Un des enjeux principaux, de la recherche, dans le domaine des forums, est la difficulté à conduire des recherches permettant vraiment d'avancer dans l'évaluation de ceux-ci (Henri & Charlier, 2005). Henri et Charlier arrivent dans leur article à la conclusion: Les méthodes d'analyse des forums dont nous disposons nous permettent difficilement d'avancer. Faute d'une instrumentation adaptée, nous arrivons mal à comprendre cette situation de communication. Faute également de grilles adéquates, nous ne pouvons évaluer sa productivité ni bien identifier les facteurs de réussite ou d'échec. Faute encore de résultats fiables, nous sommes incapables de définir des principes dûment fondés s'appliquant à leur gestion et à leur exploitation. En refaisant ce qui a déjà été fait, la recherche demeure impuissante à percer la complexité du forum qui résiste à se livrer malgré les différents types d'études et d'analyses menées pour le circonscrire. Les questions à son sujet demeureront sans réponse tant que l'on ne sera pas en mesure de rendre compte de tous les éléments intrinsèques et extrinsèques qui le constituent et qui influent sur son déroulement et sa productivité. Il est urgent de dégager une vision structurée et organisée du phénomène dans son intégralité, de le présenter comme un système en proposant une articulation théorique des éléments qui le constituent et qui l'influencent.

Les auteures de l'article soulignent que la recherche sur les forums en milieu éducatif livre des résultats mixtes. les écarts entre les attentes et les résultats de recherche sont embarrassant. Les auteurs invoquent un manque de méthode dans les recherches menées sur les facteurs de réussites ou d'échecs des forums. En effet, les méthodes employées pour analyser les données proviennent de différent horizon épistémologique. les auteures relèvent plusieurs questions essentielles à résoudre pour pouvoir s'assurer de la scientificité des recherches sur les facteurs de réussite des forums: la difficile réplicabilité due à la diversité des grilles utilisées, le manque de systématicité, les limites des méthodes d'analyse du contenu, la prise en compte du contexte. Les auteurs proposent quelques solution méthodologique: Décrire et caractériser précisément le forum, combiner les méthodes, clarifier la posture du chercheur. En conclusion les auteures soulignent les difficultés rencontrées par les recherches dans ce domaine et la prudence donc qu'il faut garder devant les conclusions actuelles des recherches sur ce sujet.

Au-delà des difficultés de mesurer et de pouvoir déterminer les facteurs de réussite des forums. l'enjeu sociétal est tel que l'on ne peut en effet passer à coté de comprendre comment et pourquoi une groupe, un collectif, une entreprise réussit à faire émerger des savoir collectifs utiles à son bon fonctionnement. La communication sur les forums, de par sa simplicité ergonomique permet au participants de se concentrer sur l'essentiel qui est l'émergence de savoir co-élaborer qui structure le déluge d'information auquel sont confrontés les sociétés modernes. C'est le philosophe Pierre Lévy qui dans le monde francophone décrit avec le plus de finesse ce déluge d'information et la nécessité vitale pour les organisation de structuré le savoir et l'information en vue de faire émerger une connaissance située. Il met en évidence l'importance de construire du sens commun et situé dans les organisations et collectif humain par l'intermédiaire des outils informatiques. (Levy,P. 1998)L'émergence du cyberespace ne signifie nullement que "tout" est enfin accessible, mais bien plutôt que le Tout est définitivement hors d'atteinte. Que sauver du déluge? Penser que nous pourrions construire une arche contenant le "principal" serait justement céder à l'illusion de la totalité. Nous avons tous besoin, institutions, communautés, groupes humains, individus, de construire du sens, de nous aménager des zones de familiarité, d'apprivoiser le chaos ambiant. Mais, d'une part, chacun doit reconstruire des totalités partielles à sa manière, suivant ses propres critères de pertinence. D'autre part, ces zones de signification appropriées devront forcément être mobiles, changeantes, en devenir. Si bien qu'à l'image de la grande Arche nous devons substituer celle d'une flottille de petites arches, barques ou sampans, une myriade de petites totalités, différentes, ouvertes et provisoires, sécrétées par filtrage actif, perpétuellement remises sur le métier par les collectifs intelligents qui se croisent, se hèlent, se heurtent ou se mêlent sur les grandes eaux du Déluge informationnel.

