3D Language

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher
3d language screenshot choose exercises.png

1 Description

Description rapide du logiciel:

Ce logiciel a pour objectif principal d'apprendre à parler l'espagnol à des personnes possédant l'anglais comme langue naturelle.
Le point fort du programme est sa dimension virtuelle, une immersion dans une ville virtuel dont les objectifs permettent d'apprendre la langue espagnol et sa culture.
L'environnement 3D permet de s'entrainer à communiquer de façon sereine avec des personnages fictifs. Vous aurez notamment l'occasion d'échanger avec ces personnages sous divers angles, en tant qu'initiateur de la conversation ou l'inverse, en tant qu'inconnu ou que personne notable. La dimension 3D offre en plus les environnements appropriés aux conversations que ce soit des rencontres dans un bar ou dans la rue.
L'architecture du logiciel est principalement organisé autour de la reconnaissance vocale, aussi faut-il donner un certain temps au programme pour qu'il s'adapte à votre voix.
  • Contenu enseigné
Plusieurs dimensions de la langue sont abordées, il y a un enseignement de la langue écrite, de sa grammaire et aussi de sa prononciation.
Mais l'aspect principal est l'apprentissage de la langue parlée. Les conversations usuelles dans la langue (se présenter,demander des informations pratiques comme des directions, etc) sont employés pour refléter une authenticité maximale des interactions les plus fréquentes.
  • Fonctionnement général
Pour s'adapter à l'apprenant, il y a d'abord le choix de son personnage, l'apprenant doit ensuite choisir entre les différentes leçons proposées par la logiciel. Chaque leçon est accessible librement, un débutant pourrait essayer de suivre la leçon conseillée aux experts s'il lui en prenait l'envie.
3d language screenshot practice conversation.png
Toutes les leçons sont divisées en 4 parties, chacune couvrant différents aspects de l'apprentissage :
  • les règles littéraires et de prononciation énoncées sous forme de textes,
Cette section fait office de tutoriel formel;
  • la prononciation de mots ou de phrases,
cette section demande simplement à l'apprenant de prononcer les mots énoncés à l'écran,
les mots ou les phrases se complexifient en s'emboîtant au fur et à mesure de la leçon,
il s'agit surtout d'une phase d'entraînement à la prononciation correcte, le seul feedback de cette étape étant une note sur 100 de l'intelligibilité des phonèmes prononcés;
  • les dialogues avec d'autres personnages dans un environnement 3D,
On doit se déplacer dans un monde virtuel et entrer en interaction avec les différents personnages,
Des critères de situation sont ainsi créés, conversation de bar autour d'une bière, rencontre dans la rue, etc.
  • A la fin, on retrouve un test qui se passe dans l'environnement 3D,
Ce test fait pratiquer l'apprenant en réutilisant l'espace 3D utilisé dans la leçon précédente mais en variant les rôles des personnages préalablement rencontrés.
  • Environnement informatique (exécutable / web, Système d'exploitation, éventuellement langage de développement)

Le logiciel est téléchargeable depuis l'internet. Il ne fonctionne que sous Windows. Un microphone est obligatoire pour pouvoir utiliser la fonction de reconnaissance vocale.

  • Accès (lien, éditeur, prix)
- 3DLanguage site
- Editeur: Coccinella Development, Inc. (2006), prix: $99.00 USD.
- Version démo accessible limitée à une heure.

2 Principes pédagogique

Concernant les principes pédagogiques, le logiciel exploite une certaine forme d'essai-erreur. Par exemple, dans les exercices plus développés (monde 3D), notre interlocuteur demande : « como ? », « no entiende » si nous ne disons pas la bonne phrase. Il y a beaucoup de répétition, mais comme il s'agit de l'apprentissage d'une langue, il faut entraîner « physiquement » les muscles du langage. Cet apprentissage touche un niveau de mémoire particulier : anoétique (connaissance sans en avoir conscience : principalement des mouvements physiques).

En outre, une légère introduction (tutoriel écrit) au début de chaque leçon introduit un apprentissage par le discours. Cet apprentissage est recommandé mais pas obligatoire. C'est une démarche active de construction de ses connaissances.

Il permet de dialoguer. Plusieurs aspects de la langue sont à étudier. La diversité des types de leçons (grammaticale classique, dénomination répétitive, interaction pseudo-réelle dans un environnement 3D, vocabulaire) donne à l'apprenant la capacité d'étayer ses apprentissages sur de nombreux types de représentations. En particulier par l'usage de l'interface 3D, on peut parler du fait que le personnage se déplace et dialogue. Ces dialogues peuvent être adaptés au choix par l'utilisateur selon la situation créée virtuellement.

Cet outil pédagogique donne une nouvelle dimension à l'apprentissage, ce qui le rapproche d'une situation réelle. C'est une mise en situation avec par exemple des changements d'acteurs. L'apprenant a affaire à différent personnage ayant tous un mode particulier d'interactions. Il est donc plus facile de retenir la langue car la conversation est contextualisée. Le principe employé par cet environnement est celui d'authenticité, l'on retrouve des reproductions de véritables conversations selon les personnages rencontrés (vieillard, jeune fille, etc.) en plus d'apparier ces dialogues selon les lieux où ils se produisent (dans la rue, autour d'un bar, au bureau, etc. ).

