Hero.coli

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Page réalisée dans le cadre du cours Jeux Vidéo Pédagogiques (VIP)
(volée "Wall-e" 2016-2017) de la formation maltt, au TECFA.

Cette page est une ébauche en cours de réalisation. Ne pas citer.


1 Description

Hero.Coli est un jeu dans lequel on incarne une bactérie, nommée Cellia. Le joueur doit l'aider à se développer et survivre dans son environnement naturel. Pour se faire, il faut récolter des bio-briques (des séquences codantes d'ADN) pour créer de nouveaux gènes et adapter la bactérie à de nouvelles situations. En effet, elle rencontrera différents obstacles au cours du jeu, qui peuvent être déjoués par certains gènes, et des ennemis (lymphocytes), qui peuvent la blesser, ou encore des zones toxiques, qu'elle devra éviter.

1.1 Contenu enseigné

Il s'agit d'un jeu portant sur des notions de biologie. Plus précisément, il tente d'enseigner des connaissances concernant le développement d'une bactérie "Escherichia coli". Notamment, comprendre comment celle-ci se développe (absorption d’ADN et amélioration de ses capacités, environnement dans lequel elle vit, manière dont elle se déplace, dangers qu’elle rencontre, etc…). Aussi, ce qui peut être particulièrement utile pour des étudiants en biologie par exemple, il permet d'apprendre quelles sont les différentes Bio-briques existantes, comment elles peuvent construire des gènes, dans quel ordre elles doivent être utilisées pour cela. Le joueur est également informé que certaines Bio-briques peuvent en inhiber d'autres.

1.2 Mécanique de jeu

1.2.1 éléments du jeu et leur comportement

La bactérie Cellia réagit aux contrôles du joueur (clavier, au moyen des flèches ou souris au moyen du clic gauche). Elle peut également mourir si elle reste trop longtemps dans les zones rouges ou si elle entre en contact prolongé avec une autre bactérie. Elle peut pousser un caillou, si le joueur lui indique d'avancer contre ledit caillou. Elle peut récolter des bio-briques et elle est modifiée lorsque le joueur équipe un nouveau gène. Elle peut briller de certaines couleurs lorsqu'elle est exposée à une lumière d'une autre couleur et que le gène correspondant est équipé. Ã certains endroits, elle se divise en deux automatiquement, marquant un checkpoint en cas de mort.

Les bactéries étrangères sont plus grosses, rouges et vertes, informes et se déplacent automatiquement selon un pattern prédéfini et fixe. Elles peuvent tuer Cellia si elles la touchent assez longtemps, cependant elles ne la poursuivent pas.

Les cailloux sont représentés par un contour blanc et un centre transparent avec un effet dégradé. Ils ne bougent pas, à moins que Cellia ne les pousse. Ils bloquent les bulles, permettant à Cellia de passer.

Les zones toxiques sont rouges et immobiles. Elles tuent Cellia si elle entre dedans.

Les bio-briques sont immobiles et brillantes. Elles sont représentées par une hélice d'ADN. Cellia peut les ramasser. Elles sont affichées avec une icone signifiante de leur rôle dans le menu de construction des gènes.

Les éléments de décor interactifs sont des blocs qui ne bougent que si "Cellia" possède un gène qui lui permet de briller de la même couleur que le bloc lorsqu'elle entre dans une zone éclairée par une lumière d'une autre couleur.

Le menu d'inventaire affiche les gènes déjà construits. Il est possible de les équiper et les déséquiper par un clic gauche sur leur icone.

Le menu de construction des gènes comporte une zone d'explications avec une séquence codante dans laquelle le joueur peut insérer des bio-briques par un clic gauche, une zone contenant 4 sous menus contenant les bio-briques selon leur ordre dans la séquence codante, une zone affichant le résultat final avec un bouton de validation pour construire le gène et une zone affichant les gènes déjà construits.