Un autre enjeu est celui de l'utilisation des forums dans le domaine de la didactique du français langue étrangère. cet enjeu a été particulièrement abordé par François Mangenot. Je présente ci-dessous certains des éléments clés à son avis pour l'intégration de tel dispositif techno-sémiopragmatique dans les démarches de formation en FLE.

3 Recherches récentes et importantes sur les facteurs de réussite des forums:

3.1 Pratiques pédagogiques instrumentées et propriétés des outils: le cas de forums.

Partant du principe que la structuration des interfaces de forums affecte le travail des étudiants et des tuteurs, cet article analyse les rapports qui s’instaurent entre les propriétés des outils et les pratiques des utilisateurs. Il s'appuie pour cela sur un corpus constitué de plusieurs forums pédagogiques utilisés dans des formations de divers types. Le fil conducteur est la mise en relation de certaines propriétés technologiques des outils, de pratiques instrumentées récurrentes et des intentions communicatives liées à ces pratiques. Après une présentation du cadre théorique et du corpus étudié, l'article aborde successivement deux dimensions des caractéristiques des forums : leur place au sein de la plateforme et notamment leur lien avec les tâches assignées, puis la manière dont sont structurés les messages entre eux et les possibilités offertes en termes de fichiers attachés. L'objectif est double : déterminer d'une part si certaines caractéristiques semblent plus favorables que d'autres dans certaines situations pédagogiques, suggérer d'autre part des pistes d'amélioration des propriétés des forums.

Cette étude s'appuie sur deux dimension des caractéristiques "techno-semio-pramatiques" des forums: leur place au sein de la plateforme et notamment leur lien avec les tâches assignées, puis la manière dont sont structurés les messages entre eux. L'auteur questionne aussi la position du forum dans la structure globale d'une plateforme et la proximité du forum des autres sources d'informations disponibles sur l'activité (la tâche). Il est aussi attentif à la manière dont le forum structuré.

- Un des éléments à prendre en compte lors de la construction des forums en vue de leur réactivité est l'importance de l'ordre des messages. Les messages en ordre chronologique semblent répondre à une demande de relecture plus éloignée du temps de production, alors que pour encourager une réactivité et un repérage des nouveaux messages, c'est l'inverse qui est vrai.

- Mettre l'outil de communication à proximité immédiate de la consigne de la tâche, pour éviter l'errance dans la Plateforme. - Repérer rapidement ce qui est nouveau, se faire repérer pour être lu. - Organiser la discussion en vue de favoriser la cohérence thématique - Faciliter la recherche d'information passée. - Mettre en évidence les messages les plus réactifs - Méta-communiquer sur le contenu et le déroulement des discussion - Permettre l'utilisation des smileys pour alléger les problèmes de faces - Ne pas mettre trop en évidence les corrections et les erreurs des participants ( fichiers de correction attachés).

3.2 Enrichir les interfaces de forums par la visualisation d'analyses automatiques des interactions et du contenu

Enrichir les interfaces de forums par la visualisation d'analyses automatiques des interactions et du contenu http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2006/dimitracopoulou-10/sticef_2006_dimitracopoulou_10p.pdf consulté le 14.11.2009

RÉSUMÉ : Alors que les forums de discussion asynchrone deviennent de plus en plus répandus et utilisés en formation, la recherche les concernant s’intéresse plus à l’amélioration de leurs caractéristiques et fonctionnalités de base qu’à assurer une meilleure prise de conscience des interactions, des échanges et du contenu mis en jeu. Or, de nombreuses analyses des comportements des participants aux forums de discussion mettent en évidence des difficultés récurrentes. Ce texte explore une nouvelle direction de recherche, celle de l’analyse automatique des interactions et du contenu des échanges dans les forums de discussion à visée éducative. Il s’agit d’aider à concevoir des interfaces enrichies, ouvrant à de multiples lectures des échanges et offrant un support pour la prise de conscience des contributions des participants via des représentations multiples et diversifiées et pour une assistance métacognitive directe aux participants des forums (étudiants, tuteurs ou modérateurs), ainsi que pour une assistance cognitive aux observateurs des interactions d’un forum (enseignants, chercheurs, etc.).

