Apprenance

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

L'apprenance est un terme qui est apparu dans les années 90, en réponse à la transformation des activités d'apprentissage, en particulier dans le domaine de la formation professionnelle, en entreprise.

Plusieurs definitions sont disponibles, qui convergent toutes vers une idée que l'apprenance désigne avant tout une attitude vis à vis de l'apprentissage qui demande de mobiliser la volonté d'apprendre, la possibilité d'apprendre et la capacité d'apprendre (P. Carré)

1 Définitions du terme Apprenance

1.1 L'apprenance selon Wikipédia

L'apprenance est un néologisme qui définit une attitude et des pratiques individuelles et collectives. C'est la volonté de rester en phase avec son écosystème.

Elle exprime une volonté d’apprendre et d’apprendre ensemble à 5 niveaux : individuel, organisationnel, interorganisationnel , territorial et sociétal. C'est la démarche utilisée par les organisations apprenantes. (Retrouver l'article complet ici: Apprenance)

1.2 L'apprenance selon Philippe Carré (professeur des sciences de l'éducation Paris-Nanterre)

[...]"Une attitude nouvelle est ici requise, c’est-à-dire un état personnel de préparation à l’acte d’apprendre. Après d’autres, nous avons choisi de parler d’apprenance, comme ensemble de dispositions favorables à l’acte d’apprendre, dans toutes les situations [...]  (Carré, 2005).

1.3 L'apprenance selon le blog C-Campus

L’apprenance est l’attitude face à l’acte d’apprendre.

2 Explications du concept d'apprenance

2.1 L'apprenance comme réponse à une "injonction à apprendre"

Notre société occidentale actuelle crée un contexte dans lequel on est quasiment "obligé" d'apprendre. Il faut se former, être autonome, développer ses compétences, tout ceci pour garantir que l'on créer ou maintien son niveau d'employabilité.

Une des caractéristique de cette situation est que l'on demande de plus en plus aux personnes de se "débrouiller" pour acquérir les savoirs et savoir-faire nécessaires à son maintien de la vie active. On demande quasiment aux gens d'être autodidacte dans tous les domaines.

Le problème, c'est que la démarche de se former n'est pas innée pour tout le monde, et peut parfois même être une épreuve quand elle est une contrainte.

Philippe Carré, dans sa définition de l'apprenance, évoque la notion d'injonction à apprendre: "(...)l'adhésion généralisée à la double contrainte ("soyez autonome, développez vos compétences par vous-même") ne va pas sans nombre de désillusions, de contraintes alourdies, de charge mentale surajoutée, voire de souffrance. Qu'il s'agisse de l'injonction répétée à l'usage des technologies de l'information, du travail en groupe, et plus largement de l'appel incantatoire à toute une série d'attitudes d'engagement dans l'action (initiative, créativité, responsabilité, autonomie, etc), on peut voir dans les nouvelles formes de travail les sources potentielles de conflits graves, dans la mesure où ni l'implication, ni la motivation ne s'achètent et se commandent".

Pour éviter que la formation, même obligatoire, ne soit perçue comme une contrainte, et source de mal-être pour l'apprenant, il convient d'aborder différemment l'acte d'apprendre, afin notamment de garantir un moyen de créer/maintenir la motivation de l'apprenant.

Laurent Cosnefroy (2010), indique, dans son article sur l'apprentissage autorégulé, qu'au delà de la mise en oeuvre de stratégies pédagogiques, il faut assurer dans la conception de formations, que l'on mobilise suffisamment, activement et durablement les ressources de l'apprenant. Il souligne également que pour un apprentissage efficace, il faut maintenir la motivation de l'apprenant. C'est à dire assurer qu'il ait la volonté d'apprendre, et surtout la volonté de maintenir son effort de travail.

2.2 L'apprenance comme nouvelle définition de la "formation"

Le concept d'apprenance permet de répondre à ces contraintes, dans la mesure où il propose de redéfinir l'acte d'apprentissage. On va passer d'une méthode où l'enseignant est un "transmetteur" de savoir(s), s'adressant à un élève "absorbeur" de savoir(s), vers un modèle centré sur l'apprenant, dans lequel ce dernier est acteur, en quête de savoir. C'est l'apprenant qui va chercher la (les) connaissance(s).

Ainsi, l'enseignant ou formateur, plutôt que de se concentrer sur son cours (objectif, contenu et forme) va devoir porter toute son attention sur l'apprenant cible et le contexte dans lequel il apprend.

En d'autres termes, l'apprenance est une nouvelle définition de la formation, qui répond à une réalité: un apprenant apprend tout le temps et partout. L'apprenance est donc l'ensemble des éléments et attitudes qui permettent de créer une formation dans laquelle l'apprenant peut aller chercher tout le temps et partout le(s) savoir(s) dont il a besoin.

2.3 Les composantes de l'apprenance

Pour apprendre, il faut mettre en oeuvre trois éléments: Vouloir apprendre, Pouvoir apprendre, Savoir apprendre.

Si l'apprenance est effectivement une attitude, alors on peut considérer qu'elle est composée de plusieurs dimensions, qui caractérisent les attitudes et les comportements humains:

  1. Une dimension cognitive: La cognition désigne l'ensemble des processus mentaux qui sont mis en oeuvre dans la fonction de connaissance. Cela inclut entre autre la mémoire, le langage, le raisonnement etc. La dimension cognitive dans le contexte présent correspond donc à l'ensemble des capacités de l'apprenant qui vont lui permettre de gérer son apprentissage. Ceci couvre également les stratégies d'apprentissage qu'il met en oeuvre (objectifs, mémorisation, régulation, etc.)
  2. Une dimension affective: La dimension affective comprend tous les sentiments, émotions, positifs ou négatifs qui peuvent être ressentis par l'apprenant au cours de son parcours d'apprentissage, et qui vont influencer sa capacité à apprendre, sa motivation à continuer.
  3. Une dimension conative: "les conations représentent des synergies de facteurs de sources variées "à l'origine du déclenchement et de l'orientation des conduites" (Reuchlin, 1990). Dans le contexte de l'apprenance, la conation désigne l'ensemble des moyens de motivation mis en oeuvre par l'apprenant pour s'engager dans son projet de formation.
Carte Conceptuelle Apprenance
Carte Conceptuelle décrivant l'apprenance (auteure: Anne Sorin)

3 Bibliographie

  • Carré, P. – L’apprenance : vers un nouveau rapport au savoir. In: Revue française de pédagogie, volume 153, 2005. pp. 151-152.
  • Carré, P. & Lebelle, M. (2009). Apprenance. Dans : Jean-Pierre Boutinet éd., L'ABC de la VAE (pp. 75-76). Toulouse, France: ERES. doi:10.3917/eres.bouti.2009.01.0075.
  • Cosnefroy, L. (2010). L'apprentissage autorégulé : perspectives en formation d'adultes. Savoirs, 23(2), 9-50. doi:10.3917/savo.023.0009.
  • Reuchlin, M. (1990). Les différences individuelles dans le développement conatif de l’enfant. Paris: Presses Universitaires de France – PUF: 10-11.

4 Autres références