1.2.2 objectif(s) du joueur

L'objectif du joueur est d'aider la bactérie Cellia à se développer et à survivre dans son environnement naturel, qui se présente dans le cadre du jeu selon le principe d'un labyrinthe que l'on explore. A cette fin, le joueur doit lui faire ramasser les divers séquences codantes et Bio-briques parsemées dans son environnement pour ensuite les assembler et créer différentes nouvelles capacités qu’elle pourra alors utiliser pour explorer le milieu dans lequel elle se trouve de manière plus performante, cela tout en évitant les dangers potentiels qu'elle peut rencontrer (bulles, composés toxiques, ...)

1.2.3 actions du joueur

Durant le jeu, le joueur déplace la bactérie Cellia à l'aide de la souris en cliquant à un endroit spécifique vers lequel elle commencera alors à se diriger. Il est possible de lui faire changer de direction durant un de ses déplacements en cliquant à un autre endroit lorsqu'elle se trouve déjà dans un déplacement. Il est aussi possible de maintenir le clic enfoncé pour que la bactérie se déplace en continu dans la direction du curseur. Comme alternative, il est possible de déplacer Cellia avec les touches directionnelles de son clavier.

Les déplacements sont un élément important du gameplay dans ce jeu, car c'est par ce dernier que le joueur peut faire en sorte que Cellia évite des obstacles et/ou dangers. Aussi, pour accéder à de nouvelles zones, il faut déplacer Cellia, afin qu'elle pousse des cailloux pour bloquer des bulles, ou encore qu'elle aille dans une zone éclairée d'une lumière spécifique afin d'ouvrir un passage.

Par ailleurs, le joueur doit également construire différents gènes avec les bio-briques qu'il trouve. Pour cela, il doit entrer dans l'interface de construction accessible depuis l'inventaire en cliquant dessus, puis y déplacer les différentes Bio-briques dans les emplacements correspondants.

1.3 Copies d'écran éventuelles

1.4 Environnement informatique (exécutable / web, Système d'exploitation, éventuellement langage de développement)

Le jeu est jouable dans un navigateur à l'aide du plug-in Unity web player. Il n'y a donc pas de restrictions particulières concernant le système d'exploitation ou le navigateur utilisé.

1.5 Accès (lien, éditeur, prix)

Le lien pour accéder à ce jeu est le suivant: http://herocoli.com

Il s’agit d’un jeu en cours de développement développé par une petite équipe du CRI à Paris et qui n’a donc pas d’éditeur. Aussi, l’accès au jeu est gratuit.

2 Principes pédagogiques

L'approche pédagogique de Hero.Coli est constructiviste. En effet, le joueur est placé en situation et doit transformer ses connaissances préalables en connaissances nouvelles à l'aide de la tâche. Nous parlons alors d'équilibration majorante. En outre, le sujet apprenant est impliqué activement dans l'activité. Dans le cas de Hero.Coli, le joueur doit avancer pour récolter les bio-briques et il doit également aller de lui-même dans le menu de construction de gènes pour assembler ces bio-briques et former les gènes nécessaires à sa progression dans le jeu. Ce n'est qu'en cas de succès, qu'il est possible d'avancer dans le jeu. Dans une moindre mesure, l'approche est également cognitiviste, comme l'environnement du jeu vise à rendre concret des éléments abstraits pour l'utilisateur. Il n'est pas possible d'observer une bactérie évoluer dans son milieu sans microscope. Les échelles de taille sont également importantes pour que le joueur comprenne que les grandes cellules (des macrophages, peut-être) ont besoin d'être plus grandes que "Célia" pour pouvoir la phagocyter.