- difficultés interactionnelles - difficultés de convergence - difficultés de tour de parole - difficultés de perception du groupe

En vue de remédier à ses difficultés les solutions proposées sont:

- aider à la prise de conscience des contributions des participants via des représentations multiples et diversifiées, en produisant des interfaces de lecture alternatives et plus puissantes ; - offrir une assistance métacognitive directe aux participants de forums (étudiants, modérateurs), ainsi qu’une assistance cognitive aux observateurs des contributions d’un forum (enseignants, chercheurs, etc.).

3.3 Vers des forums dédiés au contexte éducatif

Georges relève dans le cadre de son travail l'importance de placer si possible les messages du forum en lien directe avec leur contexte. Dans ce cas la recherche a porté sur la mise en place d'un forum en ligne, dont les messages étaient affichés en contexte d'activité. Pour favoriser les interactions, les chercheurs ont fourni à l’utilisateur un affichage contextuel et partiel d’un forum spécifique contenant des discussions liées directement à l’activité en cours de réalisation par celui-ci. Les auteurs proposent un modèle de forum fondé sur deux caractéristiques :

- une contextualisation du forum qui se traduit par un affichage automatique de la partie du forum qui contient les messages pertinents par rapport à l’activité de l’apprenant ;

- une structuration du forum qui permet d’organiser les messages entre eux mais aussi par rapport aux contenus et aux activités.

les premiers résultats de cette recherche mettent en évidence une lecture des messages des forums en lien avec les activités réalisées par les participants.

3.4 Analyse sémio-pragmatique des forums pédagogiques sur Internet

Mangenot F. (2004) Analyse sémio-pragmatique des forums pédagogiques sur Internet, in Salaün, J.-M. & Vandendorpe, C. (coord.), Les défis de la publication sur le Web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions , p. 103-123. Villeurbanne, Presses de l'Enssib. consulté le 14.11 2009

Le principal atout des forums est le fait d'être structuré et de faire appel à une processus d'écriture asynchrone. ces facteurs favorisent l'approfondissement de la réflexion et offre une grande liberté d'expression aux participants.

Les facteurs principaux à observer sont:

  • la structure des interactions
  • la constitution progressive d'une communauté d'apprentissage qui va s'appuyé non seulement sur une dimension cognitive, mais aussi sur une dimension socio-affective.
  • le besoin d'être soutenu par un modérateur ou un tuteur dans la mise en place des messages.

3.5 Forums virtuels: Source de création et de diffusion des connaissances et nouvelle organisation productive ?

Guittard, C. (2006) Forums virtuels: Source de création et de diffusion des connaissances et nouvelle organisation productive ? Thèse de Doctorat en Sciences de Gestion, Université Louis Pasteur Strasbourg 1

L’enseignement principal de notre réflexion, sur les facteurs de succès ou de blocage des différents types de Forums, réside dans la compréhension du fonctionnement des communautés qui se développent dans les organisations. Le succès relatif du Forum Internet vient de ce qu’il permet à une communauté d’usagers, partageant un même centre d’intérêt ou une passion commune, d’échanger des informations et des connaissances de manière régulière et hors de toute contrainte hiérarchique par le recours à un jargon commun, qui s’enrichit avec le temps. L’échec relatif du Forum Intranet est à l’inverse essentiellement lié à la difficulté de laisser se développer le fonctionnement d’une communauté dans un espace hiérarchique. (P.368)

Un autre apport est la mise en évidence des freins à l’adoption des outils TIC dans les organisations où se rencontrent des oppositions d’intérêts entre structures hiérarchiques et informelles. (P.370)

3.6 La recherche sur les forums de discussion en milieu éducatif : critères de qualité et qualité des pratiques

Henri,F. Peraya,D. Charlier, B. (2007) La recherche sur les forums de discussion en milieu éducatif : critères de qualité et qualité des pratiques http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2007/18-henri/sticef_2007_henri_18p.pdf consulté le 14.11.2009

RÉSUMÉ : D’ordre méthodologique et théorique, cet article problématise la recherche sur les forums de discussion en contexte éducatif sous trois aspects caractéristiques: la diversité des approches disciplinaires, la complexité de l’objet étudié et l’adéquation incertaine des critères utilisés pour juger de la scientificité des recherches. Sur la base de cette problématisation, il ébauche un cadre d’interprétation qui permette de différencier les recherches et de les juger selon des critères adaptés.(p.1)

