Cité romaine

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Page réalisée dans le cadre du cours Jeux Vidéo Pédagogiques (VIP)
(volée "Utopia" 2014-2015) de la formation maltt, au TECFA.

Cette page est une ébauche en cours de réalisation. Ne pas citer.


1 Description

1.1 Contenu enseigné

Ce jeux pédagogique a un but bien précis qui est celui d’enseigner la structure d'une cité romaine en impliquant le joueur dans l’édification de celle-ci. Le joueur commence avec un site vierge où il peut construire différents bâtiments romains dont la fonction est expliquée par un texte. Une fois la ville bâtie, le joueur doit placer des citoyens, qui eux aussi sont accompagnés d’explications historiques.

1.2 Mécanique du jeu

C'est un jeu qui est en deux dimension, l'utilisateur a devant lui un terrain vierge et peut produire certaines actions afin de le remplir. En effet, l'objectif premier de l'utilisateur est d'aménager une ville romaine et pour cela il peut choisir des bâtiments à placer. Parmi ces bâtiments on retrouve le sénat, les thermes, les monuments, etc. Chaque bâtiment est accompagné d'une info-bulle décrivant sa fonction.

Dans ce jeu, les règles ne sont pas implémentées explicitement. En effet, c'est au fil et à mesure de l'avancement du jeu qu'on s'aperçoit qu'il existe des règles bien précises afin de pouvoir avancer dans la construction de la cité. Pour placer les bâtiments, il y a certaines règles que l'utilisateur doit respecter. Tout d'abord, il faut que le sénat et le forum se trouvent au milieu de la cité, comme c'est le cas pour toute ville romaine. Puis, l'utilisateur doit utiliser tous les bâtiments qu'il a à sa disposition. Pour finir, il faut qu'il y ait assez d'habitations pouvant accueillir les futurs habitants de cette cité. Tout comme pour les bâtiments, les fonctions de habitants sont aussi décrites dans des info-bulles. Si l'utilisateur respecte les règles, le jeu lui permettra d'avancer vers le deuxième objectif, qui est celui de placer les habitants de la cité aux bons endroits par exemple: Le sénateur dans le Sénat. Par contre, si le joueur ne respecte pas les règle, il lui sera impossible d'avancer dans le jeu. Dans cette situation, le jeu lui indique ce qui ne va pas, par exemple: "le forum n'est pas au centre de la cité" et le joueur doit corriger les erreurs afin de poursuivre son expérience.

Puis, il y a un aspect assez important que l'on retrouve dans la mécanique du jeu qui est celui des feedbacks/info-bulles. En effet, Le jeu utilise certains feedbacks qui aident à rythmer le jeu. Lorsque l'utilisateur pense avoir fini la construction de la cité, il doit cliquer sur le bouton "vu" pour passer à l'étape suivante, si la cité n'est pas construite correctement, un feedback indique à l'utilisateur ce qui ne fonctionne pas, par exemple: "il n'y a pas assez d'habitations pour les habitants.". Voici une illustration en image de ces feedbacks:


Pour finir, il n'y a pas de limite de temps concernant ce jeu et l'utilisateur peut à tout moment imprimer la cité romaine qu'il a construite.

1.3 Captures d'écran

1.4 Environnement informatique

Le jeu est programmé en Flash et peut être joué directement dans le navigateur Internet. Il est compatible avec Windows & Mac OS X.

1.5 Accès

L'éditeur de ce jeux est Mégalis Multimédia et il offre la possibilité de jouer à cité romaine de façon gratuite à l'adresse suivante: [Jeux cité romaine]


2 Principes pédagogiques

2.1 Apprentissage par réflexion

Ce jeux pédagogique tente d'amener l'utilisateur à un apprentissage qui se fait par la réflexion. En effet, tout en jouant, l'utilisateur reçoit diverses informations sur les objets qu'il manipule. Pour progresser dans le jeu, il devra prendre le temps de réfléchir aux indications données tout au long du jeu. Si l'utilisateur prend le temps de lire les info-bulles et ne joue pas de manière impulsive, le jeu aura sur lui un effet positif concernant son apprentissage.

2.2 Véracité du contenu

Le jeu se base sur des faits réels concernant les cités romaines. En effet, le placement des bâtiments ne doit pas être fait aléatoirement, les personnages ont leur propre rôle, etc. En quelques mots, dans ce jeu il y a certaines règles à respecter qui sont issues de la réalité de cette époque. On peut également dire que les développeurs ont tenté de donner le plus d'informations possible concernant cette période historique (info-bulles, définition, liens externes.)

2.3 Feedback formatif

Au moment du placement des habitants, un type de feedback très intéressant apparait. En effet, si l'utilisateur place correctement l'habitant à l'endroit prévu pour celui-ci (le gladiateur dans l'arène), le jeu envoi un feedback expliquant le rôle de l'habitant par rapport au contexte dans lequel il se trouve. En quelques mots, si le joueur comprend correctement les règles du jeu il pourra en apprendre plus sur les liens qui existent entre les personnages et les bâtiments de la cité romaine grâce aux feedbacks formatifs.

