Théorie de la diffusion de l'innovation

De EduTech Wiki
Aller à : Navigation, rechercher

La théorie de la diffusion de l’innovation (en anglais, innovation diffusion theory) proposée en 1962 par Everett Rogers a été appliquée autant sur le plan individuel (Rogers, 1995) que sur le plan organisationnel (Zaltman, Duncan, & Holbeck, 1973). Bien que ne concernant pas uniquement les technologies informatiques, elle offre un cadre conceptuel au concept d’acceptabilité car son but est d’expliquer comment une innovation technologique évolue du stade d’invention à celui d’utilisation élargie. Selon Rogers (1995), il existerait cinq éléments qui détermineraient l’adoption ou la diffusion d’une nouvelle technologie :

  • l'avantage relatif est le degré auquel une innovation est perçue comme étant meilleure que celles qui existent déjà. Il n’est pas nécessaire que cette innovation possède beaucoup plus d’avantages que les autres mais ce qui est important, c’est que l’individu la perçoive comme étant avantageuse,
  • la compatibilité est une mesure du degré auquel une innovation est perçue comme étant consistante avec les valeurs existantes, les expériences passées, les pratiques sociales et normes des utilisateurs. Une idée qui serait incompatible avec les valeurs et normes actuelles prendrait plus de temps à être adoptée qu’une innovation compatible. De même, dans certains cas, l’adoption d’une innovation compatible, nécessitera l’adoption au préalable d’un nouveau système de valeur ce qui peut prendre un temps considérable.
  • la complexité est une mesure du degré auquel une innovation est perçue comme étant difficile à comprendre et à utiliser. Les nouvelles idées qui sont simples à comprendre vont être adoptées beaucoup plus rapidement que d’autres qui nécessitent de développer de nouvelles compétences avant de pouvoir les comprendre.
  • la testabilité consiste en la possibilité de tester une innovation et de la modifier avant de s’engager à l’utiliser. L’opportunité de tester une innovation va permettre aux éventuels utilisateurs d’avoir plus de confiance dans le produit car il aura eu la possibilité d’apprendre à l’utiliser.
  • l'observabilité est le degré auquel les résultats et bénéfices d’une innovation sont clairs. Plus les résultats de l’adoption de l’innovation seront clairs et plus les individus l’adopteront facilement.

Chacune de ces caractéristiques prise seule n’est pas suffisante pour prédire l’adoption d’une innovation mais des études ont démontré qu’une combinaison de ces caractéristiques (des avantages, une compatibilité avec les croyances et les normes, un niveau de complexité bas, une possibilité de tester l’innovation et un fort degré d’observabilité) résulteront en de plus grandes chances d’adoption de l’innovation que si les caractéristiques sont inversés (Rogers, 1995). Par ailleurs, Tornatzky et Klein (1982) ont réalisé une méta-analyse de la littérature portant sur la théorie de la diffusion de l’innovation (75 publications) et ont démontré que trois de ces cinq caractéristiques influençaient davantage l’adoption d’une innovation. En effet, la compatibilité et les avantages relatifs seraient positivement liés à l’adoption tandis que la complexité y serait négativement liée.

Une étude de Moore et Benbasat (1991) a porté sur ces caractéristiques mais dans le contexte spécifique des technologies informatiques. Leurs résultats ont démontré que les caractéristiques qui déterminaient l’adoption d’une innovation étaient ceux mentionnés par la théorie de la diffusion de l’innovation de Rogers mais avec quelques modifications. En effet, ils y ont également ajouté le concept d’image qui se réfère au degré auquel l’utilisation de l’innovation améliore le statut social de l’individu et ont distingué deux dimensions au sein de l’attribut d’observabilité. Ces deux dimensions sont la visibilité de l’innovation (visibility) et la possibilité d’en démontrer les résultats (demonstrability). Moore et Benbasat (1995) ont par la suite testé leur modèle et ont démontré que le volontarisme, les normes sociales en place et l’ensemble des caractéristiques décrits précédemment étaient les éléments qui influençaient le plus l’adoption.

1 Voir Également

Théorie de l’action raisonnée , Théorie de l’action planifiée , Modèle d'acceptation de la technologie

2 Références

MOORE, G. C.; and BENBASAT, I. (1991). Development of an Instrument to Measure the Perceptions of Adopting an Information Technology Innovation, Information Systems Research, Volume 2, 1991, pp. 192-222.

ROGERS E. (1995), Diffusion of innovation, Free Press, New York, 4th edition.

TORNATZKY, L., G. et KLEIN, K.J., (1982). Innovation Characteristics and Adoption-Implementation : A Meta-analysis of Findings , IEEE Transactions on Engineering Management, EM-29, N°1 : 28-45.

ZALTMAN G., DUNCAN R., HOLBECK J. (1973), Innovation and organizations, John Wiley.