Face à la diversité des recherches, à présent mieux balisée par notre typologie, il nous paraît évident que les critères de qualité ne peuvent être considérés comme universels. Ils varient selon l’orientation épistémologique du chercheur qui peut être compréhensive ou explicative optant pour une méthode plutôt quantitative ou qualitative. Ainsi, que l’on réalise une recherche sur, avec ou pour le forum, on adoptera des critères cohérents avec l’approche adoptée. Toutefois, il nous paraît essentiel d’insister sur deux critères dépassant le choix d’une approche compréhensive ou explicative. Le premier concerne l’explicitation des choix du chercheur tant en ce qui concerne le but poursuivi, qu’en ce qui concerne la méthode adoptée et l’approche épistémologique. C’est à ce niveau qu’une ypologie telle que celle que nous avons proposée peut s’avérer utile. Sans une clarification de ces choix, il est impossible pour un lecteur d’examiner la validité d’une recherche et encore moins d’en tirer parti. En outre, pour l’avancement de la recherche sur, avec et pour le forum, les chercheurs auraient intérêt à expliciter leurs choix axiologiques et méthodologiques. Ceci leur ermettrait de mieux maîtriser l’évolution de leur recherche et de mieux se situer par apport aux autres. Cette explicitation favoriserait le dialogue et peut-être un plus grand partage. Un second critère de qualité, à nos yeux plus universel est le respect de règles éthiques. Ce respect ne semble pas avoir pour tous les chercheurs l’importance qu’il mérite. L’accès à des données privées, leur représentation et leur diffusion ont-ils des effets pour et sur les sujets? Quel est l’effet pour des sujets de se savoir observés ?(p.13)

3.7 Recherches complémentaires

4 Une appréciation critique de la littérature et des conceptions rapportées

La recherche sur les facteurs de réussite d'un forum est vaste et riche de concept nouveaux et complexes. Chaque chercheur porte un regard précis sur un objet au fond qu'il est facile de délimiter. L'avantage du forum, c'est qu'il est une trace réifiée d'un processus de communication, d'échange, d'apprentissage. C'est cette réification qui permet au chercheur de s'arréter aussi longuement sur les différents processus en jeu dans l'utilisation des forums.

J'ai donc été surpris par l'abondance et la diversité des regards portés sur le fonctionnement des forums. Je trouve aussi qu'il est assez facile de lire et de prendre connaissance des résultats de ces recherches. Le travail d'analyse et de théorisation est très développé et assez transparent dans chacune des recherches.

Par contre là ou je verrais une absence, c'est la question des coûts financiers. Elle n'est que rarement abordé, ou même tout simplement négligée. Coût financier, évidemment, mais aussi coût en temps et évolution des mentalités (processus d'apprentissage).

L'importance aussi des enjeux de pouvoir lié à l'introduction de tel outils collaboratifs dans les organisations.

Donc je vais dans la suite de la démarche Semactu me concentré sur deux thématiques en liens avec ce premier article qui sont:

  • Le coût d'introduction des dispositifs d'émergence du savoir collaboratif( entreprise ou institution)

5 Pourquoi cette thématique:

Depuis 12 ans que j'anime le site Educh.ch, j'ai cherché par de multiples moyens à construire une communauté virtuelle autour des questions d'éducation. J'ai toujours pensé qu'Internet était une manière nouvelle de créer des lieux d'échange et de partage d'idée et de conception autour de sujets complexes comme l'éducation. J'ai durant toute cette période essuyé et vécu de nombreux échecs, j'ai exploré quelques voies d'échange collaboratif: yahoo groupe, google groupe, chat irc, Second Life, twitter, Forum standard, sharepoint, liste de distribution, Wikimedia, Un forum d'intranet, Email, Facebook, Ning, Moodle, Dokeos, . Donc je m'attelle dans ce sujet à colliger les éléments et facteurs favorisant la réussite de la mise en place d'un forum.

Aujourd'hui Google propose une nouvel outil du nom de google wave, c'est outil mixe le forum, les mails et propose une structure du flux d'information original. Google wave est uniquement en phase de test, mais nos premiers contacts avec cette nouvelle évolution en terme de forum pourrait s'avérer un pas important vers une simplification de l'utilisation des forums. En effet, on passe d'une gestion par case à une gestion par flux et par mots clefs ce qui simplifie le suivi des infos et la collaboration, aussi par une grande facilité d'utilisation et le moindre coût en apprentissage demandé par ce type de service.

