ADID1 ROSS : Synthèse des conceptions

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cette page a pour objectif de présenter les différents synthèses sur les conceptions de l'apprentissage et du numérique pour l'éducation. Ces synthèses sont le fruit du travail du groupe ROSS de ADID1.

Lien ADID1: Synthèse des conceptions

1 Retranscription des réponses

1.1 Si on dit le mot apprendre à quels autres mots tu penses ?

Wordcloud crée sur la plateforme https://www.wordclouds.com/

1.2 Comment est-ce que tu apprends ?

  • Quand j’apprends quelque chose je dois l’aimer, la visualiser et éventuellement faire des mind-mapping.[?]
  • On fait des recherches, on se renseigne, si c’est des sujets qui nous passionnent on va plus regarder ce genre de chose, lire aussi.[?]
  • Ça dépend du sujet mais par exemple regarder un documentaire, des vidéos,...[?]
  • Je lis le cours et j’essaie de faire des résumés avec mes propres mots. En dehors du domaine universitaire, je pense qu’il faut s’exercer beaucoup, faire de la pratique.[?]
  • Lire, mais aussi ça dépend. Par exemple si veux apprendre une langue moi c’est plutôt voir la télé dans cette langue, c’est profiter surtout des technologies.[?]
  • Pour apprendre une langue par exemple, écouter à la radio, se faire des petites cartes avec les mots en français.[?]
  • Quand j’aime bien quelque chose et j’ai envie de l’apprendre, c’est le moteur qui fait que j’ai envie d’apprendre. Quand j’ai une passion je m'y intéresse, le lis, je regarde des vidéos, je parle au gens, je vais à des conférences, si c’est un sport je fais une séance test et je vois ce qui peut m’apporter, si c’est des études je lis et et je communique avec d’autre personnes.[?]
  • J’apprends avec la pratique, en faisant un max chier, en faisant des erreurs, en essayant, en prenant des risques.[?]
  • En étudiant, en faisant des expériences, en testant, en essayant, en se ratant.[Alain]
  • Par le biais de l’école, lire, supports numériques. Moyen le plus efficace : l’école. [Étienne]
  • En lisant, discutant, échangeant avec des personnes différentes de moi. [Tatiana]
  • Étudier avec des supports appropriés, avoir un regard critique sur ces supports, adopter ou rejeter les informations, lire des cours, les livres, les bibliographies, recherches sur internet. [Apostolos]
  • En lisant, en recherchant, en voyant les procédures en fonction de ce que on veut apprendre par exemple un sport.[?]
  • It depends on the subjects, I study law, and of course I have to learn a lot by heart. I did it with cards, I like to write the term on one side and the definition on the other side When it comes to theories, I like to read them out loud and kind make a speech for myself in front of my wall. In law they are always very good in rhetorical expressions, so you can actually hear the texts for doing a kind of a speech, to have the real feeling for this and this I do a couple of time, so I learn a lot of theories. And if it comes to concepts and strategies, I like to visualise them in many different ways, so mind mapping or just marking with colours. [Moritz]
  • En écrivant, je prends des notes avec mon ordi et ensuite je résume ce que j’ai écris à la main. Parce que sinon, je n’arrive pas à apprendre.[Julia]
  • Pour apprendre on peut apprendre par expérience, par la vie tout simplement, on peut apprendre en voyant des choses, en écoutant des choses, en essayant des choses donc il y a énormément de façons d’apprendre, on apprend tous les jours. [Tim]
  • En écoutant les profs, en relisant mes cours, et en étant présent à l’université. Je révise en relisant mes notes. [Thibault]

