Écriture collective

De EduTech Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cet article est une ébauche à compléter. Une ébauche est une entrée ayant un contenu (très) maigre et qui a donc besoin d'un auteur.

1 Définition

Commençons par définir le terme collectif : "qui concerne plusieurs éléments ou personnes" (linternaute, 2020). Une écriture collective est donc toute écriture impliquant plus d’une personne. Un travail collectif peut être réalisé, soit de manière coopérative (dans ce cas, le travail est divisé en plusieurs parties, tous les membres ne travaillent pas ensemble, mais le résultat final est la mise en commun de toutes ces parties) soit de manière collaborative (ici, tous les membres travaillent sur un but commun).

L’écriture collective est une illustration de l’intelligence collective (collective intelligence). Par la collaboration ou la coopération, on crée ou améliore des contenus ou des savoirs.

2 L'écriture collective et les TIC

Les groupes de projets ont toujours existé, mais dans l’espace social virtuel les nouvelles technologies permettent à ces projets de mieux s’organiser et de mieux se développer (par exemple : plus de problème lié aux réunions de groupe).

Chaque étudiant peut participer au projet indépendamment de son lieu géographique et du temps. La collaboration n’est pas soumise aux contraintes spatio-temporelles. Grâce à l’environnement virtuel, l’écriture collective permet de construire ensemble. (Pour plus d’information sur l’écrit en tant que processus cognitif se référer à writing-to-learn).

2.1 Avantages et inconvénients

2.1.1 Les avantages:

L’écriture collective peut être utile à deux niveaux:

  • Au niveau collectif, car la possibilité d’ajouter de nouvelles idées et de réviser le travail de chacun permet des textes mieux développés, tels que des wikis comme Wikipedia, une encyclopédie en ligne à laquelle chacun peut contribuer;
  • Au niveau individuel, car les participants sont obligés d’utiliser un langage précis et d'exprimer leurs idées de manière concise et claire. Cette participation (engagement), menant souvent à un intérêt plus grand dans le sujet, peut à la fin aboutir à un meilleur apprentissage.

2.1.2 Les inconvénients

Certains prérequis nécessaires:

  • Pour participer à un projet d'écriture collectif impliquant de nouvelles technologies, il est nécessaire de posséder quelques compétences techniques de base comme la dactylographie et l’utilisation de traitement de texte. Vous pouvez alors continuer et augmenter votre connaissance pour utiliser des demandes(applications) plus complexes (par exemple connaître un peu le langage HTML).
  • Il est important de s’exercer avec les outils que l’on souhaite utiliser, mieux on saura utiliser l’outil, plus on sera en mesure de transmettre le message que l’on souhaite, de le structurer. La maîtrise des technologies permet de se focaliser sur le « quoi ? » écrire plutôt que le « comment ? ».
  • Une connaissance des différents outils existants est également utile. En effet, tous n’ont pas les mêmes fonctionnalités, et selon le but visé, certains conviendront mieux que d’autres.
  • Il faut également être conscient qu'en utilisant certaines technologies, on laisse la possibilité à chacun de modifier notre travail (p.ex.: Wikipédia). Un risque de l’écriture collective est que certains peuvent être offensés lorsqu’une autre personne modifie leur texte. Sarah Simpson, une enseignante à la retraite, de retour at the Bemidji State University résume très bien l’expérience collective sur le site «  How the Wiki changes writing » : "Cela m’a pris plus de temps pour me sentir à l’aise avec l’écriture dans un wiki que dans un blog. Mon problème personnel a été de me familiariser avec la technique. D'abord, j'étais inconfortable avec l'idée que quelqu'un pourrait changer ce que j'écris, mais je découvre que c'est une bonne chose de wikis! Les idées peuvent être approfondies, ajoutées, précisées grâce à la collaboration d'un groupe d'auteurs. "

2.2 Instruments et logiciels

Il y a beaucoup d'outils d'écriture qui peuvent être utilisés pour l'écriture collective. Ces outils permettent aux personnes travaillant sur le même projet de contribuer à tout moment et indépendamment de leur lieu de résidence. Des traitements de texte standard offrent des caractéristiques d'écriture collective.

2.2.1 Exemple d'outils

Voir aussi la Liste of web 2.0 applications (liste non-exhaustive)

  • Framapad : outil qui permet le partage et la modification de documents, sans inscription nécessaire. Il suffit d’envoyer l’adresse url du document aux contacts pour qu’il puissent participer à la modification du document.
  • GoogleDocs: Un projet Google qui permet la sauvegarde de documents, le partage avec des utilisateurs de son choix, ainsi que la possibilité de commenter ou de modifier le travail de ses collègues (les personnes qui nous partagent un document).
  • en:Wiki: outils de travail collaboratif. Les wiki permettent de modfier des pages existantes ou de créer des pages qui pourront être modifiées ou complétées par d'autres utilisateurs (exemples: Mediawiki, Wikipedia)
  • en:Blog: Les blogs peuvent aussi être utilisés pour des projets de groupe. Ils sont très utile pour des discussions en ligne.