Praxéologies partagées, internalisation et externalisation des composantes

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Fiche réalisée par Elias El Hamdaoui, Guillaume Ismaïli et Arthur Deschamps (Volée Aegir) dans le cadre du cours conduite de la recherche 2021-2022.

1 Origine et définition

Le terme praxéologie renvoie à la fois à la notion de tâche (du grec ancien “praxis”) et à la notion de théorie (du grec ancien “logos”). Selon Sanchez et Monod-Ansaldi (2015), “le savoir-faire (ou praxis) et la connaissance (logos) décrivent, expliquent et justifient la pratique”.
D’autre part, “une praxéologie consiste en une tâche, une technique et un argument plus ou moins structuré qui justifie ou encadre la technique pour cette tâche, englobant à la fois le savoir-faire et la connaissance, par rapport à une famille de tâches” (Aldon et al., 2013).

Selon Chevallard (1999) la tâche, la technique, la technologie et la théorie sont les quatres composants de la praxéologie et sont divisés en plusieurs blocs associés entre eux :

  • Il y a le bloc “pratico-technique” renvoyant à la notion d’une tâche et de son accomplissement, le “praxis”, et de la mise en œuvre d’une technique (d’une manière de faire), c’est le “savoir-faire”.

Cette technique est basée sur un “discours raisonné”, une justification, le “logos”. C’est ce qui formera la notion de technologie. Justifiant cette technologie, il y a la notion de théorie,qui elle, est assumée et établie.

  • En association avec le bloc pratico-technique, il y a le bloc technologie/théorie qui émerge ici, c’est le “savoir”.

Les différentes notions et composants que sont la tâche, la technique, la technologie et la théorie, intégrés et associés entre eux en bloc dans un “système dynamique” constituent une “praxéologie”.

2 Transposition méta-didactique et praxéologies partagées

Monod-Ansaldi (2015) et al. ont articulé leurs travaux de recherche orientée par la conception (RoC) en s’appuyant sur la transposition méta-didactique.
Selon Monod-Ansaldi et al. (2015) : “La transposition méta-didactique est le processus qui, à partir des praxéologies distinctes des chercheurs et des praticiens, va leur permettre d’élaborer une praxéologie partagée, c’est-à-dire un point de vue commun” (p.2).

Toujours selon les mêmes auteurs :

La transposition méta-didactique est alors le processus qui, à partir des praxéologies distinctes des chercheurs et des praticiens, et grâce aux interactions qui se nouent entre eux, va permettre aux chercheurs, enseignants et autres acteurs de la recherche, d’élaborer une praxéologie partagée qui se traduit, en particulier, par un discours commun sur la pratique (p.3).

Ainsi, les praxéologies impliquant ici des enseignants et des chercheurs en les amenant à collaborer vont évoluer afin de tendre vers une praxéologie partagée.

3 Illustration : Le jeu “Mets-toi à table !”

“Mets-toi à table !” est un jeu sérieux ayant pour objectif de sensibiliser les lycéens aux différents enjeux de l’alimentation.
Ce jeu est de type “Qui est-ce ?”, c’est-à-dire que “deux équipes composées de deux joueurs s'affrontent pour démasquer certaines caractéristiques d’un personnage tiré au sort et masqué par l'équipe adverse, en s'appuyant sur les caractéristiques de l'alimentation de ce personnage et des documents fournis dans le jeu” (Monod-Ansaldi et al., 2015).

Un questionnaire réflexif a été effectué lors de cette même étude afin d’évaluer l’évolution des praxéologies des différents acteurs du projet, ce dernier a identifié la présence de processus de brokering entre certains des acteurs cités précédemment.
Il semblerait également que le jeu MTAT soit un objet frontière mettant en lien les différents acteurs du projet : les élèves, l’enseignant, le concepteur et les chercheurs.

Finalement, les résultats obtenus à l’issue de ce questionnaire ont permis de mettre en évidence que le jeu MTAT semble favoriser la praxéologie partagée, et cela par le biais des concepts de broker et d’objet frontière.

4 Références

Aldon, G., Arzarello, F., Cusi, A., Garuti, R., Martignone, F., Robutti, O., ... & Soury Lavergne, S. (2013). The Meta-didactical transposition: A model for analysing teacher education programs. In PME37 Conference (Vol. 1, pp. 97-124). PME.

Chevallard, Y. (1999). La recherche en didactique et la formation des professeurs: problématiques, concepts, problèmes. Actes de la Xe Ecole d’Eté de didactique des mathématiques (Houlgate 18-25 aout 1999), 98-112.

Monod-Ansaldi, R., Sanchez, E., Devallois, D., Daubias, P., Brondex, A., Doche, A. S., ... & Perez, P. (2015). Un exemple de recherche collaborative orientée par la conception analysée au regard de la Théorie anthropologique du didactique. Atelier Méthodologies de conception collaborative des EIAH: vers des approches pluridisciplinaires.

Sanchez, É., & Monod-Ansaldi, R. (2015). Recherche collaborative orientée par la conception. Un paradigme méthodologique pour prendre en compte la complexité des situations d’enseignement-apprentissage. Éducation et didactique, (9-2), 73-94.