1.3 Comment intègres-tu le numérique dans tes apprentissages?

  • Moi je suis de la vieille école, j’ai besoin d’avoir les choses sous les yeux, je lis des chose sur internet mais quand je suis sérieux, je l’imprime le numérique! Mais par exemple, je suis prof de guitare et pour apprendre des nouvelles chose j’utilise l’application Guitar Pro, qui me permet par exemple de ralentir un solo et bosser précisément dans une partie de la chose. [?]
  • Écouter des podcasts, mais surtout documentaires et vidéo, ce que c’est visuel plus. [?]
  • Ça m’arrive de voir des vidéos sur YouTube, aussi pour mes cours je fais tout par ordinateur. [?]
  • Je suis toujours avec mon pc je l'utilise surtout pour rechercher quelque chose sur internet ou lire les version numérique des journaux. J’utilise beaucoup les réseaux sociaux, notamment Twitter : je suis des personnes qui parlent une autre langue et ça m’aide beaucoup à apprendre le langage surtout parlé “dans la rue”, colloquiale. [?]
  • J’aime bien regarder les films sur l’ordinateur dans les autres langues, ou écouter à la radio quelquefois c’est plus difficile d’écouter à la radio parce que ils parlent trop vite et en particulier les français ! [?]
  • Moi je suis un peu old school pour étudier par exemple, j’aime bien imprimer mes synthèses et tout mais je pense que le numérique est indispensable par exemple les supports vidéo, et pour faire des recherches on a besoin de tout ce qui est connecté, tout ce qui est internet, tout ce qui est appareil numérique. [?]
  • Il y a les MOOC, les vidéo YouTube, les tutoriels en ligne, les forum. [?]
  • Je fais des tableaux de ce que j’ai appris, je me fais des archives. [?]
  • Permet de faciliter : répéter des expériences (pour les statistiques), accès à de nombreuses informations. [Alain]
  • Via internet, documentaire youtube,...[Étienne]
  • Internet, tout est basé sur l’ordinateur, c’est utile et impossible de ne pas l’intégrer.Recherche sur internet, Moodle, ré-écouter un cours, assister en live au cours sans être dans la salle. [Tatiana]
  • Moodle pour partager le matériel, internet avec Google. [Apostolos]
  • Généralement j’utilise Google pour trouver des informations, et sur YouTube je n'écoute que de la musique.
  • Digital learning, I had once a card program on my computer, which I liked till they broke up their concept, you could just download it and then I was not ambitious enough to write my own cards. A saw a little bit a loss of learning and a decrease in gathering information and knowledge on my subjects, but if I have the text on my computer I saw that I can’t go so much into the topic, most because I need the feeling of the pages, my fingers, and I can go with my fingers especially in English text and French texts, for German text is not so much, because I am German. But for foreign language it is central to have it on papers so I can put notes on it. There are programs I know I could use to put it my comments and notes around, but I prefer to do it on papers. [Moritz]
  • Je trouve que c’est super pratique pour prendre des notes, en faite pour aller super vite quand les professeurs nous donnent les cours mais après je n’arrive pas à apprendre avec le numérique. Enfin, à avoir mon cours sous les yeux, sous mon ordinateur, je n’arrive pas à apprendre. Du coup je repasse, enfin, je fais des résumés en gros, voilà. [Julia]
  • Le numérique ça permet aussi de changer les mots, on peut changer les textes, les paragraphes, c’est beaucoup plus facile quand-même. Apprendre pour écrire tout ça. Mais après pour vraiment apprendre c’est plus compliqué je trouve, c’est vraiment le papier-crayon c’est mieux pour réviser. Moi c’est la méthode que j’utilise en tout cas. J’imprime les dossiers et j’écris des notes, je n’arrive pas encore à me familiariser avec le numérique pour bien travailler. Quand j’étais au collège j'utilisais beaucoup Quizlet pour le vocabulaire. Ça me permettait de faire un peu des jeux et au bout d’une demi-heure j’avais bien appris les mots. Donc ouais, il y a des applications comme ça. Après pour les cours, on peut les voir avec M
  • Je prends toutes mes notes sur l’ordinateur. J’utilise pas mal le lien entre mes notes, les PowerPoints des profs etc. donc moi j’utilise pas mal. Par contre tout ce qui est texte etc. moi je l’imprime. Je trouve que c’est limite. C’est bien pour les côtés pratiques, tout ce qui est notes etc., pour prendre des notes en cours, ça va super vite, pour prendre des notes c’est beaucoup plus rapide. Mais après rien ne vaut un bon vieux papier-crayon pour tout ce qui est plus précis sur des textes, sur des choses plus concrètes. Au collège ou autre j'utilisais des sites pour réviser avec des thèmes précis sur les math et le français on trouve facilement des exercices numériques, j’utilise pour ça. Après c’est essentiellement les prises de notes. Les plateformes comme Moodle ou autre pour trouver des ressources ou aller sur le site de l’université pour trouver des liens bibliographiques etc. C’était plutôt avant on utilisait des sites pour se former, maintenant on est beaucoup sur ce qu’on nous donne, ce qu’on dit en cours. [Thibault]

