Chat en ligne, messagerie instantanée et microblogage

De EduTech Wiki
(Redirigé depuis Messagerie instantanée)
Aller à : navigation, rechercher
Enseigner en ligne
Module: Enseigner à distance dans l'urgence
Page d'entrée du module
Enseigner à distance dans l'urgence
brouillon intermédiaire
2020/04/29 ⚒⚒ 2020/03/16
Objectifs
  • Utiliser les outils de chats à des fins pédagogiques
  • Créer des groupes de travail
  • Choisir la technologie adaptée à votre enseignement et vos étudiants
Voir aussi
Catégorie: Enseigner à distance dans l'urgence

Objectifs

  • Utiliser les outils de chats à des fins pédagogiques
  • Créer des groupes de travail
  • Choisir la technologie adaptée à votre enseignement et vos étudiants

Voir aussi/suites

  • Qualité: brouillon
  • Difficulté: intermédiaire

1 Introduction

Cet article présente plusieurs formes de communication instantanée et donne quelques conseils pour leur utilisation dans l'enseignement.

Le chat en ligne peut se référer à tout type de communication sur Internet qui offre une transmission en temps réel de messages textuels de l'expéditeur au destinataire. Les messages de chat sont généralement courts afin de permettre aux autres participants de répondre rapidement. Ainsi, un sentiment similaire à celui d'une conversation orale se crée, ce qui distingue le chat d'autres formes de communication en ligne basées sur le texte, telles que les forums Internet et le courrier électronique. (Wikipedia)

La technologie de messagerie instantanée (IM) est un type de chat en ligne qui offre une transmission de texte en temps réel sur Internet. Les messages courts sont généralement transmis entre deux parties, lorsque chaque utilisateur choisit de compléter une pensée et de sélectionner "envoyer". Une messagerie instantanée plus avancée peut ajouter le transfert de fichiers, d'hyperliens cliquables, le chat audio ou vidéo. La technologie de la messagerie instantanée a commencé à été très populaire à la fin des années 1990, par exemple le MSN de Microsoft, puis est tombée en désuétude à la fin des années 2010. (Wikipedia)

Le microblog, selon Wikipédia permet des publications plus courtes que dans les blogs classiques, qu'il s'agisse de textes courts, d'images ou de vidéos intégrées. Les flux d'agrégation sont plus légers que dans les blogs traditionnels et peuvent contenir tout le message. Le but des microblogs est de diffuser plus fréquemment des informations en se limitant au minimum utile, à mi-chemin entre messageries instantanées et blogs. Comme les blogs, ils autorisent un archivage web ; comme les messageries instantanées, ils permettent la diffusion en temps réel d'informations jugées pertinentes par leurs éditeurs.

Les Etherpad sont des outils de rédaction collaborative en temps réel que l'on peut utiliser comme un chat. Plus précisément, un etherpad permet à plusieurs personnes de partager l'élaboration simultanée d'un texte, et d'en discuter en parallèle, via une messagerie instantanée (Wikipedia). Populaires dans l'enseignement à distance, ils servent par exemple comme icebreaker, comme outil de brainstorming ou encore pour planifier/esquisser un document. Le contenu produit peut être exporté et réutilisé ailleurs.

2 Historique des technologies

Les applications de chat et de messagerie instantanée ont été utilisées dans l'éducation depuis le début. Au début des années 1990, des technologies telles que l'Internet Relay Chat (IRC) et les réalités virtuelles textuelles (par exemple les MUD et MOO) ont été utilisées comme composants des dispositifs de formation basés sur le web. Les plateformes pédagogiques et autres technologies d'intégration comprennent généralement une fonction de chat synchrone ou asynchrone, mais en règle générale, elle n'est pas très performante. La messagerie instantanée a été relancée autour de 2015 par quatre types d'applications de messagerie : les applications mondiales pour téléphones portables comme What's up, les compléments de réseaux sociaux comme Facebook Messenger, les systèmes de messagerie privée et le micro-blogging.

La popularité du microblogging (et en particulier de Twitter) peut être attribuée à trois facteurs : la conversation entre les utilisateurs, un écosystème décentralisé d'applications tierces et, par conséquent, la nature distribuée des utilisateurs (Watson, 2011). Les effets positifs du microblogging en tant qu'outil de coordination entre étudiants et tuteurs ont été documentés. L'utilisation de Twitter comme canal de retour pour les interactions entre étudiants dans une salle de classe peut avoir des effets positifs. Plus important encore, Twitter peut être utilisé comme une sorte de système de réponse en classe où les professeurs peuvent utiliser des tweets pour améliorer l'interaction avec les étudiants. Selon Watson (2011) qui a mené une étude auprès d'étudiants britanniques de première année d'université, Twitter a été utilisé comme : un objet d'étude, un outil pour communiquer les annonces de la classe, comme un moyen de permettre aux étudiants de réfléchir sur leur apprentissage, une chance d'obtenir un retour d'information instantané de la part des étudiants, et comme l'outil spécifique utilisé pour faciliter les conversations en classe. L'utilisation continue du micro-blogging semble également avoir la capacité de changer la dynamique sociale d'une classe, en étendant le social de la classe au-delà du physique. Pour rentabiliser l'utilisation de Twitter ou d'autres technologies similaires en classe, il faut que les apprenants s'engagent dans des messages liés à la tâche. Kraushaar et Novak (2010), dans une étude utilisant à la fois des questionnaires et des logiciels espions installés sur les ordinateurs portables des apprenants, ont découvert que les étudiants avaient un comportement multitâche important avec leurs ordinateurs portables et que les applications logicielles non liées aux cours étaient ouvertes et actives environ 42 % du temps. Un ratio élevé de comportement multitâche distrayant par rapport à productif pendant les cours a entraîné une baisse des résultats scolaires.