2.4 Apprentissage par essai/erreur

Comme décrit plus haut, les règles de ce jeu ne sont pas expliquées au utilisateur avant de commencer le jeu. En effet, le joueur intègre les règles de manière implicite. C'est en essayant de placer des bâtiments/des personnages que l'on comprend petit à petit quelles sont les règles présentes dans le jeu. En quelques mots, il y a un réel apprentissage par essai/erreur lorsqu'on joue à ce jeu qui provient du fait que les consignes ne sont pas données au préalable par les concepteurs du jeu.

3 Intégration du contenu enseigné dans le jeu

Au début, le joueur se trouve dans une phase d'observation. En effet, avant même de commencer à jouer, le menu principal offre la possibilité d'obtenir toutes sortes d'informations sur l'antiquité romaine. Si le jeux est utilisé dans un milieu scolaire, l'enseignant pourra prendre les différents éléments du menu en guise de support de cours. Le concept de ce jeu est très intéressant, car il permet d'intégrer le contenu enseigné avant même que la phase de construction ne débute. Puis, on peut également souligner que le contenu enseigné reste présent tout au long de la construction de la cité sous forme d'info-bulle.

Ce qui est problématique dans ce jeux c'est qu'il est très limité au niveau pédagogique. En effet, le contenu enseigné est intégré sous la forme de blocs textuels descriptifs rébarbatifs. La principale limite de ce jeu vient du fait que la non-lecture de ces textes à valeur pédagogique n'a aucune incidence sur l'issue de la partie. On peut donc "gagner" à ce jeu sans rien avoir appris sur la culture romaine.

A partir de cela, on peut dénoter une faiblesse dans l'intégration du contenu enseigné. La frontière entre l'apprentissage et le jeu est trop marquée. Dans un bon jeu pédagogique, cette frontière s'estompe et le joueur ne se rend plus compte qu'il apprend. Dans le cas de Cité romaine, on a l'impression de lire un livre d'histoire sur l'antiquité romaine. D'ailleurs un livre tel que Les Romains serait bien plus instructif et sans doute même plus ludique que le jeu "Cité romaine".

4 Évaluation

Le menu principal est assez bien construit, il nous donne la possibilité de nous informer sur toutes sortes d'informations intéressantes concernant la cité romaine (les bâtiments, les habitants, le fonctionnement de la cité,etc.). De plus, le jeux propose des liens pédagogiques très intéressant concernant cette époque de l'antiquité. Ensuite, l'idée des textes (info-bulles) qui nous renseigne sur la fonction des bâtiments ou bien des habitants est, d'un point de vue pédagogique, très bonne. En effet, les utilisateurs peuvent apprendre tout en construisant leur cité.

Malgré que l'idée des info-bulles soit séduisante, on peut souligner le fait qu'elles ne sont pas construites de manière optimale. En effet, elles sont toutes écrites de manière très condensées et donnent l'impression de lire un livre plutôt que de jouer à un jeu. Devant le flot d’information, il est fort probable que le joueur ne prenne pas la peine de lire les textes descriptifs et décide donc de passer directement à la partie « ludique ». Puis, il y a une forte absence de feedback formatif direct. En effet,aucune explication n'est donnée lorsque le joueur fait une erreur par exemple un mauvais placement de personnage.

De plus, Cité romaine souffre d'une mauvaise jouabilité. Par exemple, dans quasiment tous les jeux de construction, une fois qu'un bâtiment est sélectionné, le joueur peut le construire autant de fois qu'il veut sans avoir à le sélectionner à nouveau dans le menu. Dans Cité romaine, le bâtiment est automatiquement désélectionné une fois construit. Il y a également des problèmes de "déplacement" du curseur (se déplacer dans la cité) qui se fait de manière assez lente et n'est pas toujours précise.

Voici le résumé des points forts et des points faibles de ce jeu pédagogique:

4.1 Points forts:

  • possibilité d'imprimer sa cité
  • liens vers des contenus pédagogiques sur le même thème
  • info-bulles

4.2 Points faibles:

  • info-bulles verbeuses et condensées
  • jouabilité bancale
  • absence de musiques et de bruitages
  • consignes et objectifs flous
  • scénario inexistant
  • durée de vie très limitée
  • pas de sauvegarde
  • pas de scoring
  • absence de feedback formatif direct lors d'erreurs commises par le joueur
  • impossibilité de perdre
  • Règles du jeu implicites

5 Logiciels similaires

Caesar IV et CivCity : Rome sont deux jeux qui ne sont pas à vocation pédagogique, mais qui ont pour thème principal l'antiquité romaine. Ces deux jeux sont donc bien plus ludiques (et plus beaux graphiquement) que Cité romaine. Quant à l'aspect pédagogique, ils permettent d'apprendre beaucoup de choses sur les Romains. De plus, ils sauront éveiller l'intérêt du joueur pour la civilisation romaine, alors que Cité romaine ne laissera aucune impression.

Road of Rome II est un jeu gratuit qui n'enseigne pas grand chose sur les Romains et dont le joueur en aura vite fait le tour.