1.4 A ton avis, quel est l’incidence du numérique dans l’apprentissage?

  • Pour les gamins je pense que c'est contre productif car il doit être extrêmement bien cadré. L'ipad dans les classes je suis contre. Pour mon apprentissage si c'est bien utilisé ok, mais il ne faut pas se perdre, il y a toujours un lien, il y a toujours quelque chose d'autre on est facilement déviés de ce qu'on cherche. []
  • Je pense que ça aide parce que toute de suite quand c’est du numérique souvent c’est plus ludique d’apprendre des choses et du coup on apprend mieux. Je pense que cela ça peut être un aide pour certains mais il y en a d’autres qui retiennent mieux en écrivant ou en faisant avec leur mains plutôt que seulement voir quelque chose. Du coup je pense que cela dépend tout de la façon qu’on a d’apprendre. []
  • Il y a des gens qui sont plus visuels, qui apprennent mieux en voyant que en lisant. []
  • Ça aide, car il peut y avoir des applications, par exemple ou les prof mettent leur cours. []
  • Pour moi le numérique dans l’apprentissage c’est très importante. Je dirais que sans le numérique l’éducation aujourd’hui serait, je ne dis pas impossible, mais plus difficile, mais ça reste un accompagnement à l’apprentissage classique. []
  • C’est plus facile de pratiquer quelque chose, à la maison vous pouvez regarder quelque chose sans avoir le professeur en face. C’est plutôt un “accompagnement” à l’apprentissage classique parce que j’aime bien avoir le professeur devant pour pouvoir lui poser des questions. []
  • J’ai remarqué que les gens se reposent trop dans la facilité. Par exemple pour faire une recherche je dois aller sur place pour voir si une source est pertinente ou pas. Mais avec le numérique pour les gens c’est trop facile de tout trouver et on risque de ne pas savoir bien trier ses sources. On a besoin d’utiliser internet mais par exemple les news on est obligé d’avoir un esprit critique et pas te fier de tout ce que tu écoute. D’un côté c’est utile mais dans l’autre côté c’est trop facile, parce tu peux trouver tout et n’importe quoi. []
  • Je pense que Wikipedia rend les gens plus stupides parce qu’ils n’ont plus besoin de mémoriser les choses. Avoir tout le savoir directement en ligne ça incite à ne pas chercher plus loin parce que tu as le savoir dans un seul endroit. Et cela fait perdre les connexions qui peuvent se faire entre thématiques différentes. []
  • Incidence bénéfique du numérique, mais l’enseignement classique, 1 prof devant les élèves, est le plus judicieux, on arrive dans une période où l’apprentissage numérique est de plus en plus important, c’est pas mauvais, mais il faudrait modérer. Autres outils numériques: jeux vidéo. [Étienne]
  • Très bénéfique, tout est plus rapide et accessible à tous. [Tatiana]
  • Négatif : très impersonnel, car on a juste l’information et aucune interaction. Il faut réfléchir à la valeur de ce qu’on lit par soi-même, sans confronter et discuter avec les autres les opinions.positif: beaucoup d’information sur beaucoup de sujets. [Apostolos]
  • Je crois que l'incidence est à la fois positive et négative, parce qu’il y a beaucoup d'informations sur internet mais les jeunes peuvent les utiliser pour la pornographie et pour apprennent à commettre des crimes. []
  • A huge advantage of digital learning is sharing information and sharing visualise information. The disadvantages as I said, if you can have the visualisation of someone else, you don’t really do it by yourself, so you don’t really put effort on it to structure the text for yourself and for your purposes and your way of thinking. So, another big advantage is organisation. Organisation of digital forms is way easier than organise every paper, in special when it comes to the point where you have maybe in civil law a subject and you need material of civil law maybe family law or something. You can easily, copy and paste it and you have your mind map you already know inside your other mind maps. Which is great. But again, if you do it like twice it would be way more efficient and way more productive. I forgot: Your mac is actually capable of reading text for you, so I was really tired yesterday morning and I had to do some reading assignments and I just scanned the texts and the computer read it for me and I read it similarly, so it was easy to remember a lot of information in a very short time because if you do it in two ways you will remember more of course than of doing it in one way. It is easy to read it in an effective way, I read it and heard it in the same time for my very tight brain it was really nice. I got over 100 pages in only one hour and this was amazing because I still remember the information’s in the text. [Moritz]
  • Je trouve que c’est pratique mais ça ne vaut pas une feuille de papier, c’est plus pour la rapidité. J’utilise seulement Word. [Julia]
  • Le côté humain, on perd un peu le côté relationnel vraiment avec l’ordinateur. Après on était dans un séminaire où il y avait une question à répondre et on pouvait répondre sur l’ordinateur. Il y a le côté anonyme, par contre si on répond oralement parfois on n’ose pas vraiment se manifester. Par contre avec l’ordinateur, on se cache un peu derrière l’ordinateur et ça nous permet de donner vraiment son avis. Donc ça a un côté positif et aussi négatif. [Tim]
  • Souvent dans les cours il y a moins d’interactions, parce que on est beaucoup derrière les ordinateurs, beaucoup derrière les tablettes ou autre. Ça diminue énormément les interactions, il y a des cours où il y a plus besoin d’échanger, de partager. Après, je ne sais pas, je trouve qu’il y a besoin d’avoir ce support-là, aujourd’hui on a besoin de faire les choses de plus en plus rapidement, c’est vrai que ça aide à suivre le rythme. Je pense qu’il faut trouver un juste milieu. Ça a ses avantages de suivre le rythme, mais au niveau de l’inconvenance ça coupe un peu plus l’interaction. Dans les cours où il y a des énormes auditoires ce n’est pas nécessairement nécessaire, mais dans les cours, séminaire ou comme ça, on voit qu’il y a de plus en plus d’ordinateurs et les enseignants cherchent de plus en plus à trouver des moyens pour qu’on ferme nos ordinateurs et puis à plus discuter, d’échanger. [Thibault]

