Film interactif

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cet article est une ébauche à compléter. Une ébauche est une entrée ayant un contenu (très) maigre et qui a donc besoin d'un auteur.

Contenu en cours de production...

1 Définition et historique

Le film interactif est un support multimédia caractérisé par une histoire à arborescence non linéaire, dans laquelle le joueur navigue en utilisant des liens hypertextes, faisant ainsi évoluer l'histoire.

Au cinéma, une expérience interactive a été proposée dès les années soixante par le réalisateur tchécoslovaque Radúz Činčera pour son film Kinoautomat (1967)[1]. Chaque siège de la salle était équipé de deux boutons permettant aux spectateurs de choisir à plusieurs reprises parmi deux versions du film. Cela ne donnait pourtant que l'illusion du choix aux spectateurs car, quels qu'ils soient, ils se concluaient toujours par la même fin de l'histoire (les arcs narratifs convergeaient avant chaque décision à prendre). Le réalisateur a voulu, par cette expérience, représenter sa vision de la nature de la démocratie tout en faisant l'allégorie du destin et du déterminisme.

Jusqu'il y a quelques années, le film interactif a peu évolué au cinéma et a surtout été considéré comme un type de jeu vidéo ayant un gameplay centré sur des scènes cinématiques entrecoupées de situations où le joueur doit choisir les actions à réaliser et les décisions à prendre par le ou les personnages du jeu. Ce style de jeu a ensuite évolué vers un format hybride mêlant plusieurs types de gameplay.

En 2018, avec la sortie de Black Mirror : Bandersnatch sur la plateforme de streaming Netflix[2], le film interactif a pris une nouvelle dimension en proposant aux téléspectateurs d'influencer le déroulement de l'histoire dans une œuvre cinématographique. Bien que cette innovation ne fasse pas l’unanimité, les projets de films interactifs se démultiplient, considérés par certains comme l'avenir numérique du septième art et des séries télévisées.

Les codes du genre sont à nouveaux bouleversés en octobre 2020 avec Ørdesa, qualifié par son réalisateur de film organique réagissant à ce que le spectateur observe - en inclinant par exemple son smartphone - outrepassant ainsi les critiques adressées jusque-là aux films interactifs sur le manque d'immersion (généré par les ruptures incessantes dans le déroulement de l'histoire dues aux irruptions d'interfaces).

2 Objectifs

Les films interactifs visent ont avant tout à démultiplier l'engagement du spectateur. Habituellement passif, il devient un acteur qui exerce un certain contrôle sur le support multimédia qu'il visionne. La finalité de cet engagement est de générer du plaisir chez l'utilisateur à "jouer" avec les contenus, lui donnant ainsi envie de prolonger cette expérience de communication nouvelle.

Voici un récapitulatif de ce qui oppose le film classique du film interactif[3]:

Film classique Film interactif
histoire linéaire avec un scénario histoire composée de plusieurs scénarios hypothétiques
le téléspectateur reste passif le téléspectateur est actif et agit sur l'intrigue
la durée de la fiction est déterminée à l'avance la durée varie en fonction de vos

3 Fonctionnement et développement

... (à développer)

Avec le logiciel Ctrl Edit, il possible de monter et diffuser des films à arborescence non linéaire.

4 Exemples de films interactifs

Beyond : Two souls (jeu vidéo)

Black Mirror:Bandersnatch(film en streaming)

Kinoautomat (un des premiers films interactifs au monde)

5 Bibliographie

  • Hales, Chris. Cinematic interaction: from kinoautomat to cause and effect, (2005): 54-64. vol. 16, n°1.
  • Leacock, Richard. The Feeling of Being There, a Filmmaker's Memoir, Semeïon Editions (2011).
  • Michael Lew, « Vers un cinéma interactif », Cahiers de Narratologie [En ligne], 28 | 2015, mis en ligne le 14 janvier 2016, consulté le 13 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/narratologie/7259 ; DOI : https://doi.org/10.4000/narratologie.7259
  • Perron, Bernard. « Le cinéma interactif à portée de main. » The Five Senses of Cinema, XI International Film Studies Conference, Udine, Forum (2005).
  • Wagon, Gwenola. « Utopies d'un cinéma interactif. » PhD diss., Atelier national de reproduction des thèses, Suisse (2008)

6 Outils et ressources

7 Références