3 Intégration du contenu enseigné dans le jeu

Analyse de la capacité du jeu à intégrer le contenu enseigné dans la mécanique de jeu. Voici quelques types d'intégration qui pourront être cités:

  • intégration dans la mécanique: apprentissage d'un système, stratégie gagnante
  • intégration par les obstacles
  • intégration via le contexte
  • intégration au niveau de la fiction

4 Points forts et points faibles

4.1 Points forts

  • Monde facilement appréhendable. Les zones dangereuses sont en rouge. Les rochers bloquent des bulles par endroits, pour que le joueur puisse comprendre qu'il doit les utiliser pour bloquer les bulles à d'autres endroits. les bio-briques brillent, pour que le joueur comprenne que ce sont des éléments importants.
  • L'enjeu est clair (sortir du labyrinthe) et le jeu a une fin explicitement présentée.
  • Musique relaxante et appropriée au jeu.
  • La représentation de l'environnement est assez fidèle à la réalité, même si elle est simplifiée (milieu aqueux représenté en bleu et identifiable par la présence de bulles, zones toxiques, autres cellules qui tentent de manger Cellia,...)
  • Mode bac à sable qui permet de tester différentes combinaisons de gènes sur des éléments interactifs, en toute liberté.
  • Il est nécessaire de s'intéresser aux bio-briques pour pouvoir avancer dans le jeu.
  • Menu de construction des gènes intuitif.

4.2 Points faibles

  • Le contenu explicatif au sujet des bio-briques n'est pas nécessaire à comprendre pour avancer dans le jeu. Il est possible de terminer le jeu sans lire une ligne de texte.
  • Le texte explicatif est présenté de manière peu agréable (fenêtre affichée lors du passage de la souris sur une bio-brique, police d'écriture petite, quantité importante de texte dans l'interface de construction des gènes, termes techniques compliqués,...).
  • Pousser les cailloux peut s'avérer difficile à cause de leur forme arrondie par endroits et des mécaniques de déplacement peu précises.
  • Il est possible de faire sortir les boutons de la fenêtre si l'on "équipe" trop de gènes.
  • Le menu de construction ne demande pas au joueur de savoir dans quel ordre s'insèrent les briques. Le joueur n'a qu'à cliquer sur les bio-briques dans n'importe quel ordre pour les placer automatiquement au bon endroit.
  • Peu de feedback de la part du jeu, excepté lorsqu'un chemin s'ouvre ou lorsque la bactérie meurt. Il est possible de construire les gènes, même s'il est indiqué dans la description que deux bio-briques ne sont pas compatibles.

5 Logiciels similaires

  1. Eterna. Dans ce jeu, le joueur associe des molécules, forme des chaînes de molécules selon certains principes. La similitude avec Hero.Coli est assez visible. Il s'agit de respecter les règles de construction d'une chaîne (ADN pour Hero.Coli, molécules pour Eterna). Pour un joueur intéressé, les principes qui régulent la construction des molécules seront explorées. Malheureusement, il est possible de passer à côté du contenu enseigné.
  2. A slower speed of light. En effet, dans ce jeu qui a pour but de faire apprendre des notions liées à la théorie de la relativité, le joueur se met dans la peau d’un personnage représentant l’esprit d’un enfant, et doit ramasser des orbes pour pouvoir “évoluer” et ainsi avancer dans le jeu. Cette mécanique est relativement semblable à celle d’Hero.Coli où l’on doit ramasser des éléments codants et des Bio-briques afin de faire évoluer notre personnage et ainsi accéder à de nouveaux endroits dans le jeu.
  3. Orbitrunner. Dans ce jeu, on contrôle un soleil que l’on doit diriger à l’aide de la souris. Selon le niveau de difficulté, un certain nombre d’étoiles apparaissent autour du soleil, et le but du jeu est de garder le soleil suffisamment proche d’elles pour ne pas qu’elles sortent de l’écran ou qu’elles n'entrent en collision. J’ai trouvé que cette mécanique de jeu ressemblait à celle d’Hero.Coli du fait qu’une partie du jeu se faisait également en dirigeant notre personnage de sorte à éviter des dangers, bien que le premier jeu proposé ici reste plus similaire en terme de mécanique.