2 Synthèse des réponses

2.1 Question 2 : Comment est-ce que tu apprends ?

Différentes pratiques d’apprentissage sont retrouvées au sein des étudiants. Une des pratique retrouvée est l’apprentissage par répétition. Les étudiants créent des “cartes”, répètent “à haute voix plusieurs fois la théorie” et relisent “plusieurs fois” leurs “notes”. L’apprentissage “par l’expérience” est également présent, l’apprentissage peut se faire dans “la vie”, tous les jours “en essayant, en se ratant”. La “lecture”, les “résumés des notes” de cours, la “visualisation” avec des “cartes conceptuelles ou des stylos de couleurs” sont des stratégies régulièrement utilisées pour la compréhension et l’apprentissage. La passion pour le sujet donne à l’apprenant “l’envie d’apprendre”, “c’est le moteur” qui le mène à approfondir son savoir du sujet en question en récoltant des informations par la lecture, les vidéos ou des recherches sur internet.

2.2 Question 3 : Comment intègres-tu le numérique dans tes apprentissages?

La prise de note se fait essentiellement sur ordinateur, “ça permet [...] de changer les mots, [...] changer les textes, les paragraphes, c’est beaucoup plus facile” et donne la possibilité d’aller “super vite pour prendre des notes en cours”. Pour les étudiants “le numérique est indispensable” pour consulter des “supports vidéos et pour faire des recherches”. Les plateformes comme moodle sont utilisées pour “trouver des ressources”, “écrire sur les forum” et “réécouter le cours”. En revanche l’usage du numérique en lecture est très limité, des propos comme “j’aime bien imprimer mes synthèses”, “j’imprime les dossiers et j’écris des notes”, “tout ce qui est texte etc. moi je l’imprime”, “quand je suis sérieux, le l’imprime le numérique.” ou encore “si j’ai le texte sur mon ordinateur je n’arrive pas à approfondir ma lecture, j’ai besoin de sentir les pages” mettent en avant que les étudiant préfèrent utiliser la “méthode de la vieille école” quand ils lisent.

2.3 Question 4 : A ton avis, quel est l’incidence du numérique dans l’apprentissage?

De manière générale, les personnes interviewées, considèrent le numérique comme ayant un effet plutôt positif sur l’apprentissage. Les différents technologies et plateformes offrent un énorme éventail de possibilités selon les préférences de chacun (vidéos, encyclopédies en ligne, tutoriels, jeux pédagogiques, etc.). La rapidité et facilité de consultation, l’organisation des connaissances en structures ordonnées, la possibilité de « pratiquer à la maison », sont des atouts importantes. Cependant, presque tous les interviewés trouvent que le numérique offre seulement un « aide », une sorte d’ « accompagnement » aux systèmes d’apprentissage classiques (i.e. en présentiel) mais qu’il ne peut pas complètement les remplacer. Certains d'entre eux pensent que l’interface de l’ordinateur efface ou empire le côté relationnel, l’échange entre humains, l’approche critique au savoir, et le partage des connaissances.


3 Carte conceptuelle

Carte conceptuelle des interviews du Groupe ROSS