Il y a un support linguistique dans cet interface 3D, si l'on recherche le mot d'un objet, nous n'avons qu'à cliquer dessus pour en connaître la définition.

Le texte n'est pas trop formel, lors des leçon de grammaire, nous n'avons pas l'impression de lire une bible grammatical. En effet, il y a une certaine forme de désinvolture dans l'écriture, un peu comme si l'on parlait avec un véritable enseignant et non pas à une machine.

Pour finir, l'apprenant a le contrôle sur tout, il n'y a pas de progression hiérarchique, enfin, il y en a une qui est « proposée », mais l'apprenant n'est nullement tenu de s'y restreindre. Par exemple, on pourait commencer directement par faire le test des experts. Cependant, nous ne réussirons pas à avoir de bons résultats. Ce principe d'autonomie ou d'accès à l'information de façon non-séquentiel est bien intégré dans cet environnement. Un étudiant pourrait refaire chaque partie de chaque leçon autant de fois qu'il le souhaite et ce dans l'ordre qui lui convient.

En résumé, on retrouve de nombreuses formes d'apprentissage. Par comportement (essai-erreur), utilisée principalement dans la leçon de prononciation. Par le discours, retrouvée dans le tutoriel (partie 1 de chaque leçon). Par la mise en situation (authenticité) employée par l'interface 3D. Et enfin l'autonomie de l'apprenant est une composante globale au logiciel.

3 Principes technologiques

Dans cette section, on trouve les principaux aspects technologiques que logiciel offre.

Tout d'abord, l'adaptation. En effet, ce logiciel offre une grande liberté de mouvement. Il ne contraint l'utilisateur que d'une façon très limité. D'un point de vue de l'adaptabilité, le logiciel permet d'être structuré selon ses préférences. On peut ; modifier son profil (choix de l'avatar, choisir les exercices, changer certaines caractéristiques du logiciel (son, vitesse de marche, difficulté). Ce qui rend l'apprenant très autonome.

En outre, le logiciel exploite plusieurs modalités ; visuel (texte, micro-monde) et auditive (in + out) sont exploités. Ce qui nous ammène à la caractéristique de l'immersion. L'environnement est suffisament ergonomique pour ne pas avoir envie d'aller regarder ailleurs. De plus, l'immersion dans un univers 3D rend l'expérience intéressante, nous pouvons explorer le monde qui nous est proposé. On se trouve plongé dans le pays, la culture et on se retrouve face à d'autres personnages.

Pour terminer, la composante ludique est aussi à notre avis assez intéressante. Elle sert à motiver l'apprenant. On la retrouve dans le ton un peu rigolo de certains exercices, l'espace 3D avec les décors et le déplacement à l'intérieur de celui-ci ressemble à l'interface proposée dans de nombreux jeux et enfin le fait d’être un personnage et d’interagir avec d’autres. Cependant tous ces points n'en font pas réellement un jeu avec des règles précises, des gagnants ou perdants, etc. La composante ludique sert de distraction. Le personnage intéragit avec des objets de l'environnement. Par contre, l'intéraction et l'environnement suivent des buts précis : apprendre la langue et la culture espagnole.

En résumé, le logiciel exploite plusieurs caractéristiques des TICS. Dans les principales, l'adaptation donne une grande liberté à l'apprenant. L'immersion et la composante ludique permettent de motiver l'apprenant.


4 Points forts et points faibles

Ce logiciel comporte de nombreuses qualités. Notamment, on peut citer l'effort qui a été mis sur la qualité de l'expérience de l'utilisateur. La flexibilité des étapes d'enseignement, tout est mis en oeuvre pour laisser une grande marge de liberté à l'utilisateur afin qu'il puisse apprendre comme il le souhaite. Le design et l'esthétisme général de l'application sont très soignés. L'environnement 3D apporte cette touche de sensationnalisme qui fait plaisir à l'utilisateur. Enfin, un ton plaisantin et des effets de surprise agrémente le tout lors des leçons.

Mais il ne faut pas oublier de souligner les nombreux types d'apprentissage employés dans ce logiciel. En offrant de si nombreux modes de représentations des connaissances à acquérir, ce logiciel multiplie les chances de réussite de ses apprenants. Une mention très bien dans le monde des logiciels d'apprentissage. Une authenticité jusqu'à présent inégalée dans les logiciels d'apprentissage de langue étrangère.

Il faut malheureusement souligner les nombreuses difficultés d'installation que nous avons connu, sous de nombreux systèmes d'exploitation (tous de type Windows) l'application refusait tout simplement de se lancer. Nous présumons qu'il s'agisse du fait d'une grande demande de ressources informatiques pour générer le dialogue (speech) et pour assumer la reconnaissance vocale. Aussi, ce logiciel n'est adapté qu'aux machines les plus performantes. Pour finir, soulignons le temps d'adaptation très important de la reconnaissance vocale. Il semble très long à l'utilisateur avant que l'ordinateur reconnaisse correctement les mots prononcés. Ce dernier point peut emmener l'apprenant à douter des compétences présumées par le logiciel.

Davidc Sabrina