Pour google wave voir Google Wave sur wikipedia

6 Conclusion

En conclusion quels sont les facteurs principaux à prendre en compte pour réussir la mise en place d'un forum.

Les éléments principaux à prendre en compte sont:

  1. Une bonne identification de la thématique du forum et un lien le plus direct possible avec l'activité des participants.
  2. Un structuration simple et claire qui facilite l'accès, la recherche et la saisie d'information
  3. Un tuteurat et un accompagnement qui soutienne une écriture fluide

7 La parole à un chercheur de référence par rapport à l'objet traité

Amaury Daele, conseiller pédagogique à l'UNIL (commentaires écrits le 3/12/2009 PM)

L'article fait globalement un bon panorama de la question des forums, même s'il est encore un peu brouillon (pas assez d'articulation entre les différentes parties). La question du "Pourquoi cette thématique?" est importante à mentionner mais devrait vraiment venir en tout début d'article.

Une première question que je me pose à la lecture de l'article est qu'il n'est fait mention nulle part des usages des forums. Il s'agit actuellement d'une discussion sur les forums mais sans référence vraiment claire avec un contexte d'utilisation. Je crois percevoir qu'il s'agit d'usages en entreprise (au début de l'article) puis on dérive un peu vers des usages plus pédagogiques puis plutôt informels sans référence à un domaine précis. Il y aurait vraiment intérêt à définir dès le début ce qu'est un usage et de quel point de vue on parle (pédagogique, social, formation informelle, formation en entreprise...?). Par exemple, à la première phrase de l'historique, il est question d'implantation. Mais de quel contexte exactement parle-t-on? Implantation dans quoi, dans quel type de dispositif? Il est aussi question de conditions. Mais de quels types de conditions parle-t-on exactement? Techniques, sociales, affectives, pédagogiques, organisationnelles, etc.? En bref, il me semble que deux concepts essentiels à la compréhension des forums manquent dans le texte: les usages et les dispositifs.

Une deuxième question concerne la liste des caractéristiques d'un forum. Il y en a qui sont à mon avis discutables comme:

  • "Les forums nécessitent une thématique spécifique". Pourquoi?
  • "Ouvert vers l'extérieur de la communauté". Il me semble qu'il y a pas mal de contre-exemples comme les forums qui portent sur des sujets illégaux.
  • "Les forums nécessitent des animateurs...". Pourquoi?
  • "Ils permettent aussi de suivre le climat social". Comment?

Une troisième question concerne la section "Une appréciation critique de la littérature et des conceptions rapportées". Il me semble que ce serait utile de faire une vraie synthèse des apports de chaque texte qui a été lu. Quels sont les grands points à retenir de la littérature quant aux facteurs de réussite des usages d'un forum? Que faut-il retenir de cette littérature?

Finalement, j'essaye de donner mes réponses à la question posée (Quels sont à votre avis, les facteurs qui favorisent l'interaction et l'émergence d'un savoir co-élaboratif entre les participants sur un forum ?). De mes propres recherches sur les communautés virtuelles d'enseignants et sur les communautés d'apprentissage d'étudiants futurs enseignants, je retiens plusieurs facteurs (pas exhaustifs et dans le désordre):

  • facteurs liés au dispositif (pédagogique ou organisationnel): - présence d'un animateur/modérateur qui cadre, rappelle les questions de base et les échéances, etc. - objectifs de l'usage du forum très clairs et si possible négociés entre les participants - soutien de la hiérarchie (par exemple en entreprise mais aussi pour des enseignants)
  • facteurs liés au groupe de personnes qui se constitue: - égalité des membres du groupe en terme de statut - négociation d'un objectif commun - constitution d'un climat social positif - élaboration commune d'usages de l'outil forum (ou invention de nouveaux usages qui permettent d'atteindre les objectifs)
  • facteurs liés aux compétences personnelles des membres du groupe: - compétence sociales et de communication à distance - compétences techniques - envie/besoin de consacrer du temps à la participation - volonté d'apprendre, de découvrir, de confronter ses idées