À partir du milieu des années 2010, les systèmes de messagerie d'équipe comme Slack, qui permettent de créer des espaces d'équipe avec des canaux de groupe ou privés, sont devenus populaires dans l'industrie, la recherche et l'éducation. Les utilisateurs peuvent télécharger des photos et d'autres fichiers, et étiqueter les messages. L'avantage de l'utilisation de tels systèmes par rapport au courrier est que la messagerie est plus rapide, moins formelle et plus sociale. En outre, ces systèmes fonctionnent comme des applications sur toutes les plateformes, et également comme des applications de navigation. Par rapport aux applications de messagerie instantanée et/ou de chat que l'on peut trouver dans les portails d'intégration tels que les systèmes de gestion de l'apprentissage, ces systèmes modernes sont plus faciles à utiliser, offrent plus de fonctionnalités et permettent une notification en temps réel. "Faciliter la communication entre les membres d'un groupe dans une classe en ligne peut être une tentative, au mieux. Rebondir dans les e-mails dans un fouillis continu de fils multiples, se sentir mal à l'aise pour partager des informations de contact personnelles ou ajouter des camarades de classe aux médias sociaux peut être évité en utilisant des moyens de communication créés spécifiquement pour la gestion de projets". (Fulton, 2018). Slack étant un service commercial, les établissements d'enseignement peuvent préférer faire appel à un concurrent comme Mattermost). Les microblogs sont une invention plus récente et sont apparus pour la première fois en tant que logiciels sociaux. Le système le plus connu est Twitter (voir section 11.5 ).

Il est difficile de distinguer clairement les différentes formes de communication instantanée. Selon Wikipedia, le terme "chat" peut englober une assez grande variété de technologies : "Le chat en ligne, dans une définition moins stricte, peut être principalement tout chat direct en mode texte ou vidéo (webcams), un chat en tête-à-tête ou un chat de groupe (formellement connu sous le nom de conférence synchrone), utilisant des outils tels que les messageries instantanées, le chat par relais Internet (IRC), les "talkers" et éventuellement les MUD".

3 Utilisation pédagogique

Chacun de ces systèmes peut être utilisé à diverses fins, directes et indirectes, et leurs utilisations dans un contexte pédagogique dépendent de différents facteurs, par exemple :

  • Le contexte synchrone, asynchrone ou mixte
    Le chat est utilisé de préférence dans un contexte totalement synchrone, le microblogging en contexte asychrone, et la messagerie instantanée peut être utilisée dans un contexte hybride.
  • Positionnement des utilisateurs les uns par rapport aux autres
    Dans un chat ou dans une messagerie instantanée, les utilisateurs sont en général sur le même niveau, à moins qu'il existe des différences de rôles (e.g., présence d'un animateur/modérateur de la discussion versus simple discutant) ou de pouvoir technique (e.g. possibilité d'exclusion). Dans le microblogging, il y a plutôt une hiérarchie de type top-down : l'auteur du message est responsable du contenu qu'il a envoyé et donc naturellement plus impliqué.
  • La centralité de la communication
    La communication peut être, d'une part un élément central dans l'activité pédagogique, par exemple dans le cas d'un focus group, le support ou tutorat, ou encore l'échange sur le contenu d'un message dans un microblog. D'autre part, elle peut être un élément accessoire à une activité pédagogique principale comme dans le cas de l'écriture collaborative d'un document, dans des reading groups qui s'organisent autour de la lecture collective d'une ouvrage, etc.

Dans cette section, nous proposons une liste non exhaustive des fonctions pédagogiques que les quatre catégories d'outils peuvent avoir en termes généraux. Des outils plus spécifiques sont traités dans la section suivante. Nous terminons la section avec quelques conseils de précaution à prendre.

3.1 Formation de communautés d'apprentissage, communautés de pratiques ou groupes de travail

Surtout la messagerie instantanée est souvent utilisée dans le contexte d'une communauté d'apprentissage, une communauté de pratique, ou un groupe de travail dans lesquels les personnes collaborent directement ou sont intéressées par un domaine ou objectif partagé.

L'utilisation de la messagerie instantanée peut servir à ce propos comme environnement global de support à un cours. La messagerie est utilisée dans ce contexte pour donner des annonces, ainsi que permettre l'échange entre étudiants et avec l'équipe enseignante. L'équipe enseignante peut exploiter ce moyen direct par exemple pour renforcer le suivi d'un rythme régulier ou résoudre des tensions liées aux délais.

