STIC:Mons2016

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

1 Introduction

Unité de technologie de l'éducation
Département des Sciences et de la Technologie de l'Education
Université de Mons
Mardi 29 novembre 2016 (9h30-17h) mercredi 30 novembre (9h30 - 12h30)

Thématique:

La compétence e-learning des apprenants, un défi majeur de l’éducation numérique

Intervenant:

Daniel K. Schneider, TECFA, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, Université de Genève.

Résumé

La compétence e-learning définit dans quelle mesure une personne participe à des apprentissages numériques tels que l'apprentissage universitaire conversationnel, le e-learning rapide dans une entreprise, les MOOCs, le multimédia interactif, la technologie en salle de classe, etc. Le taux d'échec et d'abandon de certains programmes d'apprentissage en ligne est parfois élevé. Une des raisons vient du déficit d' « alphabétisation numérique » au sens large. Une autre raison est que le e-learning est souvent utilisé comme une opportunité pour introduire une nouvelle pédagogie active, ce qui demande un effort d'adaptation culturelle des apprenants.

Cette alphabétisation, nommée de différentes manières dans la littérature anglophone (par exemple: online learning skills or e-learning skills, e-learner competency, e-learning readiness, distance learner competence, blended learner competence, etc.) désigne les compétences, les connaissances, les attitudes et les jeux de comportements nécessaires pour participer à des programmes d'apprentissage numérique.

Tout d’abord, nous définirons la compétence e-learning par quatre dimensions principales (numérique, communication, culture pédagogique et métacognition). Ces dimensions se recoupent partiellement et sont attachées à des types d’acteurs et des traditions de recherche différentes. On peut les décliner en plus de cinquante savoir-faire. Ensuite, nous nous interrogerons sur la pertinence d'un modèle à composants et nous nous poserons la question de savoir s'il ne faudrait pas s'intéresser davantage aux modèles développementaux qui définissent une sorte d'intelligence e-learning qu'il faudrait chercher à développer. Dans ce sens nous nous rapprocherons des débats qui ont lieu dans le domaine de l'interculturalité.

A travers ces apports théoriques et une mise en situation de nos compétences e-learning et de celles de nos étudiants, nous aimerions construire ensemble une réflexion sur les besoins de formations directes mais aussi d'adaptation de scénarios, par exemple par le biais d'activités d'éveil. Nous finirons par entamer une discussion sur ce qui peut favoriser une participation plus active et autonome dans une formation numérique et au-delà.

2 Exposé première partie et visite de sites (mardi matin)

Sites:

3 Les compétences de survie (Mardi début après-midi)

  • Exposé 2ème partie
  • Discussion et amélioration du mindmap "niveau de survie"
  • Regroupage

4 Analyse d'un learning design (mardi fin après-midi)

Résumé de l'activité:

  • Présentation du scénario - court descriptif
  • Lecture - 5min
  • Revoir le scenario en groupe de 3-4 - 20 min.
  • Post-its sur le mur - 5 min.
  • Mise en commun - 15 min
  • Total = 1h00 max.

Ressources:

5 Discussion d'outils et stratégies pour le "21st century learning"

(mercredi matin)

Agenda à négocier et compléter:

  • Exposé 3ème partie (modèles développementaux)
  • Quelles pédagogies favorisent l'acquisition d'une compétence e-learning élevée (utiliser, traiter, produire, critiquer, partager, etc.)
  • Lesquelles en ont besoin ?
  • Peut-on imaginer un environnement qui marie informations, échanges, co-construction de savoirs, gestion de connaissances, traitement de connaissances et pédagogie ou éducation ? (Bereiter x Nonaka x Wikipedia x Wenber x ....)
  • Comment soutenir des objectifs transversaux avec une technologie ou une techno-pédagogie ?