8 Bibliographie

  • Bellier, S. (2001) Le E-LEARNING Paris: Editions Liaisons
  • Bétrancourt, M. in Charlier, B & Peraya D. (2007) Transformation des regards sur la recherche en technologie de l'éducation. Bruxelles: Deboeck
  • Charlier, B., et Daele, A. (2006). Pourquoi les communautes d’enseignants aujourd’hui ? in
  • Daele, A., et Charlier, B. Comprendre les communautés virtuelles d’enseignants. Pratiques et recherches. Ed. L’Harmattan.
  • Charlier, B., et Peraya, D. (2003). Technologie et innovation en pédagogie. Dispositifs innovants de formation pour l’enseignement superieur. Ed. De Boeck Universite. Bruxelles.
  • Charlier, B & Peraya D. (2007) Transformation des regards sur la recherche en technologie de l'éducation. Bruxelles: Deboeck
  • Deaudelin, C. et Nault, T. (Eds.). (2003). Collaborer pour apprendre et faire apprendre. La place des outils technologiques. PUQ.
  • Deschryver, N. (2006). Une approche du concept de communauté de pratique dans le champ éducatif. Consulte le 01 janvier 2007. Communauté de pratique
  • Dillenbourg, P., Poirier, C., et Carles, L. (2003). Communautes virtuelles d’apprentissage : ejargon ou nouveau paradigme ? In Taurisson, A., et Sentini, A. « Pédagogiques.Net. L’essor des communautés virtuelles d’apprentissage. » Montreal, Presses. (p. 9-47) Communautés virtuelles d'apprentissage
  • Habermas, J. ( 1981 -1987) Théorie de l'agir communicationnel Tome 1 Rationalité de l'agir et rationalisation de la société. Paris: Fayard
  • Habermas, J. ( 1981 -1987) Théorie de l'agir communicationnel Tome 2 Pour une critique de la raison fonctionnaliste. Paris: Fayard
  • Heber-Suffrin, C., et Heber-Suffrin, M. (1992). Echanger les savoirs. Epi/Formation, Desclee de Brouwer. Paris.
  • Henri, F., et Pudelko, B. (2006). Le concept de communaute virtuelle dans une perspective d’apprentissage social in Daele, A., et Charlier, B. Comprendre les communautés virtuelles d’enseignants. Pratiques et recherches. Ed. L’Harmattan. (p. 105-126)
  • Henri, F. et Lundgren-Cayrol, K. (2001). Apprentissage collaboratif à distance. PUQ.
  • Guittard, C. (2006) Forums virtuels: Source de création et de diffusion des connaissances et nouvelle organisation productive ? Thèse de Doctorat en Sciences de Gestion, Université Louis Pasteur Strasbourg 1
  • Levy, P. ( 2002). Cyberdémocratie Paris: Odile Jacob
  • Levy, P. (
  • Leboterf, G. Ed(2006). Construire les compétences individuelles et collectives. Paris: Eyrolles
  • Palloff, R. M. et Pratt, K. (2005). Collaborating online: learning together in community. Jossey-Bass.
  • Peraya, D. (1994). Formation a distance et formation mediatisee. Recherches en communication, 11,
  • Schneuwly, B. (2008). Vygotskk, l'école et l'écriture Genève: Cahiers de la section science de l'éducation Université de Genève.
  • Wenger, E. (2005). La théorie des communautés de pratique, apprentissage, sens et identité. Les Presses de l’Universite Laval. Canada.

8.1 Education permanente France

  • Education permanente Réciprocité et réseaux en formation Numéro 144 2000
  • Education permanente Communiquer Numéro 167 2006
  • Education permanente Pédagogie et numérique contradiction et convergences ? Numéro 169 2007
  • Education permanente Intervention et savoir la pensée au travail Numéro 170 2007
  • Education permanente La formation et la recherche Numéro 170 2009

8.2 Education permanente Suisse

  • Education permanente Réseaux et formation continue 2008 - 1

9 Références

Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

10 Ressources web

Faits relatifs à Facteurs de réussite d'un forum — Recherche de pages similaires avec +.
Possède un sous-objet
« Possède un sous-objet » est une propriété prédéfinie représentant un constructeur de conteneur, et est fournie par MédiaWiki Sémantique.
Facteurs de réussite d'un forum +