Un compte de microblogging peut être utilisé pour rassembler des personnes qui partagent le même objectif d'apprentissage, comme par exemple dans l'account twitter R4DS online learning community qui est focalisé sur l'apprentissage du langage de programmation R. Cette communauté d'apprentissage intègre également un outil de messagerie instantanée (i.e. Slack) pour favoriser les échanges entre apprenants.

3.2 Présence sociale

Le chat et la messagerie instantanée peuvent fournir une présence sociale dans des contextes d'apprentissage à distance dans lesquels les apprenants peuvent se sentir isolés. Même sans communication directe, la possibilité de voir d'autres personnes connectées en même temps peut contribuer à ce que les personnes se sentent moins seules. En revanche, si l'outil n'est utilisé que par peu d'apprenants, cela risque de causer l'effet contraire : les personnes vont se trouver souvent toutes seules à l'intérieur de l'outil et donc se sentir encore plus isolées.

3.3 Discussion et argumentation

Le chat et la messagerie instantanée peuvent être utilisés comme moyen de débat, que ce soit une simple discussion ou un exercice d'argumentation sollicité par l'équipe enseignante.

Contrairement à un forum, dans lequel les apprenants peuvent prendre leur temps pour réfléchir à une réponse, le côté synchrone de ces outils impose un rythme plus serré. Tout participant peut s'exprimer à tout moment, ce qui n'est pas possible notamment dans les discussions orales lors desquelles les voix se superposent. De ce fait, souvent plusieurs threads (fils) de discussion se développent en même temps à l'intérieur du même groupe. Ce phénomène peut être très intéressant par exemple dans une situation de brainstorming.

3.4 Aide sur demande

Dans le cadre du tutorat formel ou informel, ces outils peuvent servir aux apprenants pour chercher de l'aide immédiate ou différée. En fonction du type de communication envisagée, l'aide peut être individuelle ou intégrée dans un canal de communication de groupe. Certains outils permettent de partager l'écran ou de téléverser des fichiers, ce qui peut représenter un atout technique important dans le support aux apprenants.

3.5 Diffusion de contenu d'intérêt

Surtout dans le microblogging , plusieurs comptes peuvent s'occuper à diffuser des contenus d'intérêt pour une communauté de référence. Ces contenus peuvent concerner des nouvelles (e.g. résultat d'une recherche), des conseils sur des bonnes pratiques, des ressources intéressantes, etc.

Il existe également des accounts (comptes) automatisés, comme c'est souvent les cas des archives des preprints (e.g. PsyArXivBot, qui informent les followers de l'account (compte) sur la présence de nouveaux contenus.

3.6 Précautions

La plupart des éducateurs et des apprenants préfèrent séparer la sphère privée de l'éducation (et préfèrent donc ne pas utiliser les environnements de type Facebook ou Twitter). Les logiciels de microblogging comme Twitter ajoutent des interférences externes et soulèvent des problèmes supplémentaires de protection de la vie privée.

4 Choix technologiques

4.1 Messageries d'entreprise

Le système le plus utile en 2020 semble être la plateforme Slack. Elle est gratuite jusqu'à un certain volume de données. TECFA (qui héberge et anime ce wiki) a du l'abandonner pour cette raison et on utilise dorénavant Mattermost, mais il a fallu installer son propre serveur.

Une autre alternative populaire et gratuite est Discord, un outil très populaire chez les gamers et les développeurs.

4.2 Chat

  • Le chat dans Moodle n'est pas super utile, car la conversation n'est pas enregistrée. Donc les nouveaux arrivés ne voient ce qui a été discuté avant leur arrivée. Comme alternative, essayez un etherpad. Son avantage est que l'on peut restructurer tout ce qui a été écrit.
  • Tous les systèmes de vidéoconférence ont des chats. Les fonctionnalités de chats de Skype ou Zoom sont corrects, sans plus. Il est surtout intéressant de les utiliser comme canal parallèle durant une conférence audio/vidéo, c'est-à-dire pour faire des commentaires, ajouter des ressources, poser des questions.
  • Cisco Jabber est une solution commerciale, basée sur un vrai standard (Jabber). Certaines institutions y ont accès (comme UniGE), mais pas forcément les étudiants.
  • Facebook Messenger enregistre les conversations, mais on conseille de ne pas utiliser un environnement qui sert à des fins privés. Enfin, vous pouvez créer votre Facebook privé et ensuite ne pas devenir "ami" de vos étudiants/participants.

4.3 Microblogging

Créer et utiliser un "canal" Twitter peut être utile pour faire des annonces. Par contre, il faut faire attention aux directives concernant la sphère privée.

4.4 Etherpad ou similaire

  • Dans l'enseignement à distance français, Framapad, une application en ligne gratuite qui permet d'annoter une page par pleins d'utilisateurs simultanés est souvent utilisé à la place d'un chat.

Cet article appartient au module enseigner à distance dans l'urgence et fait partie du portail Enseigner en ligne.